WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Géopolitique, Empire US, Economie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 29 Mai - 22:31

--- Réalignement ---

Ah oui, intéressant cette description des dimensions supérieures, travaillant au réalignement des entités conscientes de la 3D que nous sommes.

De plus, il s'agit là du système nerveux (réarrangement de l'ADN > changements cellulaires > déploiement de nouveaux réseaux de neurones > mise au jour de nouvelles facultés de perception (intuition, télépathie......) et de compréhension....).

Pour ma part, je ne cesse de revenir aux "Messagers de l'Aube" de Barbara Marciniak, en attendant de devenir capable d'explorer par moi-même, en claire vision, la structure de cet ADN multidimensionnel en cours de déploiement. Very Happy

Il devrait être possible de décrire, de l'intérieur, la dynamique des spirales d'ADN, de donner le détail de leur structure, de dessiner le lien et la transition unissant les filaments de lumière aux filaments d'ADN biologique.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
2012



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 5 Juin - 14:26

la chutes du dollars entrainera la chutte de l europe aussitot apres,

la c est encore trop top pour qu ils fasse tout tomber, je pense que 2009 va etre un gros point de depart

Pourquoi le $ entrainera l europe?

parceque ce que vous appeler pays ou republique, comme la france,

sont des corporations americaine,
grace au passe a l europe, les pays ont ete transformer en societe, dont vous etes les parts,

ce qui veux dire que si le systeme US tombe, il entrainera la faillite de l europe

imaginez la chine racheter les societes deficitaire pour 1 euro ou autre,

vous pourrez etre expulser de tout vos biens, meme obliger de quitter votre pays, car legallement

vous n avez rien,
vos maison, auto et autre, paye ou a credit,
rien n est a vous.
Le proprietaire etant sur tout titre celui qui a sont entete en haut de la forme. ensuite vient le "beneficiaire (vous) et eventuellement le preteur (banque)

Tout est base sur les lois commercial :
http://www.law.cornell.edu/ucc/ucc.table.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Sam 7 Juin - 19:53

--- La faillite des "monolines" (assureurs de crédit) ---

Une nouvelle étape dans l'effondrement du système financier : la faillite des organismes financiers (= monolines ou assureurs de crédit) qui assurent les banques ainsi qu'un grand nombre de villes.

Ces assureurs, qui ont perdu toute fiabilité et solidité en voyant s'effondrer leurs actifs de plus de 90%, viennent de perdre leur notation d'excellence AAA pour tomber à AA (.... je ne saurais expliquer ici dans le détail à quoi correspondent ces indices financiers.... Very Happy , si ce n'est une échelle qui permet de situer la solvabilité d'une banque et/ou d'une entité financière). Ce qui veut dire qu'ils n'ont plus de capacité à assurer qui que ce soit.

Il en résultera très bientôt de gigantesques dépréciations d'actifs, c'est-à-dire des pertes colossales en dizaines de milliards de dollars pour les banques et les municipalités qui étaient censées être garanties, assurées et protégées contre le risque par ces fameuses "monolines".

En fin de course, cette onde de choc impactera la vie réelle d'êtres humains bien réels, lesquels vont se retrouver au chômage, tant dans le secteur bancaire que dans le secteur des services et industriel, toutes choses étant liées et amplifiées, mondialisation oblige.

Pour en savoir davantage, on pourra lire cet article mis en ligne sur le site "contreinfo.info", ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2041

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
djdnw



Nombre de messages : 1
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: économie   Dim 8 Juin - 18:30

Bonjour.
Nouveau venu, j'ai pas eu la chance ni le temps de lire tous les posts sur l'économie. Vilaine bête qui donne la fièvre à la Terre... Peut-être que la question a déjà été posé, mais pourquoi on utilise toujours l'argent, depuis 4000 ans au minimum ! Et que de crime pour ça. C'est bien une invention humaine, et qui a donné l'idée de donner une valeur à l'Or par exemple ? Et qui a inventé le zéro ? Le pire, c'est qu'il n'y a plus d'argent : tout est virtuel....... Quelques clics d'ordinateur, et POF, les pays pauvres deviennent riches. Seul le pétrole et les matières premières ne sont pas virtuels.... Du moins pas encore....

Il y a vraiment un problème avec les horreurs : rentabilité et compétition.


Un joyeux contribuable (comme disait le chien Droopy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fangpo1.com/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 13 Juin - 10:23

--- Traité Européen : bientôt moribond ? Very Happy ---

Vendredi 13 Juin 2008 sera peut-être un porte-bonheur pour tous les citoyens qui avaient refusé la Constitution Européenne en 2005 (France). Constitution qui avait été maquillée et déguisée sous les habits du Traité Européen, concocté par le personnel politique et les technocrates européens, puis voté et avalisé par les députés et sénateurs, de droite, de gauche, comme du milieu.

Il y avait là un déni patent de démocratie. Le suffrage universel était bafoué.

Voilà apparemment, mais les résultats définitifs ne sont pas encore tombés, voilà qu'une poignée (4 millions d'Irlandais) d'Irlandais sont en train de dire NON !!!!!! à ce Traité.

Excellente nouvelle en perspective, puisque ce serait la fin de cette pantalonnade grotesque et scandaleuse.

Du coup, le millier de citoyens (dont Cristobal Very Happy ) qui sont en train de porter plainte auprès de la Cour de Justice Européenne (http://29mai.eu) trouveraient là un renfort de poids.

Cette procédure en justice, avec avocats et tout le fourniment, n'aurait plus de raison d'être.

Vivent (peut-être) l'Irlande et les Irlandais !!!!!!!!!

Post-Scriptum : voici un copier-coller d'un premier papier du "Monde" :

-----------------------------------------------------------------

Selon un premier décompte, le non arrivait en tête en Irlande, vendredi 13 juin, au lendemain du référendum sur le traité européen de Lisbonne. Des responsables du dépouillement ont déclaré à Reuters que le non était en tête dans cinq circonscriptions de la capitale, Dublin, le score étant partagé dans trois autres et le oui dominant la tendance dans une autre. Dublin représente environ un quart de l'électorat du pays. Le ministre irlandais chargé des affaires européennes, Dick Roche, a reconnu que "ça ne se présente pas bien" pour le camp du oui d'après les premières tendances.

Le décompte a commencé à 9 heures locales (10 heures à Paris). D'après le Irish Times, dans les comtés sud-ouest, nord-ouest, centre et nord-est de Dublin, le non l'emporterait avec 60 % des voix. Dans le comté de Dublin sud-est, le non serait à 70 %.

Dans le comté du Limerick ouest, le non l'emporterait avec 59 %.
Dans le comté du sud Tipperary, le oui obtiendrait 50,3 %, son voisin du nord verrait le oui et le non à 50 %. Le Galeway ouest verrait le non l'emporter avec 56 %, le Galeway est étant à 50-50. Dans d'autres comtés, le Sligo-Leitrim, le sud Roscommon, le sud-ouest du Donegal et le nord-est du Donegal, les premières tendances donnent aussi le non majoritaire.

--------------------------------------------------------------------

Source : Le Monde, ici :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/06/13/referendum-irlandais
-le-non-en-tete-dans-les-premiers-decomptes_1057657_3214.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 19 Juin - 7:42

--- Krach Boursier dans les trois mois ---

Le blog de la déflation "TropicalBear, qui a éclairé notre lanterne ces derniers mois, avait raison quant à l'arrivée imminente d'un gigantesque krach boursier, marquant l'installation "officielle" de ce que l'on appelle la "récession".

Simplement, cet effondrement des marchés financiers, ce ralentissement massif de la machine économique, se profilent avec un décalage de 6 mois environ sur les prévisions de notre "ami" du tropicalbear.

Au lieu de mars 2008, tout ceci devrait imploser aux alentours de septembre 2008, durant l'été 2008 en tout cas.

C'est ce qu'annoncent certains analystes financiers de la Royal Bank of Scotland, dans cet article mis en ligne sur contreinfo.info, et dont voici quelques passages :

--------------------------------------------------------

"La RBS s’attend à ce que Wall Street monte encore un peu au début juillet avant que l’élan de courte durée donné par les crédits d’impôts aux USA ne s’évanouisse, et que l’effet retard de la flambée des cours du pétrole ne provoque des dégâts.

« La mondialisation a toujours fait courir le risque que les banquiers du G7 se retrouvent pris dans une situation dangereuse à un moment donné. Nous y sommes. », juge-t-il.

La Réserve Fédérale américaine et la Banque Centrale européenne n’auront plus le choix lorsque les salariés commenceront à perdre leur emploi et que les prêteurs fermeront les robinets du crédit.

Les autorités ne pourront pas répondre par un assouplissement de la politique monétaire car le coût de l’énergie et de l’alimentation continuera à pousser l’inflation à des niveaux qui déstabilisent les marchés. « Le piège, c’est que nous pourrions avoir besoin d’une croissance mondiale plus faible pour provoquer une baisse de l’inflation », note-t-il.

« La Fed est en mode panique. La perte massive de crédibilité que la Fed et peut-être même la BCE subiront lorsqu’elles ne pourront pas remonter les taux dans ce contexte inflationniste se conjugueront et déclencheront une vente massive des actifs à risque », déclare-t-il.

Kit Jukes, responsable des marchés du crédit à la RBS, déclare que l’Europe ne sera pas immunisée. « Le ralentissement économique se propage et les données les plus récentes sur la demande des consommateurs et la confiance sont catastrophiques. La BCE est fermement décidée à relever ses taux."

---------------------------------------------------------

Source :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2077

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Dim 22 Juin - 21:17

--- Du Pardon ---

Dans cet article mis en ligne sur "mondialisation.ca", l'auteur imagine et écrit un discours idéal et utopique, du moins en ce point précis d'espace-temps (soit, un certain 22 juin 2008 à 23h03, heure de Paris).

Un discours pour dire combien il est possible, souhaitable et nécessaire même, que les êtres humains se pardonnent entre eux pour les fautes et les tortures, et les massacres et les génocides qu'ils se sont mutuellement infligés depuis l'aube des temps, au nom de quelques idéologies, au nom de systèmes de croyances en apparence divergents.

Il est rappelé ici l'exemple du gouvernement canadien, qui exprime officiellement sa repentance, en demandant pardon aux Indiens massacrés et parqués dans le passé de ce pays.

Ce que je veux souligner ici, c'est qu'il est en fait désormais utile et efficace de vivre localement mais de penser et de pratiquer globalement.

Comme le disent toutes sortes de sources, c'est l'action/pratique et intention globale, planétaire, alimentant et nourrissant l'intelligence et le coeur collectif, qui entraînera des glissements et des changements progressifs, mais irrésistibles, dans les comportements visibles des êtres humains.

Plus encore que la lutte idéologique,
Il convient d'oeuvrer au sein de la grille planétaire consciente,
Pour modifier en profondeur les relations entre les blocs d'humanité.

Ainsi, nous verrons que notre pratique du coeur (.... et sous l'impulsion créatrice et dynamisante de la très active Source Première.....), infusant des paquets d'amour/lumière directement dans la grille planétaire, s'exprimera finalement, et en bout de course, dans un changement des politiques bellicistes, dans des actes de repentance publics, dans un refus de gaspiller les ressources de la planète (.... comme ce mouvement aux USA, en ce moment, qui consiste à ne plus boire de l'eau en bouteille, source de déchets, de gaspillage d'énergie, de pollution, etc, etc.....).

"Pensée et pratique globales,
Pour une autre vie locale."

Telle pourrait être notre devise. Very Happy


Source : l'article en question, ici :

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9413

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 27 Juin - 9:00

--- "Ca Craque de Partout" ---

C'est une sorte de devoir de mémoire qui m'incite à faire un copier-coller de ce papier du journal "Le Monde".

Il y a deux ans, en juin 2006, on ressentait fortement un grand risque de chute financière et boursière. C'était du moins mon sentiment et ma perception.

Il faut croire que juin 2006 n'était qu'un avant-goût, comme l'ombre portée de juin 2008.

Nous y voici, au coeur d'un monde qui s'effondre, puisque même les médias de masse comme "Le Monde" ne peuvent plus faire autrement que de parler du réel.

Quand les médias au service de l'idéologie au pouvoir sont comme empêchés de répandre leurs expertises creuses et biaisées (".... la crise financière est derrière-nous, est réglée, ce sont des soubresauts mais les fondamentaux sont bons, d'ailleurs la croissance repart aux USA, etc, etc, etc....."), alors c'est que vraiment nous touchons le fond.

Voici cet article du "Monde", comme une photographie, un instantané d'un certain moins de juin 2008.

---------------------------------------------------

Subprimes, pétrole, immobilier : le triple choc qui secoue les places boursières

Les marchés financiers, dont beaucoup d'experts soulignaient la capacité de résistance à la crise bancaire et économique, ont lourdement chuté, jeudi 26 juin. A Paris, Londres et Francfort, les indices ont cédé près de 2,5 %, finissant à des niveaux inférieurs à leur plancher du mois de mars, atteint juste après l'annonce de la quasi-faillite de la banque d'affaires américaine Bear Stearns. Depuis le début de la crise, à l'été 2007, la baisse du CAC 40 atteint maintenant près de 30 %.

La déconfiture européenne a accompagné celle des Bourses américaines. Jeudi, le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu plus de 3 %. La dégradation s'est aussi prolongée en Asie. Vendredi, le Nikkei japonais a cédé 2,01 % tandis que sur les marchés chinois la place de Shanghaï a reculé de 5,29 %.

J'ai 40 ans, j'ai vécu plusieurs crises, le choc pétrolier des années 1980, l'éclatement de la bulle Internet post-2001, je n'ai jamais vu ça ! Les marchés baissent sans cesse, plus personne ne veut acheter", s'inquiète Steven Grasso, courtier au parquet de New York.

La nervosité est extrême. "Nous ne sommes pas loin d'un potentiel krach", estime Alexandre Capez, trader à Londres chez Lehman Brothers. "Il n'y a plus de logique, plus de raison, tout devient un jeu de psychologie, il suffit d'un souffle" pour que tout craque, s'inquiète-t-il.

Pour les analystes, la sanction du marché est étonnante. "Les valorisations des actions sont à des niveaux inédits depuis vingt à trente ans", calcule Vincent Treulet, responsable de la stratégie actions chez Natixis.

En Bourse, le secteur bancaire en particulier est devenu "toxique", poursuit-il. Les investisseurs redoutent que leurs pertes liées aux subprimes, ces crédits immobiliers à risque, ne s'aggravent encore dramatiquement. Leurs inquiétudes semblent fondées. Jeudi, la direction du groupe belgo-néerlandais Fortis a annoncé un "plan de solvabilité" pour récolter 8 milliards d'euros. Son titre s'est effondré de 18,9 % provoquant la débâcle de tout le secteur.

Quelques jours plus tôt, la banque britannique Barclays a annoncé une levée de fonds de 6 milliards d'euros. Quant à la plus grande banque américaine, Citigroup, elle a averti qu'elle serait contrainte de passer de nouvelles dépréciations "substantielles" au deuxième trimestre.

RISQUE DE CONTAGION

Pis, le secteur financier n'est plus le seul sujet de préoccupation. Les investisseurs redoutent la contagion de la crise au secteur industriel. Les rumeurs délétères s'accumulent sur les secteurs les plus fragiles en particulier l'automobile. Jeudi, elles visaient le groupe automobile Chrysler suspecté d'avoir recours au "chapter 11", la loi américaine de protection des faillites.

"Ça craque de partout", ajoute M. Treulet. A la crise financière et immobilière s'ajoute l'impact inflationniste d'un troisième choc pétrolier. Le cours du pétrole, installé depuis plusieurs mois au-dessus de 130 dollars, a franchi jeudi à New York un nouveau record historique à plus de 140 dollars le baril. Les prix pourraient même atteindre 150 à 170 dollars "au cours de l'été" a averti Chakib Khelil, président de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), interrogé sur la chaîne France 24.

Désormais, la grande crainte est celle d'une stagflation, c'est-à-dire la conjonction d'une croissance molle et d'une inflation incontrôlable liée à la flambée de l'or noir et des autres matières premières. Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a d'ailleurs souligné ce risque. Prise en étau entre une croissance chancelante et des pressions inflationnistes inquiétantes, l'autorité monétaire a décidé de maintenir le niveau des taux d'intérêt aux Etats-Unis à 2 %, en restant évasive sur l'attitude à adopter dans l'avenir.

De fait, la lutte contre la stagflation est, pour une banque centrale, très délicate à mener. Baisser ses taux pour soutenir la croissance, c'est prendre le risque d'attiser la flambée des prix. Les relever pour contrer les tensions inflationnistes, c'est au contraire prendre le risque de casser la consommation et l'investissement.

La Banque centrale européenne (BCE), de son côté, a choisi de privilégier la lutte contre l'inflation et devrait durcir sa politique monétaire dès le début du mois de juillet.

Une perspective qui affaiblit encore le dollar. "Cela rappelle ce qui s'est passé en 1987", indique Anton Brender, directeur des études économiques chez Dexia. En 1987, l'effondrement du billet vert et un désaccord entre autorités monétaires avaient contribué à un krach boursier historique.

Une répétition de 1987 est-elle possible? "On pense un jour que c'est la crise de 1929, et le lendemain que c'est fini", philosophe M. Brender. Pour l'économiste, une chose est néanmoins certaine : "Rien n'est réglé."

Claire Gatinois (Le Monde, 27 juin 2008)

-------------------------------------------------------

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
ventilo

avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 27 Juin - 16:37

Oui!

Et dans la même veine à voir absolument.

le krach chinois

l'histoire s'accélère! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 27 Juin - 19:36

--- Krach de Wall Street versus Krach Chinois ? ---

Je pensais à la Chine, ou plutôt au Jeux Olympiques en Chine justement.

Il est possible que krach boursier il y ait, avant les jeux olympiques, mais il semble que la récession et le krach financier sera d'abord celui de Wall Street.

Les prévisions de cet analyste financier datent de mars 2008, et, ce qu'il trouvait à l'époque difficile à construire, à savoir, faire grimper le prix du baril de pétrole de 100 à 120 dollars, est désormais largement et amplement réalisé.

Nous sommes à plus de 142 dollars pour un baril, en raison de l'intense spéculation et afflux de liquidités vers l'or noir, seule valeur refuge susceptible de générer d'énormes profits (pour une petite poignée d'individus) en très peu de temps.

Aussi, les JO de Pékin s'ouvriront sans doute dans un climat de récession mondiale en déploiement, mais avec pour première et principale victime, les USA, dont la monnaie est en train de voler en éclats, d'exploser et/ou d'imploser.

La monnaie de singe que l'on appelle dollar, aura très bientôt fini de tromper et de fasciner les êtres humains de cette planète.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 27 Juin - 20:38

Chine-USA, la guerre programmée
Le XXIe siècle sera t-il le siècle de la revanche chinoise ?
de Jean-François Susbielle

Résumé du livre

Depuis cinq ans, la Chine cristallise tous les fantasmes, et pour cause : la guerre programmée entre la Chine et les Etats-Unis a déjà commencé. En 1979, la Chine de Deng Xiaoping s'ouvre sur l'extérieur. Moins de trois décennies plus tard, la Chine a changé de visage. Jour après jour, l'Empire du Milieu gagne le statut de grande puissance et change le monde. Déstabilisant tous les marchés (pétrole, matières premières, salaires, emplois), à l'orée du nouveau millénaire, la Chine a une attitude agressive qui révèle sa volonté de conquête et de revanche. Au point qu'elle est devenue l'ennemie de l'Amérique, seule et unique hyperpuissance mondiale depuis la chute de l'Empire soviétique. Insaisissable, la Chine est devenue un adversaire bien plus redoutable que tous ceux que les Etats-Unis ont connus jusqu'alors. Jamais citée, jamais avouée, la guerre entre les deux superpuissances est pourtant programmée. Pis, elle a déjà commencé.

http://www.evene.fr/livres/livre/jean-francois-susbielle-chine-
usa-la-guerre-programmee-19447.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-pierre



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 27 Juin - 21:04

L'empire du Milieu : Pourquoi appelle-t-on la Chine ainsi ?
Ce sont les Chinois eux-mêmes qui définissent leur pays comme l'empire du Milieu (ou le royaume du milieu) : Zhongguo en mandarin. Jusqu'au XIXe siècle, Zhongguo signifiait « le centre du pays », c'est-à-dire, grosso modo, la province du Hunan d'aujourd'hui.

Traditionnellement, les Chinois plaçaient leur empereur en ce centre et imaginaient des anneaux concentriques s'étendant du Hunan vers les régions limitrophes « barbares ». Lorsque la Chine commencera à avoir des contacts directs avec le monde occidental, Zhongguo désignera l'ensemble du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 30 Juin - 22:34

--- L'Origine Abiotique Réelle du Pétrole ("Karmapolis.be") ---

Un article très intéressant sur le site "karmapolis.be", qui explique que contrairement à la croyance "scientifique" officielle qui proclame depuis deux siècles que le pétrole serait d'origine fossile (décomposition d'animaux et de plantes au niveau de la proche surface (jusqu'à 5 km de profondeur)), le pétrole serait en fait d'origine abiotique, c'est-à-dire une production chimique issue de roches, donc un produit non biologique, que l'on trouve à de très grandes profondeurs (bien au-delà des 5 km de la biologie et de la sédimentation).

Ce qui veut dire surtout que le pétrole existe en très grandes quantités, et que l'histoire largement diffusée d'un pic pétrolier et d'un déclin rapide et annoncé des ressources pétrolières de la planète relève de la pure propagande.

Voici le lien vers cet article très documenté, ici :

http://www.karmapolis.be/pipeline/petrole.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mar 1 Juil - 14:04

Je suis allée lire cet article sur karmapolis au sujet du pétrole. Assez impressionnant en effet. On se fait avoir en grand. On voit bien que finalement, on ne veut que profiter du peupble jusqu'à la fin, parce que je crois en effet qu'ils savent que la fin de tout ceci (pas la fin du pétrole d'après ce qu'on peut y lire) est proche et ils veulent en profiter le plus possible. Faire le plus d'argent possible, le plus vite possible et avoir le plus de pouvoir possible encore une fois sur les gens du peuple.
Et je suis persuadée que ces gens puissants et extrêmement riches croient qu'avec leurs pouvoirs et leur argent, ils pourront passer au travers de tous les bouleversements planétaires et énergétiques à venir, bien à l'abri et qu'ils n'auront pas de problèmes à survivre à tout ça. Je crois que dans un premier temps, cela leur facilitera peut-être la vie mais à moyen et long terme, je ne crois pas que c'est ce qui les mettra à l'abri de tout. On finit toujours par récolter les fruits de ce que l'on a semé un jour ou l'autre, peu importe le temps que ça prends, un beau jour, ça se règlera et je crois bien que ces temps ne sont pas si loin. L'avenir le dira.

Pour ce qui est du pétrole, le fait qu'il soit si abondant et loin d'en être à son pic, cela ne signifie pas pour autant que nous devions en rester dépendant évidemment. Le pétrole a beau être abondant, il est polluant. Alors, il nous faut tout de même trouver des énergies alternatives propres. Énergies que certains seraient déjà capables de mettre en application mais qu'on empêche de le faire pour pouvoir continuer de faire de gros profits d'argent sur le dos des gens ordinaires.

Mais pour ça aussi le temps viendra bientôt, je le crois, (enfin je l'espère)


bonne journée


Christa flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mer 2 Juil - 1:58

Bonjour,

Les Grecs et le pétrole



Le mot « pétrole » vient du grec et signifie « huile de pierre ». Pourtant ce n'est pas ainsi que les Grecs anciens désignaient cette matière mystérieuse.




Ils l'ont découverte lors de leurs voyages en Mésopotamie, d'abord sous sa forme solide, qui était la plus courante et que nous appelons comme eux « asphalte » ou comme les Romains « bitume ». Ces mots nous font penser au revêtement des routes, mais les peuples de Mésopotamie n'en étaient pas là! Ils en faisaient cependant un usage plus varié que nous l'imaginerions. L'asphalte leur servait en effet à la fois de combustible (la lampe à pétrole ne date donc pas d'hier!), de colle, de ciment et d'imperméabilisant.

Les auteurs grecs qui témoignent directement ou indirectement de voyages en Mésopotamie expliquent en effet que les bateaux ainsi que les récipients pour la cuisine étaient faits de roseaux (seul « arbre » dans la région des Marais au sud de la Mésopotamie) calfatés d'asphalte. Cet usage s'est d'ailleurs perpétué jusqu'au XXe s. : les mères collaient un porte-bonheur dans les cheveux de leurs enfants à l'aide d'un peu de goudron. Dans l'architecture, l'asphalte se retrouve associés aux deux autres matériaux fétiches de la Mésopotamie : la brique et le roseau. Hérodote et d'autres auteurs grecs décrivent la construction d'un mur par couches superposées de briques et de lits de roseaux sur lesquels on verse de l'asphalte chaud en guise de mortier.




Quant à la forme liquide (le pétrole proprement dit), ils l'ont appelé « naphte », mot d'origine akkadienne (les Akkadiens sont un peuple de Mésopotamie).

Hérodote est le premier auteur de l'histoire à nous en parler. Il dit que cette huile, que les Perses appellent « rhadinaké » est noire et qu'elle a une odeur forte.

Alexandre le Grand aura ensuite l'occasion de tester les propriétés de cette étrange matière, ainsi que nous le racontent Strabon, Arrien, Plutarque et d'autres. Lui et ses compagnons découvrent qu'un objet enduit de cette huile s'enflamme non seulement au contact, mais même simplement à proximité d'une flamme. Pour le lui faire comprendre, les Perses offrirent à leur nouveau roi un impressionnant spectacle en arrosant de naphte la rue menant à sa résidence, puis en approchant une torche du bout de la rue : celle-ci s'enflamma instantanément sur toute sa longueur! Emoustillé, l'un des compagnons d'Alexandre lui proposa de faire la même expérience sur Etienne, un jeune garçon de l'entourage d'Alexandre, à la physionomie ridicule, nous dit Plutarque, et, on l'imagine, un peu simplet, mais à la belle voix. Le pauvre Etienne faillit bien y laisser la vie (mais le Roi s'était bien amusé et avait fait une expérience...)

Tout cela était donc assez joli à voir, mais bien effrayant. Et ce d'autant plus que les Grecs ont constaté que les propriétés inflammables du naphte n'étaient pas les seules à apporter la mort. Diodore nous décrit une source d'asphalte à laquelle une « foule innombrable de gens puise comme à quelque source intarissable sans que la réserve en semble jamais diminuée » (hélas, pas si intarissable que cela!). A côté de cette source se trouve un gouffre émettant des vapeurs sulfureuses : à peine en a-t-on respiré que les poumons gonflent et s'enflamment et que l'on meurt sur le coup! Et de l'autre côté se trouve un lac :

« Son pourtour présente une surface solide. Mais si quelqu’un de non averti s’y aventure, il se maintient d’abord quelques instants à la surface en nageant, puis plus il se rapproche du centre, plus il est attiré vers le bas, comme par quelque force extérieure. Et lorsqu’il comprend enfin qu’il doit retourner au rivage pour son propre salut, il s’efforce d’échapper à cette attraction, mais c’est comme si quelqu’un le tirait en sens contraire. Bientôt, il ne sent plus ses pieds, puis c’est le tour de ses jambes, puis de ses hanches, enfin c’est son corps tout entier qui est vaincu par cette paralysie, et il est emporté vers le fond. Peu après, il est rejeté à la surface, mort. » (Bibliothèque historique, II 12)

Vraiment pas fréquentable, ce naphte! Quelques auteurs plus rêveurs iront même jusqu'à déclarer que le fameux poison de Médée n'était en fait autre que du naphte!

Bref, après ces quelques découvertes des Grecs, on s'empressera de l'oublier en Occident... en attendant d'autres révélations sur son usage, deux millénaires plus tard.




PS: Cet article est complété par celui du 8 mai 2008 :

http://cheminsantiques.blogspot.com/2008/05/le-ptrole-dans-lantiquit-suite.html
_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mer 2 Juil - 15:05

Très intéressant Mirka, cette histoire du pétrole.


merci


Christa


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 3 Juil - 20:08

--- Instantannés pris aux bords du Goufre (Paul Jorion & "Planet Earth" Very Happy ) ---

Quelques arrêts sur image, quelques moments de paroxysmes, comme cet courbe en à-pic que dessine la crête vertigineuse des défauts de paiement dans le secteur des prêts immobiliers américains.

Nous sommes aux bords du goufre, avec des banques sur le point de s'effondrer, et un secteur industriel automobile américain (Chrysler, General Motors, Ford....) qui s'installe sur le mode panique et faillite.

Extrait :

--------------------------------------------------

Dans son rapport publié avant-hier, la Banque des Règlements Internationaux (BRI) à Bâle, le régulateur des régulateurs du monde bancaire, affirme qu’une panique sur le dollar n’est désormais plus à exclure : les nations qui avaient pris l’habitude de se constituer des réserves en dollars pourraient décider de se dégager brutalement pour stopper l’hémorragie, après avoir assisté impuissantes à une déperdition du dollar par rapport à l’euro de 14 % en un an.

La compagnie automobile Chrysler est elle au bord de la faillite (- 36 % de ventes sur l’année écoulée). Ford et General Motors ne sont pas en meilleure forme : l’action de cette dernière a perdu plus de 15 % de sa valeur au cours de la seule séance d’aujourd’hui pour retomber à son niveau de... septembre 1954, les analystes voient mal en effet comment elle pourrait émerger indemne de l’année 2009 : ses lignes de production continuent de cracher les « gas guzzlers », les « bâfreuses », 4×4 et pick-up trucks, victimes aujourd’hui d’un rejet généralisé bien compréhensible. Bien davantage que d’autres désastres à la valeur affective moins marquée, la fin indigne de leur industrie automobile constituerait pour les Américains un choc psychologique tout à fait déterminant : le symbole le plus parlant sans doute de la fin de l’empire.

---------------------------------------------------------

Et pendant ce temps, la série documentaire de la BBC, "Planet Earth", nous inonde de splendeurs, comme ces grues (oiseaux Very Happy ) qui franchissent, avec difficultés et comme en une épopée gigantesque, la chaîne des plus hautes montagnes du monde, l'Himalaya, pour gagner au cours de leur migration annuelle les terres chinoises.

Spirales tournoyantes,
Et formations en "V" ondoyantes,
De ces oiseaux qui se détachent en zébrures noires,
Sur les pentes vertigineuses de l'Everest et autres K2.

Découverte aussi du rarissime léopard des neiges,
Se fondant dans le paysage des roches himalayennes,
Ondoyant et comme flottant en quête d'une proie,
À l'unisson de la danse des flocons de neige,
Tourbillonnants en tempêtes.

Cette série, que l'on peut se procurer pour une somme tout à fait modique (14 dollars sur un site en ligne bien connu, pour peu que l'on dispose d'un lecteur dvd multizones, comme ceux de la marque "Peekton" Very Happy par exemple....), nous donne à voir ce qu'est la planète Terre véritablement : une librairie génétique dont nous devions, à l'origine, être les gardiens.

On survole l'étendue immense, flamboyante et infinie de la Création.

Diversité, richesse et beauté semblent être les maîtres mots.

Et, au travers de cet oeil volant de la caméra qui survole, examine et scrute la planète et ses habitants, on se prend à s'identifier à l'un de ces dieux créateurs, de ceux qui ont, un "jour", décidé d'ensemencer cette planète.

Décidément,
Le matérialisme scientifique,
Prêchant hasard et nécessité,
Non-sens et absurdité,
Nihilisme et désert de l'intelligence;
Niant l'existence de la conscience,
Et creusant sa propre tombe,
En martelant et prônant les idéologies du "progrès",
Et de "la loi du plus fort" (Darwin),
Ce "positivisme scientiste",
Semble bien fade et étroit,
Comme avançant dans la nuit de ses dogmes,
Aveugle pour tout dire,
Face aux preuves amoncelées alentour,
D'un dessein existant,
D'une intelligence à l'oeuvre.

Voilà pour ce petit hors-sujet,
Mais la stupeur écarquillée,
Devant tant de majesté,
Valait bien cet écart.

Comme une réponse du berger à la bergère,
Les crêtes himalayennes,
Ennuagées de grues migratices,
Répondant aux crêtes dentelées,
Des courbes financières et boursières.

Deux mondes opposés,
Partageant une même planète.

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Post-Scriptum :.... ah oui, j'oubliai......

L'article complet de Paul Jorion, intitulé La descente aux Enfers, se trouve sur le site "contreinfo.info", ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2110

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 14 Juil - 10:36

--- 14/07/08 : Regardez l'ancien monde s'écrouler ---

Je fais un copier-coller d'un papier du Monde :

------------------------------------------------------------------

"Pour rassurer les marchés financiers américains avant leur ouverture, lundi 14 juillet, et enrayer une panique perceptible à la fin de la semaine du 7 au 12 juillet, le Trésor américain et la Réserve fédérale (Fed, banque centrale américaine) ont annoncé dimanche un "plan d'action immédiat" pour éviter l'effondrement des deux géants du refinancement du crédit, Freddie Mac et Fannie Mae. Au cours de cette même semaine, l'action du premier avait chuté de 47 %, celle du second de 45 %. Organismes privés sous supervision publique, leurs cours s'étaient effondrés de moitié en début de séance, vendredi 11, les marchés craignant qu'ils se retrouvent très vite en manque de liquidités.

Face au risque d'une faillite de ces piliers du crédit – ils détiennent ou garantissent 45 % de l'encourt actuel des prêts immobiliers aux Etats-Unis, soit 5 300 milliards de dollars –, dont les conséquences "systémiques" seraient incommensurables, Henry Paulson, le secrétaire au Trésor, a donc rendu public dimanche les grandes lignes d'un plan de sauvetage. Il se décline selon trois axes. Tout d'abord, le Trésor leur alloue une hausse du crédit auquel ils ont droit, pour une somme qui n'a pas été indiquée (leur crédit actuel s'élève à 2,5 milliards de dollars).

Ensuite, afin que les deux groupes disposent "d'un capital suffisant pour remplir leur mission", le Trésor demandera au Congrès l'autorisation de pouvoir acheter "provisoirement" leurs actions – c'est-à-dire de souscrire à une nouvelle émission d'actions lors d'une augmentation du capital, qui pourrait intervenir rapidement.

Enfin, la Fed accordera, le cas échéant, un prêt à Freddie Mac et à Fannie Mae, ce qui ne lui était jusqu'ici pas autorisé. Cette mesure est avant tout destinée à laisser au Congrès le temps d'avaliser les dispositions qui lui seront soumises par le Trésor.

Par ailleurs, la Fed bénéficiera d'un "pouvoir consultatif" lorsque la future autorité de tutelle de Freddie et Fannie, que devrait mettre en place la nouvelle loi immobilière actuellement en discussion au Congrès, fixera leurs niveaux minima de capitalisation. Cette décision indique de manière claire que l'autorité actuelle chargée de leur supervision, l'Ofheo (Office of Federal Housing Enterprise Oversight, ou Bureau national de surveillance des sociétés immobilières), a été jugée déficiente et devrait disparaître.

La réaction des marchés à ce plan sera vite connue, puisque Freddie Mac avait prévu depuis longtemps de lever, lundi, 3 milliards de dollars de financement à court terme. Tout le week-end, la Fed et le Trésor sont restés en contact avec des investisseurs afin d'assurer la réussite de l'opération. En cas de difficulté, selon le Washington Post, le Trésor pourrait se porter directement acquéreur des titres émis.

Dans une déclaration, la Maison Blanche a affiché sa confiance dans le plan de M. Paulson, estimant qu'il "aidera à stabiliser cette période" de turbulences. Ce plan "chirurgical (…) augmentera la confiance en Fannie et Freddie tout en minimisant les coûts pour le contribuable américain", a ajouté le sénateur démocrate de New York Charles Schumer.

Après l'intervention de la Fed, en mars, destinée à empêcher la banqueroute de la banque d'affaires Bear Stearns, et les décisions annoncées dimanche par le Trésor américain concernant Fannie et Freddie, un débat s'engage maintenant aux Etats-Unis sur une réévaluation du rôle de l'Etat dans l'économie. Dès vendredi soir, Jan Hatzius, économiste en chef de Goldman Sachs, laissait entendre qu'une nationalisation en dernier recours n'aurait rien d'effrayant.

Samedi, dans un éditorial très remarqué et inhabituel, le quotidien new-yorkais des affaires The Wall Street Journal appelait lui aussi l'Etat à injecter des fonds et se porter au secours de Fannie Mae et Freddie Mac. Ces organismes se trouvent depuis longtemps au centre de vives critiques de la part des médias américains et des parlementaires. Pour l'opacité de leur gestion, d'abord. Pour, aussi, les relations très proches qu'ils entretiennent avec les plus hautes sphères de l'Etat, républicains et démocrates confondus, dont ils ont embauché régulièrement nombre de figures. Ainsi Frederic Malek, un ami de longue date de la famille Bush et ancien partenaire en affaires de l'actuel président, est-il membre du conseil d'administration de Fannie Mae.

"Nous ne sommes pas devenus socialistes, écrivait le quotidien financier. Mais le contribuable doit comprendre que Fannie et Freddie pratiquent déjà le socialisme, et le plus malhonnête qui soit. Leurs profits sont privatisés et leurs risques socialisés. Nous proposons une forme plus honnête de socialisme, avec une perspective de réforme de long terme."

Sylvain Cypel (journal "Le Monde" du 14 juillet 2008)

-------------------------------------------------------

On lira aussi avec intérêt les explications plus synthétiques et plus claires du blog tropicalbear, qui relève que, contrairement à ce qui est sous-entendu dans cet exposé du Monde, l'Etat US et la FED ne sont évidemment pas en mesure de refinancer de façon conséquente ces deux organismes de crédit en pleine déroute.

Il s'agit ici de sommes s'élevant à 5 300 milliards de dollars, et cette histoire de 2.5 milliards, voire même quelques dizaines de milliards de dollars à trouver en urgence, le temps d'un week-end, n'est qu'un très fin et très ténu voile de fumée (.... de l'enfumage..... Very Happy ), pour retarder et apaiser, peut-être encore quelques instants, les esprits boursiers.

Esprits boursiers bientôt engagés dans le mode panique extrême.

Le site "Tropical Bear" ++++, ici :

http://tropicalbear.over-blog.com/article-21158886.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 28 Juil - 5:41

--- "Opération Sarkozy" (Réseau Voltaire, Thierry Meyssan) ---

"Sous le contrôle du frère cadet du président Hamid Karzaï, l'Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l'US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d'Haçim Thaçi qui l'écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis [10]. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA."

Un court extrait, mais comme décalé et adjacent, puisé dans le tout récent exposé de Thierry Meyssan (Réseau Voltaire), qui signe là un article impressionnant, dans sa rigueur et sa logique, pour nous parler de la carrière de Nicolas Sarkozy.

Du vrai journalisme qui s'étale comme un choc, tant il est vrai que nous avons oublié, depuis de très longues années déjà, ce qu'informer veut dire.

Voici le lien vers cet article du "Réseau Voltaire", ici :

http://www.voltairenet.org/article157210.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 15 Aoû - 13:41

--- Géorgie (USA, Soros) versus Ossétie du Sud (Russie, Poutine) ---

Tout d'abord, quelques mots pour signaler que depuis quelques semaines maintenant, le site du "Réseau Voltaire" fait l'objet d'une censure, au moment même où éclatait la guerre déclenchée par la Géorgie contre l'Ossétie du Sud.

Il est vrai que Thierry Meyssan, jusqu'alors protégé par la France, semble désormais lâché par l'Etat français, après avoir très violemment attaqué Nicolas Sarkozy dans un article où il dénonçait le caractère quasiment mafieux (liens familiaux, liens du sang entre dirigeants français et américains, via certains hauts reponsables de la CIA.....) qui fonderait les arcanes du pouvoir en général, coulisses plutôt triviales (appât du gain, jouissances du pouvoir et du sexe mêlés) de la politique que l'on sert au bon peuple besogneux. (..... la démocratie, la démocratie, les droits de l'homme, et autres foutaises...., servies à longueur de médias et de discours électoraux pour endormir et appâter le bon peuple.)

Dans cette enquête, Meyssan montrait la trivialité des intérêts financiers privés et individuels (attrait pour l'enrichissement personnel de certains personnels politiques) liés aux non moins triviaux liens du sang (mariages successifs, entregent des ex-épouses, vie sexuelle).

Peut-être était-ce là l'article de trop, celui qui a fait déborder le vase de la tolérance.

Ceci dit, et bien que tout ceci ne soit qu'une impression personnelle, et qui ne sera de toute façon jamais confirmée officiellement par les intéressés, voici un copier-coller d'une bonne analyse trouvée sur le site "Solidarité et Progrès", qui nous entretient des coulisses et des motivations cachées (par les médias de masse) du conflit entre la Géorgie et l'Ossétie du Sud.

------------------------------------------------------------------------------------

LaRouche : Poutine a infligé une défaite décisive à l’Empire britannique

13 août 2008 - 13:28


12 août 2008 (LPAC) – En agissant pour défendre les citoyens russes contre l’attaque de type terroriste menée par le gouvernement Soros de Géorgie, le Premier ministre russe Vladimir Poutine a infligé une défaite décisive à l’Empire britannique, a déclaré Lyndon LaRouche. Toute capitulation russe face à cette agression criminelle du gouvernement fantoche de Mikhail Saakashvili aurait été dramatique pour le monde.

Ce qu’a fait Poutine était objectivement nécessaire, a-t-il poursuivi. Il a eu absolument raison. Lui et le Président Medvedev ont compris que l’Empire britannique, avec son appendice américain et son agent George Soros, cherchait à consolider son empire mondial. Les Britanniques, et Poutine, savaient que la Russie, avec sa capacité thermonucléaire, était le seul obstacle à leur plan. Si la Russie s’était soumise aux termes dictés par les britanniques, le monde serait parti pour une 3e Guerre mondiale.

Poutine a donc décidé qu’il devait mettre une limite. Il a agit de manière décisive et a fait reculer les Britanniques et les Etats-Unis. En conséquence, le gouvernement fantoche de Géorgie a été détruit et un message a été envoyé au monde.

Certains intellectuels britanniques ont bien reçu le message, a t-il dit, évoquant l’article de David Blair dans le Daily Telegraph de Londres du 12 août. « En saisissant l’occasion d’infliger à la Géorgie des frappes aériennes et des incursions militaires, le Premier ministre russe Vladimir Poutine envoie un message catégorique, de portée mondiale. Le rideau est tombé sur l’ère où l’OTAN s’étendait continuellement en Europe de l’Est jusqu’à englober les anciennes républiques soviétiques, et où la Russie ne pouvait répondre que par des postures (…) l’équilibre des puissances en Europe a fondamentalement changé (…) », écrit le rédacteur diplomatique du Telegraph.

La Russie faisait face à une attaque sournoise à la Pearl Harbor, menée par les pions de Soros, et avec l’idée d’un nettoyage ethnique à la Hitler, a dit LaRouche. Poutine a vu cette menace existentielle pour la Russie et où elle pouvait mener, et il a agit comme Roosevelt l’a fait après Pearl Harbor. Il savait que s’il ne le faisait pas, l’Empire britannique, qui fait face à la dissolution de son système financier mondial, aurait poussé jusqu’à l’affrontement mondial.

Les gesticulations stupides de l’administration Bush ne font que témoigner de l’efficacité de l’action de Poutine, a-t-il dit. En ce qui concerne les candidats présidentiels, rien ne sert d’espérer que Barack Obama revienne à la réalité puisqu’il est un laquais acheté et payé par George Soros. Quant à McCain, LaRouche a expliqué qu’il ferait mieux de s’asseoir, réfléchir et arrêter d’être bête, plutôt que de la ramener.

La réponse russe à la provocation géorgienne est un point tournant, a-t-il conclut. Elle met un terme à près de 20 années d’assaut par l’Empire britannique, via Soros et d’autres organismes, pour tirer profit de l’effondrement soviétique et consolider son empire mondial. Pendant ce temps là, les Américains, seul autre point de résistance réelle, ont capitulé tragiquement en négociant leur propre destruction, alors qu’ils refusaient de prendre en compte sérieusement la menace contre leur propre nation et le monde. Comment les américains peuvent-ils être aussi bête au point de tolérer George Bush ? Comment peuvent-ils laisser Soros choisir le candidat présidentiel démocrate ?

La clé de la victoire sur l’ennemi de l’humanité, l’Empire britannique, c’est de refuser la compromission sur les fondamentaux et de retourner les règles du jeu, a-t-il dit. C’est ce qu’a fait le Premier ministre Poutine, pour l’avantage du monde entier.

Certaines personnes en Grande-Bretagne ont reçu le message, a-t-il dit. Il est temps que les Américains fassent de même. Il est temps de détruire tout ce qui est associé avec l’Empire britannique, et particulièrement ses principaux agents, Al Gore et George Soros. Si ce n’est pas fait d’ici à l’élection de novembre, les Etats-Unis cesseront d’être."

--------------------------------------------------------------------------------

"Si la Russie s’était soumise aux termes dictés par les britanniques, le monde serait parti pour une 3e Guerre mondiale."

Je dois dire que ce diagnostic m'était apparu évident, dès les premières heures de l'entrée en guerre des Russes, menés par Poutine, en réponse à l'agression géorgienne.

(Comme quoi, dès lors que l'on s'habitue à lire entre les lignes, à décrypter les faits, il devient relativement aisé d'intégrer une démarche logique, capable de construire une lecture somme toute assez claire des phénomènes. Certains fragments de "vérité", quelques aspects de la motivation réelle des uns et des autres, apparaissent alors en pleine lumière.)

Au moment où bruissent des rumeurs abominables de possible attaque nucléaire US à l'encontre de l'Iran, il était vital et crucial que les Russes mettent un terme aux visées impérialistes forgées par les malades sanguinaires de la Maison Blanche.

Il s'agit là d'un jeu d'échec, où meurent des êtres humains (les "civils" comme on dit.....) par milliers (Géorgie et Ossétie du Sud).

En contrant par la force, et de manière directe et efficace, l'agression de la Géorgie contre le territoire et les intérêts russes, Poutine a limité la portée, et peut-être même la possibilité d'une guerre nucléaire US en Iran.

Source : le site Solidarité et Progrès, ici :

http://www.solidariteetprogres.org/article4417.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 15 Aoû - 20:01

c'est bien souvent difficile de s'y retrouver dans toutes ces manigances de guerre, qui a commencé quoi etc ......... et la vérité n'est pas toujours là où on l'aurait d'abord cru..........
vivement que vienne le jour où cesseront toutes ces manipulations.....


christa flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Sam 16 Aoû - 4:46

Si cette réponse de Poutine est un acte positif, tant mieux, mais il y a de quoi se poser des questions. Difficile de s'y retrouver dans les causes qui sous-tendent les actes des uns et des autres. Avant cette guerre en Georgie, des channels et autres sites parlaient de l'intention des USA de créer un événement qui "justifierait" des pseudo attaques terroristes aux états-unis menées par des "russes". Tout cela pour leur donner l'occasion d'imposer la loi martiale au peuple américain, sous prétexte de les défendre... Lorsque j'ai vu le conflit éclater en Georgie, j'ai tout de suite pensé à ce plan. Plus qu'à attendre et voir ce que ces guignols sans scrupules au pouvoir vont encore infliger aux gens. Et surtout, espérons que l'énergie qui augmente permette aux peuples opprimés de ne plus se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mer 20 Aoû - 8:04

--- Le Réseau Voltaire "émet" de nouveau ---

"En 1977, Pal Sarkozy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l’administration centrale du département d’État des États-Unis. Elle l’épouse et s’installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c’est bien connu, son mari n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu’il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État." (Réseau Votaire, Thierry Meyssan)

1. Voici d'abord un extrait d'une longue interview donnée par Thierry Meyssan à ReOpen911, article mis en ligne aussi sur "oulala.net", où l'on apprend, entre autres choses, que Thierry Meyssan a fui la France et toutes les "zones OTAN", pour se fixer actuellement à Beyrouth.

Extrait :

----------------------------------------------------------------

ReOpen911 : Pensez-vous que le néo-conservatisme occidental a les moyens d’atteindre ses objectifs d’hégémonie globale sur le reste du monde ? Dans ce contexte, pensez-vous que dans la stratégie de remodelage du grand Moyen-Orient « l’étape iranienne » puisse être franchie avant les prochaines élections présidentielle US ?

Thierry Meyssan : L’empire a surdéployé ses troupes et négligé son économie intérieure. C’est un colosse aux pieds d’argile qui peut s’effondrer en quelques années et disparaître, comme l’Union soviétique l’a fait.

Les États-Unis sont un prédateur qui a besoin de guerre pour se nourrir. Mais, ils n’ont plus les moyens de confrontations d’envergure. Ils ne peuvent plus se permettre d’attaquer l’Iran et ils ont laissé tomber la Géorgie.

Comme je l’ai expliqué dès la fin 2007, le tandem Bush-Cheney a perdu la main. Les forces armées des États-Unis obéissent désormais à un groupe d’officiers supérieurs réunis autour du secrétaire à la Défense Robert Gates. Ces mutins ont parfaitement conscience que l’attaque de l’Iran serait l’aventure de trop. Ils s’y sont opposés et ils s’y opposeront.

Le projet de remodelage du Grand Moyen-Orient était de toute manière voué à l’échec depuis la défaite israélienne au Liban, comme je l’ai expliqué dans L’Effroyable Imposture 2.

ReOpen911 : Vous avez quitté la France en affirmant que votre sécurité n’était plus assurée ; peut-on en conclure que sous la présidence de M. Chirac vous aviez bénéficié d’une protection que le nouveau Président n’a pas souhaité maintenir ? Thierry Meyssan : Correct.

ReOpen911 : Votre sécurité est-elle bien assurée aujourd’hui ? Quelle est aujourd’hui votre liberté de mouvement ?

Thierry Meyssan : Je fais attention à ne pas entrer dans la zone OTAN et à ne pas prendre de compagnies d’aviation de pays de l’OTAN. Washington surveille néanmoins mes allées et venues et me le rappelle quand cela est possible. Par exemple, il y a quelques mois, j’ai été brièvement interpellé par la police à Vienne, alors que l’Autriche est un État neutre, afin de relever sur mon passeport l’ensemble de mes visas et les dates de mes déplacements.

Le risque est permanent. En décembre, la police vénézuélienne m’a évacué en force lors d’une conférence dans un ministère pour éviter qu’il ne m’arrive malheur. Je ne vous en dirai pas plus : pour être efficaces, les mesures de sécurité ne doivent pas être discutées en public.

ReOpen911 : Comment expliquez-vous que les champions français de la défense des droits de l’homme, toujours prêts à voler au secours d’un Redeker ou d’un Sifaoui, ne se soient jamais prononcés sur votre départ forcé, et pourquoi avoir préféré partir plutôt que de médiatiser les menaces qui pèsent sur vous ?

Thierry Meyssan : Les gens auxquels vous faites allusion ne défendent pas les droits de l’homme. Ils instrumentalisent cet idéal pour défendre la puissance dominante. Je n’attends rien d’eux.

Normalement, j’aurais dû à la fois porter plainte pour menaces de mort proférées par des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions et ameuter les médias. Mais ces fonctionnaires se considèrent en service commandé et les médias ne cessent de me traiter de paranoïaque. J’ai pris la décision de m’exiler en pensant avoir du temps devant moi. J’ai commencé à boucler mes affaires sans me presser. Puis j’ai compris que cela devenait dangereux. J’ai appelé mes amis à l’aide. Les premiers à m’avoir répondu sont des Syriens. J’ai fait mes bagages et je suis parti à Damas. En définitive, je viens de me fixer à Beyrouth.

ReOpen911 : Votre article explosif de juillet 2008 dans lequel vous revisitez la fabrication de M. Sarkozy par les services US est une attaque frontale violente. Une démonstration implacable de qui gouverne la France ! Faut-il comprendre que vous livrez à M. Sarkozy un combat à mort, et que votre retour d’exil est impossible tant qu’il sera au pouvoir ?


Thierry Meyssan : Mon retour ne sera pas possible tant que la France sera aux mains de traîtres.

------------------------------------------------------------------------------

2. Le deuxième point, et en fait le principal objet de ce post, est une invite à lire ce fameux article de Meyssan, dans lequel il apporte un éclairage pour le moins "singulier" sur les coulisses "mafieuses" qui font et défont les carrières politiques, et notamment ici celle du premier citoyen de France.

"Opération Sarkozy", à lire vraiment +++++, ici :

http://www.voltairenet.org/article157210.html

Autre source : pour l'interview citée au début, il faut aller sur "oulala.net", ici :

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3578

Post-Scriptum : en guise de divertissement Very Happy , toujours cet éclairage nouveau qui offre de nouvelles perspectives, une autre vision de ce que nous appelons la "politique".

"L’opération est possible parce que Strauss-Kahn est depuis longtemps sur le payroll des États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice [8].

Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international."
(Réseau Voltaire, toujours le même article)

(.....)

"Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes :
- Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua.
- François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild.
- Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush.
- Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe [9]."


(.......)

"Sous le contrôle du frère cadet du président Hamid Karzaï, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis [10]. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA."

(......)

"Pour complèter son gouvernement, Nicolas Sarkozy nomme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances. Elle a fait toute sa carrière aux États-Unis où elle a dirigé le prestigieux cabinet de juristes Baker & McKenzie. Au sein du Center for International & Strategic Studies de Dick Cheney, elle a co-présidé avec Zbigniew Brzezinski un groupe de travail qui a supervisé les privatisations en Pologne. Elle a organisé un intense lobbying pour le compte de Lockheed Martin contre les l’avionneur français Dassault [11]."

(......)

"La réussite de Nicolas rejaillit sur son demi-frère Pierre-Olivier. Sous le nom américanisé « d’Oliver », il est nommé par Frank Carlucci (qui fut le n°2 de la CIA après avoir été recruté par Frank Wisner Sr.) [12] directeur d’un nouveau fonds de placement du Carlyle Group (la société commune de gestion de portefeuille des Bush et des Ben Laden) [13]. Sans qualité personnelle particulière, il est devenu le 5e noueur de deals dans le monde et gère les principaux avoirs des fonds souverains du Koweit et de Singapour."

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 28 Aoû - 22:10

--- Beyrouth : refuge des journalistes libres ? ---

Curieusement (?), il semble que Beyrouth soit, ces derniers temps, un des rares lieux capables d'héberger des esprits libres, des journalistes combattants pour la liberté d'informer et de penser.

Nous savons (voir post précédent) qu'une figure emblématique de cette liberté de penser et de questionner a dû fuir et se réfugier à Beyrouth. Et je nomme ici évidemment Thierry Meyssan.

Et voilà, comme en une épidémie, l'Empire Américain s'efforçant d'étouffer toute velléité de contestation de sa défaillante et bien malade hégémonie, sorte de poigne de fer qui étreindrait les corps (dans le camp de concentration de Guantanamo, ainsi que dans toutes les geôles et les chambres de torture dispersées tout autour de la planète), les coeurs et les pensées (cohorte des petits soldats de l'information, prêtres et prêtresses, petits et grands, anonymes ou puissants, qui étalent à grands et gros traits, les fils collants de ce que l'on appelle habituellement "la pensée unique"), voilà que devant cette poigne de fer US (pour simplifier à l'extrême..... Very Happy ), c'est une autre figure du journalisme que l'on congédie et que l'on s'efforce d'étouffer.

Je parle ici de Richard Labévière, rédacteur en chef sur RFI, et récemment licencié au heures chaudes de l'été, dans cet intervalle de l'année où règne justement une vacance des esprits.

Voici le lien vers deux vidéos (mises en ligne par "oulala.net"), dans lesquelles il s'explique sur les "raisons" de son licenciement.

Ici :

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3605

La bonne nouvelle cependant, bien que l'on puisse craindre que l'éteignoir des médias de masse ne singe trop crûment et ouvertement le "1984" orwéllien (clamant dans les interstices du "temps de cerveau disponible", combien le "Big Brother" du "Nouvel Ordre Mondial" est bien là pour assurer le spectacle, et dresser les grandes lignes du prêt-à-penser et du prêt-à-vivre), la bonne nouvelle c'est que ce fantasme de feu le XX° siècle ne fécondera sans doute pas l'humanité.

Il s'agit plutôt ici, dans ces censures diverses et variées, d'une sorte de retour du refoulé, de réminiscences du passé.

Comme une récapitulation du siècle passé et de ses totalitarismes, mais en ordre dispersé, et d'une manière un peu brouillonne.

Ce moment étrange,
Qui voit un corps en mutation,
Un organisme planétaire qui aura été longuement malade,
Se débarrasser de ses miasmes et autres humeurs mortifères,
En une succession d'expulsions et de convulsions.

La vieille,
Très vieille peau se détache,
Secouant nombre de scories,
Pour laisser place à une (future) nouvelle peau :
Le visage nouveau d'une humanité retrouvée. Very Happy

Par la grâce de l'internet,
Sans doute,
Mais aussi et d'abord,
Parce que les êtres humains et citoyens,
Sont de plus en plus nombreux,
À unir leurs esprits éclairés.

Un effet de masse critique,
Un seuil nécessaire et suffisant,
Pourrait bientôt être atteint,
Générant un champ de conscience suffisamment vaste,
Pour que tombent les masques divers,
De la tromperie,
Et de la manipulation.

Amen. Very Happy

Very Happy lol! lol!

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 11 Sep - 11:19

--- 11 septembre 2001 : une remarque d'ordre général ---

À propos des questions générales du discernement, et combien il est difficile de se frayer un chemin, de prendre conscience de ses limites, sans parler bien sûr de l'éventuelle capacité à changer de paradigme, à identifier ses schémas anciens de croyances et d'en changer, lorsque l'opportunité et le temps sont venus, lorsque je parcours, rapidement, quelques-uns des centaines de commentaires mis en ligne sur le site internet du journal "Le Monde", à propos du 11 septembre 2001, et le doute émis publiquement par l'humoriste Bigard quant à la thèse officielle, bref, on se rend compte que l'écrasante majorité des intervenants hurlent au loup, d'une seule et même voix, comme des moutons sans cervelles, répétant à qui mieux mieux combien la thèse officielle des méchants terroristes est la seule valable, et combien toute voix dissidente, combien tout doute, toute interrogation, voire même enquêtes, sont invalides et impensables, in-croyables au sens propre du terme.

Les masses humaines sont effectivement les artisans diligents et fervents qui construisent elles-mêmes, en parfaite collaboration avec les dirigeants de cette planète, qui forgent avec entrain les barreaux de leurs propres cages.

Et ces masses humaines sont même prêtes à se battre, à tuer s'il le faut, pour défendre leurs croyances.

Le film "Matrix" est en cela une illustration magistrale de cette réalité que nous vivons en ce moment, et sur bien des plans, des plans dimensionnels mêmes.
Very Happy

Toute cette passivité, toute cette défaite de l'intelligence et du sens critique, tout cet obscurantisme ne lassera pas de m'étonner.

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géopolitique, Empire US, Economie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» projet de fin d'etude economie
» Huningue où le dernier acte d'héroisme du 1er Empire....
» Identification uniforme second empire artillerie?
» Le grognard Putigny- Baron d'empire.
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: