WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Géopolitique, Empire US, Economie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
pierrot



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 12 Sep - 20:08

Bonsoir Cristobal,
Je n'ai pas encore lu tout le topic, mais je l'ai parcouru à vitesse grand V, car je me concentre sur celui de l'alchimie. Mais ce que je peux dire, c'est que je suis parfaitement en accord sur ce que vous dites sur les USA, et sur les attentats du 11 sept. Je continue à étudier l'histoire de ce pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est tout sauf une démocratie. La façon dont les gouvernements successifs ont géré le phénomène extraterrestre, prouve qu'ils sont passés maître en mensonges et désinformations de toutes sortes, dont les attentats de 2001. Avec l'esprit critique, on voit qu'il y a des incohérences flagrantes qui ont été résumées dans la vidéo "LOOSE CHANGE", sans savoir si vous l'avez déjà mentionné.

Peut-être que Marc pourrait nous donner des informations de premier ordre, s'il a pu lire dans les annales akashiques avant 2003?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 12 Sep - 20:56

--- Le 11 sept 2001 sur feu ONCT.com ---

1. Il y a eu de très intenses débats et d'importantes contributions, sur feu le forum ONCT.com, pour tout ce qui a trait au 11 septembre 2001.

C'était pour moi il y a 3 ou 4 ou 5 ans environ.

À l'époque, je découvrais internet, puis découvrais ce qu'était un forum.

Je tombe sur celui d'ONCT.com, et là s'est ouvert un champ immense de connaissances dont je ne soupçonnais même pas l'existence.

La remise en question, puis l'enquête sur le 11 septembre 2001.

De même, les histoires de soucoupes volantes et de petits bonshommes verts qui me faisaient bien rigoler, et que je tenais pour élucubrations bizarroïdes, sont devenues peu à peu des sujets dignes d'intérêts et bientôt essentiels.

Enfin, la découverte de l'existence de textes channellisés.

Puis l'internet plus globalement, en dehors de ce forum ONCT.com, qui m'a permis d'accéder aux WingMakers.

Enfin, la mise en mouvement et en oeuvre d'une réflexion d'ensemble, avec l'expérience enthousiasmante qui consiste à faire en sorte que reculent les limites des anciennes croyances.

Des changements de paradigme.

Sans oublier le choc "Anton Parks", toujours grâce au forum ONCT.com.

2. À ce propos, je relis en ce moment le "Glossaire WingMakers", qui souligne l'importance essentielle de l'avènement d'un réseau intelligent (internet) sur une planète donnée.

Ce déploiement du réseau est un outil majeur pour changer et défragmenter la "mémoire génétique" de la planète, et lui permettre d'accéder à de nouvelles croyances, de nouveaux paradigmes, de nouveaux schémas énergétiques.

Extrait du Glossaire :

"Dans les vingt prochaines années, la défragmentation de la mémoire génétique va s’accentuer et elle deviendra ainsi vulnérable à la modification. Ce sera un effet de l’ubiquité grandissante des réseaux intelligents et de l’intelligence artificielle. L’expansion des interconnections des réseaux d’intelligence aura un impact significatif sur la mémoire génétique à cause de l’émergence d’une culture mondiale qui accompagnera l’arrivée de ce genre de technologie."

On ne peut mieux résumer ce qui se passe en ce moment à l'échelle planétaire, et ce que nous vivons individuellement, chacun à notre façon.

Car ici, même si les "masses humaines" peuvent sembler extrêmement passives et comme ancrées, désespérément et avec hargne, dans les anciens modèles de pensée et de société, ce qui importe en dernière analyse, c'est cette notion de seuil critique à franchir. Et pour cela, il "suffit" qu'un certain nombre d'individus s'ouvrent, comme nous tentons de le faire ici et ailleurs sur le net, s'ouvrent à d'autres champs de réflexion, d'autres espaces possibles, d 'autres modèles énergétiques.

C'est ainsi que viendra un jour, dans le prolongement de cette lame de fonds qui enfle et que nous construisons, c'est ainsi que surgira, au grand jour, cette autre société plus ouverte et plus mature, dotée d'individus qui accèderont de plus en plus à leur propre souveraineté créatrice.

Des êtres conscients informés et libres,
Pour une planète qui prendra enfin en charge son propre destin,
Contemplant l'au-delà et l'en-deçà de la fine pellicule,
Que l'on appelle la croûte terrestre.

Sources :

1. Les topics sur le 11 septembre 2001, sur feu le forum ONCT.com, c'est ici :

http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showforum=117

2. Le Glossaire WingMakers, ici :

http://www.wingmakers.com/downloads/frenchgloss.pdf

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
pierrot



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Sam 13 Sep - 8:32

Merci Cristobal, je vais prendre le temps d'étudier ce sujet dans un avenir proche, mais avant, je viens de commencer à attaquer le topic de Marc concernant la multi-dimensionnalité des mondes, et c'est "hard".

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 15 Sep - 12:23

--- "La faillite de Lehman Brothers ébranle le système financier mondial" ---

"La faillite de Lehman Brothers constitue la banqueroute la plus importante de toute l'histoire financière des Etats-Unis."

Je fais ici un copier-coller d'un article du journal "le Monde", en date du lundi 15 septembre 2008.

Une façon de marquer la mémoire, de jalonner les étapes du "chemin de croix" de la finance mondiale.

Maintenant que les plus grandes banques de cette planète s'écroulent, et avec elles que baisse brutalement le niveau des liquidités disponibles, ces eaux ou ce sang, comme on voudra, qui circule dans le grand corps de l'économie planétaire, c'est évidemment une récession réelle et sérieuse qui commence à se déployer.

Les réservoirs de liquidités (= argent) se vident, et avec eux, c'est le courant, la circulation de l'énergie/vie qui se ralentit, menant pour un temps, et plus ou moins fortement, aux marais stagnants, cette eau immobile et de faible profondeur, de la récession.

Voici l'article du "Monde" :

----------------------------------------------------------------------------------

Par un communiqué de 24 lignes daté du lundi 15 septembre, Lehman Brothers, l'un des fleurons de Wall Street, a annoncé "son intention de se déclarer en faillite", dans la journée, "afin de protéger ses actifs et de maximiser sa valeur".

[Peu après cette annonce, la filiale britannique du groupe a été placée en redressement judiciaire, a annoncé le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers (PWC). "Parce que le groupe gère son financement au niveau mondial, les activités commerciales britanniques ne sont plus en mesure de remplir leurs obligations", a déclaré Tony Lomas, un des partenaires du cabinet.]

La chute de la prestigieuse institution financière née en 1850, comptant 27 000 salariés, et dont l'histoire épouse celle du capitalisme américain, a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans la finance mondiale. Le choc est d'autant plus rude qu'au même moment outre-Atlantique, la banque d'affaires Merrill Lynch, autre établissement financier de renom, était rachetée par Bank of America, pour 50 milliards de dollars (35 milliards d'euros). De son côté, le géant de l'assurance AIG, ex-numéro un mondial, devait annoncer, lundi, la vente en urgence de 20 milliards d'actifs.

Il s'agit d'un événement qui se produit une fois tous les cinquante ans, probablement une fois par siècle. Il n'y a aucun doute, je n'ai jamais rien vu de pareil (…)", a commenté Alan Greenspan, l'ancien président de la Réserve fédérale américaine (Fed), face à l'aggravation de la crise financière née aux Etats-Unis à l'été 2007. La faillite de Lehman Brothers constitue la banqueroute la plus importante de toute l'histoire financière des Etats-Unis.

Cette perspective a d'ailleurs alimenté la psychose à New York, tout le week-end. Samedi et dimanche, tout ce que les Etats-Unis comptent de patrons de grandes banques d'affaires et de dépôts ainsi que de fonds d'investissement, dont certains ne cherchaient plus à masquer leur effroi, a défilé dans les locaux de la Fed (Réserve fédérale, banque centrale américaine). Ils ont été reçus par Henry Paulson, le secrétaire américain au Trésor, et par les plus hauts responsables de son ministère. Le motif de ces réunions en cascade entre l'Etat et les grands financiers, et entre les banquiers eux-mêmes, dépassait de très loin le seul sauvetage de Lehman.

Bank of America (BofA) avait renoncé la première à racheter la cinquième banque d'affaires du pays. Dimanche après-midi, le patron de l'autre candidat à la reprise, le britannique Barclays, considéré comme le plus crédible des repreneurs, se retirait également. Il avait, comme BofA avant lui, cherché à obtenir une aide financière de l'Etat fédéral, comparable à celle accordée à JPMorgan Chase, il y a sixmois, pour le rachat de Bear Stearns, une autre banque d'affaires en difficultés. Jusqu'au bout, M. Paulson s'y est refusé.

"DES GAGNANTS ET DES PERDANTS"

Une fois l'option Lehman abandonnée, BofA, deuxième banque de dépôt américaine, a jeté son dévolu sur MerrillLynch, à court de liquidités après avoir perdu 57 milliards de dollars depuis l'été 2007. Son offre de rachat devrait être rendue publique dès lundi.

Quant à l'assureur AIG, qui est parvenu à lever plus de 20 milliards de dollars en huit mois, mais qui doit trouver très rapidement 30milliards supplémentaires pour rester à flot (son action avait plongé vendredi de 31 %), il a annoncé se séparer de plusieurs activités, en particulier son financement d'ILFC (International Lease Finance Corporation), numéro un mondial du leasing aéronautique avec 900 appareils et, accessoirement, premier client de Boeing et Airbus.

La liquidation de Lehman posera d'innombrables problèmes, sans doute au plan mondial. La banque disposait, fin mai, de 640 milliards de dollars d'actifs, mais personne ne sait quel volume de titres "pourris" elle détient, ni quelle est son exposition aux contrats dit CDS (Credit Default Swaps). Dès les rumeurs sur l'échec de sa reprise, les traders se sont précipités à leurs bureaux, à Wall Street, pour trouver des montages permettant de renégocier ces titres.

L'ISDA (International Swaps and Derivatives Association), qui regroupe les grands acteurs mondiaux opérant sur les produits "dérivés", a lancé un appel en urgence à l'Etat américain pour autoriser la négociation de gré à gré, par exemple, entre un trader qui aurait acquis des swaps chez Lehman et une autre banque qui lui aurait vendu des titres identiques.

A ce titre, la chute de Lehman porte en germe le risque d'un effondrement général de la valeur des dérivés. Elle pourrait aussi avoir pour effet d'accélérer la crise de l'immobilier aux Etats-Unis, les avoirs de la banque, très importants dans ce domaine, étant revendus au rabais pour financer le remboursement des créanciers. Toutes les valeurs immobilières détenues par Wall Street pourraient en subir la conséquence, qui se répercuterait sur leurs bilans.

A quoi faut-il donc s'attendre ? "Le cours normal de la finance, c'est qu'il y a des gagnants et des perdants", a expliqué M.Greenspan, dimanche sur la chaîne ABC. Les pouvoirs publics, a-t-il ajouté, ne "peuvent pas placer un filet de sécurité sous toutes les sociétés financières qui s'effondrent". Il a laissé entendre qu'il y en aurait d'autres. Il a surtout jugé qu'étant donné "le degré jamais connu d'interconnexion à l'échelle internationale", la stabilisation des marchés exigera de passer par "une série d'événements dans le monde entier".

Dimanche soir, un consortium de dix banques américaines et étrangères a annoncé la création d'un fonds d'urgence de 70 milliards de dollars, dans lequel elles pourront puiser en cas de problèmes de liquidités. De son côté, la Fed autorisera temporairement les banques à emprunter en apportant des junk bonds (titres pourris) en garantie, et plus uniquement ceux notés AAA, ce qui, là encore, n'est pas sans soulever des questions.

Sylvain Cypel

--------------------------------------------------------------------------------

On lira aussi avec intérêt les articles qui paraissent sur "contreinfo.info", comme :

"Roulette Russe financière, par Paul Krugman", ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2164

et encore,

"Les banques dans la tourmente, par Paul Jorion", ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2163

En mémoire de cela.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 18 Sep - 10:27

--- Une ligne d'horizon : la faillite (financière) de l'Empire US ---

La banque centrale US, la FED, ne pourra pas indéfiniment déverser des dizaines et des dizaines de milliards de dollars pour nationaliser des banques en faillite, et injecter des liquidités sur les marchés bientôt en panne et en voie d'implosion.

Comme l'explique très bien l'article suivant, que je vais "copier-coller", si la FED est à sec, c'est l'Etat US qui, en ce moment, s'efforce de "rapatrier" des fonds pour, du moins à court terme, financer sa dette astronomique.

Voici une ligne de crédit de l'Etat US, qui montre que l'argent qui arrive aux USA est de moins en moins abondant, et même, est passé dans la zone négative (il n'y a donc plus d'argent qui rentre......, au contraire) :

21 Net Foreign Acquisition of Long-Term Securities :

717.7 (en 2006)

556.5 (en 2007)

751.4 (juillet 2007)

456.1 (juillet 2008)

103.9 (avril 2008)

60.6 (mai 2008)

36.6 (juin 2008)

-8.2 (juillet 2008) <----

......., les -8.2 correspondant aux 8.2 milliards de dollars qui manquent pour le mois de juillet 2008.

Ce qui veut dire que, dans cet effondrement et cette faillite débutante de toute une série de banques et d'assureurs anglo-saxons, se profile, in fine, la faillite de l'Etat US lui-même.

Nous assistons, en ce moment même, à l'implosion de l'Empire US.


Voici l'article en question :

--------------------------------------------------------------------------

Une page se tourne

Par Aureliano Buendia le jeudi 18 septembre 2008, 02:09 - Lien permanent

* capitalisme
* coopérative
* crise
* dette US
* entrée de capitaux
* faillite
* rémunération du capital
* économie

Je ne vous l'apprends pas : ça s'accélère franchement.
Je zappe donc rapidement toutes les infos que vous pourrez trouver abondamment commentées ailleurs, on va tenter de filer direct à l'essentiel, évidemment beaucoup moins médiatisé.

Ces dernières heures : après la disparition de 3 des 5 empires financiers US qui faisaient encore la pluie et le beau temps dans le monde l'année dernière (Bear Stern, Lehman Brothers, Merril Lynch) et l'implosion du premier assureur US, AIG, il semblerait que le 4eme larron (Morgan Stanley) soit au plus mal. La dernière JP Morgan, ne passera sans doute pas l'hiver non plus. Une des plus grosses banques de dépôt, Washington Mutual (WaMu pour les intimes) chercherait un repreneur d'urgence. Bref, c'est la cata annoncée depuis longtemps sur ce blog et ailleurs.

Le "dernier rempart" d'un capitalisme à l'agonie est constitué d'un quatuor de choc : la Fed, le Trésor, la FDIC et la SEC.
Quatuor sur tous les fronts en ce moment et qui ne sait plus où donner de la tête... et du carnet de chèque.

Questions simples, presque naïves, mais ô combien légitimes et finalement pertinentes :
- "Mais d'où sortent donc ces milliards que les "pouvoirs publics" sont en train de distribuer en urgence ?"
- " je croyais que l'Etat US était lui-même endetté..., donc QUI paye ?"

D'où sortent les milliards en question ?
A ce stade, ils ont principalement été distribués par la "Fed".
Or l'impensable est en train d'arriver sous nos yeux : la toute puissante, la sacro-sainte "Fed ", l'ultime bastion, pourrait bien, à son tour, être au bout du rouleau.
Le trésor US vient, ce soir, d'organiser en urgence des enchères pour... renflouer la Fed !
Vous parliez de ça à un économiste il y a un mois, il vous prenait pour un fou...
Ces enchères sont donc des emprunts, contractés par le Trésor (l'Etat fédéral US) qui prête ensuite à la Fed, qui a elle-même prêtée aux banques, qui... etc. OK.
Mais qui prête donc au Trésor ?

Question beaucoup trop "bête" pour que nos têtes pensantes se la posent. Dommage.
Dommage, parce qu'ils se la posaient, ils pourraient constater, peut-être, une demi-seconde avant d'en crever, qu'elle n'a déjà plus de réponse...
Un économiste vous dira, en haussant les épaules : "Ben, les acteurs économiques !" (genre, il est con lui...)
Un journaliste du Libégaro vous dira, en écarquillant les yeux : "Ben, la Chine, les fonds souverains, tout ça !" (genre, il habite où, lui ?)
Les "acteurs économiques". OK. Mais les acteurs économiques US sont, dans leur globalité, endettés jusqu'aux yeux ! L'argent qu'ils sont en train de prêter au trésor, ils le doivent déjà à d'autres. Qui ?
"La chine, les fonds souverains, tout ça". Super. Est ce si sur ? Pour combien de temps ?

Un seul organisme, directement concerné, regarde un peu ce qui se passe : le département du Trésor US lui-même.
Et ça donne ça, les "TIC data".
Ce sont les thunes qui entrent aux US, sous une forme ou une autre et qui sont donc censées compenser les "pertes" (en très gros, le déficit commercial, soit environ 60 Mds de dollar par mois).
Ces données ont été publiées hier et concernent le mois de juillet. Le verdict est sans appel : -8.2 Mds (ligne 21)
Là où 60 Mds auraient du rentrer, juste pour pouvoir continuer la fuite en avant, non seulement rien n'est entré mais 8 Mds sont même sortis.
Attention, ces données sont très volatiles et d'une telle complexité qu'elles contiennent des marges d'erreur énormes.
(Pour les fans de ce sujet, voir le blog de Brad Setser au "Council on Foreign Relations". Attention, c'est extrêmement dur à lire) Une seule chose est sure : il y a un bug, un immense bug sur le financement de l'ensemble de la dette de l'économie américaine.

Et c'est à mon avis clairement là que ça se passe. Les faillites en tout genre, à côté, c'est quasiment de la rigolade.

Vu le délai de publication de ces données (un mois et demi), les chiffres du mois de septembre ne seront disponibles qu'à la mi novembre. Ils pourraient être encore à peu près potables dans la mesure où les financiers US semblent en train de rapatrier des fonds du monde entier. Mais derrière, c'est le gouffre et l'explosion du truc au grand jour : la faillite de toute l'économie américaine.

C'est donc une page de l'histoire du monde qui est en train de se tourner en ce moment même.
Ceux qui pensent que "bah ! la chine prendra le relais" devraient d'urgence lâcher leurs bouquins.
On ne remplace pas comme ça un "point de croissance" par un autre "point de croissance". On ne remplace pas la production américaine d'armement, de logiciels, de médicaments, de pétrole, etc. par des T-shirts et des jouets en plastique !
Je caricature, ok, mais c'est un système économique entier qui s'effondre, le capitalisme d'Etat chinois n'y survivra pas non plus !

Devant l'énormité du désastre annoncé, les prophètes se sont remis à prêcher.
Toujours les mêmes vieilles soupes :
D'un côté, les libéraux (les vrais, pas la droite pépère), pour lesquels toutes ces crises sont dues aux interventions de l'Etat.
De l'autre, les "interventionnistes" (disons la gauche, ou les "néo-keynésiens"), pour lesquels il faut au contraire plus de règlementation et un poids plus important de l'Etat dans l'économie.
ça fait un siècle que les uns et les autres nous bassinent avec leurs dogmes à deux balles.

Pendant ce temps, des milliers de gens, d'individus, loin de ces stériles querelles construisent, non pas une voie médiane (c'est précisément le système qui est en train de se vautrer) mais une "autre" voie :
Une économie privée ET non capitaliste.
Des dizaines de formes d'entreprises différentes, qui commencent à savoir presque tout faire, des grains de blé à la finance, mais SANS rémunération du capital.

Une page se tourne, et la prochaine est blanche.
A nous de l'écrire.

--------------------------------------------------------------------------

Sources :

-- l'article en question :

http://www.lafinducapitalisme.net/post/2008/09/18/Une-page-se-tourne

-- la page sur les finances du Trésor Américain (= l'Etat US) :

http://www.treas.gov/press/releases/hp1138.htm

-- autre papier : "Le Trésor américain lance des enchères pour soutenir la Fed" :

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=5879093

En mémoire de cela.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Protéron



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 18 Sep - 21:26

On dirait un feu de paille, Cristobal.
Tous les crans de sureté semblent avoir sauté. De ce que je comprends, il n'y a plus que la FED et le trésor pour alimenter ce qui reste de l'economie américaine, et donc s'il n'y a pas de stabilisation la prochaine étape serait alors une forte dévaluation du dollars? Qu'en penser vous?

Et qu'adviendra-t-il des dettes des autres pays?

Je suppose que pour nous, ca ne changera pas grand chose(on n'aura peut etre moins de pétrole ce qui n'est pas forcement mauvais, si tout ca nous pousse a changer nos habitudes alors je vote pour) mais pour les pays en voie de développement? une fois de plus, vont-ils subir cette crise de plein fouet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Jeu 18 Sep - 21:41

Oh, je ne suis pas expert du tout en ces matières.

Ce que je crois avoir compris, pour le dollar, c'est que les grandes banques centrales, comme la BCE (Europe) et d'autres, se mettent en ce moment à acheter du dollar, et avec un taux de 2%, pour soutenir cette monnaie défaillante.

Tous les acteurs économiques de la planète se penchent au chevet de l'économie US et de son dollar en perdition, car ils estiment sans doute, et avec raison, du moins à très court terme, qu'il en va de la bonne santé et de la viabilité même de ce foutu système capitaliste, sans foi ni lois, qui affame les peuples, et assassine des centaines de milliers d'êtres humains (les guerres pour soutenir le marché juteux des armes, pour piller les matières premières, pour spéculer, pour maîtriser l'offre et la demande....), en Irak et un peu partout sur le globe.

L'autre point, c'est qu'ils semblent vouloir croire, et nous faire croire, mais il s'agit là d'un mélange d'idéologie et de croyances acharnées en la validité de leur système financier, .... nous faire croire que la Chine, avec ses énormes réserves de liquidités, continuera, encore et encore, à acheter des bons du Trésor Américain, continuera, encore et encore, à financer la dette monstrueusement abyssale de l'Empire US.

Seulement voilà, comme ces histoires de marché et de finance mondialisée reposent aussi sur la "confiance", la "crédibilité", dès lors que l'Empire US ne présente à la face du monde qu'un tissu industriel en déliquescence, une incapacité à produire de la valeur ajoutée nulle part ailleurs que dans le secteur financier, et comme cette finance aux outils "modernes" commence à dégager une effroyable puanteur tout alentour, puisqu'il s'avère que le fruit est vérolé jusqu'au trognon, pourri jusque dans ses moindres fibres, alors, il se peut bien, et c'est une quasi certitude, il se peut bien que la Chine, et le monde, se détournent de cet immense gâchis, de cette incroyable tromperie.

On pourrait parler ici de marché de dupes.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 19 Sep - 2:31

Pour un avis de nos amis américains qui sont les premières victimes de leur gouvernement, voici ce qui est dit sur Project Camelot :

17 September

• A source has just informed us that their alphabet agency contact has been deployed to the Middle East. In the words of the contact, war with Iran is now a "done deal". This contact had also said in a previous message that he was "too old for this shit".

Back in July, the contact stated that Israel will start it, and the US will back them, mainly with refueling. We have no further information to indicate whether this strategy is still current.

Our source has asked for us all to pray for peace.

It is Camelot's view that an attack may be used to take the eyes of the world off the ongoing economic crash and on to the war scenario in a major effort to distract while things go downhill.


http://projectcamelot.org/index.html#1




Pour ceux qui lisent l'anglais, de nombreuses discussions animées ont lieu sur leur forum :

http://www.projectavalon.net/forum/forumdisplay.php?f=16




sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Ven 19 Sep - 7:38

--- D'autres guerres pour effacer la crise financière ? ---

1. Effectivement, c'est l'idée qui traverse l'esprit, cette probabilité d'une guerre US et Israëlienne "jouant" de concert pour agresser l'Iran.

Dans ce même registre, on attendrait un discours offensif de l'Empire US "critiquant" la Russie dans le conflit géorgien (....tentative de guerre déclenchée par les USA, rappelons-le, et qui a été matée efficacement, et comme par surprise, par les Russes, c'est-à-dire ici, par Poutine.).

Simplement, peut-être est-ce un voeu pieux, mais je me disais que si les temps sont véritablement en train de changer de façon profonde pour la planète, je me disais que les vieilles recettes des siècles passées ne pourraient sans doute plus être mises en oeuvre de façon aussi facile et automatique.

Peut-être n'aurons-nous plus ici un retour de l'Histoire et de ces antiques schémas de comportement d'une puissance impériale répandant la guerre, la terreur et le chaos par les armes, pour effacer ses dettes et continuer d'imposer, par la Force Brute, sa domination et son hégémonie.

Mais peut-être, peut-être n'est-ce en définitive qu'un voeux pieux, une sorte de rêverie personnelle?

2. Pour le dollar, on pourra lire ce court exposé mis en ligne sur le site "LEAP2020", qui énonce que ".... en effet, ce qui est désormais certain aux yeux de la grande majorité des acteurs financiers et économiques, c'est que les Etats-Unis sont entrés dans une grave récession sur fond d'implosion de leur système financier du fait de la crise des « subprimes » et de ses conséquences."

Ici :

http://www.leap2020.eu/

3. Aussi, les tentatives actuelles de la finance mondiale, pour mettre sur pied un "plan de sauvetage" des banques en difficulté, n'est-il peut-être, là aussi, que feu de paille, voile réconfortant, mais éphémère, pour tous ces croyants fervents et en ce moment désespérés du capitalisme outrancier (...... Je veux parler ici des grands prêtres et autres "experts" de l'économie et de la finance, qui prêchent depuis deux décennies maintenant, combien "le marché est grand", combien "le marché nous sauvera et nous apportera paix, bonheur et prospérité sur cette planète", une sorte de "meilleur des mondes possibles"......)

Du moins, si l'on suit les explications du "Tropical Bear", ici :

http://tropicalbear.over-blog.com/article-22940188.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Sam 20 Sep - 21:08

--- Mille milliards..... de mille sabords !!!!!!! ---

Non, en fait, c'est mille milliards de dollars qui s'ajoutent au déficit déjà gigantesque de l'Etat US.

Les commentateurs soulignent le fait que ce plan de sauvetage, et cette embellie spectaculaire des Bourses (tropical bear ici) n'est qu'un épiphénomène dans la chute et la diffusion de la récession économique. (Tropical Bear rappelle que les moments "historiques" qui ont vu la Bourse augmenter en une seule journée de façon vertigineuse, sont précisément ceux qui jalonnent les récessions les plus noires, comme toute la période des années 1929-32)

Ces mille milliards de dollars de déficit supplémentaire devraient être payés, encore, par l'Asie surtout, à supposé que celle-ci continue, comme jusqu'à présent, à placer son argent en achetant des bons du Trésor Américain.

Le problème, comme nous le suspections dans le post précédent, c'est que les actuels Bons du Trésor US ont un rendement quasiment nul, dans les 0.05% ("Mais jeudi matin, le taux d’intérêt moyen sur les emprunts interbancaires à trois mois était de 3,2%, alors que le taux d’intérêt sur le bon du Trésor correspondant n’était que de 0,05%. Non, il n’y a pas de faute de frappe.".... comme le souligne Paul Krugman sur "contreinfo.info").

Dès lors que la confiance se perd, dès lors qu'il est avéré que la forteresse de la finance mondialisé s'écroule de toutes parts, il serait tout de même bien étonnant que Chine et Asie, ainsi que les Fonds Souverains des Pays du Golfe, continuent de placer leurs liquidités aux USA, dans cette région du monde qui fut jusqu'à il y a quelques jours encore le modèle à suivre en matière de bonne "gouvernance économique" (si l'on en croyait les prêches des économistes et idéologues de tous poils, vénérant le "néolibéralisme" depuis 20 à 25 ans maintenant...).

Il se peut d'ailleurs que la faillite de Lehman Brothers,
Reste dans l'Histoire comme un signal,
Et une sorte d'écho à ce qui arriva à l'URSS,
Le jour où le Mur de Berlin s'écroula.


Le Mur de Berlin s'effondrait, et c'était en fait l'URSS qui se disloquait, et avec elle, l'idéologie communiste qui avait imposé son système de croyances à une large part de la population mondiale pendant des dizaines d'années.

Aujourd'hui, c'est Lehman Brothers qui s'écroule et disparaît, moment clé et catalytique qui nous montre en fait la dislocation de la forteresse financière de Wall Street, et avec elle, la disparition de l'idéologie qui faisait face à l'ex-communisme soviétique, je veux parler bien sûr du "néolibéralisme".

Nous vivons en ce moment l'effondrement de cet autre système de croyances, qui avait pour prétention, comme toute idéologie, de régir et réglementer le monde.

Mille milliards de mille sabords !

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mar 23 Sep - 6:53

Encore quelques instants,
Et,
Après s'être gavés,
Des années durant,
Du côté des Îles Caïmans,
Les "Hedge Funds" vont se vautrer,
Et ce sera le "Crash Boursier".

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mar 23 Sep - 17:36

et hier, cela a été vraiment une journée spectaculaire (dans le mauvais sens) , et le président us a annoncé un grand projet de sauvetage de l'économie, et cela avec l'argent du peuple, de la classe moyenne entre autres, il va de soi. Ce n'est quand même pas un hasard si tout cela se produit juste avant la fin de son mandat, comme s'il essayait de faire le plus de choses possibles avant de n'être plus au pouvoir. On peut en conclure que cette crise est en grande partie provoquée pour que les manipulateurs arrivent à leur fins et rendent le peuple prisonnier de ce système. Mais cela fera un temps seulement, les gens finiront bien par en avoir assez et ne plus gober leurs histoires, enfin c'est à espérer.
Ils ont bien provoqué le 11-9, alors, provoquer une crise économique, il n'y a rien là pour eux!


Christa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Sam 27 Sep - 7:41

--- Crise Financière ---

À propos de la crise financière, il était étonnant d'observer hier, à la télé (France), un expert et professeur d'économie de haute volée, énoncer clairement "la réalité d'une récession en cours de déploiement", et sans pratiquer le mensonge par omission communément déversé par tous les médias de masse et leurs invités depuis des lustres.

Cet expert, qui est un croyant fervent, dévoué et passionné (c'est son gagne-pain aussi...., puisqu'il enseigne cette idéologie du capitalisme débridé, la toute puissance et bienfaisance du "marché", etc, etc....) du capitalisme exacerbé et dérégulé, avec sa foultitude de produits financiers, concoctés par des brochettes de cerveaux brillants issus des grandes écoles (et tout à fait volontaires pour se faire le plus de fric possible, en mettant leurs intelligences au service du profit rapide, sans se soucier de questions étranges comme toutes celles qui auraient trait à ce mot bizarre et à cet état de conscience non moins étonnant que l'on intitule l'Ethique), cet expert donc, se retenait pour ne pas se prendre la tête entre les mains en direct sur le plateau.

Il finissait son exposé un peu plié, penché en avant, se tenant la mandibule d'une main, mimant et incarnant l'intelligence interloquée, la perplexité faite chair. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Il énonçait qu'il y avait une récession en cours d'installation, que cela allait durer sans doute plusieurs années, que c'était extrêmement grave, etc, etc, etc.......

Il contemplait un monde en train de s'écrouler, et dans le même temps, examinait et découvrait qu'il s'agissait, là aussi, de l'effondrement de ses propres croyances.

Spectacle très étonnant,
En vérité.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 29 Sep - 19:34

le plan du clan bu américain a été refusé

le dow jones viens de planter de 1000 milliards

l'europe , la russie , tout s'effondre....
les banques tombent les unes après les autres



c'est la panique
et c'est tant mieux
c'est le signe qu'on passera à autre chose


Laughing



Christa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Dim 5 Oct - 12:41

--- Krach en cours et en gestation, pour tous secteurs (financier, immobilier, économie réelle, matières premières) ---

"Je ne suis évidemment pas devin, tout ce que je peux dire est que la situation actuelle est exceptionnelle, et qu'un plongeon brutal des indices n'est pas à écarter dans les jours qui viennent sur les marchés, malgré les niveaux actuels du VIX."

Ce sont les lignes qui concluent un article très clair et très éclairant de notre "ami" du Tropical Bear, ici :

http://tropicalbear.over-blog.com/article-23432482.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Dim 5 Oct - 16:01

--- Requiem pour un Empire (Emmanuel Todd, Vidéo) ---

Il est vrai que je ne regarde pas vraiment la télévision, mais je m'étonne cependant de ne pas entendre Emmanuel Todd dans les médias de masse (radio au moins), en ces instants de bascule qui voient un Empire US en cours d'effondrement et d'implosion.

Dans cette vidéo, Todd se livre à un exposé intéressant qui confirme ce que l'on peut penser de la faiblesse grandissante de l'Empire US, avec cet exemple récent des frasques militaires des USA lors de cette guerre qu'ils avaient décidé de déclencher en poussant la Géorgie à attaquer les Russes via l'Ossétie.

Voici le lien vers cette vidéo :

http://www.wikio.fr/video/478377

Un entretien aussi dans "Le Courrier de Russie" :

http://www.lecourrierderussie.ru/fr/magazine/?artId=3678

Article d'ailleurs repris, aujourd'hui (quand on parle du loup.... Very Happy ), sur contreinfo.info, ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2225

Dernier point : le prochain travail d'Emmanuel Todd paraîtra aux alentours du 6 novembre 2008. Ce sera "Après la Democratie".

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Joëlle



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mer 8 Oct - 6:35

bonjour,

Je ne sais pas si quelqu'un a déjà donner la suite de Zeitgeist alors voici le lien. Il s'agit de l'explication du "pourquoi" et du fonctionnement des banques, du système des dettes, de la fédérale réserve des USA...

Je n'ai pas encore tout visionné mais c'est très instructif!

C'est en anglais!

http://video.google.com/videoplay?docid=7065205277695921912


Bonne journée,


Joëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 3 Nov - 10:52

--- Le spectre possible de la déflation ---

L'ampleur et la profondeur de la crise financière et économique mondiale pourraient donner naissance à une autre phase redoutée dans ce ralentissement de la machine économique : la déflation, ou baisse continue des prix, conséquence de la contraction généralisée du crédit, du chômage, et de la perte du pouvoir d'achat résultante.

Une sorte de spirale descendante, autre trou noir qui pourrait durer plusieurs années, comme cela avait été le cas au Japon pendant 10 ans.

Seulement, cette fois-ci, le phénomène serait bien évidemment mondial.

Un assez bon article qui traite de ce sujet, ici :

http://questionscritiques.free.fr/edito/NYT/depression_deflation_crise_311008.htm

Post-Scriptum :......, chouette Very Happy , j'ai la possibilité, cette semaine, de surfer et d'écrire sur le net.

Je vais enfin pouvoir lire les derniers posts, et notamment ceux de Shakti.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Dim 9 Nov - 8:55

--- Emmanuel Todd : Empire US, Obama ---

"L’Amérique cesse d’être démocratique au sens économique du terme. Le racisme y est en baisse, mais la démocratie est malade. Elle pourrit sous nos yeux. Dès lors, j’ai peur que l’on tombe très vite de haut. Une partie de l’oligarchie est derrière Obama. Il a du reste ramassé plus d’argent chez les riches que McCain. Son élection sera interprétée comme une regénération de la démocratie américaine. J’ai quant à moi le sentiment qu’elle fait plutôt partie d’un processus de dislocation."

Laura Knight Jadzyck (Cassiopéens) relaye une interview donnée par Emmanuel Todd à "La Tribune de Genève".

Selon E. Todd, l'élection d'Obama va accorder quelques années de vie encore à l'Empire US, actuellement en pleine phase d'écroulement et d'implosion.

Autre passage :

------------------------------------------------

"Il se produit des événements vraiment extraordinaires aux Etats-Unis. L’implosion du système financier et du mythe économique, d’un côté ; l’implosion de la structuration raciale, de l’autre. On comprend dans ces conditions que les Américains vivent dans une sorte d’état d’apesanteur. Cela dit, si l’affaissement du sentiment racial est évidemment une bonne nouvelle, le racisme aura vraiment disparu le jour où les électeurs n’attendront rien de particulier d’un président noir. Obama est un homme politique américain. Son discours est truffé des habituelles références aux valeurs religieuses. Il est entouré des personnalités issues de l’establishment démocrate - ces mêmes démocrates qui ont, plus nombreux encore que les républicains, voté les subventions au système bancaire."

------------------------------------------------------

et aussi :

--------------------------------------------

Le projet économique du candidat démocrate peut-il contrecarrer la dépression qui menace ?

Il n’a pas de programme économique. Au début de sa campagne, il a bien proposé quelques mesures protectionnistes, mais le déficit commercial est tel que le protectionnisme entraînerait dans une première période une baisse dramatique du niveau de vie.

Obama se confond avec son image. Or les difficultés américaines vont bien au delà d’une image. Pour le moment, le dollar tient, car à l’extérieur, des institutions, des gens riches, des Etats veulent que les Etats-Unis restent au centre du monde. Mais la situation ne changera pas : elle devrait même se dégrader encore. La question est maintenant de savoir comment, avec la fin de la mécanique des subprimes, on va donner aux Américains les moyens financiers de continuer à vivre aux frais de la planète.

Les Etats-Unis gardent une forte capacité d’influence sur les leaders d’opinion du monde occidental. Leur image est-elle en train de se troubler ?

L’Amérique, c’est une image. On ne peut en parler sans évoquer le cinéma, les scénarios de feuilletons télévisés, Hollywood. Il y a dans tout ce qui est américain un côté extraordinairement virtuel. Et voilà que par étape on voit émerger la réalité. Il sera en ce sens très intéressant de suivre l’évolution de l’opinion dans les oligarchies financières occidentales. Elles éprouvent un sentiment de solidarité avec l’Amérique. Mais elles viennent aussi de se faire plumer... Je n’aimerais pas être en ce moment un ploutocrate français de la sphère financière.

La notion d’« hyperpuissance » a-t-elle un sens pour vous ?

Dans le domaine militaire, le monde est déjà multipolaire. L’incertitude tient aux illusions que les Américains entretiennent encore sur eux-mêmes. Ils sont un peu comme les Russes, au moment de l’effondrement du communisme. Lorsqu’ une puissance de cette nature possède encore une armée, elle n’est pas à l’abri de réactions irrationnelles. Les Etats-Unis ont également perdu la place centrale qu’ils occupaient sur le terrain économique. Avec l’aventure des subprimes, ils ne viennent pas moins de réaliser la plus grande escroquerie financière de l’histoire de l’humanité. Autrement dit, ils ne sont plus dans ce domaine une hyperpuissance, mais compte-tenu de l’absence de régulation de l’économie mondiale, ils détiennent une « hypercapacité de nuisance ».

-----------------------------------------------

Sources :

1. L'interview complète sur le site de LKJ, ici :

http://futurquantique.org/

2. Par ailleurs, on pourra lire les quelques papiers "alternatifs" à propos d'Obama, sur "oulala.net", ici :

http://www.oulala.net/Portail/index.php3

3. Avec notamment un article très conspirationniste (Illuminatis....), ici :

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3709

4. Dans les liens de cet article, en bas, il y a un renvoi vers une vidéo qui met en scène, en guise de certificat "d'authenticité" et de provenance, le tampon de nos amis "Illuminatis", avec pyramide et oeil noir qui regarde.

La vidéo :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/burnout%2Bparadize/
video/x3qehl_burnoutparadise_creation

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mar 11 Nov - 21:21

--- "L'économie américaine s'installe dans la dépression" (le Monde) ---

Un copier-coller d'un article du journal "le Monde".

En mémoire de "cela", ce tourbillon qui aspire et disloque le grand corps de plus en plus malade de l'économie américaine et mondiale.

-----------------------------------------------

L'accélération de la crise donne le tournis. Vendredi, Rick Wagoner, PDG de General Motors (GM), prononçait pour la première fois les mots impensables : "risque de faillite". Certes, il entendait presser le gouvernement américain de débloquer en urgence une aide financière pour éviter au géant de l'automobile américaine une insolvabilité d'ici cinq à six mois. Mais, l'espace d'un week-end, on n'en est déjà plus là. Lundi 10 novembre, GM a annoncé 5 500 réductions de postes, au lieu des 3 600 indiqués vendredi. Surtout, son cours plongeait de 22,9 %, au plus bas depuis soixante ans. Motif : selon la Deutsche Bank, l'entreprise pourrait se retrouver à court de liquidités dès janvier 2009. La banque a ramené son objectif de cours à... zéro, estimant qu'un sauvetage public ne profiterait pas aux actionnaires.

Un effondrement de GM ou de l'autre grand du secteur, Ford (potentiellement insolvable d'ici huit à douze mois), serait un "cataclysme" entraînant la destruction de 2,5 millions d'emplois aux Etats-Unis, selon une étude publiée lundi par le Centre de recherche automobile (CAR) d'Ann Arbor, dans le Michigan. Hormis la sous-traitance, les services financiers, les réseaux de vente, on compterait 1,4 million de "victimes collatérales" dans l'immobilier, la restauration, la santé ou l'éducation.

Le Parti démocrate pousse l'administration Bush à débloquer très vite le prêt préférentiel à l'industrie automobile de 25 milliards de dollars (19,5 milliards d'euros) qu'elle a signé et dont le versement se heurte à des difficultés légales (ces prêts ne peuvent être alloués qu'à des entreprises à la "viabilité garantie"). Il estime aussi urgent d'adopter un "plan de sauvegarde" de l'automobile, soit par une intervention capitalistique directe de l'Etat, soit plus probablement via de nouveaux crédits publics - ce qui revient au même.

La somme minimale demandée par les cadres financiers et les dirigeants syndicaux des trois constructeurs américains est de 25 milliards de dollars supplémentaires. Lundi matin, dans le Wall Street Journal, un ex-dirigeant de Dow Jones a ainsi résumé la situation : "Si le seul moyen de maintenir GM à flot est un afflux de dollars du gouvernement, alors une restructuration complète sous contrôle public ou sous celui d'un conseil de surveillance extérieur doit en être le prix." Le Trésor y est aujourd'hui réticent, craignant de voir son aide partir en fumée, l'automobile américaine étant devenue inadaptée à une demande elle-même conjoncturellement en chute libre.

MENACE SUR L'EMPLOI

D'autant que, derrière l'automobile, un autre secteur en grande difficulté pourrait bientôt appeler à l'aide : la plupart des compagnies aériennes américaines sont au bord du gouffre. Et avec la chute de la consommation, des sociétés de services commencent aussi à souffrir. Numéro deux de la vente de matériel informatique et électronique grand public aux Etats-Unis, Circuit City (43 000 salariés dans le pays, entre ses employés et ceux des 700 franchisés) a déposé, lundi, son bilan. Le même jour, le service de courrier express DHL, propriété de Deutsche Post, a indiqué qu'il cessera dès fin janvier ses activités américaines : 9 500 emplois s'ajouteront aux 5 400 déjà supprimés récemment.

La menace sur l'emploi s'inscrit dans une lame de fond qui déborde désormais très largement l'immobilier, la finance, l'automobile ou l'aérien. Une lecture fine des chiffres du ministère du travail, réalisée par le Centre de recherche en politique économique (CEPR), un think tank démocrate, donne une image très alarmante de la situation. Non seulement 524 000 emplois ont été perdus entre septembre et octobre, mais la catégorie des "emplois à temps partiel non volontaires" a cru de 844 000 personnes sur la même période.

La préservation de l'emploi, clé du maintien d'un niveau de consommation suffisant, devient la préoccupation majeure des milieux économiques. Selon Dean Baker, codirecteur du CEPR, le taux de chômage (6,5 %) atteindra 7 % dès le début 2009. "L'investissement privé chute, celui des Etats américains aussi, dit-il. Seul un plan d'intervention publique de grande envergure" peut enrayer la plongée vers la dépression. Un tel plan, en plus de celui adopté pour renflouer le secteur bancaire (700 milliards de dollars), devrait atteindre "2 % à 3 % du PIB" américain, soit 300 à 450 milliards de dollars.

Il devrait, dit-il, se diviser en deux : un volant strictement social destiné à préserver la consommation (augmentation de la durée des prestations de chômage au-delà des vingt-six semaines légales actuelles, augmentation des coupons d'aide alimentaires, aide au financement de la couverture santé...), et un volant de dépenses d'infrastructures (transports, énergie...) pour créer de l'emploi.

Au rythme de croissance moyen de 0,3 point supplémentaire par mois, le taux de chômage atteindra rapidement les 9 %, estime M. Baker. Initialement, un tel plan ne pourrait que réduire son rythme de progression. Mais "sans lui, la barre des 10 % sera rapidement dépassée". La dépression est bien en place.

Sylvain Cypel. (Le Monde, en date du 11 novembre 2008)

-------------------------------------------------------

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 24 Nov - 23:41

--- Octobre-Novembre 2008 : Urgence et Impuissance aux USA ---

"La crise ouverte en 2008 vaut désormais, en potentialités déstabilisantes, voire même déstructurantes pour l’hypothétique nation américaniste, celles de la Guerre de Sécession et de la Grande Dépression."

Par-delà les soubresauts des Bourses Mondiales, avec leurs rebonds récurrents à la hausse, de plus en plus rares, et de plus en plus forts, comme on pourrait l'imaginer d'un corps malade et au bord de l'extinction de toutes ses fonctions vitales, un corps malade et agité de terribles tremblements et convulsions, voici un bon article du site "Dedefensa.org", certes plutôt verbeux, mais tel est le style de son auteur.

Article qui rapporte l'état de fébrilité, et même de panique, qui étreint inexorablement et de façon toujours plus pressante certains éditorialistes US, rendant compte de l'impuissance actuelle de l'équipe Obama.

Impuissance constitutionnelle, puisque ce sont les textes fondateurs des pères du Nouveau Monde qui instaurent une très longue période de transition entre le pouvoir en place (la calamiteuse et pathétique marionnette Bush II) et le pouvoir à venir.

Nous approchons du coeur pourri de la crise, son point focal, le centre aveugle du trou noir qui engloutit de plus en plus rapidement et voracement les capitaux, les banques (CityGroup) et les industries (les "Big Three", les trois grands constructeurs automobile, General Motors, Chrysler et Ford), mettant à genoux l'ex-première puissance de cette planète.

De la Récession (10% de chômage) vers la Dépression (15% de chômage).

L'article de "Dedefensa.org", ici :

http://www.dedefensa.org/article-urgence_extraordinaire_et_impuissance
_extreme_24_11_2008.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mar 25 Nov - 23:51

--- Repli Panique sur les Bons du Trésor ---

Quand la perte de confiance est généralisée, les rats de la finance, et plus globalement de l'oligarchie mondiale, puisque nous englobons là le personnel politique et technocratique des hautes couches de la société occidentale, ces rats qui se sont gobergés pendant des décennies, en suçant sans freins, sans règles, sans régulations, en aspirant la richesse produite par le travail, l'intelligence et la sueur des êtres humains de cette planète, ces rats boursouflés et bouffis d'avidité, qui ont titubé pendant un temps dans les palais dorés et rutilants de l'ivresse du pouvoir, ces parasites se réfugient désormais sur la seule valeur refuge en laquelle ils veulent encore porter foi, je veux nommer l'Etat, et en l'occurence les "Bons du Trésor".

Au point que ces "Bons du Trésor" ont maintenant un rendement qui s'approche de 0%.

Le monde de la finance coule et croule comme un navire en perdition, et les rats qui y faisaient la fête en détruisant des emplois et en délocalisant, en faisant chuter les salaires des soutiers qui trimaient dans la cale et qui sont, somme toute, ce que nous appelons l'Humanité, ces rats boursoufflés ne trouvent plus à l'horizon de leurs avidités et de leurs égoïsmes, qu'un caillou sec, un iceberg stérile où vont s'échouer et dépérir leur énormes économies et leurs obscènes profits.

Après tout, ne dit-on pas : "Bien mal acquis ne profite jamais" ?

Voilà en tout cas un autre bon article qui narre par le menu, et de façon quand même compréhensible, cette panique généralisée.

Ici :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2360

Post-Scriptum :....... Même si je suis bien conscient que cet effondrement financier, et cette injustice assassine de la poignée des oligarques/ploutocrates, n'est qu'un aspect, une facette, mise en lumière et en exergue par la très grande vague du changement en provenance de la Source Première, puissante lame de fond qui balaye notre planète, notre système solaire, notre galaxie et cette portion d'univers.

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Mer 26 Nov - 0:30

Et aujourd'hui us injecte encore des centaines de milliards de dollars, c'est rendu tellement énorme que ça en est rendu presque tristement risible, que ça ne veut plus rien dire, des chiffres aussi énorme.
Mais on dirait que c'est ce qu'il faut avant de passer à autre chose.


Christa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Dim 30 Nov - 23:23

--- Les inepties dogmatiques de la commission européenne ---

Excellent article de Frédéric Lordon qui a combattu, comme moi Very Happy , l'idéologie ultralibérale de feu la Constitution Européenne, néanmoins imposée deux ans plus tard sous les traits à peine déguisés du "Traité Simplifié......", avalisé par les "Représentants du Peuple" en France qui piétinaient là, sans sourciller et sans forcément grande conscience de leur imposture, qui s'essuyaient donc les pieds sur le suffrage universel (.... plus de 53% de Français avaient dit "Non" à cette Constitution néolibérale et antidémocratique.....).

Je pensais être allé au-delà du dégoût pour la chose politique, puisqu'après bien des années, et à la lumière de cette imposture du "Traité Simplifié...", j'avais finalement compris et clairement réalisé qu'effectivement, l'Europe n'était pas une démocratie, ne l'avait jamais été d'ailleurs, tandis que la France n'était plus vraiment une démocratie, et qu'en conséquence, "voter" était un acte devenu inutile, une gesticulation vide de sens, sans impact réel sur la vie de la cité.

Il n'en reste pas moins Very Happy qu'il est extrêmement réjouissant de lire les très rares esprits libres comme celui de Frédéric Lordon, ces rares voix intelligibles qui percent la seule sphère de l'internet d'un rayon d'intelligence.

Lordon qui explique dans cet article de fond, très complet et très lisible aussi, combien les individus (Commissaires Européens) qui ont été nommés, antidémocratiquement, à la tête de ce machin qu'on appelle l'Europe, ne cessent de s'enfoncer et de s'accrocher aux dogmes du néolibéralisme gravé dans les tables de la loi européenne, loi dont ils seraient les gardiens.

Ainsi, alors même que ce néolibéralisme chéri avec ferveur par les 1% des riches de cette planète s'effondre, au moment même où il faudrait favoriser le crédit pour empêcher que le pire ne se déploie, on entend cette Commission Européenne clamer que tout ceci est illégal, et qu'en vérité, seuls les règlements européens ineptes importent vraiment, et que de fait, le réel, la vraie vie des "citoyens européens" doit se conformer au dogme libéral.

Cette crise mondiale de la finance, et maintenant de l'économie réelle, serait, selon Lordon, une occasion pour les institutions européennes d'être refondues et mises à plat, avec des tables de la loi réécrites, comme l'avait demandé le peuple de France en refusant ce fatras d'inepties un certain jour de mai 2005.

Mais il vaut mieux lire Lordon, pour comprendre dans le détail ce dont sont capables les esprits fébriles et médiocres qui siègent au sommet des institutions bizarres de cette Europe, incapable d'aider et de représenter les citoyens lorsqu'une crise majeure se présente.

L'article de Frédéric Lordon, ici :

http://blog.mondediplo.net/2008-11-30-Cette-Europe-la-est-irreparable

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   Lun 1 Déc - 18:31

De toute façon, magouilleurs de toutes espèces peuvent bien encore essayer de tirer leurs ficelles mais leur temps est compté de toute façon. Ils n'en ont plus que pour quelques années tout au plus, c'est ce que je crois.


Christa

Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géopolitique, Empire US, Economie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géopolitique, Empire US, Economie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» projet de fin d'etude economie
» Huningue où le dernier acte d'héroisme du 1er Empire....
» Identification uniforme second empire artillerie?
» Le grognard Putigny- Baron d'empire.
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: