WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cosmologie, Astrophysique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Cosmologie, Astrophysique   Mar 12 Juin - 13:54

Autre domaine immense, infini. Very Happy

Depuis la science dure (Théories des Cordes) et officielle, jusqu'à celle des pionniers, souvent en marge, mais peut-être fondateurs de la science du XXI° siècle.

Je pense à La Violette et ses théories de rayonnements Gamma à l'origine de maints cataclysmes sur cette Terre (glaciations). Mais aussi le La Violette qui invoque "l'éther" qui fait la trame véritable de notre univers, avec les variations des constantes de la physique (variations de la gravitation selon les systèmes solaires et stellaires). Ce La Violette qui convoque, de fait, cette notion fondamentale qui est la clé de la science de demain : le caractère multidimensionnel de la Création que d'aucuns appellent multivers.

On pensera à Velikovsky, et dans un enchaînement d'associations d'idées, aux travaux de Temple sur les Dogons ("The Sirius Mystery"), lesquels connaissent depuis longtemps le système de Sirus (Sirius A, B, C), bien avant même que les astronomes du monde occidental dit civilisé et moderne ne se soient emparés de la question (faute de télescopes suffisamment puissants).

Il y aussi Bauval ("The Orion Mystery"), grand admirateur de Temple, qui a écrit aussi "Le Mystère de Mars" (non encore lu) et "le Mystère du Grand Sphinx" (idem Very Happy ), puis Hoagland ("The Monuments of Mars").

Enfin (pour aujourd'hui), "last but not least", "le dernier mais non le moindre", le travail monumental, gigantesque, extraordinairement impressionnant d'Anton Parks, français écrivant directement en français (pour une fois.... Very Happy cheers ....bienvenu chez vous....).

Je veux parler de :

-- "Le Secret des Etoiles Sombres" (tome I)
-- "Adam Genisis" (tome II)

Il existe d'ailleurs un site et un forum dédiés à Anton Parks.

Voilà du moins quelques éléments assez bien connus je crois, qui peuvent nourrir la réflexion et les investigations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
ventilo

avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 12 Juin - 19:02

Bonjour,

Je suis à la page 57 du deuxième tome d'Anton Parks, Adam Genisis.

c'est un gros pavé que je déguste doucement, phrase après phrase, paragraphe après paragraphe.

Ce qui m'a surpris c'est l'évocation du merkaba.

Un moyen "spirituel" de voyager en opposition avec les moyens "matériels" .

ceci est une indication majeure, essentielle dans la représentation qu'on peut se faire de ces voyageurs interdimentionnels.

Car, l'important est bien là!

Nous serions en présence d'être ayant une structure, une réalité, une essence différente de la notre.

Mais,c'est cette dimension de leur être que j'ai du mal à ressentir.

Ils se déplacent dans d'innombrables dimensions, mais sont-ils matériels??

A bientôt farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 12 Juin - 20:48

Pour la merkabah, je ne sais pas trop.

Marcaz répondrait certainement clairement à ce sujet.

Je crois que cela est lié au corps de lumière, notre corps subtil et/ou éthérique. Quelque chose comme une dimension supérieure.

Pour Adam Genisis, j'y vais moi aussi extrêmement lentement. J'en suis à la page 185, mais ce sont des petits fragments de 20 pages, voire 10 pages à la fois.

C'est très dense : beaucoup d'éléments à méditer et à ruminer.

De plus, pas de panique. Il faut déguster et goûter lentement. C'est pour le plaisir aussi de faire durer.

Je crois qu'on peut certainenemt dire que ces reptiliens sont, par leur corps en 3D, matériels, tout comme nous, mais qu'ils disposent d'outils (les cristaux) qui leur permettent de voyager en 2D et 1D.

Par contre, ils ne comprennent pas (ne conçoivent pas) l'au-delà de la 3D, puisque les Namluu qui évoluent en 4D et plus sont incompréhensibles pour eux. Ils ne les perçoivent pas.

Mais je dois faire beaucoup d'erreurs.

C'est tellement complexe que tu devrais peut-être aller faire un tour aussi sur le forum d'Anton Parks.

Tu auras peut-être une réponse claire.

Le forum de Parks, ici :

http://www.antonparks.com/forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Ven 15 Juin - 16:53

Bonjour à Tous et heureux de constater que certains restent actifs et ne vont pas passer la brosse à reluire sur "Onpeutlefaire" ... Very Happy

Voici un petit rappel d'un post assez ancien sur ONCT que j'ai affiné et complété, à propos du merkaba :

Le merkaba est de nature multi-dimensionnelle. Il en existe donc 15, imbriqués les uns dans les autres.

Entre chaque chakra et chaque niveau de l'aura correspondant à chaque dimension et à chaque brin d'ADN, il existe d'autres sceaux cristallins intermédiaires.
Ils permettent de maintenir séparé le champ des particules de notre incarnation tri-dimensionnelle de notre réalité multi-dimensionnelle, en contrôlant la rotation angulaire du spin des particules entre dimensions, ceci afin de maintenir l'intégrité et l'unité de notre incarnation.

Quand les sceaux internes sont retirés (par le biais du processus évolutionnaire normal ou artificiellement (dangereux car effectué avant que la préparation, essentielle dans l'Initiation, n'ait été menée à son terme), ceci a pour effet d'accélérer la rotation des tétrèdres composant le merkaba, ce qui a pour effet de retirer progressivement ces sceaux intermédiaires (ce qui équivaut à la levée des séparations entre niveaux dimensionnnels. Les extases mystiques sont par exemple une manifestation, entre autres, de cette levée des sceaux. "Quand l'élève est prêt, le Maître paraît". Pas avant. Il n'y a rien à forcer mais la patience et le travail sur Soi est de mise... ).

Quand ces sceaux intermédiaires sont ôtés, des codes d'ADN dormants si les sceaux sont en place s'éveillent : les Codes-Activateurs (12), qui relient les brins d'ADN entre eux et permettent la transmutation des cellules, donc la téléportation, les voyages temporels et l'ascension dimensionnelle d'avoir lieu ; en activant les Codes-Bases et les Codes-Accélérateurs.
Ces activations sont normalement naturelles mais sont devenues plus délicates, avec les distorsions et manipulations qu'a connu notre ADN.

Je reviendrai sur tous les thèmes abordés sur ONCT en créant plusieurs topics (pas trop Wink) et en regroupant les messages postés sur ONCT (pas tous... Wink ) en fonction de ces thèmes, pour éclaircir tout ça.

A plus tard. Longue vie à ce forum et à bas la censure, si vous voyez ce que je veux dire... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Dim 17 Juin - 14:19

--- Le sacrifice d'Isaac (Genèse 22) ---

Bien que ce post soit tout de même largement hors-sujet (ceci dit, tout étant lié, il est difficile de procéder par cloisonnements incessants, au risque de tuer l'inspiration, l'impulsion première.... Very Happy ), je le glisse cependant ici, d'autant que je me rappelle avoir évoqué cette question (celle qui va suivre, là, tout de suite) avec marcaz40 sur feu le forum d'ONCT.com

Commençons donc cette évocation, éveillée et suscitée par la lecture de cet ouvrage fascinant qu'est "Adam Genisis" (Anton Parks) :

Souvenirs, souvenirs....... (témoignage) :

Acte I :

Il y a de cela quelques années, alors que je cherchais vraiment à comprendre le sens véritable de l'Ancien Testament, livre sacré que je croyais comme coulé dans le marbre, et détenir toutes sortes de vérités divines profondes et vivifiantes, je n'arrivais pas du tout à comprendre ce que pouvait bien vouloir dire cette notion de "sacrifice".

Pourquoi fallait-il offrir des sacrifices à Dieu ? Pourquoi Dieu, étant amour, voudrait-il que le sang coule pour lui faire "plaisir" ?

On répétait que les écrits de la Bible étaient tellement profonds, qu'il fallait surtout avoir la "foi" pour adhérer à ce qui dépassait l'entendement du simple mortel.

Cependant, ne l'entendant pas de cette oreille, et résolu à avancer, comte-tenu de mes très faibles lumières de l'époque, j'ai alors décidé de faire de l'Hébreu Biblique.

C'était logique.

Pour comprendre et traquer le sens véritable d'un texte aussi étrange et obscur que "le sacrifice d'Isaac" (Genèse 22 : Dieu demande à Abraham de lui sacrifier son fils Isaac, lequel est sur le point de s'exécuter, lorsque l'Ange du Seigneur lui demande de sacrifier un bouc (mouton, bétail, Adam Very Happy )), il fallait remonter à la source, et lire le texte original (originel ? : pas vraiment, car il fallait remonter au sumérien, en fait Very Happy ).

Il fallait décrypter l'hébreu, étudier et s'interroger sur l'origine de l'écriture, l'origine des lettres. L'hébreu étant, c'est ce qu'on enseigne parfois, la mise en forme devenue stylisée et abstraite, de représentations et dessins de véritables objets, animaux, etc..... (pictogrammes, hiéroglyphes).

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?" Very Happy Very Happy Very Happy

Trois mois d'étude de l'hébreu biblique ont passé.....

Et pas l'ombre d'un début d'explication sur le pourquoi et le comment de cette notion de sacrifice d'un être humain pour faire plaisir à Dieu.

Pas de sens caché, pas de signes kabbalistiques (c'est le cas de le dire Very Happy ).

La lecture des autorités universitaires et catholiques des saintes écritures se perdait en moultes périphrases, tournant autour du sacrifice comme une dure mais juste épreuve infligée par Dieu à l'homme pêcheur, pour éprouver sa foi en la toute puissance et divine justice.

Texte insondable pour tous, mais sacré.

Et au milieu de tout cela, l'hébreu et la question de l'origine de l'écriture demeuraient une piste vaine, une voie sans issue, un véritable cul-de-sac.

Abrégées les études d'hébreu biblique,
Puisque seul le sens importait,
Et non pas souci de vaine érudition.

Acte II

Les années ont passé, et nous voici en ces belles années de 2005-2007.

Il est vrai que depuis quelques temps déjà l'Ancien Testament m'était apparu comme ce qu'il est vraiment : une assemblée de textes disparates, remaniés par le patriarcat dominant, maquillés et forgés, moulés et pliés, pour entrer en résonance avec les lois et les préceptes de la hiérarchie religieuse en place.

Ce Yahvé, Dieu vengeur et de colère, était certainement une représentation primitive destinée à des peuples encore incultes, lesquels ne connaissaient et n'entendaient que la loi du plus fort.

On pouvait laisser l'Ancien Testament de côté, puisque nous avions les Evangiles.

Seulement, et voilà la très bonne et excellente nouvelle, avec l'arrivée d'Anton Parks sur le champ de bataille de notre ignorance ancestrale, on est en train d'assister à un véritable dessillement du regard, une esquisse prometteuse du moins.

Le "sacrifice d'Isaac" trouve de nouvelles sources, de nouveaux éléments. Ce texte obscur, représentatif et symbolique de l'immense corpus des textes sacrés de la planète, lesquels sont tous traversés par cette représentation du "sacrifice", dispose maintenant de clés fondamentales pour un entendement renouvelé.

Je ne ferai qu'énumérer brièvement ces éléments éclairants que sont :

-- Dieu Vengeur > Yahvé > Enlil
-- Sacrifice : sacrifice véritable : offrir de la nourriture aux dieux (de vrais dieux de chair qui mangent de la vraie chair), en travaillant la terre (Edin, Eden, puis Kankala et la planète entière). Craindre les dieux.
-- Enfin, et surtout, c'est la première fois qu'une explication claire et rationnelle est fournie quant à l'origine de l'écriture. Grammaire sumérienne, langage et écriture apportés par les dieux.

Aussi, en cette année 2007, je me réjouis doublement :

-- Je me réjouis de ne pas m'être détourné de ma quête initiale.
-- Je me réjouis d'avoir trouvé le sens véritable, grâce au travail fantastique et prodigieusement impressionnant d'Anton Parks.

Salutations cordiales à tous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Dim 22 Juil - 17:24

--- "Divine Cosmos" (David Wilcock) ---

J'indique ici un lien vers un site et surtout un livre, "Divine Cosmos", en libre lecture sur le net (originellement écrit en anglais, mais on peut cliquer en haut de la page à droite pour effectuer une traduction automatique en français).

D'après les premières pages parcourues, le texte semble remarquable, et son auteur doué de capacités non moins remarquables.

Il explique bien qu'il donne dans ce livre une description précise d'une cosmologie, vérifiant toujours ses hypothèses (la gravité, la structure de la Terre, etc...) grâce à sa méditation, ses sorties hors du corps, son dialogue conscient avec son Soi Supérieur.

Apte au "channelling" et au rêve conscient, familier avec les sorties hors de son corps et avec cette sorte de voyage interdimensionnel (c'est ma description de profane et d'ignorant), il compose là un tableau qui promet d'être extrêmement impressionnant.

Voici le lien vers le livre (et donc son site internet), "Divine Cosmos", ici : (depuis le site, aller dans "Start Here" > "Articles & Books - Free" > "Divine Cosmos"..... // ou bien, accolez les trois lignes ci-dessous..... Very Happy )

http://www.divinecosmos.com/index.php
?option=com_content&task=category&sectionid=
6&id=20&Itemid=36

Post-Scriptum I : comme Wilcock combine la physique et la "spiritualité", qu'il s'efforce de valider avec la plus grande clarté possible les hypothèses de départ à l'aide de la méditation (terme générique pour télépathie, sorties hors du corps, etc, etc....), il cite abondamment, du moins au début de l'ouvrage, la référence (dans le monde anglo-saxon semble-t-il) en matière d'ésotérisme, d'écoles de mystères et de sociétés secrètes, que constitue l'ouvrage monumental de Manly P. HALL (publié en 1928), "THE SECRET TEACHINGS OF ALL AGES".

On trouve le livre sur les sites marchands habituels, mais aussi intégralement et librement sur internet, ici :

http://www.sacred-texts.com/eso/sta/index.htm

Post-Scriptum II : quand connaissances physiques et ésotériques se rejoignent, quand science et conscience se retrouvent, quand corps et âme cheminent de concert, on peut s'attendre à une cosmologie qui rendra compte pleinement "d'un modèle "multidimensionnel" fiable de l'Univers" ("a working “multidimensional” model of the Universe").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Dim 22 Juil - 22:04

--- Divine Cosmos : +++++ Very Happy Very Happy Very Happy ---

Livre extrêmement brillant, car Wilcock arrive à rendre claires des notions somme toute assez complexes.

Une cosmologie qui s'enracine dans les travaux de Kozyrev, lequel parle du déploiement en spirale de l'énergie. Cette trajectoire en spirale détermine la structure de toutes choses, animaux, plantes, êtres humains, ainsi que l'omniprésence du nombre Pi.

De plus, ce déploiement de l'énergie selon une spirale orientée (exemple : si le coeur est à gauche chez l'être humain, c'est qu'il s'inscrit dans cette énergie spiralante), énergie issue du "vide quantique" (= éther), détermine ce que nous appelons le "temps", lequel ne serait rien d'autre qu'un mouvement en spirale ("we see that time is ultimately nothing but pure spiraling movement").

La physique actuelle parlera plutôt de champs de torsion, d'ondes de torsion, en lieu et place d'énergie spiralante.

Remarquable ouvrage.....

Et ceci n'est que quelques-unes des toutes premières pages.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mer 15 Aoû - 9:35

--- Electric Universe & Plasma Cosmology ---

Il est possible que les forces fondamentales et dominantes qui régissent la dynamique de l'univers soient électriques et magnétiques, bien plus que gravitationnelles.

Si le discours largement dominant et écrasant est celui de la gravitation, il n'en reste pas moins que la communauté scientifique officielle ne s'explique toujours pas la genèse des supernovae.

Pour Wallace Thornhill, décrire une supernova, c'est tenir compte et mettre en scène les forces électromagnétiques, comme il l'explique dans les deux pages ci-dessous :

-- "The Red Square" Nebula :

http://www.holoscience.com/news.php?article=41wjs24r

-- "Supernova 1987A Decoded", où Thornill explique que les forces gravitationnelles ne sont pas la bonne réponse pour décrire la forme et la structure de la Supernova 1987A :

http://www.holoscience.com/news.php?article=re6qxnz1

Par ailleurs, on pourra lire les 40 premières pages du livre "The Electric Universe", de David Talbott and Wallace Thornhill, ici (pdf) :

http://www.thunderbolts.info/EU%20Intro%20and%20Chap1.pdf

Enfin, signalons, en guise de réserve de nourriture pour des temps de loisirs futurs, le site "Plasma Cosmology.net", qui évolue dans le même environnement électromagnétique Very Happy , avec les mêmes informations, et d'autres nouvelles, organisées ici :

http://www.plasmacosmology.net/index.html

Post-Scriptum : le champ électromagnétique comme force première de l'univers, nous permet de reconnaître et de mieux comprendre la chaîne interreliée des étoiles et des soleils.

En effet, s'il est vrai qu'une étoile est surtout le fruit, la résultante de champs électromagnétiques en interaction, bien plus que la conséquence d'un effondrement gravitationnel, il s'ensuit que toutes les étoiles sont interreliées et ne doivent plus être vues comme des objets isolés dans le vide interstellaire.

Dès lors, nous quittons la vision corpusculaire et atomiste. Les objets de la Création, qu'ils soient particules, étoiles, galaxies, ou créatures vivantes, font partie et sont issus de champs électromagnétiques (puisque nous sommes ici dans la dimension en 3D de la matière et de l'espace-temps....). Ils sont en communication constante les uns avec les autres. Cette communication se fait dans les deux sens : un être humain et le champ électromagnétique de ses émotions pensées agit et influence le champ électromagnétique global de l'humanité, ainsi que celui de la Terre, etc, etc, etc....., jusqu'à interagir avec le champ électromagnétique du soleil, etc, etc, etc.....

On peut parcourir ainsi l'échelle de la Création, dans les deux sens, à l'infini, jusqu'à la Source Première. (... il est d'ailleurs bien possible de considérer l'ADN, du moins la structure en double ou triple ou n torsades et n brins, qu'on appelle ADN dans la matière cellulaire, comme le modèle directeur (blueprint) primordial qui permet à la Source Première de s'exprimer et de se déployer...., la structure torsadée étant l'expression matérialisée de forces électromagnétiques (<), lesquelles forces électromagnétiques sont elles-mêmes les expressions (<) de champs sub-quantiques...)

Soria (channelling "pléiadien") dit clairement que les soleils sont liés entre eux, et que nous sommes amenés à voyager, en transitant par le soleil de notre système solaire d'abord, puis vers le soleil central de notre univers local, puis vers le soleil central de notre superunivers, et ainsi, à l'in(dé Very Happy )fini......., jusqu'à la Source Première.

En tout état de cause, l'hypothèse de plus en plus visible et avérée de la réalité fondamentalement électromagnétique de l'univers, est sans doute le chemin de la cosmologie du XXI° siècle.

Nous attendons tous le génie qui succèdera à Einstein.

Il y a eu :

-- Newton et la Gravité
-- Puis --> Einstein et la Relativité Générale : Energie, Masse, Courbure de l'Espace-Temps
----------->> Nous sommes maintenant à l'orée, peut-être, d'un changement de paradigme. Celui de cette Cosmologie à venir, ancrée sur la réalité des Forces Electromagnétiques, pour rendre compte des "Trous Noirs", des "Supernovae", de la physique des étoiles, de la structure et de la dynamique des galaxies régies, non plus par des ondes gravitationnelles pour expliquer leur structure en spirale, mais par des champs électromagnétiques...

Sur ce,
Bon Appétit,
Bonne Rumination,
Bonne Contemplation et Méditation,
Et pour finir,
Bonjour chez vous Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
ventilo

avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Sam 18 Aoû - 15:33

Bonjour,

Concernant la gravitation, Claude poher, un ingénieur du CNES, a découvert une énergie inépuisable et propre.

Les documents PDF a télécharger en priorité.

http://universons.com/

Concernant l'univers électrique, il semble que des éclairs lumineux ont été vus au moment du tremblement de terre qui a eu lieu au Pérou.


http://newsoftomorrow.org/spip.php?article1618

A bientôt Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 18 Sep - 10:46

--- Changements Energétiques dans le Système Solaire ---

Un article rédigé en 2004 par David Wilcock sur le site de Richard Hoagland, dans lequel Wilcock effectue un résumé clair et une synthèse de ce que l'on peut dire quant aux changements impressionnants qui se déroulent ces derniers temps dans le système solaire.

Et, constatant l'ignorance à demi avouée de la communauté scientifique dominante et officielle (NASA and Co), incapable d'expliquer les brusques changements dans l'atmosphère de Vénus et de toutes les planètes du système solaire (l'exemple de Jupiter et de Io est frappant), sans oublier bien sûr le surcroît d'activité de notre étoile, le Soleil, Wilcock et Hoagland avancent leur explication :

-- d'une physique interdimensionnelle,
-- basée sur un "éther" omniprésent (qui n'a rien à voir avec l'énergie du "point zéro", et rien à voir avec un champ électomagnétique),
-- mettant en scène la géométrie sacrée, et en l'occurence ici les solides platoniciens, inscrits dans les sphères des planètes,
-- lesquelles figures géométriques seraient la manifestation en 3D de champs d'énergie éthériques (pour faire simple, à ce moment de ma très sommaire compréhension),
-- figures géométriques et champs d'énergie qui expliqueraient la récurrence des angles privilégiés (+ ou - 19.5° de part et d'autre de l'équateur, 60°, 45°, 90°....) : en effet, on observe que les formations nuageuses de certaines planètes se situent précisément, par exemple, à 19.5° de l'équateur, tout comme certaines éruptions volcaniques (cas de Hawaï sur la Terre, à 19.5° de l'équateur).

Bref une illustration, un résumé et une explication détaillée et toujours intelligible, du moins pour tous ceux qui lisent l'anglais, de ce qu'on peut penser des changements brutaux et intenses qui affectent notre Terre et notre Soleil, et plus généralement, notre Système Solaire.

L'article de Wilcock sur le site de Hoagland se trouve ici (Comme toujours, afin de ne pas "déformer" et agrandir de façon démesurée la largeur de ce post à cause d'une adresse internet exagérément longue, je préfère scinder en deux le lien. Aussi, faites un copier puis coller de la deuxième ligne du lien, pour afficher la page) :

http://www.enterprisemission.com/_articles/05-14-
2004_Interplanetary_Part_1/Interplanetary_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
antheus

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 50
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mer 26 Sep - 7:10

bonjour a toute et tous

je vous met cette superbe video qui fait rever et donne le vertige cheers

http://www.spacewander.com/FRENCH/french.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirei

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Lun 22 Oct - 8:55

pour infos :

Atteindre Mars en 3 heures: anti-gravitation et hyperespace à notre portée ?
Aussi incroyable que cela puisse paraître, le gouvernement des Etats-Unis étudie actuellement un moteur "hyperspatial". Ce moteur pourrait faire des voyages interstellaires à travers d'autres dimensions une réalité.

L'engin hypothétique, dont les grandes lignes du principe sont tracées mais qui est basé sur une théorie controversée sur la structure de l'univers, pourrait potentiellement permettre à un vaisseau spatial de se déplacer de la Terre jusqu'à Mars en trois heures et ne mettrait que 80 jours pour atteindre une étoile située à 11 années-lumière, selon un article du magazine New Scientist.


Le moteur, en théorie, fonctionne en créant un intense champ magnétique qui, selon les idées initialement développées par le défunt scientifique Burkhard Heim dans les années 50, produirait un champ gravitationnel et permettrait la propulsion d'un vaisseau spatial.

En outre, si le champ magnétique produit était suffisamment élevé, le vaisseau glisserait dans une dimension différente où la vitesse de la lumière est plus rapide, ce qui permettrait d'atteindre des vitesses extraordinaires. La simple coupure du champ magnétique aurait comme conséquence la réapparition du vaisseau dans notre propre espace à trois dimensions.

L'US Air Force a manifesté de l'intérêt pour l'idée et les scientifiques travaillant pour le Département de la Défense américain (qui possède un appareil connu sous le nom de "Z machine" susceptible de produire le genre de champ magnétique nécessaire pour piloter le moteur) indique qu'un essai pourrait être envisagé si la théorie est soumise à une analyse minutieuse.

Le Professeur Jochem Hauser, physicien à l'université des sciences appliquées de Salzgitter en Allemagne, ancien aérodynamicien à l'ESA et qui est un des scientifiques ayant proposé l'idée, a fait savoir que si tout allait bien un moteur opérationnel pourrait être testé dans environ cinq ans. Cependant, il prévient que le moteur est basé sur une théorie fortement controversée qui exigerait un changement crucial de notre compréhension actuelle des lois de la physique.

"Rien n'est joué" dit-il, "nous devons d'abord prouver que la science sous-jacente est correcte et certains physiciens ont une opinion différente. Mais si la théorie est correcte, alors ce ne sera plus de la science-fiction, mais un fait scientifique avéré".

L'attention des autorités américaines avait été attirée après que le professeur Hauser et un scientifique autrichien, Walter Dröscher, aient écrit un article intitulé "Guide pour un appareil de propulsion spatial basé sur la théorie quantique de Heim".


Une théorie à prouver

Au début des années 1950, Heim a commencé à réécrire les équations de la relativité générale dans un cadre quantique. Il est parti de l'idée d'Einstein que les forces de gravitation émergent des dimensions d'espace et de temps, mais il a proposé que toutes les forces fondamentales, comme l'électromagnétisme, pourraient en fait émerger d'un nouvel ensemble différent de dimensions. À l'origine il a suggéré quatre dimensions supplémentaires, mais en a éliminé deux, pensant qu'elles n'étaient à l'origine d'aucune force, et a donc finalement rajouté un nouveau "sous-espace" bidimensionnel à l'espace-temps quadridimensionnel d'Einstein.

Dans le monde "héxadimensionnel" de Heim, les forces gravitationnelle et électromagnétique sont couplées. Même dans notre monde quadridimensionnel familier, il existe un lien entre les deux forces par le comportement des particules fondamentales telles que l'électron. Un électron possède une masse et une charge. Quand un électron tombe sous l'action de la gravité, sa charge électrique mobile crée un champ magnétique. Si l'on utilise un champ électromagnétique pour accélérer un électron, alors le champ gravitationnel lié à sa masse se déplace. Mais dans les quatre dimensions que nous connaissons, on ne peut pas modifier la force de la gravité simplement en produisant un champ électromagnétique.

Dans la théorie de l'espace et du temps de Heim, cette limitation disparaît. Selon lui, il est possible de convertir l'énergie électromagnétique en énergie gravitationnelle et vice-versa, et il a prédit qu'un champ magnétique tournant pouvait réduire suffisamment l'influence de la gravité sur un vaisseau spatial pour lui permettre de décoller.

Heim présenta sa théorie en 1957 et il devint immédiatement célèbre dans les milieux scientifiques. Cependant il était réticent à la divulguer sans pouvoir la prouver expérimentalement et peu de gens la connaissent finalement. Il continua ses travaux dont l'un des résultats fut un théorème contenant toute une série de formules pour calculer les masses des particules élémentaires, ce que les théories conventionnelles ne réussissaient pas à faire jusque là. D'une manière très abstruse que peu de physiciens comprenaient, les formules déterminaient la masse des particules à partir de leurs caractéristiques physiques, comme la charge ou le moment angulaire.

Après la publication de ce théorème, Heim n'a plus jamais travaillé sur sa théorie hyperspatiale. Ce n'est que vers 1980 que Walter Dröscher reprit son idée dont il produisit une version étendue: un "espace de Heim-Dröscher", description mathématique d'un univers à huit dimensions, dont les quatre forces fondamentales de la physique pouvaient provenir. Mais ce n'est pas tout. Selon Dröscher, si la vision de Heim doit avoir un sens, alors deux forces fondamentales supplémentaires sont nécessaires. Elles sont de la famille de la gravitation: une force d'anti-gravitation répulsive analogue à l'énergie noire qui semble provoquer l'accélération de l'expansion de l'Univers, et une autre qui pourrait permettre d'accélérer un vaisseau spatial sans utiliser une quelconque fusée classique à carburant.

Cette dernière force résulte de l'interaction des 5ème et 6ème dimensions de Heim et des deux autres dimensions que Dröscher a introduites, qui génère des couples de "gravitophotons", particules médiatrices de la conversion réciproque des énergies électromagnétique et gravitationnelle.

Prouver cette théorie requiert un énorme anneau en rotation autour d'une spire supraconductrice pour créer un champ magnétique intense. Selon Dröscher, si le courant dans la spire est assez élevé et le champ magnétique suffisamment intense, les forces électromagnétiques peuvent équilibrer la force gravitationnelle agissant sur l'anneau de telle façon qu'il puisse flotter librement. Il indique que pour qu'un vaisseau de 150 tonnes puisse s'élever, un champ magnétique de 25 Tesla est nécessaire (soit 500.000 fois le champ magnétique terrestre) avec des impulsions brèves à 80 Tesla.

Dröscher est quelque peu nébuleux dans les détails, mais il indique qu'un vaisseau équipé d'une spire et d'un anneau pourrait être propulsé dans un hyperespace multidimensionnel où les constantes de la nature seraient différentes et où même la vitesse de la lumière serait plusieurs fois plus élevée que celle que nous connaissons.

source: The new scientist et la NASA http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2224
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Lun 19 Nov - 15:35

--- Une Théorie du Tout ? (Anthony Garrett Lisi) ---

D'après un article du "Monde" (le journal), il y a en ce moment, dans les rangs de la communauté des physiciens professionnels et amateurs, un intérêt et une rumeur qui enflent sur internet à propos du travail théorique d'un certain Lisi, physicien (théorique) de son état, mais aussi surfeur à Hawaï. (exotique, d'où aussi peut-être l'attrait général Very Happy )

Inutile de dire que je n'entends goutte au formalisme mathématique développé, mais, XXI° siècle aidant, et technologies de l'information à la clé, nous disposons en libre lecture du travail décliné en 31 pages d'Anthony Garrett Lisi.

Aussi, et dans l'éventualité Very Happy où ce travail soit effectivement le "Saint Graal" enfin déniché de la physique contemporaine (et il ne sera pas dit que le "Forum WingMakers" puisse passer à côté d'un tel évènement.... Very Happy Very Happy ), voici d'abord un extrait de l'article du "Monde", avec ensuite, en guise de sources, le lien vers le papier de Lisi Very Happy .

-----------------------------------------------------------

"IL FAUT VÉRIFIER LES CALCULS"

"Jusqu'à présent, la théorie des cordes [théorie de grande unification développée à la fin du siècle dernier] résout bien le premier problème, mais assez mal le second, ajoute Carlo Revelli. Quant à la théorie de la gravitation quantique à boucles , sur laquelle je travaille, elle résout le second problème mais ne dit rien du premier. La théorie de M. Lisi a, elle, l'air de pouvoir résoudre les deux problèmes en même temps, avec un très beau formalisme mathématique."

Un moniteur de snowboard a-t-il réussi là où des centaines de chercheurs issus des plus grandes institutions ont échoué ? C'est très loin d'être une certitude, mais l'hypothèse ne laisse pas indifférent. Une téléconférence sur le sujet, donnée à une quinzaine de groupes de recherche, a ainsi suscité, selon Carlo Revelli, "de nombreux échanges de courriers électroniques".

Sur Internet, l'intérêt pour les travaux de Garrett Lisi ne cesse d'enfler, tant dans la blogosphère ultra-spécialisée que sur des forums d'amateurs éclairés.

"Bien sûr, il faut vérifier les calculs, comprendre le papier, le discuter, dit Carlo Revelli. La science va très lentement. Mais ces travaux ouvrent une nouvelle façon de penser le problème."

Plusieurs chercheurs américains se sont penchés sur le "cas Lisi". Le physicien Lee Smolin (Perimeter Institute for Theoritical Physics, Canada) y voit "une nouvelle et très intéressante idée sur l'unification de la physique". "Des choses incroyablement belles découlent de la théorie de Lisi, a, de son côté, déclaré David Ritz Finkelstein (Georgia Institute of Technology) à la revue New Scientist. Je pense que cela doit être plus qu'une coïncidence et qu'il touche vraiment à quelque chose de profond." Le spectre des opinions autorisées est cependant très large.

Sur son blog, le physicien tchèque Lubos Motl décrit la contribution de Garrett Lisi comme une "énorme farce". En France, Thibault Damour (Institut des hautes études scientifiques) y voit une "coquille vide" où "rien n'est défini avec précision et [où] ce qui est défini semble faux". Quant à Jean Iliopoulos (Ecole normale supérieure), il estime que "tout ce qui est intéressant dans cet article est bien connu depuis longtemps". Pour Alvaro De Rujula (CERN), "c'est élégant et joli, mais bien loin encore d'être une contribution solide qui fasse penser à Einstein".

Toute la théorie de Garrett Lisi repose sur un objet mathématique complexe, le "groupe de Lie exceptionnel" E8, ici utilisé pour décrire les interactions fondamentales et les particules élémentaires qui composent l'Univers. Le modèle imaginé par le physicien prévoit l'existence de vingt nouvelles particules élémentaires, sans toutefois en prédire la masse, précision nécessaire pour en vérifier la réalité, ce que pourrait faire, par exemple, le Large Hadron Collider (LHC), le futur accélérateur du CERN.

Garrett Lisi fait-il autant parler parce qu'il peut avoir trouvé le Graal de la physique ? Ou, comme le pensent certains, parce qu'il a ce profil atypique du chercheur amateur, bien loin de l'image d'Epinal du scientifique reclus dans son laboratoire ? "Quand j'ai commencé à lire l'article, j'étais sceptique, répond Carlo Revelli. Quand j'ai eu fini, je me suis demandé pourquoi je n'en avais pas eu l'idée avant."
("Le Monde" du 19/11/07)

------------------------------------------------------------

Source : "An Exceptionally Simple Theory of Everything", ici :

http://arxiv.org/pdf/0711.0770

Bon appétit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Ven 21 Déc - 13:24

--- ESO : un livre de 168 pages en pdf ---

De la science, pure et dure. Un ouvrage, non encore lu Very Happy , qui couvre les objectifs scientifiques de l'astronomie européenne pour les 20 prochaines années.

Le livre en question : A Science Vision for European Astronomy, ici :

http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-20
07/Astronet_ScienceVision.pdf


Dernière édition par Cristobal le Jeu 26 Juin - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 24 Juin - 8:19

--- Les Trois Dimensions du Temps (Temps 3D <--> Espace 3D) ---

Quelques très brèves remarques, pour indiquer et rappeler quelques pistes d'étude à ceux qui, comme Protéron, interrogent la nature du temps, de l'espace et qui, de manière plus générale, s'efforcent de regarder au-delà de leurs limites propres, essayant de dégager un panorama des chemins de traverse, ces portes qui permettent d'arpenter les allées du temps (passé, présent et futur), aussi bien (mais selon d'autres modalités sans doute) que l'étagement concentrique (des couches dimensionnelles en "oignon") des dimensions, à la manière de Shakti et sa représentation "cellulaire" des énergies, à la manière aussi de Marcaz et sa description holographique et rotatoire (transitions angulaires de 45° pour passer d'une dimension à l'autre).

Voilà donc deux noms pour deux pistes :

1. Dewey B. Larson : je ne fais que lire les premières pages, et je (re)découvre ce qui avait accroché mon attention il y a quelques temps. Larson a élaboré une "Théorie du Tout" qui est fondée sur la réciprocité du Temps et de l'Espace.

Ce qui veut dire, très "concrètement" (.... en fait, tout ceci est très, très, voire même effroyablement abstrait de prime abord, mais exprimé simplement par Larson, dans un anglais fluide et facile, sans d'écrasantes équations mathématiques, mais en privilégiant le discours, l'alignement de mots intelligibles pour dire le Réel...), que pour Larson, de même qu'il y a classiquement trois dimensions d'Espace, on peut aussi décrire trois dimensions du Temps.

Et c'est cette base dimensionnelle égale entre espace et temps qui permet à Larson de poser une équivalence, une réciprocité, un échange, une transformation mutuelle, un passage dans les deux sens, entre espace et temps.

Espace et Temps ne forment plus seulement une sorte de tissu à quatre dimensions tel que décrit dans la physique de la Relativité Générale d'Einstein, mais Espace et Temps peuvent aussi être considérés comme des données d'égales dimensions et qui s'infusent l'une en l'autre.

J'en dirai plus lorsque plus long temps d'étude aurai consacré à cet auteur.

2. Eric Julien et "la Science des Extraterrestres" (JMG Editions) :

Là, c'est en français, avec une multitude d'excellents schémas explicatifs, qui permettent de lire ce texte plutôt ardu, sans trop de souffrances Very Happy .

Là encore, je n'avais jusqu'à présent que feuilleté le bouquin, mais il y a un excellent pédagogue et professeur sur la toile, le ci-devant "Pascuser", professeur de mathématiques de son état (je crois), qui livre un excellent compte-rendu de l'ouvrage sur son site.

On y lira une bonne introduction au travail d'Eric Julien, lequel expose en détails les différentes implications et données de ces fameuses Trois Dimensions du Temps.

Je précise simplement au passage, que Larson écrivait dans les années 1965, et que Julien a fait paraître son livre en 2005.

Il n'y a donc pas de liens directs entre ces deux personnages. Et si, sans aucun doute, Julien s'est inspiré d'une multitude de travaux de physiciens "non orthodoxes" (notamment les esprits brillants de la physique mathématique de l'école russe), il revendique lui-même un travail original et nouveau, qui continue et développe de façon révolutionnaire les connaissances couramment "admises".

Mais pour en avoir le coeur net, il vaut mieux aller sur le site de Pascuser (qui comporte aussi un forum), Conspirovniscience_, dont voici la page consacrée au "Temps 3D" (rubrique "Science" --> "Temps 3D"), qui explique le travail d'Eric Julien, ici :

http://www.conspirovniscience.com/temps3D.php

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Remarque : à propos de la rotation angulaire de 45°, décrite par Marcaz pour passer d'un univers à un autre, d'une dimension à une autre, je note que Julien traite aussi de cette réalité physique en disant qu'en escaladant les différentes dimensions du temps, on mesure un angle de 45°.

De plus, la distance mesurée pour parcourir cet angle de 45° est celle exprimée par la vitesse de la lumière (de notre point de vue).

Cette vitesse de 299 792 458 m/sec de la lumière, cette constante indépassable selon les physiciens de l'orthodoxie matérialiste, n'est que la limite mesurable entre les dimensions.

De sorte qu'il est évident que cette vitesse "indépassable" de la lumière est surtout l'expression de notre limitation, de la perception limitée que vous avons du Réel, nous qui sommes majoritairement ancrés dans la troisième dimension.

Cette vitesse limite de la lumière est à l'image de notre perception limitée.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 24 Juin - 16:03

Intéressantes précisions, Cristobal.

Et je rajouterai que la représentation en oignon de Shakti, concernant les dimensions, rejoint aussi la précision que j'avais donnée concernant le fait qu'une dimension recouvre et englobe les fréquences des dimensions qui lui sont "inférieures" (ce qui rejoint la structure des merkabas multi-dimensionnels disposés en "poupées russes", chaque merkaba incluant et englobant les merkabas des dimensions "inférieures").

Donc, tout ceci est complémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2531
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Jeu 26 Juin - 22:15

--- Le Point d'Ancrage de la Corde d'Argent ? : la Glande Pinéale (David Wilcock) --> vidéo (1h 35' 47'') Very Happy ---

J'installe ici quelques remarques pour présenter une vidéo d'une conférence de David Wilcock, lequel expose quelques-uns des éléments clés de ses investigations.

Simplement, Wilcock rappelle : (je n'ai pour l'instant vu que les premières 30 minutes)

-- les travaux de Dewey B. Larson (signalés par Râ), et résume bien la situation du temps 3D en expliquant que si l'espace-temps qui nous est connu en état de veille comporte trois dimensions d'espace pour une seule dimension de temps, de façon parfaitement réciproque, le temps-espace, avec ses trois dimensions de temps (passé, présent et futur) pour une seule dimension d'espace correspond lui au domaine du rêve, du plan astral et d'ailleurs.

-- Wilcock explore ensuite la fonction de la glande pinéale, troisième oeil endormi chez beaucoup d'entre nous. Glande Pinéale qui contient, tout comme les yeux, des cellules nerveuses indispensables à la vision, les cônes et les bâtonnets.

--> Glande Pinéale qui serait une porte, un portail entre l'espace-temps et le temps-espace.

Glande Pinéale qui serait également activée par l'Ayahusaca (DMT).

Glande Pinéale qui secrète elle-même de la DMT (DiMéthylTryptamine) : --> drogue (ayahuasca) qui induit l'effet "télévision de la forêt", c'est-à-dire une ouverture provoquée et artificielle, mais néanmoins bien réelle, sur d'autres plans dimensionnels (astral au moins).

--> Glande Pinéale qui serait donc le point d'ancrage de la corde d'argent.

Sources : Je m'arrête là, et vous donne le lien vers cette vidéo qui traite aussi, et principalement (?) (j'imagine que c'est pour les deux autres demi-heures) de 2012, du moins, de la vision de 2012 selon David Wilcock (.... à venir....).

Pour la vidéo, il faut descendre dans la page :

http://divinecosmos.com/index.php?option=com_content&task
=view&id=374&Itemid=70

On trouve cette vidéo également sur google vidéo, ici :

http://video.google.com/videoplay?docid=-4951448613711060908

Pour mémoire, le site de David Wilcock, "Divine Cosmos" :

http://divinecosmos.com/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Jeu 3 Juil - 4:14

Bonjour,


La planète Nibiru arrive confessions d’un agent secret du vatican

http://area51blog.wordpress.com/2008/03/29/la-planete-nibiru-arrive-confessions-dun-agent-secret-du-vatican/

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julia2



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Dim 7 Sep - 18:29

(merci à ceux qui nous informent en plus de La Source Divine)

C'est le moment d'Oeuvrer en conscience.


Bad New du 10 au 16 septembre 2008:

http://www.cea.fr/le_cea/actualites/demarrage_du_lhc-7524

Citation :
LHC : Démarrage du plus grand accélérateur de particules

Mercredi 10 septembre aura lieu la première circulation d’un faisceau dans le collisionneur de hadrons (LHC, Large hadron collider) au Cern à Genève. Les équipes des laboratoires du CNRS et du CEA ont joué un rôle de pionnier dans ce projet réalisé par une collaboration de plus de 7000 scientifiques originaires des cinq continents. Tous attendent désormais avec impatience les premiers résultats. Cet événement fera l'objet d'une retransmission télévisée par Eurovision. Le CNRS et le CEA vous invitent à suivre en direct cette mise en service de 9h à 10h30 le 10 septembre 2008, à Paris

Le 10 septembre, le premier faisceau de protons devrait circuler dans le LHC, géant de 27 kilomètres de circonférence, à une énergie d’injection de 450 GeV (0,45 TeV). Les huit secteurs du LHC sont désormais à leur température d’exploitation de -271°C, soit 1,9 degré au-dessus du zéro absolu. Une fois la circulation de faisceaux stables établie, ceux-ci seront, dans les jours suivants, mis en collision en quatre points de l’anneau dans les détecteurs Alice, Atlas, CMS et LHCb. Il faudra alors mettre en service le système d'accélération du LHC qui devra porter l’énergie à 5 TeV, en faisant ainsi l'accélérateur de particules le plus puissant du monde, amenant de fait la recherche en physique des particules dans des domaines encore inexplorés.

LA PARTICIPATION FRANÇAISE AU LHC
En France, plus de 400 physiciens et ingénieurs du CEA/Irfu et du CNRS/IN2P3 participent au projet LHC. Ils ont contribué, dès l’origine, à la genèse et au développement des quatre détecteurs. Des éléments clé de ces grands instruments portent la marque de cette contribution, qui s’est appuyée sur un fort potentiel technique, d’ingénierie et de réalisation. Dès les années 80, des équipes françaises ont été à l’origine de choix novateurs pour l’accélérateur, les détecteurs et l’électronique associée résistant aux rayonnements. Ils participent maintenant à la mise en route de ces derniers ainsi qu’à l’acquisition et à l’interprétation des données. La France est également à la pointe dans l’émergence du concept de grille informatique et dans la définition et la mise en place de l’infrastructure d’analyse des données, comprenant notamment l’un des plus grands centres de calcul du monde, le CC-IN2P3 du CNRS et du CEA et la grille informatique LCG.

Les ingénieurs et techniciens du CNRS/IN2P3 et du CEA/Irfu ont également contribué à la conception et à la réalisation des aimants supraconducteurs quadripôles et d’une partie du système cryogénique de l’accélérateur. Les aimants géants d’Atlas et de CMS ont également été conçus en France.

Au CEA, l’ensemble de ces activités implique aujourd’hui l’Institut de recherche sur les lois fondamentales de l’Univers (Irfu) à Saclay et le Service des basses températures (Institut nanosciences et cryogénie) à Grenoble. Au CNRS, elle implique 11 laboratoires de l’Institut de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) qui ont tous un statut d’unité mixte associée à une université. A cela, il faut ajouter le Centre de Calcul de Lyon et la grille informatique LCG.

SUIVI DU DEMARRAGE
Le CNRS et le CEA invitent les journalistes et les médias à suivre en direct le démarrage du LHC, en présence de physiciens et ingénieurs du CEA et du CNRS, de 9h à 10h30 le 10 septembre 2008, au Bar « Au Père Tranquille » (16, rue Pierre Lescot, Paris 1er).

L’événement pourra être suivi sur le web depuis le site http://webcast.cern.ch, et sera retransmis par le réseau Eurovision (http://lhc-first-beam.web.cern.ch/lhc-first-beam/satellite.html)
Renseignements complémentaires sur : http://lhc-first-beam.web.cern.ch/ .

Des photos seront diffusées en direct : http://cdsweb.cern.ch/collection/LHC%20First%20Beam%20Photos
NB : la haute résolution sera accessible via un identifiant et un mot de passe.
- Plus d’informations : http://cdsweb.cern.ch/help/high-res-multimedia
- Se créer un compte : https://cernaccount.web.cern.ch/cernaccount/RegisterAccount.aspx

JOURNÉE GRAND PUBLIC
Le 11 octobre 2008, le CNRS, le CEA et la Cité des sciences et de l’industrie organisent une journée exceptionnelle pour le grand public afin pour se replonger dans l’épopée scientifique du LHC et revivre son démarrage un mois plus tôt. Des chercheurs et ingénieurs du CNRS/IN2P3, du CEA et du Cern présents à la Cité, commenteront et expliqueront, en images, les enjeux techniques et scientifiques que représente cette prouesse technologique. Un point sera fait sur l’avancement du projet en direct avec le Cern.

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/college/v2/html/2008_2009/cycles/cycle_298.htm



http://www.incapabledesetaire.com/predict.htm
Citation :

LHC

C’est en 1980 que fut mis sur pied le projet d’une expérimentation nécessitant des moyens gigantesques. Un projet si ambitieux, que sa mise en place prendrait 28 ans (vingt-huit années); nécessiterait la contribution d’une vingtaine de pays ; en coûterait plus de 10 milliards de dollars. Un projet important qui permettrait de comprendre les mécanismes entourant la création même de la matière et l’origine de l’univers et qui, à la remorque d’Einstein et de ses travaux, validerait le monde moderne et sa science dont la venue mit un terme à l’ère de l’éther, cette ridicule énergie émise par l’univers et affectant la planète à travers les alignements planétaires. Un projet si important, qu’il alimentera les publications scientifiques pour les prochaines décennies, voire les prochains siècles.

Et la mise en service de cette construction cyclopéenne située sur la frontière franco-suisse près de Reim, à 120 kilomètres de Paris et à 300 mètres sous le sol de la planète sera complétée à temps pour une première expérimentation qui sera réalisée le 10 septembre 2008.

Large Hadron Collider – Attention l’écraseur d’atomes n’est pas ce que nous croyons!

« C’est le moment d’essayer d’oublier l’éther complètement et de ne jamais plus prononcer ce mot » Einstein Évolution de la physique (1938), page 36

Cette expérimentation n’a en fait rien à voir avec une mécanique de l’éducation populaire « einsteinienne », mais servira précisément à mesurer et quantifier les forces de l’éther, tel que l’ancienne philosophie la décrivait et tel qu’elle est encore en vigueur dans la science de l’élite. C’est la raison pour laquelle cette expérimentation devra débuter à ce jour et cette minute précise, moment unique dans les annales du céleste et dans la réception de cette énergie, puisqu’un alignement planétaire complexe et rarissime prendra place à cette minute et à cet endroit.

C’est en effet un chemin de quelques kilomètres de largeur qui sera dessiné sur le sol franco-suisse par une alternance d’éclipse parfaite de Mars, Vénus et Mercure (Référer au tableau ci-contre pour les références d’altitude et d’azimut.), qui s’échelonnera sur plusieurs jours apportant de grandes perturbations éthériques.

Beaucoup plus lent qu’une éclipse lunaire, ce chemin traversera la frontière franco-suisse sur l’anneau d’une vingtaine de kilomètres du LHC et apportera une foule de données sur le phénomène.

Rarissime?

L’émérite en mathématique assoiffé de statistique retiendra qu’un tel alignement de Mercure Vénus et Mars se produit quelque part dans le monde tous les 10 ans. Si on délimite grossièrement le quadrilatère touché à 10,000 kilomètres carrés, nous sommes très, très loin des 500,000,000 de kilomètres carrés de la surface de la planète, on vient de comprendre que la mise en marche de ce projet il y a près de 30 ans, n’avait strictement rien du hasard.

Cette série d’alignements n’alternera pas qu’en planètes, mais se reflétera aussi dans la polarité de l’énergie transférée, impliquant des sursauts journaliers qui auront divers effets en accord avec ce que Platon enseignait.

Tout ceci s’échelonnera du 10 au 16 septembre 2008 et aura une incidence forte dans la région immédiate de l’éclipse et moins forte dans la grande région, une zone possédant un rayon d’approximativement 100 kilomètres autour du LHC. C’est donc pour cette zone ainsi que celle opposée dans le sud pacifique qu’il faudra surveiller de brusques excès d’activités possibles, quelque part dans la brochette de domaines suivants :

· Sursaut climatique amenant pluie et grêle. Passages de la chaleur à des froids excessifs. Tremblements de terre. Craquements s’apparentant à de la foudre. Luminosité céleste intense. Luminosité apparaissant autour des objets métalliques élevés.

· Mort de zone de végétation, lacs, mouvement massif de faune. Comportement animalier anormal et violent.

· Maux de têtes, étourdissements, bruits inopinés comme des sifflements acouphènes, congestion respiratoire, mouvement apparaissant dans la partie périphérique du regard. Absence et distraction importante. Accroissement de mortalité. Rêves vivides. Trous de mémoires ou souvenirs d’images inconnues.

· Perte ou gain de sens social conduisant à des crimes violents. Perte ou gain d’émotions individuelles occasionnant des crises familiales et amoureuses.

· Accroissement des problèmes d’électroniques et accidents inexplicables.

Interrogé par les médias sur la possibilité d’une catastrophe occasionnée par la mise en fonction du LHC, un représentant du CERN répondait : « Il ne se produira rien qui ne se produit déjà de façon routinière dans la nature. »

L’ambivalence médiatique visiblement orchestrée et soulignant l’aspect scientifique de l’importante expérimentation à venir d’une part et la possibilité que cette expérimentation soit le point de départ d’une réaction en chaîne ayant des conséquences dévastatrices, est une technique de médiatisation visant à polariser la population et qui laisse peu de doute sur des conséquences potentielles importantes.

Il n’y aura aucune catastrophe occasionnée par cette expérimentation, mais elle servira de prétexte à tout évènement inhabituel soulevant l’intérêt public.

Soyez très vigilants!

Pierre De Châtillon 2 septembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Lun 15 Sep - 1:10

Bonsoir,

Je joins ces lignes :


http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/09/10/
mythes-et-realites-sur-l-accelerateur-de-particules_1093506_3244.html

La chaîne anglaise souligne le danger de voir se former un trou noir dans le LHC.

Aussitôt, la polémique est lancée. Une vidéo mise en ligne sur YouTube en février 2008, visionnée plus de 1,5 million de fois depuis, simule la façon dont le trou noir avalerait la Terre, une fois l'accélérateur de particules mis en route :

Appuyant cette thèse, un clip à l'austérité déroutante, mis en ligne par un site d'astrologie, explique que Nostradamus avait prédit dès le XVIe siècle la fin du monde à Genève dans ses Prophéties.


Face à la multiplication des attaques contre son projet censé mettre la main sur la "divine particule", le boson de Higgs, le CERN réagit avec humour et lance un vidéoclip qui explique, en musique, la portée du projet. Des scientifiques qui se trémoussent dans les sous-terrains du CERN et expliquent, en rappant, la théorie du boson de Higgs ? L'idée de cette chanson humoristique et pédagogique est pourtant un hit, le Large Hadron Rap ayant été visionné plus de 1,3 million de fois.


Le Monde.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julia2



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Lun 15 Sep - 22:51

[url]http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/09/
10/mythes-et-realites-sur-l-accelerateur-de-particules_1093506_3244.html[/url]

Merci Mirka

Energies déstabilisantes du 10 au 16 pour nous désunir, c'était bien de cela dont il s'agissait, en parallèle Crying or Very sad et Le Cern, Evil or Very Mad ce qui fallait/faut encore 'contrer' en Lumière Divine, Oeuvrer pour la Protection de Notre Terre et Notre Humanité.
Monter au dessus de la Terre, l'entourer en Amour, Compassion, Unité avec tous les Gardiens, toutes les Entités fidèles à La Source Divine au delà de toute manifestation. Connecter à Sa Pleine Présence, manifestation du Divin, Appeler La Source Divine au-delà de toute manifestation et la Puissance de Sa Lumière.

(Prudence en regardant les vidéos du 'coeur' du Cern (la première en particulier). Prendre du recul, de la non-émotion. Ne pas chercher à contrer cet accélérateur en entrant là-dedans. Les connexions et réplique, sont directement liées à la 1 et 2D, où se trouvent les buddaras et les corps d'ombre manipulés par eux (Doubles comme les appelle Shakti, lesquels sont des stockage de toutes nos énergies négatives liées à nos anciennes incarnations en 1D, 'en centrale électrique' via les implants. Si ces corps d'ombre n'existaient pas, nous ne nous réincarnerions plus de cette façon erronée. Nous ne serions que des êtres divins totalement connectés à Nos Sois Supérieurs. En cela, Marcaz a aussi raison. Et comme Shakti et d'autres dans son sillage, expériences vécues et messages reçus...).


Rester dans le Coeur.


I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 16 Sep - 0:03

Merci Julia d'avoir signalé cette date "historique" du démarrage du Seigneur des anneaux, comme l'appelait un journaliste...

Le thème astral du jour montre qu'en effet il y a danger. Les lunes noires (qui donnent des indications concernant les doubles noirs et les dimensions inférieures) et pluton conjoint au centre galactique, sont en aspects négatifs. Karma de l'humanité, qui signifierait plutôt un karma d'ignorance et de victime. Quant au karma de ceux qui manipulent par derrière, on se demande si ce terme possède un sens pour eux.


Se méfier de ce genre de vidéo oui, mais au niveau personnel, il y a mieux que de vouloir éliminer le double noir, en retroussant nos manches, nous avons une occasion unique de partir à la confection de la pierre en confrontant le côté obscur de la force au lieu de s'en protéger.
Une façon rude mais rapide de trouver le carburant de notre libération de la matrice : l'or énergétique.

Puisque les scientifiques font joujou avec les particules élémentaires qui actionnent les dimensions inférieures, qui sait, peut-être l'humanité elle-même sera-t-elle bientôt confrontée à sa situation en 1D, de façon collective...

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Mar 16 Sep - 3:04

Bonsoir,

Les dimensions sont bien expliquées par les ibozoo uu et je crois la machine va dans cette direction.
http://pagesperso-orange.fr/ummo.textes-essentiels/f003.htm

Bien à Vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Ven 19 Sep - 2:47

Intéressant Mirka, merci.

Si les ummo disent vrai, les particules élémentaires sont différentes les unes des autres, seulement parce que leur orientation angulaire est différente. Ils sont sans masse, sont de simples orientations de ibosoo uu, des sortes de "rien" orientés de façon différente. C'est avec ces données que les ummo vayagent entre diverses dimensions. Il serait donc logique en effet, Mirka, que les scientifiques puissent soit dévouvrir les dimensions inférieures et d'autres, soit s'y projeter à cause de leur ignorance.

Des scientifiques craignaient la formation d'un trou noir, mais on pourrait craindre que le LHC se retrouve tout à coup en 1D par exemple... Ou bien, ils pourraient entrer dans un autre plan et apercevoir le nombre d'E.T. de diverses races qui sont là à les observer et à les inspirer, à partir d'un plan qui se situe à un poil de leur vision 3D... alien Shocked alien

Quoi qu'il en soit, les ummo n'ont pas voulu donner les informations complètes à l'époque parce que les potentiels qui en découlent étaient trop dangereux en raison de l'état de "déséquilibre social"... Cela promet, car je doute que l'équilibre social soit en meilleur état actuellement.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   Sam 20 Sep - 6:04

Merci Shakti

http://www.syti.net/Hologramme.html

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cosmologie, Astrophysique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cosmologie, Astrophysique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et si le monde était cyclique?
» Institut d’Astrophysique de Paris, Séminaires à l'IAP
» Un théorie cosmologique remarquable : L'univers bootstrap.
» l'Institut d'Astrophysique de Paris!!!
» Questions d'experts Astrophysique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: