WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Tapisserie des Vacances de l'Esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 29 Juin - 13:40

--- Vacances récréatives et autres sons ---

J'ouvre ici un topic où seront invités tous les écrivains, en herbe ou pas, tous les conteurs que nous sommes tous peu ou prou, tous les passants qui pourraient désirer coucher dans l'encre noire du forum quelques lettres bleues, quelques poèmes sonores, quelques fragments de contes, quelques impressions de couleur.

Que ce soit de votre main ou de celle d'un autre, plus illustre et déjà connu, nous tisserons peut-être ici, dans l'espace ouvert d'un été en France, mais en fait d'un été perpétuel à l'échelle de la planète internet, les saisons et les vacances se répondant tout du long de l'année, nous entrecroiserons nos textes divers et variés.

L'idée m'en est venue alors que, exhumant d'antiques "paperasses", je tombai sur une poignée de pages noircies dans ma toute verte jeunesse, il y a de cela maintenant une bonne quantité d'années.

Ne craignant plus le ridicule, je crois, j'ai souhaité graver dans la pierre virtuelle des pixels, cette peinture de celui que j'étais, une facette toujours vivante de celui que je suis.

Sorte de méditation immobile, il s'agissait de se laisser traverser par quelques images et autres "archétypes" peut-être, afin de donner libre cours et de découvrir aussi ce qu'écrire pouvait bien vouloir dire.

Aussi, pour mon plaisir somme toute bien "naïf", pour le plaisir d'écrire, et en attendant de lire les innombrables paroles bruissantes qui ne manqueront pas de s'entrecroiser librement ici, je commence dans le post qui va suivre la toute première page d'un "récit" qui en comporte déjà quelques dizaines.

Ce sera un feuilleton de l'été, une brassée de feuilles prêtes à se mêler à bien d'autres encore, comme en un tourbillon de mots, de sons et de couleurs.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul


Dernière édition par Cristobal le Sam 14 Aoû - 7:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 29 Juin - 14:05

--- "Nuages, Mirages" (1) ---

J'ai exploré les déserts de l'inconscience,
Gravi les remparts de l'ignorance,
Parcouru les steppes immenses de l'incohérence,
Au soleil du midi,
Ou dans la lune qui luit.

Toujours le même murmure,
D'un esprit qui s'éveille.

Tapi dans la pierre,
Assoupi dans le végétal,
Agité dans l'animal,
Il se fait articulé dans le discours,
Et vibrations dans la lumière des couleurs et des sons.

Pour que passe le temps,
Au crépuscule des révolutions,
Des planètes et des civilisations,
Le fourmillement se fait questionnement,
L'être se regarde et s'interroge,
Pour rire enfin aux reflets infinis,
De son existence consciente.

Partout répété, imité, amplifié, déformé ou sublimé,
L'esprit joue de son avènement,
Une danse spirale,
Dans la nuit,
Pour la lumière.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

..... A suivre,....... to be continued.........

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mer 30 Juin - 8:49

--- "Nuages, Mirages" (2) ---

C'était en décembre, à l'horizon du désert de pierre de la solitude. Trébuchement hâtif d'une âme esseulée qui avance vers la lueur rougeoyante.

Les pierres grises sont de glace bleutée, pour devenir étincelles violettes sous le pas des chevaux. Il y a là trois silhouettes immobiles, comme assoupies sur leurs selles, qui cheminent au long du fleuve du temps.

Le premier, barbe grise et chapeau de feutre roux, parle doucement à l'animal, le guide en psalmodiant lentement au travers du dédale de rocs. Derrière lui un enfant de douze ans, une corneille sur l'épaule, crie par moments sa lassitude dans l'air bleuté du matin. Le troisième, harnaché de pied en cape d'une armure de métal poli, ferme la marche pesamment, un étendard de soie flottant au-dessus de la tête, tache jaune silencieuse au-dessus de la colonne.

Nombreux étaient les pélerins de la terre qui avaient fui le fracas sanglant des querelles féodales.

Depuis cinq jours que durait le voyage, ils n'avaient rencontré que trois coyotes au bord d'une flaque d'eau, restes boueux d'un lac de montagne asséché.

Peu à peu l'ocre de l'horizon devenait plus clair et transparent. Le silence glacé de la nuit laissait place aux premières ardeurs du levant.

Le vieil homme se tourna vers l'enfant et dit à la corneille de partir au-devant, chercher un signe, un indice dans les changements du futur toujours mouvant, une orientation pour le cours du fleuve, une trajectoire dans les méandres fluctuant du temps.

Le claquement des ailes résonne un instant, puis s'estompe avec l'oiseau qui disparaît bientôt dans un rayon de lumière.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Remarque : On pourrait même imaginer que tel(le) ou tel(le) s'amuse à broder des variations sur ce thème inaugural.

Sérieux, délirant, comique, comme des modulations de fréquence en échos singuliers.

Ou bien encore des commentaires, des questions, des analyses, des méandres de mots nouveaux pour étoffer la trame du "récit", et l'emmener vers toutes sortes d'horizons inconnus.

Comme une fugue à plusieurs voix, comme un kaléidoscope de chemins mouvants et entrecroisés, portant parfois du sens, mais aussi, et pourquoi pas, dessinant des fresques absurdes et inabouties.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Ven 2 Juil - 8:37

--- "Nuages, Mirages" (3) ---

Hommes et bêtes s'arrêtent dans une tache de soleil. L'armure se détache et tombe avec fracas sur le roc, laisse libre de ses mouvements le guerrier au visage couturé par les ans et les batailles.

Les voyageurs laissent les chevaux s'éloigner à quelques pas du feu naissant autour duquel ils prennent place. Il y a là du lait qu'on réchauffe et des galettes de seigle qui grillent lentement.

Le vieil homme extrait de son manteau un globe de cristal cerclé de fer qu'il pose en équilibre dans la lumière, au-dessus du foyer. Sous la pression du soleil, la sphère se met à tourner lentement avec un bruissement de feuillage agité par le vent.

Kaléidoscope et gyroscope, à la fracture du futur et du passé, sur le bord de l'instant, point de repère et d'équilibre à l'orée des évènements, mélodie tournoyante, la sphère veille et observe l'univers environnant.

Oeil et miroir, elle reflète au gré des variations de couleurs, de rythme et mélodie, le flux changeant du temps qui passe et emporte choses et gens.

"Quand atteindrons-nous le parc du levant ?", répète l'enfant. "A quand le repos et la paix, la verte lumière du printemps ?"

"Où sont-ils donc ces messagers de lumière pour guider notre route ? Pourquoi cette sinistre grisaille qui obscurcit notre voyage et nos espoirs depuis maintenant cinq jours ? Que sont devenus les paliers de l'ascension, étapes promises du descillement des paupières, du réveil transfigurateur ?"

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Gisèle

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 79
Localisation : Montérégie Québec
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Ven 2 Juil - 14:20

Soudain la sphère s'anime... un point lumineux palpite... s'expend.... et répand une douce lumière qui enveloppe les deux voyageurs....
le temps s'est arrêté... suspendu...
Cette douce lumière pénètre leur être.... décuple leurs perceptions....
Dans leur poitrine il y a une sphère palpitante. irradiante, puissante.... dont l'essence est la Joie.... se déclinant en mille facettes.....

Une réalité au-delà des perceptions mentales-émotives leur devient évidente.... une conscience surnaturelle leur révèle une évidence:
Nul besoin de chercher ailleurs la Vérité.... nul besoin d'attendre que l'ordre des choses soit bouleversé, transformé.... amélioré,
Inutile de rechercher la cause... et les responsables du cahot.

Éveille ta force, ta lumière intérieure, travaille à cultiver ta Joie intérieure....
Elle traversera cette grisaille si oppressante qui maintient dans la lourdeur...
Elle répandra ce bonheur que ton Coeur appelle... nul besoin d'attendre...
IL n'y a qu'à dissiper les voiles tissés par l'illusion du temps et des maîtres du temps.... le destin est l'éternité, la destinée est la réalisation du bonheur absolu.....

Puis la sphère petit à petit repris sa forme apparente, sa luminosité naturelle de son existence linéaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Dim 4 Juil - 11:16

--- Pr. Cristo jocolor dingue : la sphère ---

Nous avons la "chance " (????) de compter parmi nous, au sein de cette honorable assemblée d'esprits éclairés et éclairants, qui hantent de leurs lumières ces lieux tout de noir et de bleu tendus, l'opportunité donc de recueillir les propos et points de vue du très estimable Professeur Cristodingue, maintenant Professeur Emérite, mais qui fut longtemps Doyen de la fameuse "Université de l'Agnosticisme, de l'Athéisme bien raisonné et du très bienfaisant Matérialisme Scientifique".

Il est possible que le Professeur nourrisse notre réflexion au fil d'interventions récurrentes, si tant est que la nature même des récits entrecroisés ici reste dignes de sa très haute et très experte considération.

Mais il est temps que s'efface l'Esprit du For@um,
Pour qu'entre en piste, en scène même,
Cette très illustre personnalité,
Le ci-devant Professeur Cristo jocolor dingue.


Cristo jocolor dingue, tel est en effet mon nom, une sonorité qui résonne depuis de nombreuses décennies déjà dans la sphère de la connaissance universitaire véritablement raisonnable et scientifique, comme vous l'avez appris à l'instant, Agnosticisme, Athéisme et Matérialisme Scientifique étant, vous en êtes sans doute depuis longtemps déjà convaincus, les trois mamelles nourricières de la conscience, de l'esprit, ce jus de cerveau secrété par les milliards de neurones de nos cervelles respectives.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt ici à cette question, cette problématique de la sphère.

En effet, s'il en est certains qui estiment juste et bon de considérer que cette sphère qui émerge et s'élève du récit pourrait être une représentation du "Soi Multidimensionnel", de l'oeil grand ouvert de la conscience, voire même de l'irruption de ce que les mythologiques et farfelues données WingMakers appellent le "Souverain Intégral", je tiens à rappeler, et c'est le Professeur Cristo geek dingue lui-même qui vous parle, sommité parmi les sommités de la très officielle et salvatrice discipline du "matérialisme scientifique furieusement agnostique et athée", je souligne donc une fois encore, comme je l'ai fait pendant des décennies et des décennies, que toutes ces interprétations ne sont, au mieux, que purs symboles, au pire, simples élucubrations tissées de la psychologie chaotique et désordonnée des rêveries de touristes en mal de sensations fortes.

Non, en aucune façon, le garant de la science officielle, de la vérité raisonnablement palpable grâce au filtre de nos cinq sens, à aucun moment le Professeur Cristo study dingue ne pourra cautionner de telles dérives symbolistes.

Simplement, car il faut en toutes choses raison garder, puisqu'il a été démontré par moi-même, ci-devant Cristo jocolor dingue, que l'esprit, la conscience, est en fait une secrétion du cerveau, une sorte de jus de neurones, certes non encore entièrement analysé, mais d'ores et déjà bien localisé, mieux vaut plutôt voir dans cette sphère tournoyante un écho, une réminiscence de la sphère d'entraînement de Luke Skywalker lorsqu'il se trouvait à bord du vaisseau "Faucon Millenium", dans le tome IV de la "Guerre des Etoiles", ou "Star Wars". ( IV° volet de la saga, mais en fait premier épisode à apparaître historiquement sur les écrans de la planète Terre)

Et comme le Professeur Cristo rendeer dingue est bon prince, je vous offre même quelques lignes de textes pour illustrer tout ceci.

Ici :

-----------------------------------------------------

Sphère d'Entraînement

Instrument de conception relativement simple et relativement courant dans la Galaxie, la sphère d’entraînement est l’un des dispositifs phares d’Industrial Automaton, le fameux fabriquant de droïdes. De petite taille avec environ une quinzaine de centimètres de diamètre, ces sphères sont dotées de répulseurs leur permettant de flotter dans les airs, de petits blasters à intensité réglable, de sorties d’air les rendant capables d’effectuer des ajustements brutaux de trajectoire et de tout un réseau de senseurs.

Avec un processeur peu élaboré, la sphère ne peut faire preuve d’aucune initiative à la différence des droïdes de protocole 3PO, un autre célèbre modèle d’Industrial Automaton. En effet, comme la plupart des répliques, elle est entièrement contrôlée par son utilisateur, lequel peut lui donner l’ordre de s’activer ou s’arrêter par la voix. Elle peut également être programmée afin de fournir un entraînement efficace : la puissance de ses armes peut être réglée pour aller du simple flash de lumière au tir incapacitant et son « intelligence tactique » peut être choisie parmi des douzaines de stratégies préenregistrées dans sa mémoire.

Ainsi armée, bien que le terme soit inapproprié pour cette machine inoffensive pour toute autre chose que l’amour-propre de sa victime, la sphère d’entraînement peut correspondre à tout type et niveau d’apprentissage. Utilisée pour améliorer les réflexes, la coordination et la précision chez les tireurs d’élites, elle peut se contenter de tourner autour du sniper comme elle peut utiliser ses jets d’air pour suivre une trajectoire imprévisible plus rapide que les réflexes humains avec une cadence de tir irrégulière. La réplique peut même être dirigée à distance par un autre droïde via des communications binaires, auquel cas la sphère n’obéit plus à ses propres programmes mais à ceux relayés par le droïde.

http://www.starwars-holonet.com/holonet.php?fiche=tech_sphere_entrainement

-----------------------------------------------

On le voit, et l'expertise de Cristo jocolor dingue ne cessant de frapper les esprits en voie d'éveil, les auteurs du récit qui est en train de se déployer ici, ont tout de même tendance à se laisser aller sur les voies douteuses et somme toute dangereuses de l'imagination, de l'élucubration à la sauce "New Age", tant il est vrai qu'une sphère ne peut pas être douée d'un comportement intelligent, surtout lorsque l'on considère l'association antithétique et contre-productive du cristal et de son cercle de fer. (.....)

Et les histoires à dormir debout que nous servent certains, du type "Coeur Levant", "Respiration et Pause Quantiques", dont la sphère pourrait également être une représentation tridimensionnelle pulsatile, ne peuvent entraîner et susciter qu'une seule et unique chose : l'écroulement de rire de votre serviteur, Cristo jocolor dingue, l'écroulement de rire du défenseur de la Raison Matérialiste qui a depuis toujours démontré l'inanité de telles considérations.

Voilà pour aujourd'hui, car il est temps que Cristo afro dingue rejoigne ses collègues de l'université de l'agnosticisme bien raisonné.

Du travail nous attend, toujours, car il nous faut recueillir dans les toutes prochaines semaines, pour l'analyser ensuite, le "jus de cerveau" que vous êtes tout de même de plus en plus nombreux à considérer et à appeler "conscience".

Sachez que le Professeur Cristo jocolor santa rendeer king dingue ne baissera pas les bras, n'abandonnera pas sa mission qui est de répandre la douce tiédeur du matérialisme scientifique dans toutes les assemblées de neurones ici agglutinées en vue d'écouter mes doctes analyses.

Veullez agréer mes universitaires salutations.

Bonjour chez vous,
Car, en vérité,
Nous sommes tous des numéros,
Produits par hasard au sein de la Matière.

jocolor study geek rendeer

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Gisèle

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 79
Localisation : Montérégie Québec
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Dim 4 Juil - 17:17

Salut Cristobal



À la lecture du passage sous-cité, je vois que ce forum n'est plus indiqué pour moi.
Peut-être n'ai je pas pu transmettre le message tel que je le conçois, soit que l'attente d'actions extérieures est inulile.... les changements viendront de l'intérieur, de la transformation opérée par un travail interne de chaque être au potentiel infini. Tu peux associé cette pensée au courant "new Age".....
Quand à moi, je ne suis pas reliée.... à cette soupe ni à des courants religieux de toute sorte....
Enfin, de multiples voix se font entendre de toutes parts.... la seule qui soit pertinente et crédible c'est celle qui monte de l'identité profonde de chaque être et qui répond à sa recherche sans fin......
Que mon expression te soit ricicule et douteuse je peux le concevoir....
Et c'est pour cette raison que je me déconnecte sans plus attendre.....
Je n'ai plus rien à faire ici.... ni à recevoir ni à participer.....

Gisèle

[/quote]On le voit, et l'expertise de Cristo dingue ne cessant de frapper les esprits en voie d'éveil, les auteurs du récit qui est en train de se déployer ici, ont tout de même tendance à se laisser aller sur les voies douteuses et somme toute dangereuses de l'imagination, de l'élucubration à la sauce "New Age", tant il est vrai qu'une sphère ne peut pas être douée d'un comportement intelligent, surtout lorsque l'on considère l'association antithétique et contre-productive du cristal et de son cercle de fer. (.....)

Et les histoires à dormir debout que nous servent certains, du type "Coeur Levant", "Respiration et Pause Quantiques", dont la sphère pourrait également être une représentation tridimensionnelle pulsatile, ne peuvent entraîner et susciter qu'une seule et unique chose : l'écroulement de rire de votre serviteur, Cristo dingue, l'écroulement de rire du défenseur de la Raison Matérialiste qui a depuis toujours démontré l'inanité de telles considérations.[quote]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Dim 4 Juil - 20:57

--- @ Gisèle ---

Attention : humour, humour !!!!!!!!!!!!!!!!

Au contraire, ton texte Gisèle est remarquable, et est une magnifique explication de la sphère dans le récit.

Mais, comme je le disais aussi, je me suis livré à un peu d'humour avec ce personnage de savant matérialiste.

Evidemment, je ne crois pas un mot de ce que ce Professeur Cristo jocolor dingue peut dire.

C'éest juste une façon de mettre en scène les arguments habituels, ainsi que les postures de la science dogmatique qui trône dans les universités et moults laboratoires de recherche.

Humour, humour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci de bien examiner la totalité du topic, avant de partir en claquant la porte...., et de bien considérer l'identité des locuteurs : Cristobal et Cristo jocolor jocolor jocolor dingue sont deux facettes, peut-être d'une même entité souveraine, mais l'une de ces deux facettes est uniquement récréative.

Du nécessaire exercice du discernement......, en toutes situations.

Bonjour chez vous,
Et,
Nunti-Sunya.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Pour rappel :

Dingue :

dingue, adjectif
Sens 1 Fou, abracadabrant [Familier]. Ex C'est dingue cette histoire ! Synonyme absurde Anglais (histoire) incredible, (personne) crazy

dingue, nom
Sens 1 Fou, aliéné [Familier]. Ex Ce dingue est persuadé qu'il vole. Synonyme cinglé Anglais nutcase

dingue : 8 synonymes.
Synonymes absurde, cinglé, dingo, fou, insensé, super, timbré, toqué.

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/dingue/

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Lun 5 Juil - 7:37

--- "Nuages, Mirages" (4) ---

Râclement de gorge. Le vieillard finit de mâcher le seigle. Il a posé son chapeau et cligne des yeux en fixant le feu.

Il y a bien longtemps, dit-il, c'était un peu avant ta naissance, le monde fut coupé en deux parties.

Au nord de la grande faille subsistaient les rescapés hallucinés de la grande explosion. Une poignée de survivants étaient confinés désormais dans une partie de l'espace, simple coquille isolée de ce qui avait été pendant des millénaires l'Oeuf Cosmique, comme disaient les Anciens quand ils décrivaient l'infinitude de la Création.

Pour le restant des êtres de l'univers, dont nous sommes, la vie reprenait ses droits après les années de terreur, et le spectre de l'anéantissement s'estompa peu à peu.

L'Oeuf Cosmique était toujours là, vivant, malgré la perte d'un de ses fragments.

Au fil des générations, alors que s'élaborait une nouvelle civilisation sur les décombres du passé, le souvenir exact de cette période du cataclysme se trouva déformé, et devint un récit de légende recouvert des brumes de l'allégorie, un mythe de la création du monde.

Genèse de notre monde, simple récit qui se détacha des faits, au point qu'en quelques siècles, la réalité du cataclysme disparut des consciences, et laissa place aux images transfigurées du conte.

Certes, il était toujours question d'une faille, d'un oeuf cosmique, de fragments perdus, mais sans lien avec une quelconque région de l'univers.

Le souvenir s'en était allé avec la prospérité grandissante des nations. Les chiffres parlaient d'eux-mêmes, répétaient politiciens, économistes et technocrates. Abondance de biens matériels, d'objets : les anciens fléaux de la maladie, de la faim et de l'ignorance disparaissaient partout dans les mondes habités.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Gisèle

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 79
Localisation : Montérégie Québec
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 6 Juil - 0:56

Petite parenthèse dans ce compte convivial qui me plait....
Je fais amande honorable pour mon petit esclandre.... Laughing
J'ai mal accroché sur les premiers paragraphes... et voilà... l'émotion s'est emballée et a foutu par terre le discernement et la compréhension juste.
Faut dire que les rhétoriques des milieux dits "bien pensant" ne stimulent pas beaucoup mon sens de l'humour....


Bonne leçon....

Et le vieillard reprit, même si une sphère s'illumine et vienne élargir la conscience au-delà des concepts mentaux, il y a un immense travail pour approfondir, élargir, intensifier une perception au-delà de la réalité relative. Il faut la dynamiser, l'actualiser au sein de la personnalité relative afin que sa lumière devienne si grande qu'elle imprègne et nivelle les aspérités de la personnalité qui voilent sa lumière....
Ces aspérités sont toutes ces émotions négatives qui surgissent devant beaucoup d'événements et de détails de nos vies.....

Oui, il y a eu des rescapés du grand cahot qui a plongé le monde dans la matérialité en le coupant de tout véritable bonheur.
Des mémoires semblent émerger des profondeurs de l'inconscient ....

Il y a aussi des sirènes aux voix mélodieuses mais insidieuses qui tentent de retenir ceux qui veulent se souvenir..... elles chantent pour endormir toute vigilance, en assurant que des forces cosmiques se chargeront de ramener le bonheur perdu sur la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 6 Juil - 18:57

bonjour Gisèle

tu n'avais pas réalisé sur le coup que c'était de la dérision, un petit peu d'humour pour se dérider un peu, un brin de folie..... il est vrai qu'ici nous sommes généralement sérieux Surprised
je suis bien contente que tu sembles vouloir rester en tout cas maintenant
même si nous n'écrivons pas énormément, j'aime bien savoir que nous sommes tout de même quelques femmes ici Very Happy


Christa sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gisèle

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 79
Localisation : Montérégie Québec
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 6 Juil - 19:43

Salut Christa Smile



Citation :
tu n'avais pas réalisé sur le coup que c'était de la dérision, un petit peu d'humour pour se dérider un peu, un brin de folie..... il est vrai qu'ici nous sommes généralement sérieux

tu as bien raison Christa.... ça fait du bien de se laisser aller à la fantaisie.... de délaisser le mental pour laisser errer la pensée dans la fantaisie.... c'est parfois la voix de notre identité véritable....

Mais Christobal je ne connaissais pas cette facette de toi...à l'humour grinçant... qui caricature la nature réactionnaire de tout bon matérialiste....
Pourquoi ne pas en rire après tout..... c'est seulement une position transitoire que ce conservatisme à outrance après tout. Very Happy

Hé Christa , vas-tu ajouter ta note à ce récit ? jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 6 Juil - 21:07

--- Rire de Soi ---

Je suis bien content moi aussi de savoir que tu restes dans les parages, Gisèle, d'autant que tes textes sont vraiment éclairants.

De fait, comme je le disais aux débuts de ce topic, j'avais écrit ces quelques lignes d'un récit immobile il y a de cela longtemps, bien avant internet, et évidemment bien avant la découverte des données WingMakers.

Aussi, me laissant traverser par des images, et des bribes sans doute d'archétypes, comme la sphère, le personnage du vieillard, celui de l'enfant, etc, etc......., mais certes aussi imprégné depuis toujours par la parole de Sri Aurobindo, je suis bien content maintenant de découvrir qu'il est possible d'étoffer le récit, de l'éclairer d'une connaissance et conscience nouvelles, par la grâce du temps qui passe, et de cette bonne volonté qui nous anime tous je crois.

Une motivation pure,
Qui permet ouverture,
Et intelligence renouvelées.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Récréation : Voici en lien une vidéo maintenant bien connue sur le net, sorte de sketch rigolo sur le maniement des livres numériques, des tablettes de lecture (e-ink), et de façon plus générale, des objets électroniques divers, depuis les ordinateurs en passant par les téléphones portables et autres iPhone.

Comment utiliser cette chose que les anglo-saxons appellent "book" ?

Ici :

http://www.youtube.com/watch?v=pQHX-SjgQvQ&feature=related

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
christa

avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 6 Juil - 22:51

Citation :
(Gisèle: Hé Christa , vas-tu ajouter ta note à ce récit ? )
j'ai bien peur de ne pas être à la hauteur comparé à vous deux Rolling Eyes d'autant plus que de ce temps-ci, j'ai très peu de temps. Je viens sur l'ordi en coup de vent mais qui sait, un jour peut-être?


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gisèle

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 79
Localisation : Montérégie Québec
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mer 7 Juil - 0:06

Comme tu veux Christa, mais on est parfois surpris de ce qui monte quand on laisse courir les doigts sur le clavier sans se soucier de ce que les autres en penseront..... Wink

Par contre, tes réflexions personnelles sont déjà des partages simples et sincères.

Merci. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Jeu 8 Juil - 10:18

--- "Nuages, Mirages" (5) ---

Mais cette civilisation semblait porter en elle une fêlure qui marquait de lézardes les fondements de l'Empire. Les êtres de ce temps-là vieillissaient et mouraient sans avoir pu ou voulu transmettre suffisamment de vie pour le renouvellement des générations et la perpétuation de la mémoire.

Saturne écrasait d'une chape de plomb une civilisation moribonde, une société dont les forces de vie s'échappaient lentement mais inexorablement comme au travers d'une plaie qui ne se referme pas.

Certes les machines, robots et autres intelligences artificielles assuraient la maintenance du système, entretenaient la structure du réseau de communication, renouvelaient les composantes du squelette. Mais l'organisme était fatigué. Il ne semblait plus avoir la force de changer, d'évoluer, de grandir. Ses aspirations à un dépassement de lui-même pour se transformer et devenir autre s'éteignaient aux limites des frontières de l'univers connu, exploré, aménagé, domestiqué. Il estimait avoir compris, expliqué, organisé, parcouru toutes les possibilités qui s'offraient à lui. L'infini des possibles, la hiérarchie des mondes ne semblaient plus avoir de secrets pour lui.

Le ronronnement des consciences satisfaites se confondait peu à peu avec celui des machines vigilantes et auto-entretenues.

Nunti-Sunya
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Pour rappel : Des livres, des livres, des livres en pdf, ici :

http://www.nous-les-dieux.org/index.php/LIVRES_PDF

On y trouve notamment "Mondes en Collision", de Velikovsky, ici :

http://www.nous-les-dieux.org/index.php/PDF:Mondes_en_collision.pdf

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Dim 11 Juil - 6:27

--- "Nuages, Mirages" (6) ---

Un sommeil léthargique s'étendit et gagna l'ensemble des planètes vivantes de l'univers. L'inertie des consciences laissa la place aux régulations cybernétiques de la robotique.

La flèche du temps avait stoppé sa course. Elle changea de direction et de vitesse.

La perfection de cette civilisation de machines avait figé dans les rouages de ses mécanismes ceux qui en avaient été autrefois les auteurs et les acteurs. Recroquevillés sous le masque de pierre du sommeil, ils étaient les témoins muets et passifs d'une révolution temporelle.

Une autre dimension du temps fit irruption en chaque point de l'univers. L'ancienne civilisation s'effaça, recouverte par les embryons d'un nouveau monde qui s'engouffrait.

C'est ainsi que meurent les civilisations. Quelques vestiges persistaient, disséminés dans la galaxie, simples traces chiffrées d'un parchemin déchiqueté, fragments de couleurs égarés d'un tableau devenu trop fermé, éclats de lumière diffractés dans le prisme de la distorsion temporelle.

Le globe de cristal au-dessus du foyer changea de tonalité et de couleur. Zébré de noir, il annonçait le retour de l'oiseau. On pouvait déjà l'apercevoir à l'horizon. Après avoir décrit trois cercles au-dessus du groupe, il se posa sur l'épaule de l'enfant, une branche d'olivier dans le bec.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 13 Juil - 10:23

--- "Nuages, Mirages" (7) ---

Il reste trois jours de marche encore jusqu'au village du levant, commenta le guerrier. A l'époque, c'était un endroit dévasté par les flammes quand nous y sommes passés, pourchassés et harcelés par le vent froid de la désolation. Les troupes battaient en retraite après la défaite sanglante qui avait fauché sauvagement les rangs de notre armée.

La corneille s'était posée sur le sol, et becquetait le reste des galettes de seigle. L'enfant s'était levé et jouait maintenant avec la sphère de cristal, la faisant changer de couleur aux sons de sa voix. Quand au vieillard, il s'était assoupi pendant que le chevalier continuait de dévider l'écheveau des souvenirs.

C'étaient des murailles qu'on escaladait, des forêts en marche de hallebardes et de lances qui labouraient la plaine et dépouillaient les populations de leurs biens, de leurs coutumes, de leurs cultures, de leurs vies.

Puis venait le récit détaillé des batailles qu'on vivait au fil des cicatrices apparues sur son visage et son corps. Chacune d'elles avait une histoire, appartenait à un lieu, à une saison, à un climat, à une contrée sauvage et désolée, ou bien à une ville opulente et raffinée qu'on assiège.

Ces meurtrissures de la chair étaient devenues autant de signes qui marquaient les étapes d'une vie tissée d'âpres combats et de farouches affrontements.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy




_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mer 14 Juil - 17:50

--- "Nuages, Mirages" ( 8 ) ---

Le vieillard dormait maintenant profondément. Et comme l'enfant s'était éloigné vers les chevaux, la corneille sur l'épaule, le chevalier arrêta là l'épopée de fer et de sang de sa jeunesse, et continua son repas en silence.

Il observait le ciel, dont les dernières étoiles achevaient de s'éteindre. Le murmure du vent qui se glissait entre les rochers agitait l'atmosphère d'une plainte lancinante et continue, pareille aux grincements d'une porte qui s'entrebâille, et laisse filtrer et se confondre à la fois le jour incertain du possible et la pénombre de ce qui n'est déjà plus.

Après la longue marche de la nuit, quelques heures de repos à l'ombre des rochers renouvelleraient les forces, et laveraient hommes et bêtes de l'habit de poussière que les gestes répétés du voyage tissaient chaque jour sur l'expédition.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Ven 16 Juil - 10:24

--- "Nuages, Mirages" (9) ---

Voilà maintenant cinq ans qu'ils sont partis, chuchotait la jeune femme.

Assise au bout de la jetée, dans le clapotis des vagues qui viennent mourir sous ses pieds, le regard perdu dans le vert de l'océan, elle épelle le nom de légende qui fut celui de son père maintenant disparu.

Seule rescapée maintenant de la révolution temporelle qui avait secoué l'univers douze ans auparavant, elle avait pu, avec son père, survivre, et maintenir en bon état de marche une unité de production spatio-temporelle indépendante et autonome.

Avec ses robots, son réseau d'intelligence artificielle et ses horloges internes, ils avaient conservé intacte la structure d'une sorte de cocon, de bulle, de micro-univers.

Certains éléments de ce micro-univers disparaissaient cependant, ce qui laissait supposer l'existence d'une déchirure dans l'enveloppe de soie. De plus, le cours du temps semblait s'accélérer avec l'âge des habitants, qui basculaient brusquement dès soixante ans, prématurément vieillis, dans d'autres mondes.

Si l'on en croyait les unités d'intelligence artificielle du département de cybernétique situé à quelques centaines de pas de l'océan, cette brèche était une singularité, un point d'inflexion de la courbe du temps, qui aspirait violemment les objets et les vies, chacun selon son mode de fonctionnement propre.

De plus, on pouvait conclure du sens de cette aspiration, que le temps du micro-univers s'écoulait plus vite qu'au-delà. De sorte que la durée d'une vie dans la bulle correspondait à une poignée de secondes partout à l'extérieur.

Pendant que naissait, grandissait et mourrait une civilisation millénaire dans le micro-univers, les êtres de l'au-delà avaient tout juste le temps de tailler le silex qui découperait l'animal fraîchement chassé.

Ainsi les spirales du temps se superposaient, déroulant des cycles de vitesses et d'intensités différentes. Parfois, il y avait coïncidence dans le degré de développement de deux mondes parallèles. Une communication, un échange pouvait alors s'établir.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Ven 23 Juil - 7:59

--- "Nuages, Mirages" (10) ---

C'est ce qui s'était produit il y a cinq ans. Deux hommes et un enfant étaient apparus sur la plage de sable qui borde la côte au sud-ouest. Ils semblaient se mouvoir avec facilité, effleurant à peine le sol.

Leurs silhouettes avaient des contours incertains et changeants, comme de mirages qu'on voit dans le désert. Ils étaient opaques cependant.

A mesure qu'ils approchaient des bâtiments qui bordent la plage, ils devenaient plus distincts, plus réels, plus stables et plus pesants aussi.

Et, quand ils franchirent la porte du bureau d'où elle avait pu les observer, ces apparitions nébuleuses étaient devenues des êtres de chair et de sang, identiques en tout points à ses contemporains depuis longtemps disparus.

Ils semblaient être familiers des lieux et avoir un but précis, une tâche à accomplir, quelque chose à découvrir.

Ils ne furent même pas étonnés de trouver la pièce occupée, comme si les temps obscurs de la dévastation n'étaient pas encore venus.

Le vieillard à la barbe grise se pencha en avant pour saluer et dit : "Salut à toi, gardien de l'intelligence. Les robots qui façonnent et assemblent l'espace et le temps, doivent nous apprendre le chemin qui mène aux défilés du futur. Nous avons besoin d'un guide, pour retrouver les fragments perdus qui disloquent maintenant un univers déchiré de contradictions, happé par la démesure de l'absurde.

Il se tourna vers une baie vitrée, derrière laquelle on découvrait un hangar gigantesque.

Sur des centaines de mètres étaient alignés des caissons de verre aux couleurs changeantes. Quand on ouvrait la porte pour entrer dans le hangar, ce n'étaient que vibrations sur toute la gamme des fréquences qui emportaient l'esprit et les sens dans un déluge fulgurant de visions, de sensations, de sentiments et d'états de conscience.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Ven 30 Juil - 19:43

--- "Nuages, Mirages" (11) ---

Cette immersion débordante ne durait qu'un instant, car très vite un équilibre se faisait entre les prismes de verre et les nouveaux venus.

Les niveaux de conscience s'ajustaient, de sorte que ne devenaient perceptibles pour les visiteurs que d'étroites fenêtres de fréquence, adaptées à leurs modes d'existence.

Le chavirement initial laissait place à la quiétude d'un matin de printemps, scintillant de gouttes de pluie qui s'égrènent sur le sol et se répandent en flaques irrégulières.

Le jeune femme les avait rejoint. Ils la suivirent en descendant l'escalier qui menait aux "machines". Ils se déplaçaient en silence dans cet archipel de lumière. L'enfant écarquillait les yeux et touchait tous les objets qui passaient à sa portée.

Il y avait au-dessus des caissons et dans tout l'espace du hangar, des formes translucides, géométriques et organiques, depuis le cube, pyramide, sphère ou dodécaèdre, jusqu'aux structures évoluées des derniers primates, en passant par l'organisation des différentes sortes de cristaux, de végétaux, toute la faune existante.

Les échelles de grandeur n'étaient pas toujours respectées. Seul importait l'exposé complet des schémas de fonctionnement, l'organisation de la matière comme support de la vie pour l'avènement de la conscience.

Ils se déplaçaient ainsi dans l'infini des possibles, tel l'explorateur des fonds marins qui se perd dans les myriades colorées, chatoyantes et agitées d'un banc de poissons, au milieu d'une forêt d'algues et de coraux multicolores.

La consistance, la réalité tangible et matérielle de ces formes d'abord évanescentes semblait varier en fonction de la distance les séparant des observateurs.

C'est ainsi que l'enfant put saisir une sphère de cristal et la garder dans ses mains.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 3 Aoû - 6:29

--- "Nuages, Mirages" (12) ---

C'est un guide spatio-temporel, une sorte de boussole, une fenêtre ouverte sur le cours du temps, indiqua la jeune femme. Elle orientera et éclairera tes pas. Tu pourras voir ton esprit s'y refléter en certains moments de ta maturité. L'enfant semblait comprendre mais ne dit mots.

Comme ils cheminaient entre les caissons, ils arrivèrent bientôt à l'autre extrémité du hangar, devant une porte entrebâillée qui laissait filtrer un pinceau de lumière sur le fond sonore de l'océan.

La jeune femme avait alors ouvert la porte et s'était effacée devant les trois visiteurs. Au moment de franchir le seuil et de quitter l'espace des prismes scintillants qui leur avait apporté la sphère de cristal que gardait maintenant l'enfant, le vieil homme s'inclina de nouveau pour remercier et saluer, puis, tenant l'enfant par la main, il commença de s'éloigner vers le rivage, suivi par la pesante démarche du guerrier, qui avait gardé un silence de marbre tout au long de la rencontre.

Ils disparurent bientôt, perdus au loin dans le brouillard incertain des embruns, comme un rêve s'efface par lambeaux, aux premières heures du matin.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Sam 7 Aoû - 16:39

--- "Nuages, Mirages" (13) ---

Le soleil est déjà haut dans le ciel. Les chevaux râclent le sol de leurs sabots, et mâchonnent des fragments de racines arrachés au couvercle déchiqueté de la rocaille. Le feu n'en finit pas de s'éteindre. Il couve sous la braise, et jette des craquements secs de coquille qu'on brise dans l'air du matin.

Le vieillard, le guerrier et l'enfant dorment depuis plusieurs heures maintenant. L'enfant s'est blotti dans les bras du guerrier adossé à la muraille de pierre. Le vieillard est allongé en face d'eux, de l'autre côté du feu, enroulé dans une couverture de laine grise rayée de bleu.

L'oiseau sautille autour de la sphère qui s'est échappée en tombant des mains de l'enfant. Elle roule un moment dans la lumière, puis se perd dans l'ombre d'un rocher. On ne distingue plus alors qu'une forme phosphorescente qui se met d'abord à vibrer ; bourdonnement sourd d'une machine qui s'échauffe, et achève de tourner en déchirant le silence d'un sifflement strident.

Le guerrier s'agite alors, laisse tomber l'enfant à côté du vieillard, qui s'éveille en sursaut, relève la tête, et pose son regard sur le groupe des chevaux immobiles, où se trouve perchée la corneille au noir plumage.

Hommes et bêtes s'agitent dans le soleil, et retrouvent leurs places dans la colonne : trois chevaux qui se suivent, vieillard enfant guerrier / sphère oiseau oriflamme, cheminent de nouveau vers leurs destins, tout au long du jour et de la nuit, au rythme incertain de la fatigue et de l'espoir, l'esprit hanté de rêves et d'illusions, pour nourrir le temps qui fuit, et aborder les espaces nouveaux du devenir.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   Mar 10 Aoû - 12:18

--- "Nuages, Mirages" (14) ---

Les jours passent dans l'oubli des rêves dont ils sont issus, loin du souvenir des périples imaginaires, des autres mondes de lumière, où ils trouvèrent la forme et le sens pour les guider dans l'inertie grisâtre du désert de pierre qu'ils achèvent de quitter.

A l'orée de la plaine qui s'ouvre maintenant sous leurs yeux, ils s'arrêtent un instant pour écouter le froissement du vent dans les herbes, et aspirer la verte humidité des marécages, où baignent par endroits des arbres qui se meurent.

Le ciel gris de nuages étend son pinceau de cendres sur le dos de l'horizon. Quelques oiseaux, hauts perchés dans le ciel, laissent échapper des sifflements brefs et hachés, qui résonnent et retombent en éclats, dans le silence bruissant de la plaine qui ondule sous le vent.

Les chevaux avancent lentement et comme à regret. Ils enfoncent leurs sabots dans les méandres limoneux de l'argile qui dessine une sorte de labyrinthe de boue, étirant des arborescences toujours nouvelles, au gré des flaques éparses qu'il faut éviter et contourner.

L'eau bouillonne de remous, quand le bruit des voyageurs se fait trop pesant pour la faune aquatique qui habite ces contrées obscures, désertées par la lumière. On entend parfois le frottement d'un animal qui glisse furtivement dans les hautes herbes, et rampe dans la tourbe humide et pourrissante de ce monde qui s'effondre sur lui-même, en une lente et inexorable digestion.

Les taillis touffus d'herbes hautes et de branchages mêlés sont les molaires et les incisives d'une gigantesque mâchoire qui écrase, arrache et dilacère, en une lente mastication, les reliefs abîmés d'une nature désagrégée par le fil tranchant du temps.

Les branches craquent. Secouées par le vent, elles agitent dans l'esprit fatigué et intrigué des voyageurs, des images spectrales de squelette qui chemine. Expression hallucinée, hachée d'un rictus édenté qui sourit à fleur de crâne. Angoisse oppressante de la mort qui s'avance, courbée, armée d'une faux pour la moisson des jours et l'évanouissement des âmes.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Tapisserie des Vacances de l'Esprit   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tapisserie des Vacances de l'Esprit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'idéogramme de l'esprit
» Je m'aère l'esprit.
» Les dons de l'Esprit
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: