WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin de la prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
ishtar

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 8:51

Citation :
depuis le portail du 8/8/2006!

je voulais témoigner à propos de cette date que je retrouve ici

c'est pile poil la date de mon "acceleration" (c'est d'ailleurs hallucinant de constater que ce n'est pas un effet de mon mental ou un cas isolé sans signification particuliére)
en une semaine tout s'est précipité dans ma vie 3d ainsi qu'une amie qui m'accompagnait dans le travail
pour sa part cela a été encore plus flagrant ,mais je ne suis pas là pour parler en son nom.

Pour les détails de ce que j'avance plus haut je ne sais pas si ce serait vraiment utile d'en faire "étalage" ,néanmoins si quelqu'un désire me poser des questions j'y répondrais avec grand plaisir (peut-être par MP?)

Je voulais exprimer le fait aussi que, d'aprés mon ressenti, quelque chose d'autre s'est mis en place en décembre 2007.

amicalement Very Happy

ps: Ambre ,ton dernier lien ne marche pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 9:56

Re-bonjour,

Je n'ai toujours pas d'idée précise sur les raisons qui causent ces symptômes. Ce serait donc un phénomène assez général. Voilà une bonne façon de se soutenir en partageant ses expériences, Lumière Intérieure pourra se rassurer sur son état. Il va donc sans doute passer, si toutefois son cas est identique aux autres. Je ne suis pas spécialiste des symptômes c'est un fait. J'ai découvert les miens au fur et à mesure comme tout le monde.

Du haut jusqu'en bas de la colonne, il semblerait que la kundalini soit à l'oeuvre chez pas mal de personnes. Sans doute un signe de l'énergie qui augmente et de l'adaptation du corps physique à cette nouvelle énergie.

Certains phénomènes sont sans doute applicables à un grand nombre, d'autres phénomènes sont à personnaliser comme le dit Ishtar.

Pour les rêves de femme enceinte, je rappelle qu'il y a des fécondations par des reptiles pour lesquelles je propose un procédé pour les éliminer. C'est beaucoup plus rapide que de les garder jusqu'à une digestion, surtout qu'à ma connaissance ils peuvent rester là très longtemps si on les laisse. Ces phénomènes pompent énormément d'énergie cela va de soi. Des fécondations par des entités très "blanches" peuvent être louches également. Spécialité des êtres "angéliques" des plans miroirs élevés. Lorsque j'ai vu ce phénomène, en envoyant un faisceau d'énergie dessus, j'ai vu ce genre d'embryon se transformer en une étoile à 5 branches inversée, ce qui m'indiquait symboliquement l'origine.

L'énergie de l'amour, envoyée consciemment en un faisceau puissant permet d'accroître rapidement les perceptions qui deviennent alors de plus en plus claires sur ce qui se passe réellement. Des lourdeurs dans la tête ou des gênes aux yeux peuvent indiquer qu'on nous voile nos perceptions justement. On peut y travailler de la même façon.

Ishtar, concernant ton message précédent, si tu sens une entité vampirique dans ta proximité, il ne s'agit pas de t'attarder à savoir si c'est "toi" ou pas... Encore une fois les plans mentaux déviés vont pousser vers des rationnalisations inutiles. Les culpabilisations ou les analyses sont encouragées par les entités contrôlantes pour que nous remettions toujours à plus tard une action concrète. A la moindre sensation louche, envoyez de l'amour. C'est tout ce qu'il y a à faire. C'est notre seule arme, mais elle marche !

Pour ce qui est de décembre 2007, je suis bien placée pour témoigner puisque le gros de ce travail de "descente aux enfers" s'est déroulé à partir de ce mois. Durant la période appelée le "point zéro" (par certains petits rigolos...) point de point zéro pour moi ! Par contre, j'ai assisté à l'ouverture du portail qui a permis l'entrée des E.T. positifs. A partir de ce moment là, toute l'énergie planétaire s'est modifiée du tout au tout.

Depuis lors, ils sont beaucoup plus proches et peuvent oeuvrer de façon très efficace. C'est immédiatement suite à ce grand débarquement que j'ai eu droit à l'effacement du cerveau reptilien. Plus tard, une autre partie de l'action d'entités E.T. négatives a été nettoyée également, toujours avec l'aide des mêmes guides (E.T. positifs). C'était toute une couche bleue (bleu-roi) qui m'imprégnait le cerveau de longue date et des boules de la même couleur qui sont parties. Suite à cela, mon mental s'est nettement clarifié, comme si je pensais de "plus haut"...
Comme quoi nous avons des aides concrètes très efficaces. Pour pouvoir en bénéficier il faut travailler à la purification par l'amour.

Ton ressenti de la période de décembre 2007 pourra peut-être donner un éclairage à d'autres également et amener à des recoupements.



sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 10:01

--- "Ces architectes forcenés des masures de l'erreur" ---

Le monde du mensonge, la mère du mal et les fils de l'obscurité, tel est le titre du huitième chant du Livre II de Savitri, dont voici encore quelques-unes des premières lignes.

------------------------------------------------------------

C'est alors qu'Aswapathy aperçut le coeur de la Nuit
Qui dissimulé accouchait dans son inconscience brute
D'une terrible Ineptie sans bornes.
Il y avait là un Infini, vide et sans esprit;
Une Nature qui refusait d'admettre la Vérité éternelle
Dans la vaine liberté hâbleuse de sa pensée,
Croyait abolir Dieu pour seule régner.
Là, aucun Hôte souverain, aucune Lumière témoin;
Sans autre la Nuit créerait son propre monde de désolation.
Ses grands yeux aveugles s'ouvraient sur une activité démoniaque,
Ses oreilles, sourdes, écoutaient le mensonge par ses lèvres muettes proféré;
Son immense et malencontreuse imagination prenait des proportions immodérées,
Son irrationnelle sensibilité bruissait de sauvages prétentions;
Instituant la brutalité en principe de vie
Le mal et la douleur engendraient une âme monstrueuse.
Les Anarchistes des gouffres informes se dressèrent,
D'immenses Titans, des pouvoirs démoniaques,
Des ego cosmiques obsédés de pensées et d'intentions lubriques,
De vastes intellects, des vies immenses et sans esprit intérieur :
Ces architectes forcenés des masures de l'erreur,
Maîtres de l'ignorance et du malaise universels,
Grands patrons de la souffrance et de la mortalité
Incarnaient les Idées macabres de l'Abîme.
Une substance spectrale pénétra le vide,
Et dans le Néant brouillon d'indistinctes formes se coagulèrent,
Un Espace hostile fut créé par la rencontre de remous
Et dans ses noirs replis l'Être imagina l'Enfer.

Les yeux d'Aswapathy perçant les ténèbres triplement blindées
En épousaient le regard aveugle :
Adaptés à l'obscurité contre-nature, ses yeux pouvaient voir
L'irréalité devenue réalité et Nuit consciente.
Un monde formidable, violent et redoutable,
Une ancienne matrice de rêves aussi gigantesques que désatreux,
Se lovait comme une larve dans l'obscurité
Qui la protégeait des feux stellaires du Ciel.
C'était le seuil d'un faux Infini,
Une éternité d'absolus calamiteux,
Une immense négation de choses spirituelles.
Tout ce qui dans la sphère de l'esprit était en soi lumineux
Ici se trouvait obscurément changé en son contraire :
L'être s'effondrait en un vide dénué de sens,
Un zéro pourtant géniteur des mondes;
L'inconscience résorbant le Mental cosmique
Faisait jaillir de sa léthargie mortifère un univers;

La béatitude, chue dans un noir coma, se replia
Indifférente sur elle-même, et l'éternelle joie de Dieu
En cette contrefaçon, cette figure poignante de la souffrance
Clouée douloureusement à la croix
Fixée au sol d'un monde obtus et insensible
Où naître est une angoisse et mourir une agonie,
De crainte que tout de nouveau ne regagne la béatitude.
La pensée, prêtresse de la Perversité,
Siégeait sur le noir trépied du Serpent triple en un
Pour déchiffrer à rebours, par signes opposés, le script éternel,
Sorcière renversant l'ordonnance divine de la Vie.
En d'étranges, sombres et infernales basiliques,
En ses nefs ténébreuses, où des yeux malveillants tenaient lieu de cierges,
En son abside, où psalmodiaient les voix de la fatalité,
L'Initiée des sinistres profondeurs
Entonnant la magie du Verbe profane
Accomplissait le rituel de ses Mystères.
Là la Nature se nourrissait sans répit de souffrance,
Aliment appétissant au coeur et à la chair angoissés,
Le supplice étant la formule désignée du plaisir,
La douleur parodiant l'extase céleste.
Là le Bien, de Dieu le jardinier perfide,
Arrosait de vertu l'arbre empoisonné du monde
Et, soucieux de la parole et de l'action apparentes,
Greffait ses fleurs hypocrites sur un mal originel.
Toute chose noble servait son infernal contraire,
Et les formes des Dieux exerçaient un culte satanique,
La face du ciel devenue un masque et un appeau de l'Enfer.
Là, au coeur du monstrueux phénomène,
Au centre convulsif d'une immense activité,
Aswapathy vit une Forme vague et sans limites
Enfourchant la Mort qui ravale tout ce qui naît.
Ses sinistres yeux immobiles qui déparaient une face fixe et glaciale,
De son bras tendu sa main spectrale qui portait un trident maléfique,
Transperçaient les créatures, les accablant d'un sort sans recours.

----------------------------------------------------------

Je vais arrêter ici ma transcription des Enfers tels que dépeints par Aurobindo.

On notera au passage combien les Enfers sont glacés et immobiles, tout comme ceux décrits par Dante. Il y a même ici, dans les trois derniers vers, la même figure de S ou L installé au bout du bout du Néant, dans le cul-de-basse fosse des Terres Sans Nom, figuration d'un néant qui tout englobe, qui tout dévore.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
ishtar

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 10:46

Citation :
Ton ressenti de la période de décembre 2007 pourra peut-être donner un éclairage à d'autres également et amener à des recoupements.

c'est comme si cela avait été la "fin" de la période commencée en 2006
une boucle bouclée ,hop ! on passe à autre chose

je me cantonne à mon expérience 3d
car c'est celle qui est le moins "embrouillée" à mes yeux ,j'ai des repéres concrets et physiques (dates ,événements...)

je vais donner des exemples ,si jamais c'est trop long ou inutile je ne vois aucun inconvénient à ce qu'un modérateur efface mon message ou le coupe Very Happy

on va essayer de faire ça "chronologiquement":

septembre 2006 : cela faisait presque 8 ans que mon parcours s'était éloigné de tout ce qui est dit "ésotérique" ,par une volonté consciente .
Quelques mois auparavant une fille est venue travailler avec moi ,on se lie d'amitié ,puis un jour ,on se "parle" ,je lui dit que j'ai toujours été attirée par l'ésotérisme ,"tiens moi aussi" me dit-elle
s'en suis un échange de lectures
viens aout ,notre situation professionnelle se dégrade ,,la patronne nous sépare (peur d'une "coalition"?) à partir de là débandade sur débandade.
Je pause ma demission pour fin aout
le lendemain de mon départ ,départ précipité de mon amie
septembre :
désoeuvrée je m'installe à l'ordi ,propriétaire depuis des années d'une "bécane" je n'avais navigué ni même allumé l'ordi pour mon propre compte
je découvre internet (oui je sais je suis longue à la détente)
je tape un mot au hasard
je tombe sur un site qui parle d'entités
kézako me dis je?
et là je lis des choses qui me sont arrivés ,qui m'arrivent
des choses sur lesquelles je n'avais jamais pu mettre de mots et que j'avais remisé dans la catégorie "névrose"
Novembre:
nouvelle activité professionnelle relevant du "miracle", je fais enfin ce pour quoi je suis douée et en plus je peux en vivre!
je me fais 2 amies ,le courant passe dessuite ,même centres d'interêts ,beaucoup de questionnements sur notre âme


décembre 2007:
mes connaissances en éso se sont largement développées ,gros travail sur moi même ,sur les choses qui m'entourent
mais professionnellement la situation s'est dégradée ,stagnation dans mon activité ,prise de conscience d'une arnaque sous -jacente ,ce n'était qu'un miroir aux allouettes ,mes amies sont parties tour à tour ,je suis la derniére à "tenir" (je précise que nous ne travaillions pas dans le même endroit toutes les 3 mais à côté) toutes les 3 déçues d'avoir été des oies blanches (la constante étant que nous étions exploitées sous des dehors fallacieux de liberté)
je décide de tout arrêter

et j'en suis là ,pendant ces périodes de "repos forcé" je ne cesse d'augmenter mes découvertes
mais plus je me "libére" et plus c'est difficile d'avancer

j'en reste là ,je dois y aller
j'ai conscience que ce n'est pas trés précis au niveau symptômes
si vous estimez que cela peut être utile je reviendrai faire une synthése

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 14:01

Citation :
Le long de mon parcours de recherche, j'ai en effet constaté que les entités intrusives s'étaient acharnées sur les FJ pour les séparer et les pomper, se servant de la puissance de la Source en les "réunifiant" de manière factice à partir de la 1D, au moyen de l'alchimie noire. Les mages noirs ont commencé par gober l'énergie de leur propre FJ, puis ils ont entretenu ce savoureux mélange (mais non réunifié) avec l'énergie sexuelle des FJ séparées de force et vampirisées. Raison pour laquelle les FJ ressentent très difficilement leur lien intérieur. Raison pour laquelle elles peuvent se perdre pendant des millénaires en s'ignorant.

Les plans miroirs ont ainsi pu augmenter en volume (si l'on peut dire) et la 1D a pu être nourrie sans fin.

Cependant, il y a eu une coalition d'entités qui venaient de dimensions plus élevées, n'étant pas scindées et qui ont compris la technique des entités intrusives. Ces entités en mission de sauvetage se sont regroupées pour effectuer un plan de déminage jusque dans la 1D et au-delà. Elles se sont volontairement prêtées à la division en FJ, puis à la soumission à des entités intrusives afin d'être sacrifiées et "dégustées" dans leurs rituels, car elles savaient qu'au bout d'un certain temps, lorsque le fruit serait mûr, grâce à leurs capacités plus élevées, elles retrouveraient leurs propres traces en 1D et au-delà, en allant à la recherche de leur propre ADN...


Merci! Ce passage décrit parfaitement certains processus tels que je les ai moi-même perçus!

Au moment de la "chute mentale", et depuis lors, les mages noirs ont totalement nié leur polarité jumelle de sorte d'en absorber toute l'énergie. Par ce fait ils ont rompu tout lien avec le potentiel de la Source.

Les drains vampiriques de ces entités se sont alors introduits dans le karma naturel des Couples Sacrés, pour l'emprisonner dans des "spéculations karmiques".

Cependant, consécutivement à la "chute mentale" dont l'amplitude fut malheureusement surprenante, une descente de "Sang Christique" a eu lieu afin de compenser en partie la fracture identitaire de l'Humanité.

En quelque sorte, une "maladie auto-imune" s'est déclarée, ouvrant la porte à diverses pathologies, dont des "cancers", et cela devait être soigné par une "greffe christique".

Il fallait un temps pour que la greffe "prenne", et que son action salvatrice se fasse sentir.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 20:33

AMBRE/Ankh a écrit:
Shakti ,Lumière intérrieure et les autres:
voici

La "pression reptilienne"
http://antahkarana.forumzen.com/partages-recherches
-eveil-du-soi-f2/la-pression-reptilienne-t1222.htm

Merci Ambre pour ce Lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 20:38

ishtar a écrit:
il y a un symptôme qui a disparu par contre : le mal quasi permanent à la nuque irradiant dans les épaules (je n'ai aucune vertébre de déplacées) ,et cette pointe particuliére au plexus.

Bonsoir ishtar,

tout comme toi j'ai ressenti ces 4 derniers jours :

le mal quasi permanent à la nuque irradiant dans les épaules et je n'ai aucune vertébre de déplacées !

Raisons pour lesquelles je m'interrogeais de savoir si ces symptomes pouvaient être associés au nettoyage du cerveau reptilien (?!)

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 21:04

Shakti a écrit:
suite


Pour Lumière Intérieure en particulier, je regrette que tu sembles m'accuser de mépris, car ceci découle pour moi d'une lecture superficielle de mes textes précédents. La réponse rapide que je t'ai apportée était pour moi complète, dans la mesure où par ailleurs tu ne donnais aucune inication sur un travail intérieur précis.

Je te cite :

"Je me permets de te poser une question concernant une partie que tu as soulevée, tu disais qu'en théorie nous devrions être nombreux à avoir franchi l'étape de nettoyage de notre cerveau reptilien si cela ne s'était pas encore produit selon toi ça ne devrait pas tarder à se réaliser ... apparement tu as expérimenté cette phase aux alentours du 10 mars si je m'en réfère à ton message."

Je t'invite à relire attentivement mon exposé où pour une fois je donne même la date du phénomène vécu qui correspond au 30 décembre 2007. De plus, je ne dis pas qu'en théorie nous devrions être nombreux à avoir franchi cette étape. Je dis que c'est peut-être le cas.

J'ai relaté point par point ce vécu et la remarque des guides qui disait que tout le monde allait y passer… sans mention de la période nécessaire à cet effet. J'ai aussi indiqué dans quelle mesure je pensais que ce phénomène allait se déclarer, càd au besoin, selon la nécessité d'un travail conscient sur la pression reptilienne.

Je pense que tu devrais te pencher sur ta manière de t'y prendre pour sous entendre une sorte d'attitude méprisante de ma part, alors que tu témoignes par ta lecture en diagonale que tu n'as pas suivi les développements de mon exposé. Je pourrais également interprêter ceci comme un mépris pour les heures de travail que j'ai passées à rédiger tous ces textes, sans parler des mois de travail dans la souffrance, sans autre indicateur que ma foi en mes guides intérieurs.

J'ai dit que suis là pour témoigner et que chacun en fera ce qu'il voudra ou ce qu'il pourra. Je m'applique à indiquer des voies générales afin que chacun y puise ce qui lui semble nécessaire. Ton apitoiement sur toi-même me semble l'indicateur d'un état intérieur à surmonter, car pour oeuvrer il faut avoir surmonté également nos tendances psychologiques dévalorisantes envers soi et envers autrui. La moindre tendance en ce sens est évidemment exploitée par les entités intrusives et cela leur permet de retarder le vrai travail sur lequel j'attire l'attention, sans relâche.

Si ce travail t'intéresse, je t'invite donc à relire attentivement les exposés. Tu comprendras après relecture que j'ai déjà répondu ce que je pouvais répondre au type de question que tu poses.

Si par la suite tu as des témoignages à exprimer ou des questions sur des points qui n'auraient pas encore été soulevés, tu es la bienvenue pour faire avancer la cause, pour le bien de tous.

Bonsoir Shakti,

Je ne crois pas que tu sois apte a juger mon degré de travail intérieur dans lequel j'oeuvre depuis 40 ans !! de même que tu ne peux définir mon aptitude à travailler sur moi étant donné que tu n'as aucune connaissance de mon vécu, mes épreuves, mes expérimentations, mon parcours, mes prises de conscience et mon évolution.. Je trouve un peu réducteur de donner un jugement de valeur sur une unique question, ca n'est pas représentatif de ce qu'est la personne et le croire c'est se placer dans un regard étriqué et infondé !

Ceci étant dit, sans animosité aucune j'ai gentillement souligné ton désintéret face à ma question, Preuve en est c'est ainsi que j'ai pu suscité un peu plus d'attention ... Je ne crois pas a la hiérachisation: aucun humain quelque soit son degré d'évolution ou de compréhension est supérieur ou inférieur à l'autre, et si certains questionnements paraissent "stupides" ou dérisoires il en reste pas moins qu'ils sont tout aussi importants et constructifs qu'un long débat. L'humilité c'est aussi de savoir se placer à la portée de chacun, et au mieux, se rappeller au bon souvenir des paroles christiques : "les premiers seront les derniers , et les derniers seront les premiers"

Je souhaite ajouter à mon message que je n'ai pas de réaction lié a un quelconque problème d'estime de soi ou d'appitoyement sur ma personne... j'ai juste agit en toute conscience tel un miroir ...

Je pense que parfois il faut aussi apprendre à se poser, mettre de coté quelques instants son savoir (et son égo) pour s'ouvrir aux autres quelques soient leur niveau de compréhension ...

Je me permets également de préciser que j'ai bien pris connaissance de tes témoignages que je ne me suis pas contenté de les lire en diagonale, si tu avais pris soin de te mettre à ma portée tu aurais certainement envisagé l'hypothèse que je n'ai peut-etre pas tout compris des explications contenues dans ton récit ...

Bien à Toi.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 17 Mar - 22:52

Bonjour,

J'ai eu vent de plusieurs échos ces derniers temps à propos de douleurs, barres ou "crochets" dans la nuque, ainsi que des lourdeurs ou des barres dans les épaules.

J'ai personnellement ressenti de tels effets de nombreuses fois consécutivment à certaines "douches énergétiques" assez intenses.

Selon moi tous ces effets sont liés entre eux et à ceux déjà cités auparavant.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 2:14

Bonjour à tous et toutes,


Sphinx,


Citation :
Au moment de la "chute mentale", et depuis lors, les mages noirs ont totalement nié leur polarité jumelle de sorte d'en absorber toute l'énergie. Par ce fait ils ont rompu tout lien avec le potentiel de la Source.

Les drains vampiriques de ces entités se sont alors introduits dans le karma naturel des Couples Sacrés, pour l'emprisonner dans des "spéculations karmiques".

Cependant, consécutivement à la "chute mentale" dont l'amplitude fut malheureusement surprenante, une descente de "Sang Christique" a eu lieu afin de compenser en partie la fracture identitaire de l'Humanité.

En quelque sorte, une "maladie auto-imune" s'est déclarée, ouvrant la porte à diverses pathologies, dont des "cancers", et cela devait être soigné par une "greffe christique".

Il fallait un temps pour que la greffe "prenne", et que son action salvatrice se fasse sentir.


Contente que tu viennes appuyer ces conclusions, car elles sont étonnantes pour le moins...

On peut en conclure que les "Jésus" ou "semi Jésus", car il y a divers niveaux de développement parmi les personnes qui se sont sacrifiées, ont une part négative en eux, induite par les entités intrusives qui les contrôlent.

Il en résulte aussi qu'au sein des couples de FJ, souvent l'une d'elle a été comme "gardée au chaud", quant à l'autre, elle s'est enfoncée dans une négativité beaucoup plus importante, voire très importante, allant souvent jusqu'à nier elle-même des réalités spirituelles élevées ainsi que la réalité de sa FJ.

Mais, comme la FJ "positive" est intimement reliée à la FJ "négative", la première maintient toujours néanmoins un niveau éthique important chez la seconde. Ce qui peut produire une personnalité à tendance fortement positive et négative à la fois chez cette seconde FJ...

Il en résulte également que la FJ "positive" se sent elle aussi sous contrôle d'une sourde négativité dont elle ne comprend évidemment pas l'origine. Même si elle a conservé les qualités spirituelles les plus importantes, elle peut sombrer dans une sorte de mélancolie irraisonnée ou de renfermement sur soi particulièrement poussé ou dans une fuite vers des paradis artificiels ou mentaux. Elle peut également avoir été victime de sa propre FJ qui l'aura soumise dans des vies où le patriarcat était à l'honneur, via une soumission sexuelle vampirique (valable également pour le cas de femmes dominantes, mais également de façon indirecte puisque les femmes sont vampirisées et donc vampires elles-mêmes)...

Je te laisse estimer le sac de noeuds qui en résulte... mais je pense que tu as déjà exprimé une bonne part de ceci dans tes exposés.

Ce sac de nœuds est d'autant plus extrême que l'ADN des FJ était convoité par les entités intrusives. Il en découle tout naturellement que lors du réveil, la FJ gardée au chaud va devoir prendre sur soi la quasi totalité de la négativité de sa FJ noyée dans les entités intrusives et leurs univers. (Plus le niveau d'ADN est élevé, plus la dualité sera extrême.) Pour ce faire, elle va d'abord se sortir de l'emprise des doubles négatifs de sa FJ, de l'emprise de ses propres doubles puis des pièges où elle est vampirisée, suite à quoi elle pourra s'attaquer à la récupération de sa FJ dans la multitude de prisons dans lesquelles elle se situe. Des démons de grande envergure peuvent avoir gobé l'âme d'une FJ, car les démons sont animés par des âmes d'êtres reliés à la Source.

De là découlent certains enseignements initiatiques concernant la FJ qui descend aux enfers pour rechercher celle qui est perdue... La flûte enchantée de Mozart me paraît être une référence à ce phénomène, car les flûtes enchantées représentent pour moi le son, ultime recours d'une FJ complètement prisonnière. Celle qui délivre doit en effet émettre un son intérieur afin de raviver la conscience totalement prisonnière de sa FJ. Elle perçoit également le son de sa FJ à distance. L'autre peut avoir été découpé d'un million de façons différentes, le son intérieur fera qu'il-elle ne pourra pas manquer de capter sa FJ qui dès lors pourra aller la délivrer jusque dans les ultimes pièges. D'où la puissance du Verbe, tant évoquée de façons diverses. Il va de soi que la puissance de ce Verbe cultivée en 3D participe à cet éveil en l'autre FJ, par des voies inconscientes.

Il en découle également que les illuminatis, à qui rien n'échappe (d'autant plus qu'ils sont partiellement unis à des êtres très évolués), ont particulièrement travaillé sur le son. Ils ont édifié des bâtiments surmontés de coupoles pour détourner la puissance du son. En effet, une coupole est la moitié d'une sphère qui elle-même est la forme la plus parfaite. Elle a un rapport direct avec le son. C'est pourquoi l'ultime "dragon" qui doit être capturé doit être enfermé dans une sphère, comme il est indiqué dans quelques dessins d'alchimistes. On songe aussi à la "musique des sphères" qui est évoquée dans des domaines spirituels.






Pour la suite de mes interventions, je vais réfléchir à la meilleure façon de continuer les échanges, car je ne sais pas s'il est indispensable de continuer les descriptions pour le moins lugubres de ces enfers.

Les guides m'ont demandé de témoigner afin d'apporter un point de vue différent sur ce travail entamé de longue date par la plupart des lecteurs. A l'heure actuelle, les données sont suffisantes pour que ce point de vue supplémentaire fasse son œuvre.

En attendant de me décider, je continuerai à apporter des éclairages au besoin. Si cela s'avère indispensable pour le travail décrit ci-dessus, j'illustrerai mes propos par les visions qu'on m'en a données. Mes interventions seront donc plus ponctuelles, car je vais m'investir dans mon travail personnel qui me demande beaucoup de temps.

Je remercie encore Cristobal pour les textes sublimes d'Aurobindo, où l'on perçoit par la puissance du Verbe, le "Jésus" qui s'éveille au sein de la profonde désolation de la condition humaine.



Je terminerai ici par un petit texte moins beau, mais révélateur du raisonnement adopté par les "Jésus" en mission de sauvetage, permettant de déduire le degré extrême de leur sacrifice.
Ce texte nous est offert par le Yi King, dans le sixième trait du trente sixième hexagramme :

Non la lumière mais l'obscurité.
Tout d'abord il s'est élevé au ciel,
puis il a plongé dans les profondeurs de la terre.

Commentaire : L'obscurité parvient ici à son comble. La force ténébreuse était d'abord placée si haut qu'elle pouvait blesser toutes les puissances bonnes et lumineuses. A la fin pourtant elle périt par sa propre obscurité, car la chute du mal doit se produire au moment même où il a complètement vaincu le bien et, par suite, consumé la force à laquelle il devait jusque-là son existence.

(Richard Wilhelm, Yi King, Le Livre des Transformations)



Une excellente journée à tous et à toutes


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
ishtar

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 8:03

bonjour à tous

Citation :
De là découlent certains enseignements initiatiques concernant la FJ qui descend aux enfers pour rechercher celle qui est perdue...

mon Dieu Shakti!
ça y est j'ai une réponse concréte à mon obsessions du mythe de la déesse descendant aux enfers!
incroyable ! mais comment n'ai-je pû y penser plus tôt?!

Citation :
La flûte enchantée de Mozart me paraît être une référence à ce phénomène, car les flûtes enchantées représentent pour moi le son, ultime recours d'une FJ complètement prisonnière


bon carrément là tu le fais exprés lol
il y a 2 jours j'étais dans mon bain et j'étais "mal" quand je me suis mise à chanter ("quand on a que l'amour" relol sans y "penser" vraiment)
le dernier son a comme brisé un miroir ,d'ailleurs hier soir j'ai brisé un miroir dans cette même salle de bain
j'ai vraiment senti la puissance du chant ,cela m'a fait comme un baume au coeur
tu conseilles d'envoyer de l'amour (on s'entends bien on ne parle pas d'amour "cul-cul" mais bien de l'Amour) :
j'ai remarqué que c'était beaucoup plus facile et fluide pour moi quand je chante ,car alors je sens de la chaleur à côté de mon coeur et cette amour irradie sans que j'ai à faire d'effort.

encore merci pour tes interventions car pour moi c'est une marche de gagnée à chacuns de tes messages sunny


pour ce qui est de la barre derriére la nuque il se pourrait que cela ai un lien avec le foie ,comme la colére rentrée
et la douleur au plexus et bien...je pense que c'est une douleur "perso" ,dans le sens où c'est un endroit où quelque chose ou quelqu'un a dû m'enfoncer un "pieu" (c'est délicat de parler de ça sans tomber dans des élucubrations, donc j'en resterai là)

je vous souhaite à tous une excellente journée !
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 8:17

j'interdis à shakti et lumière interieure de s'accuser de quoi que ce soit.
si vous avez l'impression que ce premier contact assez froid entre vous vient de l'autre essayez simplement de lui pardonner et passez à autre chose.
Il n'est pas question que ce forum soit entaché d'un conflit entre deux de ses membres.

aimez vous les uns les autres Very Happy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 8:26

Bonjour à Tous,



Je viens de prendre connaissance du dernier témoignage de Sharki dans lequel il est fait référence aux FJ , le coté positif et négatif ect ...


Ceci soulève en moi une autre réflexion, et je me permets de poser une question pour ceux ou celles qui souhaiteraient m'apporter une réponse.

D'après tout ce que je peux lire ici au travers de chacun de vos messages, il en ressort une existence ténébreuse significative que vous exprimez en terme de démons , et d'entités intrusives ect ...

J'ai longuement effectué un combat contre les réseaux pédophiles et pédocriminalité, j'y ai découvert l'abomination humaine souvent inconcevable à notre entendement et pourtant il s'agit d'actes les plus atroces portées à l'encontre d'enfants et de nourrissons ...

Que pensez alors de ces "etres" abjectes qui se présentent sous la forme "humaine" .... ?
De mon expérience sur ce sujet, il ne s'agit pas seulement de détraqués sexuels et malades mentaux, mais bien de personnalités conscientes de leurs agissements prenant plaisir à semer le mal dans sa forme la plus perverse et infecte.

Au sein de ces réseaux pédocriminels et pédophiles sont réunis des notables, des personnes de la haute sphère mondiale (gouvernements, politiciens, médecins, magistrats, curés ect ...) ces personnes ont une vie dorée, normale, père et mère de famille évoluants dans une vie sociale aisée et agréable.

Si j'en parle aujourd'hui meme si je donne l'impression d'être hors sujet, il me semble néanmoins que cela rejoind les descriptions des énergies ténébreuses dont vous faites états, de plus ce phénomène qui touche l'enfance et l'innocence dans sa forme la plus pure est devenu un fléau internationnale.

J'ai du mal à concevoir que ces "humains" le soient réellement, ma question est donc :

Est-il possible que ces "êtres négativement puissants" utilisent l'apparence humaine pour s'infiltrer au sein des bancs de l'humanité et distiller le mal a son degré le plus élevé ? (sachant que la victime est soit anéantie soit reproduira à son tour le même shéma et deviendra le même monstre pour d'autres) s'agirait-il donc de perprétrer le mal et de le transmettre afin qu'il règne (à terme) en maitre ? Pervertir l'humanité n'est-il pas le but recherché par ces démons et entités intrusives ?

Les réseaux organisés autour de la drogue fonctionnent sur le même shéma, mais les réseaux pédophiles, pédocriminels et pédopornographique rapportent bcp d'argent et de pouvoir. Il s'organisent autour de ces réseaux pédocriminels des rituels dit satanistes réunissant des hauts notables encagoulés pendant lesquels les actes les plus sordides sont commis , par exemple : contraindre des enfants à manger l'organe d'un autre enfant, trancher la tête d'un enfant vivants sous les yeux des autres enfants, ou encore violer en chaine des enfants en bas age jusqu'à épuisement et mort s'ensuive en présence d'autres enfants ect ....

J'ai du mal a imaginer que de tels actes puissent être l'oeuvre des Etres Humains mettant en scène des enfants et des nourissons sous la direction de père et de mère de famille.

Il semblerait que le but étant pour ces personnes d'obtenir le pouvoir suprême de vie et de mort ceci me fait songer à la parabole de l'ange déchu qui voulait obtenir le pouvoir absolu divin.

Qu'en pensez vous ?
Merci d'avance pour vos réponses.


Dernière édition par Lumière Intérieure le Mar 18 Mar - 8:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 8:29

adzo a écrit:
j'interdis à shakti et lumière interieure de s'accuser de quoi que ce soit.
si vous avez l'impression que ce premier contact assez froid entre vous vient de l'autre essayez simplement de lui pardonner et passez à autre chose.
Il n'est pas question que ce forum soit entaché d'un conflit entre deux de ses membres.

aimez vous les uns les autres Very Happy sunny

Merci Infiniment Adzo pour ton intervention, le message pour ma part est bien reçu, les hostilités ne sont pas une solution j'en convients !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 8:29

ishtar a écrit:

pour ce qui est de la barre derriére la nuque il se pourrait que cela ai un lien avec le foie ,comme la colére rentrée
et la douleur au plexus et bien...je pense que c'est une douleur "perso" ,dans le sens où c'est un endroit où quelque chose ou quelqu'un a dû m'enfoncer un "pieu" (c'est délicat de parler de ça sans tomber dans des élucubrations, donc j'en resterai là)

je vous souhaite à tous une excellente journée !
flower


je n'ai pas voulu le dire depuis mais ça fait 3 semaines environ que je dois avoir un mauvais fonctionnement du foie, les deux premières semaines j'avais aussi souvent mal à la tête... et toujours très soif.
de ce mauvais fonctionnement du foie je me réveille en plein milieu de la nuit sans aucune raison apparente. ça ne semble pas passer.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 12:40

Citation :
Est-il possible que ces "êtres négativement puissants" utilisent l'apparence humaine pour s'infiltrer au sein des bancs de l'humanité et distiller le mal a son degré le plus élevé ? (sachant que la victime est soit anéantie soit reproduira à son tour le même shéma et deviendra le même monstre pour d'autres) s'agirait-il donc de perprétrer le mal et de le transmettre afin qu'il règne (à terme) en maitre ? Pervertir l'humanité n'est-il pas le but recherché par ces démons et entités intrusives ?

Les réseaux organisés autour de la drogue fonctionnent sur le même shéma, mais les réseaux pédophiles, pédocriminels et pédopornographique rapportent bcp d'argent et de pouvoir. Il s'organisent autour de ces réseaux pédocriminels des rituels dit satanistes réunissant des hauts notables encagoulés pendant lesquels les actes les plus sordides sont commis , par exemple : contraindre des enfants à manger l'organe d'un autre enfant, trancher la tête d'un enfant vivants sous les yeux des autres enfants, ou encore violer en chaine des enfants en bas age jusqu'à épuisement et mort s'ensuive en présence d'autres enfants ect ....

J'ai du mal a imaginer que de tels actes puissent être l'oeuvre des Etres Humains mettant en scène des enfants et des nourissons sous la direction de père et de mère de famille.

Il semblerait que le but étant pour ces personnes d'obtenir le pouvoir suprême de vie et de mort ceci me fait songer à la parabole de l'ange déchu qui voulait obtenir le pouvoir absolu divin.

Qu'en pensez vous ?
Merci d'avance pour vos réponses.

Le but est surtout de fracturer le psychisme d'êtres fragiles de façon à y placer des drains énergétiques, ou même permettre l'introduction complète d'entités vampiriques dans la fracture.

Je viens d'écrire un sujet là-dessus sur Antahkarana:

http://antahkarana.forumzen.com/dialectique-de-la-perception-l-envol-f15
/le-trafic-karmique-t441-15.htm#8273

Lire l'article "Confusion et vampirisme".


En ce qui concerne la nécessité pour les FJ d'aller jusqu'en "enfer", on peut regarder aussi le très bon film "Blueberry, l'expérience secrète" , qui relate la problématique jumelle selon une approche chamanique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 18 Mar - 13:25

Merci Ambre pour l'info sur le ou la Bindu (ou goutte, qui me fait penser à la forme d'un germe aussi)
Et à Shatki et tout le monde pour les partages Very Happy
Il me faudra du temps pour lire et relire et mettre de l'ordre et synthétiser et relire après synthétisation pour y retrouver le côté brute de l'essence de ces messages (idem pour ceux de Marcaz d'ailleurs, j'en suis à chaque fois à me dire "mince j'avais pas vu ça ! alors que j'avais lu mais si vite)

Lumière Intérieur, moi aussi longtemps j'ai du mal à concevoir que les criminels dont tu parles sont humains, pourtant je me dis qu'on porte toutes les possibilités en nous les pires comme les meilleures, mais j'en suis toujours arrivée à conclure qu'ils étaient coupés de l'aspect humain. Car il s'agit bien d'organisation de plusieurs personnes, et pas un va en rattrapper l'autre, c'est dingue.
La seule explication pour moi jusqu'à présent, c'est qu'ils considèrent l'autre comme objet, et objets de consommations (d'ailleurs le tourisme sexuel en est aussi une expression explosive).
Pour ce qui est du vampire, je me suis intéressées aux légendes, et j'ai constaté (faut savoir qu'elles changent en fonction de l'"ennemi social" de chaque époque aussi Wink ), une chose à ne pas perdre de vue à mon avis :
un lien se crée entre la future proie et le prédateur (ou la prédatrice, les femmes aussi), un canal se forme, (séduction, fascination, envoutement), c'est insidieux, jusqu'à ce que la victime accepte l'intrusion.
Et c'est à partir de ça qu'on doit tous travailler à identifier, sans culpabiliser, où, quand et comment on a pu ouvrir des portes, accueillir le prédateur. On accueille les geoliers. Et la prison prend forme.
Ces prisons peuvent être aussi, brillantes de petits oiseaux dorés, étoiles scintillantes, angelots, fleurettes, sucre et guimauves comme les sites dont tu parles plus loin. (d'aillleurs c'est à ça que je les repère vite fait).
L'être humain peut même s'auto-vampiriser '(un exemple tout bête, le cas d'une personne souffrant d'anémie, après de nombreuses recherches il a été découvert qu'elle se suçait sans cesse les gencives...), être à la fois son prédateur et sa proie. Sans doute coupure d'avec La Source donc... (je pense maintenant que je lis toutes ces infos).
Alors que dans l'exploitation sexuelle et charnelle des enfants, aucun choix, c'est de la pure boucherie, de l'abattage... c'est en effet à se demander où est passé le peu de part d'humanité qui subsisterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepfield

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Jeu 20 Mar - 14:55

Et bien, Shakti !

J'ai l'impression que tu as ouvert la boite de Pandore !!!

Dans ma petite vie, j'ai la sensation d'avoir enfin trouvé l'origine de mes écarts de vie, de mes tendances morbides, alors qu'une partie de mon être tend à manifester une éthique de vie certaine.

Dernièrement, lors de mes cours de kinésiologie, j'ai justement posé comme objectif de déterminer le problème qui m'empêche de manifester mes aspirations élevées, alors que je ne manifeste rien grand chose dans la vie de tous les jours. J'ai tant l'impression d'être un paradoxe vivant.

Comme tu le soulignait, il est temps de passer à ce travail, et j'en ai également ressenti le besoin, alors que je n'avais pas encore reçu tes informations.

J'ai pris un certain temps de digestion, la première semaine ou j'ai lu ce sujet, j'en ai été choqué, alors qu'une partie de moi disait : "bon sang, mais c'est bien sur !". Il est, en effet d'une évidence cinglante que la source de nos déviances se trouvent ancrées au fond de notre être, bien cachées du regard commun.
Au quotidien, se sont réveillés de vieux démons. Les crises de colère de certains de mes proches en sont devenus tellement intense que cela semble sorti tout droit d'un cauchemar. Pour moi il s'agit de crises de colères complètement incontrôlables, ou les mots n'ont plus de prise, et ou il m'est impossible de comprendre le sens.

J'avoue que c'en est perturbant au possible. J'ai pourtant réussi a me libérer d'un boulet personnel que je traine depuis des années. En fait c'est fluctuant, je fais des périodes sans, et sans comprendre pourquoi, je replonge pour un autre cycle. J'ose pourtant espérer en être libéré définitivement. M'envoyer de l'Amour aide a me sentir confiant et libre de nouveau.

Autre chose, lorsque ma petite fille de deux ans se réveille la nuit, il est parfois impossible de la consoler, elle est dans une colère intense. Elle reste parfois a pleurer 15 minutes dans son lit, avant de pouvoir ne fut-ce que lui caresser la joue. Dernièrement, j'ai tenté cet ouverture du coeur, je lui ai parlé calmement et elle s'est arrêtée en quelques secondes d'hurler, souhaitant alors venir dans mes bras. Quelle délivrance ce fut pour elle! Oh, bien entendu, mon mental a bien essayé de me dire que c'était fortuit, mais je suis convaincu que j'ai réussi a m'ouvrir en fait. Je compte bien continuer sur cette voie, même si ce n'est pas facile lors d'échanges avec mes proches lors de colères qui sortent (de mon point de vue) de nulle part.

Tant et tant de miasmes a purifier m'attendent encore, et j'ai confiance dans le processus, je me dois d'agir. Je vais continuer, mais je ne comprend pas toujours comment faire avec ce chakra du coeur, et la respiration par exemple. Faut-il poser des mots lors des inspirs et des expirs? ou est-ce un état d'être détaché de tous mots?

allez, j'ai confiance Smile

Merci a vous,

Deep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepfield

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Jeu 20 Mar - 15:15

Ah, j'oubliais !

Je ne peux que confirmer la sollicitation exacerbée du chakra de la gorge. Moi même, je me sens, disons, atteint de douleurs anginales, mais aussi, lorsque je prend ma douche par exemple, il suffit que je passe le gant de toilette sur la gorge pour que cela me fasse tousser !

Etonnant, vraiment, je n'ai jamais ressenti cela de cette manière lors d'une affection quelquonque à cet endroit du corps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillon

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Jeu 20 Mar - 15:47

Bonjour tout le monde!

je vous offre aujourd'hui, un cadeau d'amour ,une expérience vécue, vous en faites ce que vous voulez, c'est gratuit !(lol)


je remercie Shakti pour l'énergie donnée ici sur ce forum et audelà...
elle a pu réveiller certaines énergies endormies en nous.... et insuffler notamment...le don de soi et du vécu intime

c'est pourquoi je vais essayer aussi de vous relater en écrit ,ce que j'ai vécus de très fort depuis 3 jours même si je n' ai pas la plume d'un écrivain, mais je vais faire mon possible

Il y a 3 jours , dans le courant de l'après midi, je me sentais très fatiguée, très lasse , je décide d'aller me reposer, je somnole sans dormir, et je sens tout à coup une odeur de cave humide comme quand j'étais petite fille alors je me réveille et commence un rêve éveillé....je vois l'entrée d'une cave avec les murs blancs, toujours avec cette odeur prononcée, (il fait très clair curieusement) je descend et à la moitié du parcours des escaliers, le passage devient tres étroit (il faut vraiment avoir envie de descendre car on doit se contorsionner)...je le fais!
je vois une cave devant moi et une deuxième à ma gauche qui est elle éclairée de lumière dorée.
devant moi il y a un grosse porte avec de gros verrous ....je ressens seulement à cet instant là, la présence de mes guides je ne les voit pas je les ressens fort.
je sais que je dois ouvrir la porte devant moi ...je le fais et en ouvrant , un torrent de boue toute noire se déverse de cette porte, dans la boue il y avait de vieux jouet cassé , poupée etc....j'ai pris alors instinctivement un carcher et j'ai nettoyer la pièce derrière la porte jusqu a ce qu il ne reste plus rien je n'ai pas eu peur, c'était juste simplement impressionnant! (lol)

je me suis ensuite sentie bien mais il restait l'autre pièce à gauche , intuitivement je sentais que c'était un travail beaucoup plus conséquent, mes guides me disaient qu'ils seraient là constamment près de moi ...alors j'avance dans l'autre pièce, il y a un hublot couleur or que je dois ouvrir c'est là que tout se passe..... je veux l'ouvrir mais une peur puissante m'en empêche je retourne en arrière car je n'ose pas!
mes guides insistent un peu mais sans me forcer, ils respectent mon choix et ils me disent que je ne dois pas y aller dans la peur mais avec l'amour ....que je devais envoyer de l'amour à tous ce que j' allais voir , qu'ils seraient là près de moi en protection et en force d'amour .

après 3 ou 4 tentatives j'y vais .., j'y vais pas.....puis je me lance et ressens alors une force d'amour en moi,... j'ouvre le hublot je dois descendre encore des escaliers il y fait plus ou moins claire avec de temps en temps des objets couleurs doré, je descend encore pour arriver dans une grande salle c'est alors qu'arrivent devant moi, une après l'autre , des entités sans formes toutes noires avec des oreilles pointues et des yeux percants je leur envoie directement de l'amour et elle disparait instantanément ....une est sur un trône, je lui envoie de l'amour et elle disparait ;... à côté sur un banc de pierre je vois un homme enchainé il était encore vivant mais sans vie il avait les trais chiffonnés ,les yeux hagards il était tout gris, l'on aurait dit que c'était un zombie, il avait l'air d'être coupé de la source de vie, je lui envoie beaucoup d'amour , mais lui ne disparait pas je suis surprise car je pensais qu'en envoyant de l'amour il allait disparaître aussi comme les entités noires
Alors j' agis physiquement je lui enlève ses chaînes, et le met debout mais il ne tient pas sur ses jambes, je ressens que je dois l' emmener avec moi hors de là!
Alors c'est moi la femme, qui porte cet homme dans mes bras pour le remonter je remonte les escaliers réenvoie encore beaucoup d amour à toutes les entités qui essaient encore de me persécuter jusqu au bout ....sors du hublot et le referme derriere moi.
voilà!...je dépose délicatement l'homme dans la cave tres blanche sur un lit invisible mes guides sont là nous lui faisons tous ensemble un travail de guérison sur lui; beaucoup d'amour ,de lumière et visualise les couleurs de ses chacras comme pour lui remettre les couleurs.....
je sens que je dois le laisser là pour l'instant, pour qu il reprenne des forces et se réenergétise
.....je fais confiance à mes guides.
voilà je remonte les escalier et reviens chez moi!
évéillée je me sens vraiment forte je n'en reviens pas moi même de cette capacité que j'ai eu!
grâce à l'amour , grâce à mes guides , je dois vous dire aussi que tout en bas devant les entités, je n'avais plus peur ...la peur était puissante uniquement dans l' inconnus!

Le lendemain soir, mes guides me disent que je dois retourner près de l'homme , que je ne dois pas le laisser là !
alors je visualise les escaliers de la cave, descend et je vois l'homme , son visage était changé il était reposé moins gris ,serein, mais il dormait toujours, intuitivement je me connecte à lui .

Mentalement , j'ai cru que je devais le faire avec le coeur, mais non !..... à ma grande surprise, celà s'est fait avec l'ajna ,le chacras du front j'ai senti de forte vibration qui sortaient de mon front et qui rejoignait son front c'était vraiment fort ressenti physiquement , nous étions connecté tous les deux par le front ....c'était d'une couleur bleu clair et je vous assure que ça vibrait fort!
je lui ai pris les mains, il s'est mis debout et nous avons remonté l'escalier ensemble arrivé en haut, j'ai ouvert la porte nous l'avons franchie, et nous somme arrivé dehors dans un immense prairie bien verte avec un soleil radieux et un beau ciel bleu , nous étions nus comme des enfants nous dansions les mains levées vers le soleil pour un hymne à la vie , j' étais tellement heureuse pour lui de le voir LIBRE et VIVANT!
Quel bonheur de voir un être vivant et heureux!
ensuite c'est lui qui m'as pris les mains et nous sommes allés nous baigner et nous laisser immerger par cette eau purifiante
Je ressens aujourd'hui un vrai bonheur dans cette libération!
voilà! je me rend compte le travail énorme que je viens de faire!
il y a encore une semaine, j'étais tout à fait inconsciente qu'un homme "mort- vivant" avait besoin de mon aide et, ce qui est encore plus curieux et vraiment étonnant pour moi, , c'est que l'énergie que j'ai déploié dans le subtil et qui je croyais m' était personnel,s'est propagée dans mon entourage je viens d'avoir des retours me disant que grâce à ma présence, des personnes qui n'avaient pas( ou ignoraient )la force et le pouvoir qu'elle avaient en elles, s'était réveillée subitement et elles ont mis en action des choses qu'elles n' auraient jamais oser faire auparavant

je pense aujourd'hui que nous sommes tous reliés et que tous le monde contamine tous le monde!!!les vases communiquant! Very Happy


Dernière édition par papillon le Jeu 20 Mar - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2846
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Jeu 20 Mar - 16:56

--- Nourrisson dans la lumière amour ---

Deepfield a dit :

"Autre chose, lorsque ma petite fille de deux ans se réveille la nuit, il est parfois impossible de la consoler, elle est dans une colère intense. Elle reste parfois a pleurer 15 minutes dans son lit, avant de pouvoir ne fut-ce que lui caresser la joue. Dernièrement, j'ai tenté cet ouverture du coeur, je lui ai parlé calmement et elle s'est arrêtée en quelques secondes d'hurler, souhaitant alors venir dans mes bras. Quelle délivrance ce fut pour elle! Oh, bien entendu, mon mental a bien essayé de me dire que c'était fortuit, mais je suis convaincu que j'ai réussi a m'ouvrir en fait. Je compte bien continuer sur cette voie, même si ce n'est pas facile lors d'échanges avec mes proches lors de colères qui sortent (de mon point de vue) de nulle part."

Effectivement, les tout petits, et c'est en tout cas spectaculaire jusqu'à l'âge de 16 - 18 mois environ, sont ouverts et réceptifs aux énergies et émotions.

Ils sont évidemment des miroirs qui reflètent l'état mental, émotionnel et physique de leur entourage.

Ainsi, et c'est le plus agréable, quand on se met à rayonner amour et lumière en étant relié et en phase avec notre Soi Intérieur, et qu'on génère, délibérément, des flots d'amour lumière en présence d'un nourrisson qui pleure, il est saisissant de voir le changement instantanné, frappant d'assister au bien-être, au calme et à la joie intense du petit d'homme, baignant dans ce bain de lumière.

Et on remercie alors l'enfant, qui nous permet aussi, du moins au début (= apprentissage et découverte de nos capacités de rayonnement authentique et nourricier), de prendre conscience de notre soleil intérieur, de voir ce soleil se refléter et porter le nourrisson.

Avec le temps, cependant, lorsque l'enfant atteint les 16 ou 18 mois, voire un peu avant (c'est variable), on observe, avec la mise en place des enveloppes mentale et émotionnelle (je dirais les "gunas", puisque je suis en ce moment plongé dans la Bhagavad-Gîtâ Very Happy ...., âge où l'enfant commence à prendre conscience de sa propre existence, de son identité séparée des autres et du monde....), une relative fermeture, avec apparition, par exemple, de certains traits névrotiques (pour faire simple et schématique), certaines peurs, etc......, en bref, ce que nous appelons le "caractère" et les infinies variations du comportement

Du moins, l'effet est moins spectaculaire et immédiat, bien que ce ne soit pas forcément toujours vrai, comme tu le dis Deepfield.

Il y a bien sûr des variations individuelles, certains nourrissons étant de véritables petits soleils en résonance, d'autres moins.

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Deepfield

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Jeu 20 Mar - 18:40

Citation :
Et on remercie alors l'enfant, qui nous permet aussi, du moins au début (= apprentissage et découverte de nos capacités de rayonnement authentique et nourricier), de prendre conscience de notre soleil intérieur, de voir ce soleil se refléter et porter le nourrisson.

Oh que oui Smile

Je considère parfois que celui qui n'a rien à apprendre de la vie, n'a pas besoin d'accueillir d'âme d'enfant. Pour ma part, j'en suis (encore) à apprendre, jour après jour, et mes enfants y participent grandement!

flower sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Ven 21 Mar - 11:42

Deepfield,

" En fait c'est fluctuant, je fais des périodes sans, et sans comprendre pourquoi, je replonge pour un autre cycle. J'ose pourtant espérer en être libéré définitivement."

Les cycles d'évolution deviennent très rapides, une fois que l'on connaît les causes pour ce qu'elles sont. Cette connaissance agit comme une lame de fond qui produit un nettoyage, conscient ou non. Une chose se termine sans que nous l'ayons encore comprise et la suivante arrive déjà. Notre état de conscience en 3D ne possède pas suffisamment de repères pour tout assimiler de ce qui se passe réellement.

Avec les remous actuels, les enfants peuvent aussi être perturbés. Nous en avons la responsabilité durant la fragilité de l'enfance. Il va de soi qu'il faut veiller à les protéger des perturbations autant que possible. Ils peuvent également nous apprendre beaucoup, voire nous communiquer des messages précis, si on les écoute attentivement. Leurs sens sont généralement moins fermés qu'un adulte et ils sont là comme nous pour œuvrer à la transformation du monde. Ils font ce qu'ils peuvent, c'est à nous d'être attentifs et de les écouter et c'est parfois très étonnant. C'est cet enfant qui t'a permis de tester l'amour… voilà donc peut-être sa première leçon, d'amour… Tu es peut-être prêt maintenant pour tenter l'envoi d'amour plus consciemment vers les colériques dont la colère provient de "nulle part"…

En ce moment, une lame de fond collective travaille, ce n'est pas nouveau, mais devient de plus en plus perceptible, cela grâce à l'éveil de nombreux individus au niveau mondial. C'est pourquoi plusieurs personnes ressentent les mêmes types de symptômes. La colère est assez généralisée. Le chakra de la gorge très sensible est en réalité une manifestation du pompage collectif de la kundalini des humains, par les clubs de serpents et d'E.T. qui ont mis ces systèmes sur pieds. Le fait que cela soit sensible signifie que le collectif qui s'éveille y travaille. C'est donc une bonne nouvelle.

Je reviendrai plus tard sur les explications plus techniques de la façon dont ceci fonctionne, mais je peux déjà dire qu'à l'heure actuelle, des séances de canalisation pure et simple d'amour envers soi-même sont extrêmement utiles, si on éprouve ces symptômes, car il se passe comme un combat entre notre kundalini divine et les kundalini blanches et noires, installées par les maîtres de la dualité exacerbée.

Certains y sont moins sensibles que d'autres, selon leurs expériences passées et l'état de leur FJ. L'un produisant des effets sur l'autre à ce niveau. Il ne s'agit donc pas de paniquer, mais de canaliser l'amour lorsque la pression à la gorge est excessive.

C'est tellement simple de répondre par le cœur, mais nous l'avons oublié, car trop piégés depuis des lustres et donc submergés par cette part inconsciente que nous renions. Tu sembles ne pas avoir eu foi dans l'amour et je t'avoue qu'il y a quelques temps d'ici, je n'y pensais pas non plus. Mais lorsque la conscience s'éveille, cet amour s'éveille aussi, même si nous ne le reconnaissons pas comme tel.

Je vais approfondir la technique qu'on peut employer en cas de travail isolé, en se concentrant sur l'origine d'un problème ou d'un malaise rencontré. Comme Papillon le décrit, un travail peut également se présenter spontanément, lorsque l'amour est émis de façon naturelle, tout ceci dépendant aussi des besoins du moment, de la gravité de la situation, etc. On peut effectuer un travail plus ou moins aisé et ensuite avoir besoin de se concentrer profondément, cela dépend donc des circonstances et aussi de nos dons médiumniques plus ou moins ouverts.

La technique que j'emploie peut évidemment être adaptée par chacun selon son ressenti. Le tout est de bien percevoir l'amour expulsé du chakra. Non pas violemment bien sûr, mais activement telle une énergie agissante, ininterrompue jusqu'au résultat. Il est dirigé volontairement sur la chose à traiter, sur l'angoisse, le malaise ou la source de vampirisation, tels qu'ils sont perçus.

Le souffle peut être utilisé comme un soufflet qu'on utiliserait pour entretenir une flamme. Doucement pour ne pas éteindre le feu, mais suffisamment fort pour entretenir ce feu et que le souffle soit perceptible, en respirant par le nez et en donnant l'impulsion par l'abdomen. Envoyer l'amour au moyen de ce souffle permet de se concentrer plus facilement sur l'action en cours et de ressentir plus fortement l'envoi de l'amour.

Une technique de canalisation peut également aider, comme je l'ai expliqué plus haut. Dans ce cas on peut placer une main sous le chakra du cœur et l'autre paume dirigée vers le ciel pour recevoir l'énergie. Le tout dans une position confortable.

Il s'agit évidemment de ne pas s'égarer dans des pensées hors de propos et aussi de ne pas décider à la place de cette énergie ce qu'il y a lieu de faire ou d'obtenir comme résultat. L'amour produit le meilleur résultat de lui-même. La plupart des pensées sont parasitaires si on essaye d'induire une action. Aucune parole n'est nécessaire.

En résumé, il faut commencer par localiser la provenance du malaise (sans nécessairement la voir clairement) et envoyer de l'amour vers l'objectif, en aidant cette énergie d'amour avec l'aide du souffle. Continuer jusqu'à sentir (ou voir) clairement que ce malaise diminue et disparaît.
Le tout sans jugement ou évaluation de ce qui devrait être obtenu.

C'est en réalité un travail du corps lui-même bien plus que du mental. Au fur et à mesure que nos chakras s'éveillent pour de bon, les cellules se transforment aussi. Le corps devient petit à petit apte à ce qu'on appelle l'ascension… mais c'est une autre histoire et ne s'obtient pas en un jour.

Dans le cas d'un travail avec l'amour en public, cette technique ne sera bien sûr pas de mise. Mais un minimum d'entrainement peut aider à envoyer facilement de l'amour par la suite, en un simple souffle ou une simple intention. Cela se travaille.

Merci d'avoir témoigné et bonne continuation sur le chemin de l'éveil et de l'amour.


sunny


Dernière édition par Shakti le Ven 21 Mar - 11:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Ven 21 Mar - 11:43

Papillon,

Voilà témoignage enthousiaste comme l'arrivée du printemps ! Je suis contente que tu aies pris la peine de raconter cette expérience car elle montre par l'exemple un vrai travail conscient sur les autres plans. La peur est absente après les craintes du début, les guides sont bien présents quant à eux, et on sait ce qu'il y a lieu de faire.

Comme tu le soulignes, au moment où nous sommes face à la vraie source du mal à nettoyer, l'amour augmente de lui-même. Il suffit d'enclencher l'intention de l'amour et il n'est plus nécessaire d'y penser. On peut alors se consacrer à la visualisation nécessaire, s'il y a lieu. Et en cas de doute, nous pouvons nous reconcentrer sur l'émission de l'amour.

Et effectivement, d'autres centres comme l'ajna peuvent être sollicités. Tout ceci vient avec la pratique et se présente au besoin. Ton exemple montre très bien qu'il ne faut rien rechercher mentalement, mais travailler simplement. Très simplement.

Ton récit indique aussi que les guides te présentent un travail le plus global possible. Dans ton histoire, tu vois des couleurs, du noir et du doré… Le doré symbolise une action alchimique. Sans doute que cette personne à délivrer était un obstacle à nettoyer dans le chemin qui mène vers la reconstitution de ton unité intérieure. Le noir provenant de la 1D s'est présenté également, le tout dans une seule et même situation. Comme quoi, tu as synthétisé un travail sur plusieurs plans. C'est souvent le cas à l'heure actuelle, ce qui est réjouissant. Les données cachées deviennent de plus en plus aisées à résoudre.

L'effet que tu as ressenti sur ton entourage, c'est un maginifique cadeau que la vie nous donne. L'amour est en train de tracer son chemin jusque dans les profondeurs dans lesquelles nous avons été séparés, c'est ce sentiment que l'on ressent lorsqu'on diffuse cet amour. Ce sentiment de don est comme un retournement de soi, en sens inverse. Nous avons été tellement enfermés dans les carcans qui nous donnaient l'illusion de la séparation, isolés dans le froid des diverses prisons et nous nous rendons compte que par le retour au vrai Soi, en tant que Source d'amour, en nous permettant d'être cette Source, nous effectuons le contraire d'un enfermement. Et les miracles commencent alors à se produire…

Je suis ravie que tu sois aussi enthousiaste et que tu fasses profiter tout le monde de ton expérience.


Merci beaucoup pour ce récit

Un excellent week-end à tous et toutes



sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Deepfield

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 25 Mar - 13:05

Pour donner suite à mon dernier message du 20 mars, j'ai fait un rêve cette nuit. J'ai rarement souvenir de ceux-ci.

En fait je n'ai plus que des bribes...

J'étais sous la douche, dans une ambiance sombre. Je prenais donc ma douche comme si de rien n'étais, mais je sentais une atmosphère pesante, tendue. En fait, je me rend compte tout d'un coup que je ne vois rien, je suis en train de me laver, mes gestes sont cohérents, même dans le noir. En en prenant conscience, je commence a voir petit à petit. Je continue de me laver, mais l'atmosphère reste pesante.

C'est alors que je baisse les yeux, et vois sortir du tuyau d'évacuation des cafards, pas innombrables, mais tout de même, cela me surprend. Par contre, je ne suis pas tombé dans un mode "panique à bord".
Je sors alors, de la douche, cherchant comment m'en débarrasser. Je tergiverse, je tourne en rond, fais les cent pas, mais ne m'occupe pas du problème. Trop tard, les enfants les ont vus, et marchent maintenant dessus. C'est ce que je voulais éviter...

Et je retombe (comme par hasard) sur la question posée dans mon message précédent, comment faire justement, pour s'en "débarrasser"?



Citation :
Tant et tant de miasmes a purifier m'attendent encore, et j'ai confiance dans le processus, je me dois d'agir. Je vais continuer, mais je ne comprend pas toujours comment faire avec ce chakra du coeur, et la respiration par exemple. Faut-il poser des mots lors des inspirs et des expirs? ou est-ce un état d'être détaché de tous mots?

Je dois dire que j'ai déjà été confronté par le passé a des "monstres" dans certains rêves, et j'ai bien réussi a les dissiper simplement par amour envers eux. J'ai l'impression d'avoir oublié le mode d'emploi... Sad

Merci a tous

Deep

[EDIT : je n'avais pas vu ta réponse à ma question, autant pour moi ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de la prison   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de la prison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» La prison pour femmes de St-Lazare
» Quand un vol virtuel envoie dans une prison bien réelle
» Nathalie Gettliffe est sortie de prison pour la fête de Noël
» haïkus de prison, de Lutz Bassmann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: