WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin de la prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: La fin de la prison   Sam 8 Mar - 5:44

Bonjour à tous et à toutes,

Voilà un long moment que je n'ai plus participé au forum. Je n'ai pas manqué de vous lire, car vous ne cessez d'apporter des informations pertinentes et même essentielles. Les deux sites, celui-ci et celui d'Ankh, sont au sommet de la recherche ésotérique, grâce à la qualité des participants, soucieux de garder le discernement dans ces domaines lourdement infiltrés par diverses forces et entités.

Au fil des lectures, je perçois comme un mouvement commun dans toute cette recherche, car le moment où je me pose une question est généralement suivi par des textes qui m'apportent des explications, sur vos forums. C'est plus que de la synchronicité, cela me paraît être l'oeuvre de guides qui travaillent par derrière en parfaite concordance, selon les possibilités des énergies du moment, lisibles en astrologie. Ce qui correspond à une évolution globale des chercheurs spirituels.

Comme je l'ai relaté précédemment, la conscience des autres plans est plus ou moins aisée pour moi, grâce à une longue pratique dans ces domaines. Lorsque j'ai pris mes distances des forums, ma vie matérielle était en plein changement et après une réinstallation dans un autre pays, j'ai été dans l'obligation d'aller visiter les frontières d'autres plans cette fois, qui m'ont - enfin - permis de remettre un peu d'ordre dans mes connaissances à ce sujet.

Auparavant, j'avais de larges aperçus d'autres plans, mais j'étais dans l'incapacité de les situer avec précision, vers le haut ou vers le bas, ou d'une autre manière. Savoir (intellectuellement) si j'étais dans telle ou telle dimension m'était inconnu. J'avais trouvé la différence entre le cosmos intérieur et le cosmos extérieur. Grande trouvaille pour moi, car le cosmos intérieur est celui qui permet de trouver son centre, là où l'être se situe vraiment et qui permet par la suite de regarder à l'extérieur (dans le monde manifesté) et de se situer à partir de ce centre. J'ai décrit comment on peut trouver ce centre, via le chakra du coeur, qui est comme un entonnoir à traverser pour se retrouver dans le cosmos intérieur.

Le problème étant toujours que le vocabulaire est très varié d'après les différents auteurs qui apportent l'éclairage de leurs expériences ou de leurs visions, j'ai dû trouver des références moi-même et mes connaissances sont toujours incomplètes à ce jour. Néanmoins, je pense que mes guides m'ont poussée à effectuer un débroussaillage qui pourrait en intéresser plusieurs parmi les lecteurs. C'est pour cette raison que j'ai décidé de témoigner à nouveau.

Il faut savoir que si l'humain ne parvient pas à se balader de plan en plan, c'est pour la simple raison qu'il y possède des corps (vibratoirement en résonance avec ceux-ci) qui y sont bloqués dans la cécité. Et la cécité c'est peu dire pour certains plans dont j'ai eu la primeur de visites extrêmement difficiles, bien contre ma volonté dans les débuts, car je n'avais pas la moindre notion de ce que je visitais... Quand on parle de prison dimensionnelle, le terme est bien exact, mais on oublie souvent d'insister sur le fait qu'une prison est pleine de geôliers et de tortionnaires qui prennent un malin plaisir à vous soumettre afin de mieux vous emprisonner.

Dans la dualité du bourreau et de la victime, je suis sans conteste une victime et je précise que les vrais chercheurs à l'heure actuelle sont quasi tous dans ce cas, car les bourreaux sont ceux qui nourrissent leur plans aux moyen de l'énergie des victimes, étant eux-mêmes coupés de la Source. Ils ont perdu le fil du cosmos intérieur et pensent qu'ils ne pourront "survivre" que via le cosmos extérieur qui est leur seule réalité. Bref, quelles que soient leurs raisons, il est un fait certain, c'est que la grande majorité de l'humanité est victime et que pour se libérer de la prison de ce plan en 3D, il faut simultanément se libérer des autres plans ! Le tout formant une matrice dont nous sommes prisonniers, avec l'entièreté de notre être manifesté, à savoir un grand nombre de "corps" sur divers plans, dans une seule matrice.

Dans notre matrice, il n'y a pas que des prisons de souffrance, heureusement. Certains qui se sont adonnés à des pratiques bouddhistes par exemple, ont pu développer des qualités spirituelles qui font qu'ils se situent dans un état élevé sur le plan bouddhique, où ils ont un corps qui peut grandement inspirer leur réalité en 3D. Mais même ce plan bouddhique a été infiltré et se voit pompé de son énergie par les entités qui ont réussi à monter jusque là, au moyen de la spiritualité des humains en recherche sincère. Inutile de revenir sur les pratiques louches des bouddhistes, vous êtes au courant. Mais une conclusion s'impose, à savoir que la mort et l'éventuel retour sur un de ces plans élevés ne signifient pas une libération pour un être de notre matrice, car il sera toujours obligé de se réincarner, en vue de sa libération totale.

La libération totale, c'est la réintégration en toute conscience de notre centre dans le cosmos intérieur, avec l'ensemble de l'expérience effectuée par tous les corps sur tous les plans de cette matrice. C'est pourquoi, à l'heure actuelle, se tourner vers le bouddhisme ou autre moyen spirituel qui "élève", constitue quasi une perte de temps. En effet, le moment du retour en conscience a été décidé par la grande Source principale, Source de toutes les sources et c'est pourquoi il a mis au point un stratagème que même les entités intrusives les plus virulentes ne pourront contourner.
J'y reviens plus bas. Ce qu'il faut savoir c'est que c'est d'ici en 3D que l'opération du retour doit s'effectuer, pour une raison très précise, c'est que les deux plans qui se situent en dessous, à savoir la 2D et la 1D sont ceux sur lesquels nos corps sont dans un état pitoyable de prisonniers, vampirisés jusqu'à l'extrême.

Lorsque j'ai contacté ces plans, j'ai vraiment cru que j'arrivais en "enfer", tellement le spectacle était hideux. Comme référence, j'ai finalement trouvé des explications, qui me semblent les plus proches de la réalité de mon vécu, dans les livres d'A.Parks, là où il dessine le kur gal et le kur bala. En effet, après "descente" dans ces mondes, je me suis quelques fois retrouvée nez à nez avec des dragons noirs, qui, d'après la description de cet auteur sont appelés des Musgir.

L'épopée qui m'a menée jusqu'à ces niveaux est trop complexe pour que je la relate en détails ici, mais j'ai procédé suite à une nécessité que je ne pouvais pas éluder. Je sentais un pompage tellement important de mon énergie, que je n'ai eu d'autre choix que d'en suivre le fil jusqu'à son origine. Ce fil m'a amenée sur un plan que j'ai d'abord pris pour la 4D, mais plus tard, il m'a paru évident qu'il s'agissait de la 2D, car lorsque je poursuivais encore le fil, je suis arrivée dans un univers conique, noir de chez noir, où j'étais aux prises avec des êtres qui m'avaient rituellement offerte à leurs monstres, depuis des millénaires.

Les corps que j'y ai trouvés sont ce qu'on nomme les doubles ou les ombres. Quoi qu'il en soit, mon double de ce plan en 1D était en très mauvaise posture. Je me suis laissée aller aux indications de mes guides et en concentrant l'énergie du coeur sur ces situations de mon double en mauvaise posture, j'ai pu le libérer, en quelques semaines de travail intense. Réveillée en pleine nuit, je n'avais pas le moindre répit et j'ai vraiment cru que je vivais un cauchemar ou un début de démence, jusqu'à ce que je commence à trouver des repères, comme le fait que je me situais en 1D plutôt qu'en "enfer", etc.

La 2D consiste en un monde un peu plus coloré, mais très uniforme aussi, rempli à ras bord de pyramides notamment. Un tas de temples, et d'édifices existants en 3D s'y trouvent également. Je viens juste de lire sur le site d'Ankh un indien qui parle des pyramides en 4D, mais je pense qu'il est mené en bateau par des entités intrusives. Les pyramides ne sont absolument pas nécessaires pour l'évolution d'une planète (il le dit d'ailleurs) et si des réalignements ou autres contorsions sont nécessaires en ce moment, c'est parce que ces structures ont été édifiées par les entités intrusives en 2D pour mieux contrôler la 3D. Ce qui en découle, c'est que la 4D est aussi infestée par ces pyramides, activées à partir de la 2D... et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Sam 8 Mar - 5:46

suite

Effectuer des rituels dans une pyramide en 3D selon les modes de ces entités, consiste à emprisonner nos corps de 2D dans les pyramides qui y correspondent, afin de mieux pouvoir les pomper en 1D là où l'origine du pompage est mise en place par les entités les plus virulentes. Et comme le dit très bien l'auteur, ceux qui tiennent la 1D, tiennent toute la 3D ! Du temps de l'auteur, la 1D n'était fréquentée que par les Musgir et les gargouilles apparemment. Mais à l'heure actuelle, grâce aux mégatonnes de sang et d'énergie sexuelle vampirisée, les autres reptiles et entités intrusives ont trouvé le moyen de s'y frayer des domiciles d'où ils observent le monde et le dirigent. Lorsque j'ai "débarqué" la première fois en conscience dans cet univers, je me suis vue immergée dans une mer de sang... pour dire que ce fut une expérience joyeuse !

Au fil du travail, j'ai trouvé quantité de situations de mon double d'ombre, car il a été malmené depuis des millénaires et victime d'une série impressionnante de rituels afin de servir de garde manger toujours renouvelé par les nouvelles vies et l'énergie positive émise en 3D (et au-delà). Des initiations tantriques datant de fort longtemps servaient à alimenter des reptiles, avec leurs clubs de serpents qu'ils ont créés et entretenus depuis tout ce temps. Ceux qui pratiquent le tantrisme des cobras doivent donc savoir que celui-ci mène vers des univers parallèles en dehors de la matrice originelle, nourrissant des "dieux" et autres entités de "lumière"... vampiriques. Là aussi, un excellent texte est apparu sur le sujet sur le site de Ankh.

Les illuminatis qui ont opéré depuis l'Atlantide et l'Egypte ont détourné tout ce qui était possible et ont enfoncé l'humanité via toutes les religions, les musiques, les arts, les aliments et j'en passe et des meilleures. Et le seul moyen pour délivrer la 3D, c'est de libérer la 1D.

Après deux mois de ce travail acharné, des textes sont arrivés sur Antahkarana, concernant l'alchimie. Il m'est apparu comme une évidence, que l'oeuvre au noir n'était autre que cette descente en soi, dans le noir le plus noir, où seul le coeur, càd l'or de la Source peut nettoyer les situations. Au début, après deux semaines de travail, j'ai effectivement constaté que la noirceur se changeait subitement en or, lorsque j'appliquais une quantité importante d'amour. C'est de cette façon que j'ai libéré mon double d'une quantité impressionnante de pièges. L'ennemi ne pouvait que céder, en se dissolvant sur place. A chaque pas, je récupérais de l'énergie.

Voilà donc la raison principale pour laquelle je vous écris, car je sais que plusieurs d'entre vous sont prêts à aller se libérer. Il est important de pouvoir canaliser de l'énergie universelle également, comme une méthode de reiki, mais il est inutile d'y être initié. Lorsque la personne est prête, les guides aident à la canalisation. Il faut demander l'aide des guides qui travaillent à la libération de l'humanité, se mettre en canalisation et regarder en soi. La canalisation de l'énergie universelle doit être suivie immédiatement de l'envoi conscient d'énergie d'amour-compassion par le chakra du coeur. Pour ma part, à chaque expiration, j'envoie comme un souffle d'amour et cela fonctionne très bien. Cette somme d'énergie permet de se percevoir dans le plan où l'on est prisonnier. Il peut s'agir d'un plan plus "élevé", du genre "lumineux", facilement confondu avec quelque chose de positif. Mais attention, car ces plans lumineux sont pour la plupart des plans mentaux qui ont aussi été édifiés suite à la vampirisation universelle.

En émettant cette énergie sur le plan quel qu'il soit où nous nous percevons, les couleurs commencent à changer et il se peut qu'on se retrouve rapidement en 2D, voire en 1D, prêts à nous libérer d'une ou l'autre situation. La 2D se reconnaît dans le sens où elle paraît très matérielle, tout en étant un peu "irréelle", car elle a l'air plus symbolique. On peut se retrouver dans une situation où nous sommes dans des rituels ou des pratiques sexuelles ou toute autre situation qui a produit un emprisonnement, pas toujours perçu comme tel. Il s'agit donc de s'abstenir de juger où d'évaluer, mais de se contenter de déverser de l'énergie-amour. La suite apparaît, rapidement ou plus tard, cela dépend de la quantité d'énergie émise, en fonction de la puissance de la vampirisation à dénicher.

Les guides qui nous aident dans ce travail peuvent présenter celui-ci de diverses façons. Parfois un ensemble de vies avec des actes similaires peuvent être contactés simultanément. Parfois il faut y aller au compte goutte, car l'ennemi est très puissant et la situation plus délicate. Mais il faut savoir que toute peur est inutile, car la 1D tout comme la 2D sont des plans où le temps ne s'écoule pas de la même façon. La 1D paraît particulièrement figée. Les mouvements ne s'y produisent qu'au fur et à mesure de l'émission de l'énergie. Certaines entités y sont un peu plus rapides que d'autres. J'y ai notamment découverts des E.T. gris, qui, grâce à une énergie électronique (qui m'a semblé telle en tout cas), ont réussi à se faufiler jusque là, histoire de mettre des structures de notre 3D en état de pompage pour leurs propres plans. Des pylônes électriques ou de télécoms par exemple peuvent servir à cet effet.

Néanmoins, aucune de ces entités n'est en mesure de surpasser l'amour émis... et si vous vous retrouvez là, c'est que l'amour vous y a conduit. Au pire, vous pouvez rater l'opération, mais il ne peut rien vous arriver. La peur qu'on nous a inculquée depuis des millénaires, des sorcières, araignées, serpents et autres merlins enchanteurs, peut nous éloigner de cette dimension. Mais elle est tout à fait injustifiée. Raison pour laquelle sans doute les entités intrusives ont tant insisté sur cette peur, afin d'en éloigner tout curieux.

Un gros travail d'élagage a été entrepris dans ce domaine par quelques personnes, des voyants. Je pense qu'à l'heure actuelle, l'accès devrait en être facilité pour ceux qui sont prêts, car j'ai vu des ouvertures immenses qui ont été pratiquées dans les portes qui gardaient ces dimensions.

L'élément que je voulais apporter comme étant l'oeuvre inattendue du Soleil central, c'est que les âmes soeurs, ou flammes jumelles selon les appellations, commencent à se réunir par l'intérieur, càd via le cosmos intérieur. La reconstitution des FJ, qu'elles se connaissent ou non consciemment, est en train de se produire, ce qui augmente l'énergie intérieure de chacun. Le Soleil central entre par le centre, c'est bien normal et c'est lui qui commande la reconstitution des deux polarités.

Dans la plupart des cas, les FJ sont incarnées simultanément en 3D. Parfois elles se rencontrent, parfois pas, dépendant des nécessités évolutives. Parfois l'une d'elle est désincarnée et l'autre non. Mais il est indéniable que l'énergie intérieure a commencé une lente fusion. C'est cette opération de fusion elle-même, aussi inconsciente soit-elle, qui permet à la roue du chakra du coeur de se mettre en mouvement. De cela découle que les personnes qui mettent ce chakra en mouvement par leurs pratiques de compassion attirent automatiquement le pôle opposé au leur et commencent la fusion intérieure.

Là aussi, les dessins et explications de l'alchimie sont assez explicites. On voit des couples dans les récipients qui servent à confectionner la pierre... Ces deux pôles doivent refusionner pour obtenir l'or philosophal... et comme disait le Christ, tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé. L'or est toujours là, il suffit de le donner pour qu'on puisse le créer. C'est la clé. Les couples sont alors en état de création divine. Ils fusionnent, se libèrent, tout en libérant cet univers. Chaque couple qui se reconstitue, reconstitue cet univers lui-même. C'est pourquoi les illuminatis et autres ont tant caché le phénomène des FJ qu'ils connaissent pourtant très bien. La sexualité pompée via des rituels effectués sur des couples de FJ est la force qui maintient les univers vampiriques en place... ni plus ni moins...

Comme corollaire, il est évident que celui des deux qui s'éveille en premier et qui commence la libération de ses doubles sur les autres plans, va devoir aussi chercher les doubles de sa FJ. En libérant la FJ sur ces plans, l'énergie produite par la fusion devient de plus en plus intense... et ainsi le pouvoir de délivrance augmente de façon exponentielle. En 1D, lors de la recherche de la FJ, c'est le son qu'on émet qui permet de localiser cette FJ. Un léger cri d'appel fait qu'on s'en approche et qu'on la découvre dans sa situation de prisonnier. Y appliquer l'amour la délivre aussi. Et de fil en aiguille, une incroyable quantité d'énergie est récupérée.

J'espère que par ce témoignage j'aurai incité plusieurs d'entre vous à entreprendre ce travail, pas plus difficile qu'un autre et tellement libérateur qu'il assure la fin des tournages en rond dans les divers pièges des vampires qui contrôlent notre univers.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Sphinx

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Sam 8 Mar - 14:58

Merci beaucoup Shakti, pour cet excellent sujet qui corrobore ma propre approche (disponible sur Antahkarana) !

De mon côté, je pense que la libération passe par la réintégration de la toute-puissance fondamentale, refoulée au niveau du cerveau reptilien.

Je vois une relation entre ce cerveau reptilien et la 1D. A savoir le fondement même de l'être, au niveau de sa pulsion existentielle primale.

Et donc forcément un point névralgique pour mettre en place un système de vampirisation par l'entremise de traumatismes et de refoulements au plus profond de la psyché humaine.




Amitié,

steph


PS: Je suis personnellement un partisan de l'extase cardiaque en tant que voie spirituelle équilibrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AMBRE/Ankh

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 55
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Sam 8 Mar - 20:02

Shakti ,

merci de ce magnifique témoignage,
de cette merveilleuse convergence qui est une magnifique synthèse de mes propres recherches,ainsi que celles e Sphinx et de Marcaz!



NB
j écris toujours sous" Ambre" même si ici ,exeptionnellement ,lors de l inscription j ai dû pour des problèmes techniques y accoler ANKH!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antahkarana.forumzen.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin de la prison   Dim 9 Mar - 8:09

Merci Shakti pour ce post,
Tout y est éclairant, édifiant.
Merci pour ce pont d'or dans le parcours initiatique des enfers 1D et 2D

Il est pour moi une magnifique synchronicité précisant ce que j'entrevoyais sur des chutes d'énergies où vampirisations brutales que je vis lors de méditations plus particulièrement depuis quelques semaines et que je nettoie avec de la lumière du coeur rayonnant, l'amour...
Merci d'éveiller toujours plus notre conscience des faces cachées de l'oeuvre, comme le font Marcaz, Ambre, Sphinx, vous tous...

sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Dim 9 Mar - 11:54

Merci pour vos réponses enthousiastes. Je reviendrai sans doute demain avec un message plus long afin d'apporter des informations supplémentaires et des commentaires.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 5:27

Bonjour à tous et à toutes,

Encore merci à vous d'avoir répondu de façon enthousiaste à ce témoignage. J'avais effectivement conscience de vivre comme une synthèse de recherches qui nous sont communes, c'est pourquoi je me suis sentie dans l'obligation de témoigner un jour où l'autre. Il fallait que de nombreuses données soient plus claires pour que je commence la rédaction.

Pour ma part, les événements se sont tellement concentrés d'un coup sur l'objectif d'une libération, que j'ai vécu une véritable épopée dont je relaterais quelques épisodes prochainement. Mais je pense que de nombreuses personnes procèderont par touches progressives à ce nettoyage des prisons dimensionnelles.

L'intensité et la rapidité du nettoyage dépendent de la motivation de base. Pour ma part, étant fortement vampirisée suite à des vies antérieures de pratiques "spirituelles" piégées, c'est comme une carapace énorme dont il fallait que je me libère. Ce contact avec les mondes qui nous emprisonnent dépendra donc pour chacun de ses pratiques personnelles et de sa motivation. La liberté ayant été conférée à tout un chacun, notre évolution se base sur des choix. Il arrive un jour où, à force de le vouloir, l'âme présente les vraies solutions. Je pense que c'est ce qui m'est arrivé.

Je sais aussi que cette démarche correspond à celle de nombreux chercheurs, c'est pourquoi je compte encore apporter des précisions dans les jours et semaines qui viennent, en tentant de rester accessible pour tout lecteur. Les témoignages d'autres personnes sont les bienvenues évidemment, car elles permettent de ne pas présenter ces informations comme de simple théories ou un événement isolé. Merci donc pour votre participation et vos commentaires. J'ai pu effectuer ce travail en partie grâce à de nombreuses infos cueillies dans des livres et sur des sites depuis de longues années, mais je dois dire que ces trois derniers mois, la synchonicité des intervenants principaux comme Ambre, Sphinx, Marcaz et Cristobal notamment, et parfois aussi de simples réflexions semées ici et là, m'ont semblé autant de cailloux (ou de rochers) sur le chemin, qui m'ont assuré que j'effectuais un travail bien coordonné et en concordance avec les énergies présentes dans l'humanité en ce moment.

Comme j'ai rencontré des personnes dans ce travail qui semblaient effectuer des voyages inconscients de libération sur ces plans, il ne faut pas vous étonner si durant les nuits ou à d'autres moments, vous ayez aussi participé activement, sans le savoir. Mais les guides me demandent de témoigner parce que le travail doit devenir plus conscient pour plusieurs personnes. Je vois dans les témoignages que ceux qui pratiquent des méditations par exemple sont déjà sur la bonne voie de la vision intérieure. Rien de difficile là dedans en effet, comme je l'ai souligné de nombreuses fois. Il suffit de le faire et aussi de s'y tenir un minimum.

Sphinx, j'ai suivi une bonne partie de tes articles sur antahkarna et il m'ont permis certaines compréhensions à des moments très importants de ma recherche. Pour ma part, la rencontre avec ma FJ s'est produite il y a plus de trois ans. Cette reconnaissance de "moi" dans un "autre", a provoqué un tel choc dans ma conscience, que ma personnalité a lâché ses derniers repères illusoires d'un ego isolé. Il m'a fallu plus d'un an pour me remettre du choc, pour dire qu'il a été violent. Cet autre moi, dans une souffrance profonde, mais non reconnue, a produit la compassion réelle en moi…

De là, un phénomène de digestion cellulaire s'est mis en route, parce que le lâcher prise provoque cette réaction, apparemment. Je n'ai pu que le constater. J'ignorais jusqu'à l'existence de ce phénomène avant qu'il se produise. Dans les semaines qui ont suivi la rencontre, j'ai constaté que mon corps physique se mettait à vibrer de façon très spéciale et douloureuse. Je traversais des moments d'intenses souffrances dont je savais qu'elles ne m'appartenaient pas. Je versais des litres de larmes qui n'étaient pas les miennes… jusqu'à ce que je comprenne que j'avais pris sur moi la souffrance de ma FJ qu'il refusait de confronter.

Cette expérience a produit aussi le phénomène d'une digestion plus étendue, à savoir que la négativité que je rencontrais dans mon entourage, passait par mon corps également et se voyait transformée. Il a fallu deux années d'adaptation physique pour intégrer le phénomène. Il est passé à un stade moins conscient, ce qui est un réel soulagement. Ma volonté n'intervient pas dans ce qui m'arrive, mais je pense qu'un processus de retour vers un plan plus élevé de conscience s'est mis en route, à force de lâcher prise.

Les expériences que j'ai traversées me permettent de dresser certains constats, mais je ne peux augurer de la façon dont telle ou telle personne va s'y prendre pour se libérer. Je ne peux que partager mes expériences en espérant qu'elles aideront à renforcer les rangs de ceux qui se libèrent. Le moment est important, car en tant que pionniers, nous sommes appelés à sortir pas mal de monde avec nous de la 1D. En défaisant des pièges, on libère également d'autres prisonniers qui n'ont même pas conscience d'être libérés. C'est cela le service actuel à l'humanité, via les FJ qui fusionnent.

Comme tu dis, les technologies E.T. ou celles des armées bien terrestres vont sans doute prendre le relai. Elles sont déjà bien actives de longue date, comme on sait, mais cela se renforce. C'est pourquoi se libérer des couches inconscientes qui nous tiennent encore prisonniers devient une urgence, afin d'augmenter notre énergie et pouvoir vivre une "extase" qui n'est en fin de compte que notre état naturel divin. Tout autre sentiment est louche, je suis bien d'accord. Je précise au passage que la récupération de mon énergie, bien que pas encore complète à l'heure actuelle, me confère une sorte d'extase et de lumière intérieure à laquelle j'aspirais depuis longtemps ! Celle-ci était tout simplement dégustée par les vampires des autres plans... pour dire que je ne suis pas mécontente des résultats, même si ce travail ne fut pas une sinécure.

Pour que la fusion alchimique se produise, il faut retrouver les doubles et les délivrer. Tu y as fait de longues allusions dans tes analyses de certains films. Les films restent très symboliques, ils sont là pour cela. Mais je pense, comme le souligne Cristobal, que le moment est venu où des vérités vont commencer à sortir de façon bien plus concrète. Il ne faut pas craindre de parler de son vécu. Je suis moi-même quelqu'un d'extrêmement discret dans la vie. Mais je me rends compte que les théories ont fait leur temps, même si elles restent indispensables pour les débutants. Il est vrai qu'elles sont nécessaires aussi pour le futur, car l'air de rien, nous allons réécrire l'histoire, la vraie.

Témoigner pour raconter notre vécu peut éclairer pas mal de monde en recherche. Nous apprenons les uns des autres et passer à la pratique est une nécessité. La peur nous en empêche souvent, parce que les choses que nous abordons ont été réprimées depuis une éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 5:30

suite


Il m'a fallu beaucoup de courage pour sortir de mon isolement et oser témoigner du fond de mon intériorité, dans mes premières interventions sur ce forum. La crainte d'être prise pour un animal de cirque était encore présente. Maintenant, grâce à la somme d'énergie récupérée en 1D (et il en reste encore à réupérer), la peur m'a totalement quittée. Tu parles du cerveau reptilien et je pense que c'est grâce à la libération de ce cerveau que j'ai pu, par la suite, confronter les phénomènes de ces mondes "infernaux" dans toute leur étendue.

Voici ce que j'ai écrit dans mes notes le 30 décembre 2007, une quinzaine de jours après le début de ce travail en 2D et en 1D. "Couchée, je sens une grosse pression douloureuse à l'arrière, au bas de la tête. Je tente de mieux m'installer sur mon oreiller. Je me retourne quelques fois, mais la pression ne diminue pas. Je tente de masser et rien n'y fait. Je tente enfin de visualiser ce qui se passe et là je vois un être longiligne d'un autre plan qui s'active autour de ma tête. Ils sont plusieurs et j'entends : on procède à l'ablation du cerveau reptilien. Sur ce, je vois des ronds verts, entrecoupés de ronds rose très pâle, qui partent de ma tête, comme des ondes qui s'éloignent. Comme un dessin hypnotisant en mouvement, mais en sens inverse. Le phénomène dure quelques minutes, les ondes s'écoulent en un flux ininterrompu. Puis enfin le phénomène des ondes s'arrête et la pression aussi. Les êtres qui ont fait cela m'ont dit avant de partir que tout le monde allait y passer."

J'ajoute que directement suite à cette "opération", j'ai vu de façon très claire les êtres reptiliens qui me tenaient prisonnière en 1D. J'ai entendu leur conversation où ils disaient : maintenant nous ne pouvons plus la voir… par contre, elle, elle peut nous voir…

La conclusion que je tire de cette expérience, c'est qu'il faut, comme tu le dis sur antahkarna, posséder un certain équilibre pour confronter le début du travail. Mais je ne pense pas qu'il faille s'effrayer de tomber dans la démence, car les guides veillent. Il suffit d'avoir la volonté de commencer ainsi que les connaissances nécessaires, évidemment. Le temps des frayeurs est terminé. Nous avons de réelles aides qui sont là. Je n'avais pas même songé au cerveau reptilien avant d'entreprendre la descente en 1D puisque je n'ai pas eu l'occasion d'y réfléchir. Et je pense que ceux qui seraient enclins à tomber dans des dangers psychiques n'arriveront pas jusqu'à la 1D, car par définition elle ne leur est pas accessible. Il faut beaucoup de clarté et un bon équilibre intérieurs, rien que pour entamer les premiers pas. Un essai sans les aptitudes nécessaires ne peut que nous faire stopper et dériver dans les prisons psychiques dont nous sommes déjà prisonniers.

La peur est profondément imprimée dans ce cerveau. C'est un encodage qui sert à la manipulation et qui leur permet une surveillance à partir de la 2D et de la 1D. C'est ce que j'ai découvert. Il leur suffit de jouer dessus comme sur un piano pour nous influencer vers encore plus de frayeur. Mais c'est une grande illusion, car si cette peur avait été justifiée, j'aurais été en grand danger par la suite. Avec cette expérience, je ne peux que conclure qu'il faut oser, car il n'y a rien à craindre. Les quinze premiers jours, j'ai confronté la 1D, toujours en possession de cette programmation. Ensuite, grâce à la volonté de libération (car cela reste fondamentalement un choix) et à l'énergie d'amour émise, les guides peuvent intervenir et nous libérer de ce cerveau lui-même. Peut-être que plusieurs parmi vous ont déjà eu droit à cette opération, sans le savoir. Je l'ignore, mais je ne doute pas que si la nécessité s'en fait sentir, ils seront là pour vous aider aussi.

Tu mets le doigt sur les raisons pour lesquelles les manipulateurs ont mis la peur comme paravant de ces plans inférieurs en l'encodant dans le cerveau reptilien. C'est parce que la toute puissance, notre toute puissance divine, est tenue en prison dans ces plans. Elle est vampirisée à un point inimaginable. Seule la peur peut nous éloigner de sa récupération entière et définitive. Il ne faut surtout pas tomber dans le piège de cette peur. Des milliers de chercheurs ont été empêchés de retrouver leur puissance rien qu'à cause de cette programmation. Regardez tout ceci comme un film (nous avons vu assez de films fantastiques pour être parés), avec détachement, et vous constaterez rapidement qu'il n'y a vraiment rien à craindre et tout à gagner : La fin du vampirisme, la récupération du lien vampirisé avec votre FJ, bref, la liberté et l'énergie.

Ce qu'il faut savoir, c'est que dans tout travail spirituel, méditation, introspection, channeling, etc, il y a des attaques occultes, prévues et qui marchent. Celui qui s'aventure dans ce travail est toujours attaqué, même sans le savoir. Au mieux il est mené dans une voie de garage, au pire il devient parasité par des entités négatives. En continuant ce travail, car il faut bien continuer malgré tout, il faut rester vigilant et s'appliquer à envoyer de l'amour-énergie sur les agresseurs présents, pour commencer. Sans ce travail, je ne pourrais même pas vous communiquer ce que je raconte ici, car croyez-moi, ce genre de révélation ne plaît pas à tout le monde. C'est donc un travail de guerrier spirituel, c'est un fait. Mais nous n'avons pas le choix si nous voulons avancer. Il faut commencer par nettoyer l'environnement et après ça, le travail d'introspection devient beaucoup plus clair.

L'extase cardiaque, selon ton expression, oui c'est bien la voie la plus active, enseignée tant et tant depuis des millénaires mais pas encore suffisamment appliquée, malheureusement. Commencer par diffuser l'énergie du cœur sur tout ce qui nous arrive, nous ouvre les portes du royaume des cieux intérieur. Mais comme l'enseigne l'alchimie, l'or n'est trouvé qu'après que l'œuvre au noir ait été confrontée. Il est vrai que chercher d'emblée l'œuvre au noir ne servirait à rien. Mais ne vous tracassez pas, si vous vous ouvrez à votre vision intérieure, la noirceur se présentera rapidement à votre regard, car nous y sommes tous. La plupart des chercheurs spirituels sont en prison et semblent décrire le monde qu'ils aperçoivent au-delà des barreaux de cette prison, comme si c'était le leur, en refusant de confronter la prison afin d'en trouver la sortie. Il suffit de REGARDER où l'on se trouve pour constater qu'on y est.

Par cet exercice, il ne faut pas se laisser aller aux fantaisies de l'imagination qui nous feraient croire (et craindre) que notre corps physique va s'envoler ou se transformer en ombre ou que sais-je. Le corps physique ne bouge pas, confortablement installé dans un lit ou dans la position de la méditation, c'est avec le regard intérieur que ce travail s'effectue. En appliquant l'énergie-amour sur les images fournies par le regard intérieur, les premières images qui arrivent représentent la prison actuelle dans laquelle nous sommes enfermés. Ni plus ni moins. Où que nous soyons dans cette matrice, nous sommes en prison. Et le regard intérieur nous montre la couleur de notre cellule. Nous sommes tous voyants du lieu dans lequel nous nous situons. Si les images ne bougent pas selon notre volonté, c'est parce que nous sommes coincés sur ce plan. Y diffuser de l'amour fait bouger les images, en commençant par nous libérer de la cellule en question.

Si des images se présentent de la journée passée en compagnie de collègues de travail par exemple, y diffuser de l'amour produira un changement dans les images jusqu'à un univers peut-être lumieux… un plan mental dans lequel nous restons prisonniers… en continuant à diffuser de l'amour, les couleurs des plans changent, nous indiquant que nous nous déplaçons. Il suffit de continuer à diffuser de l'amour jusqu'à un changement.

Selon les cas cela peut prendre plus ou moins de temps. Si rien ne bouge, on peut poursuivre ce travail à d'autres occasions en essayant de profiter des moments où nos émotions sont mises à mal. Insuffler de l'amour dans ces situations devrait un jour où l'autre nous emmener vers les profondeurs, là où les prisons sont les plus fondamentales. Voilà toute la procédure. Rien de compliqué donc, mais il faut de la patience. Déjà le simple fait de propulser de l'amour dans notre intériorité nous fait avancer. C'est un fait certain. Sans chercher quelque chose de précis, on ne peut que se libérer et avancer sur le chemin intérieur par ce moyen. La vision des autres plans est parfois claire et évidente, parfois floue ou même noire (en D1)... c'est l'indication que nous sommes sur des plans qui sont tels. Voilà tout le secret.


Je reviendrai plus tard pour vous conter quelques expériences de ce travail.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
papillon

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 10:28

Merci beaucoup Shakti!

Nous apprenons par nos expériences mais aussi à travers l'expérience de l'autre.... cela dépasse souvent les grandes théories!

Encore merci pour ton partage flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 11:01

--- "Braves soldats héroïques des armées de Lumière." (Savitri) ---

Puisque tu nous invites, Shakti, à participer et à partager nos visions et nos approches singulières, je donnerai ici, pour quelques-uns des post à venir, un peu de la parole sublime de Shrî Aurobindo, telle que déployée dans "Savitri".

J'en avais déjà parlé sur feu le forum ONCT (il suffit de taper dans google les mots clés : "aurobindo la vie divine onct",.... pour retrouver le topic en question.... Very Happy ).

Aurobindo qui a bien sûr exploré les mondes, les dimensions, et qui a décidé d'en relater les contorsions, lorsqu'il s'agit des plus basses dimensions, aussi bien que les splendeurs des dimensions les plus hautes, démontrant ainsi, pionnier parmi les pionniers, qu'un être humain peut se transmuer en voyageur de l'infini, tout en restant fermement ancré dans un corps en 3D.

Il s'agissait là de multidimensionnalité, même si le terme n'était pas utilisé dans les années 1950.

Aussi, voici quelques passages de Savitri (dans la traduction de Guy Lafond, aux éditions Christian Feuillette), comme autant de tableaux épiques, pour illustrer et réverbérer ce voyage que tu accomplis "en conscience", Shakti.

Le texte, tant dans la forme que dans le fond, convoque pour moi Hugo, Dante, Milton, Homère et Virgile. Et même si ce Verbe est toujours extrêmement dense et parfois difficile, on peut l'entendre résonner comme les fameux choeurs antiques qui commentent et accompagnent l'action des "Braves soldats héroïques des armées de Lumière."

Je commence à la page 210, et poursuivrai, petit à petit, jusque vers la page 215, 216.

------------------------------------------------------------

Un zèle fanatique promouvait leurs cultes impitoyables,
Toute croyance qui n'était la leur était bannie sous condamnation d'hérésie;
Ils multipliaient les inquisitions, emprisonnaient, torturaient, brûlaient
Ou tuaient, et forçaient l'âme à renier son droit sous peine de mort.
La religion siégeait sur un trône baigné de sang
Parmi les credo conflictuels, les sectes ennemies.
Mille tyrannies opprimaient, exterminaient
Et fondaient l'unité sur la force et la fraude.
L'apparence seule avait valeur de réel :
L'idéal n'était qu'un coup de tête, cynique et ridicule :
Huée par la foule, sujette aux moqueries d'esprits éclairés
La recherche spirituelle, proscrite, s'égarait, --
Tissu rêvé de pensées illusoires
Ou folle chimère, ou bluff hypocrite,
Son ardent instinct à la remorque d'esprits obnubilés
Et perdu dans les circuits de l'Ignorance.
Le mensonge tenait lieu de vérité, le vrai était mensonger.
Le voyageur sur la Voie ascendante --
Car la route vers le ciel doit risquer l'Enfer --
Doit ici s'arrêter, ou lentement traverser cette région périlleuse,
Prières aux lèvres et le Nom magistral.

Si le discernement n'exerce, comme un fer de lance, toute sa subtilité,
Il pourrait s'embourber dans les rets interminables de l'erreur.
Il doit souvent jeter un coup d'oeil derrière l'épaule
Comme s'il sentait sur la nuque le souffle de l'ennemi;
Autrement il serait surpris par de traîtres coups
Qui le renverseraient et le cloueraient au sol maudit,
Le dos percé par le pieu virulent du Mal.

Ainsi pourrait-il s'effondrer sur la route de l'Eternel
Et perdre l'unique occasion de l'esprit;
Aucune mention de lui ne parviendrait aux dieux qui l'attendent,
Il serait porté disparu au registre des âmes,
Son nom l'index d'un espoir raté,
Le classement d'une morte étoile remémorée.
Seuls ceux dont le coeur est fidèle à Dieu étaient saufs :
Portant leur courage comme armure, comme glaive leur foi, ils doivent avancer,
La main prête à frapper, l'oeil aux aguets,
Le regard, aiguisé comme un fer de lance, porté devant,
Braves soldats héroïques des armées de Lumière.
Et même alors, le sinistre danger passé,
Se retrouvant dans un air plus pur, plus calme,
Oseraient-ils enfin respirer, sourire à nouveau,
S'avançant à nouveau sous un vrai soleil.
Même si l'Enfer y affirmait son ascendant, l'esprit ne perdait pas son pouvoir.
Aswapathy traversa ce No-man's land sans discuter;
Mandaté du ciel, l'Abîme le convoitait :
Personne ne lui barrait la route, aucune voix ne l'interdisait.
Car la descente est rapide et facile,
Et maintenant vers la Nuit il tourna son regard.

-----------------------------------------------------------

Sublime, sublime,
Pour qui aime les grands espaces,
Et la conflagration des forces vives et obscures,
Délinéaments vibrionnants de nos corps entremêlés,
Articulés, tendus, encagés,
Libérateurs et déjà libérés,
Arpentant, parcourant et explorant,
La gamme des octaves in(dé)finies de la Création.

.... à suivre......, à suivre......, to be continued......., to be continued.........

Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
V

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 13:31

Waouw.... Merci merci et 1000 fois merci .. Shakti

depuis QQ mois j'ai accès à la 2 D mais la peur me paralyse et m'empeche d'aller au delà ... notamment les entités auquelles j'ai été confonté au départ ... ce que tu dis est precieux pour moi qui au départ cherchait plutot à voir la 4D ou la 5D mais visiblement j'étais codé malgré moi ;-) pour aller vers la 2D ..

La première fois j'étais effrayé notamment par le sentiment parano de surveillance que je ressentais qd je m'y trouvais .... alors j'avais rangé ça et je m'étais dit que mon mental me jouait des tours ... j'en ai parlé à Ambre et Sphinx puis à Marcaz qui m'avait dit qu'il s'agissait d'entité élmentales de 2D qui ont des distortions.. de regarder ces entités avec amour et fermeté mais je dois dire que j'ai encore du mal à me retrouver face à ces entités pcq mon coprs dégage une telle lourdeur et un tel malaise que qd je me retrouve face à elles (tous les j) .. c'est peut être le pompage dont tu parles ... Bref je crois que grace a toi je sais que ce n'est pas vers la 5D que je dois me rendre comme mon ego aimerait tant ;-) mais en 2D pui 1 D surement ... reste a trouver cmt

Temoignage tellement precieux !!! cheers cheers
V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Lun 10 Mar - 22:28

Je témoigne aussi de mon vif interet pour ce témoignage. Que je vais devoir lire et relire afin d'assimiler au mieux. Very Happy
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 3:01

Bonjour à tous et toutes,

Cristobal, ce texte me touche beaucoup, comme un poème composé par un E.T. qui débarquerait d'un monde divin et arriverait sur terre...
(Comme disait un auteur dont j'ai oubié le nom : si un extra-terrestre cherchait l'enfer et qu'il débarquait sur terre, elle ferait aussi bien l'affaire... )

Une belle desciption de l'horreur que nous devons confronter lorsque nous décidons d'ouvrir les yeux. La souffrance qui s'en dégage est aussi un appel au combat. Moi qui suis non violente jusqu'au possible, me trouver dans un monde de violence m'a tout de suite paru une injure à la divinité qui vit en nous. Et pourtant, c'est ce que les entités intrusives nous ont imposé. La Bhagavad Gîta est également le récit du combat du guerrier spirituel qui s'éveille. Combat et toujours combat. Mais nous n'avons qu'une seule arme : l'amour.

Merci de poursuivre avec d'autres extraits.


V,

Contente que mon témoignage puisse t'apporter des indications.
J'avais justement en tête de présenter prochainement une sorte de "cartographie" des "enfers". Pas évident pour moi qui ne sait pas dessiner. Je vais donc tenter des explications écrites. Je dirai déjà que ce qui t'apparaît comme étant la 4D et la 5D, le sont peut-être, mais que tant que tu ne t'es pas libéré des plans inférieurs, tu ne seras pas libre dans les plans supérieurs non plus.

Les plans supérieurs présentent également ce que je nomme des plans "miroirs", sans doute des matrices factices qui ont été construites et mises en place par les entités intrusives. Il y a de fortes chances ou plutôt malchances, pour que tu tombes dans celles-ci si tu y vas à l'aveugle. Ce que j'ai découvert c'est que ces plans "miroirs" prennent leurs racines également dans la 2D et surtout la 1D, car la 1D est la racine de tous les maux.

Ils ont pompé tellement d'énergie et dévié tant d'âmes dans ce plan, qu'ils ont suffisamment d'énergie pour bâtir des mondes au moyen de cette énergie. Ensuite, il leur suffit de manipuler le mental humain pour que de son vivant en 3D, il continue à nourrir ces plans "supérieurs" par les illusions largement développées et entretenues dans l'humanité "vache à lait".

Dans l'alchimie on parle de l'oeuvre au noir. Mon interprétation est que pour commencer l'alchimie, il faut arriver en 1D. Ensuite, arrive l'oeuvre au blanc : le chercheur est ensuite amené à confronter les mondes lucifériens de fausse lumière blanche, résultat du pompage de l'énergie spirituelle. Ensuite, l'oeuvre au rouge comprend encore une partie importante où les faux monde "divins", les faux bouddhas et autres divinités vampires, constituent des mondes de "béatitude", construite avec l'énergie vampirisée.

Lorsqu'on a largement confronté la noirceur du monde noir, on est comme happé par le monde blanc, lumineux, via des "trous" qui partent de la 1D. Et pour celui qui n'est pas rompu à la magie (noire même si elle est blanche... oui les paradoxes sont nombreux ici), se croit arrivé dans la lumière "angélique". Pire encore par la suite, dans les mondes où on se retrouve comme "shooté" devant des mégas bouddhas qui dispensent une paix dans laquelle nous aimerions tant nous endormir. En me baladant dans un monde "lumineux", j'ai vu un monde très "E.T." dans son architecture, des flèches, des tours, un réel univers où il semble y avoir du monde, le tout dans un environnement vaporeux presque planant, mais d'un froid glacial. J'ai entendu le commentaire de mon guide qui disait : c'est l'univers de Kryeon... Si vous allez là, sortez vos mentaux de fourrure... Et ce monde est effectivement bâti avec de l'énergie magnétique, càd l'énergie sexuelle féminine pompée, suite à des déséquilibres provoqués de longue date. Le "désir" sexuel le plus bas correspond à la sensation de ce déséquilibre. Il ne correspond en rien à ce qu'un humain ressentirait s'il désirait de façon normale. Ce sont des sensations induites par les fantasmes qui se constituent notamment au moyen de la pornographie. Bref, il y aurait beaucoup à en dire aussi.

Il faut être plus que vigilant et envoyer de l'amour sur tout ce qui se présente. En envoyant de l'amour vers un de ces "dieux", il fond et on découvre ensuite qu'il est construit à partir de rituels séculaires d'offrandes de vies et de sang, le tout entretenu par l'énergie sexuelle du tantrisme dévié et la ferveur des "croyants" menés en bateau.

L'impression de surveillance, oui c'est une de leurs armes et d'ailleurs ils surveillent. Il faut leur répondre par des flots d'amour et surmonter la peur, injustifiée comme je l'ai dit. Continuer avec l'amour est le moyen de libération. Mais il faut de la patience. Beaucoup de patience. Mais ce n'est rien en comparaison des millénaires que nous avons passé à rester leurs esclaves.

Et en effet, les plans 2D et surtout 1D sont d'une lourdeur macabre. On a l'impression que le corps y est comme englué dans une sorte d'immobilité. Là aussi le carburant de l'amour doit fournir l'énergie pour avancer, jusqu'à ce qu'on distingue plus clairement l'ennemi qui nous tient au piège. Des flots d'amour émis avec beaucoup de fermeté bien sûr, nous libérent de ceux-ci. A chaque fois, c'est autant d'énergie récupérée, car ceux qui nous coincent là nous bouffent notre énergie. Après quelques passages dans ce monde noir, on s'y sent plus à l'aise... ça ne ressemble pas encore à disney land, mais la peur s'en va parce que nous avons constaté les gains considérables à chaque passage.

Pour arriver en 1D, il faut d'abord nettoyer les situations en 2D qui nous maintiennent prisonniers là-bas. Toujours les mêmes armes de combat : l'énergie et l'amour. Les situations se présentent souvent comme commençant en 2D, puis le flot d'amour qui a eu raison de l'ennemi nous transporte en 1D où un travail identique nous permet de nous libérer de la racine du mal. Car la racine se situe toujours là.

Les entités qui m'ont enlevé le cerveau reptilien font partie de la vague des E.T. positifs qui sont ici, très proches de nous à l'heure actuelle. Les portes ont été ouvertes et ils peuvent agir, à condition que la personne ne soit pas entourée d'ennemis. C'est pourquoi le nettoyage de "l'environnement" au moyen de l'amour est si important. Après ce nettoyage, ils peuvent intervenir directement et nous inspirer sur la voie qui est la meilleure pour nous.

Une bonne journée à tous et toutes


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 9:10

Citation :
En me baladant dans un monde "lumineux", j'ai vu un monde très "E.T." dans son architecture, des flèches, des tours, un réel univers où il semble y avoir du monde, le tout dans un environnement vaporeux presque planant, mais d'un froid glacial. J'ai entendu le commentaire de mon guide qui disait : c'est l'univers de Kryeon... Si vous allez là, sortez vos mentaux de fourrure... Et ce monde est effectivement bâti avec de l'énergie magnétique, càd l'énergie sexuelle féminine pompée, suite à des déséquilibres provoqués de longue date.

Bonjour Shakti,

je partage complétement ton avis sur Kryeon, qui m'a d'ailleurs valu quelques réactions assez vives, en particulier d'un membre, sur le forum d'Ambre, à qui je n'en veux évidemment pas du tout, bien évidemment... Very Happy

J'avais entre autres insisté sur le déséquilibre engendré sur la grille planétaire par le fait qu'il n'y soit question que d'énergies magnétiques.

J'ai aussi mentionné l'appartenance de ce collectif aux Andromi (cf. topic "Quelques éléments de l'Histoire de l'Humanité").

D'ailleurs, en employant ici la "langue des oiseaux", on peut aisément découvrir cet aspect glacial que tu mentionnes et qui est tout à fait juste.

Kryeon, Cryo-génie.

Ceci n'est pas une plaisanterie...

----------------------------------

Je te retrouve aussi quand tu parles des deux premières dimensions, lieu de l'inconscient, cible d'entités déchues pour nous contrôler.
D'ailleurs, j'en ai aussi parlé récemment à propos de ce qui a occasionné l'apparition des sceaux templiers, suite à une libération de ces forces chaotiques (voir topic "Structure et multi-dimensionnalité...").

D'accord aussi sur le fait qu'on peut être attaqué en méditant ou en faisant des activités spirituelles.
C'est pourquoi j'ai donnée des exercices de protection très puissants.

Une chose importante que j'ai relevé aussi, c'est ta référence à la Source que tu fais et là aussi, je suis d'accord :

Citation :
Dans notre matrice, il n'y a pas que des prisons de souffrance, heureusement. Certains qui se sont adonnés à des pratiques bouddhistes par exemple, ont pu développer des qualités spirituelles qui font qu'ils se situent dans un état élevé sur le plan bouddhique, où ils ont un corps qui peut grandement inspirer leur réalité en 3D. Mais même ce plan bouddhique a été infiltré et se voit pompé de son énergie par les entités qui ont réussi à monter jusque là, au moyen de la spiritualité des humains en recherche sincère. Inutile de revenir sur les pratiques louches des bouddhistes, vous êtes au courant. Mais une conclusion s'impose, à savoir que la mort et l'éventuel retour sur un de ces plans élevés ne signifient pas une libération pour un être de notre matrice, car il sera toujours obligé de se réincarner, en vue de sa libération totale.

Entièrement d'accord.
Les Gardiens disent d'ailleurs que des pratiques comme le Bouddhisme et d'autres pratiques spirituelles (quasiment toutes celles connues...) est une façon de déchoir en douceur, ou dans une moindre mesure de ne pas se libérer totalement...

Si tu ne l'avais pas soulevé, Shakti, je pense que je n'aurai pas osé l'aborder, car c'est trop peu "politiquement correct", c'est même choquant. affraid

Mais ça montre le degré de contrôle qui est exercé sur l'Humanité.
D'accord aussi sur le fait que tu dises que même des plans très hauts de notre matrice soient "parasités".

Ca recoupe ce qui a été dit sur les Avatars noirs et effectivement, le plan bouddhique (correspondant à la 11° dimension) est aussi dominé en partie.


Citation :
La libération totale, c'est la réintégration en toute conscience de notre centre dans le cosmos intérieur, avec l'ensemble de l'expérience effectuée par tous les corps sur tous les plans de cette matrice. C'est pourquoi, à l'heure actuelle, se tourner vers le bouddhisme ou autre moyen spirituel qui "élève", constitue quasi une perte de temps. En effet, le moment du retour en conscience a été décidé par la grande Source principale, Source de toutes les sources et c'est pourquoi il a mis au point un stratagème que même les entités intrusives les plus virulentes ne pourront contourner.

Oui, c'est ce que je vais aborder dans le détail à propos du cycle actuel et qui est appelé aussi "réinitialisation" ou "Inspir Divin anticipé", que j'ai déjà un peu abordé d'ailleurs déjà.

Et c'est vrai qu'il n'y a plus le temps à perdre aussi, comme tu l'écris...
Il s'agit de court terme maintenant.

Merci encore pour ta contribution, Shakti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 9:37

--- "Et la torture tenait lieu d'étreinte" ---

Poursuivons le périple.

Descendons, descendons, descendons toujours plus avant dans un monde, dans des mondes où l'énergie de la Source Première est utilisée de façon contournée et égarée, ce qui donne, à l'image d'un esprit torturé et labyrinthique, un monde tout de replis et d'ombres souffrantes.

Un univers mécanique qui singe le vivant.

Des villes cauchemars qui débordent même dans notre monde en 3D, surtout en ces temps de mutation et de transition.

La suite donc de ce large extrait de Savitri (Livre II, Chant 7) :

------------------------------------------------------------

Une obscurité encore plus grande l'attendait, un régime pire encore,
S'il se peut là où règne un mal extrême;
Au corps vêtu le corps nu semble pire condition.
Là Dieu, la Vérité et la suprême Lumière
N'avaient jamais pénétré ou bien n'y avaient pouvoir.
Comme celui qui dans une transe profonde glisse momentanément
Dans un autre monde au-delà du mental,
Aswapathy traversa une frontière dont le tracé furtif
Echappait au regard et que seule l'âme pouvait deviner.
Il entra dans un redoutable domaine blindé
Et se surprit à errer comme une âme perdue
Entre des murs immondes et les ignobles bas quartiers de la Nuit.
Autour de lui s'entassaient de grises et sordides huttes
Avoisinant les fiers palais du Pouvoir perverti,
En des arrondissements démoniaques aux parages inhumains.
Le mal dans son orgueil se vautrait dans la déchéance;
Une misère insidieuse dans la splendeur opprimait les sinistres
Et boueux faubourgs des cités de cette vie nébuleuse.
Là la Vie étalait à l'âme témoin
Les profondeurs ombreuses de son étrange miracle.
Déesse forte et déchue, sans espoir,
Déformée, rendue méconnaissable par le néfaste envoûtement d'une Gorgone,
Comme le serait une impératrice se prostituant dans un bouge,
Nue, éhontée, exultant elle releva
La tête, tête funeste de beauté et de charmes impudents,
Et entraînant la panique à poser un baiser frémissant
Entre ses seins sublimes et fatidiques
Elle attira l'esprit en sa chute vers leurs abîmes.
Dans le champ de vision d'Aswapathy elle multipliait
Comme sur un film pittoresque ou sur une plaque mouvante
L'implacable splendeur de ses fastes cauchemardesques.
Sur le sombre fond d'un monde sans âme
Elle mettait en scène entre l'ombre et la lumière blafarde
Les drames de ses douloureuses profondeurs
Inscrits sur les nerfs suppliciés des choses vivantes :
Epopées d'horreur et de majesté lugubre,
De salivantes statues grimaçantes se figeaient dans la fange de la vie,
Un encombrement de formes hideuses et d'actions hideuses
Inhibaient toute pitié dans les coeurs endurcis.

Dans les isoloirs du péché et les repaires nocturnes du vice
De fines infamies de la concupiscence du corps
Et de sordides images gravées dans la chair
Transformaient la luxure en art décoratif :
Abusant du talent de la Nature, sa technique perverse
Immortalisait le grain semé de la mort vivante,
En un gobelet de vase elle versait le vin bachique,
Au satyre elle octroyait la thyrse d'un dieu.
Projetées des profondeurs de la Nuit apparurent
De grossières et sordides inventions, hideuses et macabres,
Impures et sadiques, aux lèvres grimaçantes.
Son art, ingénieux dans la monstruosité,
Ne souffrant aucune tournure ou forme naturelles,
Fosse de traits nus et exagérés,
Prêtait à la caricature une réalité brutale,
Et des parades sophistiquées de formes bizarres et distordues,
Et des masques de gargouilles terribles et obscènes
Bafouaient de leurs simagrées tourmentées les sens écorchés.
Inexorable adoratrice du mal,
Elle glorifiait l'ignoble et sublimait l'ordure;
Un pouvoir dragon d'énergies reptiliennes
Et d'étranges épiphanies de Force rampante,
Et de serpentines splendeurs se vautrant dans la boue

Invitaient à l'adoration des traînées de vase.
La Nature, écartée de son cadre et de sa base,
Se retrouvait tordue en une posture contre nature :
L'aversion stimulait l'inerte désir;
La joie se nourrissait des fortes épices de l'agonie,
L'oeuvre de luxure était confiée à la haine,
Et la torture tenait lieu d'étreinte;

------------------------------------------------------------

....... à suivre,....... à suivre.......

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 9:59

--- Pratique "spirituelle" ---

Je reprends cette citation de Marcaz citant Shakti Very Happy :

"La libération totale, c'est la réintégration en toute conscience de notre centre dans le cosmos intérieur, avec l'ensemble de l'expérience effectuée par tous les corps sur tous les plans de cette matrice. C'est pourquoi, à l'heure actuelle, se tourner vers le bouddhisme ou autre moyen spirituel qui "élève", constitue quasi une perte de temps. En effet, le moment du retour en conscience a été décidé par la grande Source principale, Source de toutes les sources et c'est pourquoi il a mis au point un stratagème que même les entités intrusives les plus virulentes ne pourront contourner."

Et effectivement, je partage tout à fait cette analyse, et je dois même dire que Shakti n'a fait que confirmer, plus clairement encore, ce que je pressentais, et que j'avais instinctivement mis en pratique il y a de cela pas mal d'années maintenant.

Comme vous le savez, après avoir intégré une sangha du bouddhisme tibétain, et pratiqué de façon relativement intense pendant cinq ans, j'ai ensuite éprouvé le besoin impérieux, de quitter cet environnement.

Je pense toujours qu'il s'agissait de passer à autre chose, une fois les bases de la méditation intégrées, et après avoir fait le tour des enseignements proposés.

De fait, les années suivantes ont permis de forger un chemin singulier dans lequel la progression a pu se poursuivre.

Ce qui nous a amené aux explorations que nous sommes tous en train de partager, et à cette communauté de vues très bien résumée par Shakti dans l'extrait ci-dessus.

En guise d'illustration, cette sangha, du moins une partie de ses membres, est en train d'effectuer une retraite fermée traditionnelle de trois ans.

Peut-être est-ce utile pour ses membres, et peut-être est-ce un moyen puissant d'agir de façon coordonnée pour le mieux-être de la planète et des êtres qui y vivent (.... un peu à l'image du projet Event Temples, Wingmakers, de mettre en place un réseau mondial et coordonné, via internet, de pratiques dynamiques et collectives....).

Ceci dit, il se pourrait aussi que cet engagement de retraite sur trois ans ne soit pas si productif que cela.

Je ne sais pas.

Ce que je sais, par contre, c'est qu'il est toujours heureux de suivre son instinct, son intuition, envers et contre toutes les pressions et/ou les doutes personnels.

C'est la seule voie véritable, celle du guerrier spirituel peut-être, du "brave soldat héroïque des armées de lumière".

Haut les coeurs, donc !
Levons bien haut l'épée flamboyante du discernement,
Afin que transitions dimensionnelles s'ensuivent.

Adonaï,

Amen.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
V

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 10:55

Continuez ,continuez .. c'est tellement génial de lire ce que je ressens depuis toujours mais sans preuve.. et se demandant parfois si c'était pas le mental qui perdait la tête .. c'est bien ce que je ressens depuis toujours la réalité est au delà de tout entendement et la vérité est sans doute là où on l'attend le moins .... c'est sans doute pour ça que certains comme Niestsche y ont perdu la tête ...

Shakti ton post complète a merveille avec en plus un touche féminine et subjective les post de marcaz... il rassure mon mental sans cesse ds le doute.. bref c'est un trésor .... qui me donne le courage pour plonger

Hier soir j'ai essayé de méditer en descendant dans ces abîmes (je vois vraiment ça comme une plongée en eaux profondes et troubles) .. plus je descendait avec amour (ce qui me donnait du courage) plus je sentais cette lourdeur et mon corps se figer .. plus je descendais plus ça devenait impressionnant en plus je ne vois rien qd c'est comme ça .. c'est le noir absolu derrière mes paupières .. j'ai du finalment renoncer au bout de quoi 3 minutes lol ça devenait trop impressionnant malgré l'amour .. bref pas marrant mais surement très précieux comme travail ... je vais continuer

Votre petit frère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AMBRE/Ankh

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 55
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 11:43

Bienvenue dans mon monde "petit frère" ,dans le monde!
Réapprendre à marcher entre les mondes...est magique!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antahkarana.forumzen.com/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mar 11 Mar - 15:44

--- Parenthèse ---

Je signale que Lovecraft, l'écrivain que vous connaissez sûrement, donne une bonne description de cette atmosphère pesante et torturée de la 2D et 1D, en tout cas certains de ses aspects.

C'est du moins, compte-tenu de mon ignorance de ces domaines, l'impression qui m'est restée pour avoir lu cet auteur il y a bien des années de cela.

Un écrivain qui avait accès à certaines contrées de ténèbres, qui en était sans doute envahi peu ou prou, sans maîtriser le processus, mais dont le génie lui a permis de garder un relatif équilibre, pendant un temps, en exprimant et en articulant par le Verbe ses visions et autres pérégrinations du côté obscur mais fondateur de la Force.

Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 4:10

L'enfer... comment ça marchait ?

Je prends un malin plaisir à écrire cette question au passé, car il semblerait que bon nombre de magies négatives soient en train de se dissoudre dans les dimensions inférieures. Cependant, toujours dans l'optique de la connaissance libératrice, les guides me demandent de donner un aperçu de ce que j'ai pu trouver durant mon périple au joyeux pays des horreurs. Les personnes qui seront appelées à contribuer à ces réparations tout en se libérant pourront peut-être y trouver des balises pour leur cheminement.

Le poème transcrit par Cristobal me laisse comme une étrange impression de quelqu'un qui aurait visité ces contrées avant moi, mais sans avoir mentionné ce que donnait la version "élémentale" en 1D de ces pratiques inverties. Il semble décrire la 2D ou un monde intermédiaire, car il existe encore des plans intercalés, qui varient du gris au noir, en introduisant parfois quelques couleurs comme le rouge... Merci encore Cristobal, c'est magnifique.

Je vais faire dans le caricatural, mais pas tellement en fait. Grosso modo, nous avons deux "démons" principaux, dont les noms connus commencent par S et L. J'ai l'habitude de ne pas mentionner les noms, car comme tout nom, ils possèdent un pouvoir qu'il est plus qu'inutile d'employer ici.

D'après mes investigations et les divers cultes qui s'y rapportent, S est en quelque sorte le résumé d'une clique de sous démons et de lui-même, constitué dans la base de la réalité en 1D d'un lézard ou de plusieurs. L quant à lui serait un ange déchu selon la légende et je pense qu'il a dû commencer son oeuvre bien avant son arrivée sur cette terre, puisque ses plus fervents fans seraient des E.T. avec à leur tête les grands beaux blonds et leurs "barbies"... Tout ceci possède une connotation sexuelle, car le détournement sexuel est une de leur spécialité, même si elle est également une des spécialités des fervents de S.

D'après ma propre histoire retrouvée via des régressions, en Atlantide, les blonds étaient en communication ouverte avec les humains, ainsi que d'autres races E.T. moins puissantes. Suite à des recherches poussées, j'ai constaté qu'il s'est passé une sorte de coalition entre les lézards et ces E.T., mais c'était à qui se tiendrait le mieux par derrière, toujours prêts à se jouer des coups en douce. Ces coalitions laissent des séquelles jusqu'à l'heure actuelle en 1D et 2D et au-delà. Selon les infos de Marcaz, les lézards auraient rendu leur tablier, mais les blonds les auraient rattrapés au tournant (si j'ai bien suivi). J'ai vu en effet que pas mal de lézards essayaient de se sortir des pièges qu'ils avaient contribué à installer, mais les pactes ont été tellement entremêlés par les deux races principales, qu'ils ne parviennent pas à s'en dépêtrer.

Les doubles des lézards en 1D sont tellement soumis par les blonds... et souvent ces blonds eux-mêmes tellement soumis par les lézards, qu'on a peine à trouver qui tire le plus sur les chaînes qui les relient. Ce fut un réel imbroglio sur lequel j'ai été obligée de me pencher, car mes ennemis séculaires, ceux qui se nourrissaient de mon énergie et de celle de ma FJ, étaient des gens incarnés dans mon entourage. Mère lézarde et fils blond aux yeux bleus... Pour dire que l'aventure de la Bhagavad Gîta met le doigt sur une réalité incontournable : nos réels ennemis sont souvent beaucoup plus proches que nous le croyons. Arjuna est effectivement contraint de se battre contre sa propre famille. Pour moi il ne s'agissait pas de ma famille mais ils étaient néanmoins très proches.

C'est ainsi que lors de mes périples dans ces plans, j'ai découvert que mère et fils étaient très unis (comme dans la vie), parce qu'ils avaient un grand besoin l'un de l'autre. Le fils avait été un de mes amis lors d'une vie en Atlantide, quant à sa mère, elle avait déjà pactisé avec lui, puisque son double constitué à l'époque était une méduse, qui avait réussi à ériger son propre culte de "déesse" de la mer. J'ai pensé par la suite que ce culte marin serait plus en rapport avec les blonds, à moins qu'il ne s'agisse d'un réel montage commun.

A cette époque il était de bon ton pour les femmes initiées de vouer un culte à cette déesse. Elles subissaient un baptême dans un bassin spécialement consacré à cet effet et... se faisaient posséder par la méduse. Les pratiques tantriques de ces initiées ont évidemment nourri la méduse et jusqu'à il y a peu, celle-ci était encore gavée de cette énergie. (Dans la vie actuelle, elle dégageait une énergie et un charisme dont je me suis souvent demandée où elle allait les chercher... la réponse fut bouleversante…) Les doubles des FJ mâles étaient quant à eux maintenus en captivité, ligotés et enfermés dans une grotte sous-marine (en 1D).

Lors de la recherche dans le contexte de cet épisode particulièrement épicé... j'ai retrouvé mon âme de l'époque enfermée dans une sorte de cercueil , dans une grotte sous l'eau et une bonne partie des mes pouvoirs happés par la méduse. Vous aurez compris que c'est à cette époque que ma "chute" a commencé, en tant qu'être humain incarné sur cette terre. En suivant le périple de cette méduse dans ses incarnations suivantes (je rappelle que c'était un lézard à la base), sous sa forme humaine, elle s'est vouée au culte du serpent, en Inde et dans d'autres contrées, initiant et initiant un tas de femmes. Elle était tellement au faîte de son pouvoir, qu'elle s'est accaparée l'effigie d'un dieu bleu (je pense qu'il s'agit de l'image de Krishna) et les femmes qui pratiquaient le tantrisme sous l'oeil attendri de ce "dieu" se donnaient en réalité au dragon qui se situait derrière les yeux de ce dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 4:11

Je n'ai pas été initiée à cette pratique fort heureusement, mais j'ai aidé (dans la vie actuelle) une femme qui l'était et grâce à cette aide mutuelle, la méduse-dragon a donc perdu son pouvoir de posséder ce dieu bleu et partant de pomper les doubles des femmes initiées via leurs pratiques sexuelles. J'ai compris par là pourquoi tant de femmes étaient "frigides"... Leurs énergies sexuelles tellement pompées depuis des millénaires, il ne leur en restait presque plus pour éprouver la moindre sensation.

Toujours en suivant l'origine du pouvoir de cette méduse, une fois délivrée, je l'ai filée sous l'eau, en 2D et en 1D... (oui on fait aisément du sous-l'eau dans ces dimensions) mais avant d'arriver en 2D, j'étais bien en 3D lorsque je suis tombée sur un grand cercle rouge, très grand, - des dizaines de mètres de diamètre, lumineux, et qui se situait à une grande profondeur sous-marine. Il s'agissait d'un ovni... Et j'ai compris que cet ovni est toujours là, depuis l'époque atlante sans doute. Il continue donc à émettre. J'ai également compris que ce n'était pas avec mon arme "amour" que j'allais dégommer cet ennemi. Ce serait pour les E.T. qui nous défendent, les positifs, lorsque le moment sera venu. Si on m'a montré ceci, c'est parce que ce phénomène est bien connu d'eux évidemment.

J'ai donc suivi les conséquences de ce grand cercle rouge lumineux dans les dimensions inférieures et là je suis tombée sur des engins non vivants, mais animés, qui semblaient s'afférer grandement dans les dessous aquatiques en 2D. Ils occupaient l'océan en nombre très important et contribuaient, je l'ai compris à ce moment là par la sensation qui s'en dégageait, à déséquilibrer le magnétisme de l'océan lui-même. Ce qui, je le suppose, contribue à déséquilibrer le magnétisme de la planète terre, sans doute pas contente qu'on la traite de cette façon. Inutile de dire que ce n'était pas de mon ressort non plus que de m'attaquer à une telle armada. On ne faisait que me montrer les dispositifs existants.

Suite à cela, et dans un contexte plus restreint, je suis tombée en D1 sur un groupe de panthères noires, dont un magnétisme sexuel incroyable émanait. J'ai reconnu la femme que j'ai aidée sous les traits d'une de ces panthères. Je ne vais pas décrire tous les détails de la recherche, mais j'ai compris qu'elle avait également été indienne et c'était lors d'initiations dans ces civilisations, qu'elle avait acquis un double panthère. Ce sont des choses possibles lorsqu'on s'associe avec des animaux. Le terme de totem vient d'un tel pacte entre animal et humain. Son compagnon mâle panthère n'était autre que le grand blond, le fils de la lézarde, qui au fil de ses incarnations, toujours très amoureux de cette amie, lui servait de compagnon en 1D. En travaillant sur ces panthères, elles ont fondu, puis j'ai vu que le groupe des panthères reposait en réalité sur le dos d'une immense méduse noire en 1D... Vous l'aurez deviné, Mme lézard-médusa en personne, à qui tout ce déploiement sexuel profitait... et donc en suivant le fil, elle-même en association avec les E.T. blonds dans leur ovni rouge, ils se partageaient le pactole. L'énergie outrancièrement magnétique servait à nourrir les plans parallèles du type Kryeon, situé sur des plans "supérieurs", des "temples du soleil" d'alchimie détournée, etc.

Ce rouge particulier, je l'ai retrouvé par la suite dans des univers tout aussi "blonds-E.T."... il suffit de jeter un oeil sur tous les symboles rouges, croix gammées, croix de toutes sortes et autres représentations rouges, même sous des traits médicaux de nos jours... et vous trouverez le fil rouge de tout ce rouge... qui est la couleur du sang.

Vos neurones longuement entraînés à l'association symbolique pourront aisément exécuter un tour aussi rapide que les miens lorsque j'ai compris ceci. Par la suite, il s'agissait de savoir comment ils ont fait pour continuer à nourrir tout ces univers. Le rouge et le noir s'associent souvent et ce qui s'est passé, il y a à peine plus d'un demi siècle d'ici, ce sont de grandes offrandes à des trous noirs (en 1D), sous l'égide de croix rouges, où des millions d'âmes ont été droguées par des gaz en mourrant, pour aller nourrir les plans "planants" en passant par les trous en 1D. Ces trous quant à eux étaient "obtenus" grâce à un symbole-étoile bien connu appartenant à ces sacrifiés, travaillé à leur façon, au moyen de la rotation inverse de la croix rouge, ce qui crée un soleil noir, càd une entrée dans un plan parallèle via un trou pratiqué en 1D.

Mes neurones ont continué à soutenir mes recherches en 3D pour les vies antérieures, puis en 2D et en 1D pour retrouver les diverses croix et symboles rouges qui étaient déjà en place à l'époque des mayas où les E.T. ont détourné la magie solaire au moyen du sang des sacrifiés et de leurs âmes, pour nourrir leurs mondes. Il y a eu des dizaines de millions d'indiens sacrifiés… Toujours le même procédé, encore et encore répété.

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. Je reviendrai bientôt avec un prochain chapitre d'alice au pays de la réalité...

Une excellente journée à vous


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 4:30

V,

Ne connaissant pas ta démarche, je ne peux me prononcer sur les raisons qui font que tu effectues des méditations. Pour ma part, je déconseille les méditations quelles qu'elles soient, pour les raisons qui viennent d'être évoquées ci-dessus par Marcaz et moi-même. Débuter par l'envoi d'amour sur les problèmes environnants, voilà un bon travail qui ne peut qu'accélérer les prises de conscience et l'évolution. Pour les raisons décrites, il est dangereux de rechercher des "drogues" spirituelles.

Je pense que le fait de t'y être entraîné pourra t'aider au besoin pour t'y rendre, mais la visite en 1D n'est pas nécessaire si aucune raison existentielle ne nous y pousse. Voilà ce qui me vient au sujet de ton commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2889
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 9:54

--- "Le rire immense d'une gigantesque cruauté" ---

J'avance de quelques pages pour vous servir cet autre passage.

Nous aborderons ensuite, dans deux ou trois posts, le huitième chant intitulé : "Le monde du mensonge, la mère du mal et les fils de l'obscurité", où se retrouvent, me semble-t-il, bien des éléments que tu viens de décrire à l'instant, Shakti.

Mais, comme le Verbe d'Aurobindo est toujours acéré et sublime, il serait je crois dommage de se priver de la fin du septième chant qui précède.

Par ailleurs, je rappelle que "Savitri" est une oeuvre monumentale de plus de 700 pages, la partie consacrée aux "Enfers" divers et variés n'étant qu'un petit fragment de cette cathédrale gigantesque.

Enfin, je me demande dans quelle mesure cette opportuniré et cette envie qui me prend de livrer en cet instant, ces données de Aurobindo relatives aux cercles infernaux, ne s'inscrit pas finalement dans une trajectoire et une volonté plus grandes.

Je sais que la "Mère" (fondatrice d'Auroville et "compagne" d'Aurobindo) disait de "Savitri" que s'y trouvait, par le menu, le récit du futur de l'humanité. Qu'on y lisait les détails de cette épopée de la Conscience, explorant les mondes, et taillant sa route dans la jungle parfois torturée de l'Ignorance.

Aussi, comme Shakti ( = l'énergie universelle toute agissante.... Very Happy Very Happy ......., j'y reviendrai dans le topic sur la Bhagavad-Gîtâ......) ouvre la voie et déblaye le chemin, c'est bien parce qu'un espace a été dégagé, parce que des obstacles ont été levés, que cette "transmission" est devenue possible et peut-être même utile.

Je me réjouis d'être un scribe, un secrétaire besogneux au service de cette trajectoire très vaste.

À table donc : Very Happy Very Happy Very Happy

-----------------------------------------------------------

Ces régions étaient habitées par une race envoûtée.
Une force démoniaque terrée au fond de l'homme
Qui réprimée par la loi humaine du coeur se soulève,
Ebahie par le calme et souverain regard de la Pensée,
Peut, dans le feu d'un bouleversement de l'âme
S'élever, et se réclamant de sa nuit originelle
Subvertir la raison, occuper la vie
Et laisser son empreinte sur les fondements ébranlés de la Nature :
C'était pour cette race l'ardent foyer de leur être.
Dieu monstrueux, puissante énergie,
Aux forts exigeante, aux faibles implacable,
Elle fixait, des glaciales paupières de l'idée fixe,
Le monde impitoyable et dur qu'elle avait créé.

Son coeur ivre des âpres vins de l'avidité
Prenait plaisir à la souffrance d'autrui,
À la grandiose musique des fléaux et de la mort.
Le pouvoir et l'autorité étaient le seul bien, la seule vertu :
Elle réclamait le monde entier pour y loger le Mal,
Le sinistre règne totalitaire de son parti
Le destin cruel des choses vivantes.
Tout était standardisé, soumis au même modèle,
À l'invivable absolutisme d'une sombre dictature.
Dans les rues, les maisons, les conseils, les tribunaux
Aswapathy rencontrait des êtres à l'apparence humaine
Qui par leur discours semblaient voguer sur les ailes de la pensée
Mais qui entretenaient pourtant tout ce qui est vil et sous-humain,
Et plus ignoble encore que la plus humiliante reptation du serpent.

La raison qui permettrait de se rapprocher des dieux
Et par le truchement du mental planer haut dans les cieux,
Rehaussait uniquement de ses rayons éclairants
L'infuse monstruosité de leur nature perverse.
Souvent, étudiant un visage familier
Agréablement rencontré à quelque dangereux tournant,
Espérant reconnaître un regard lumineux,
Aswapathy, averti par l'oeil intériorisé de l'esprit,
Décelait soudain la griffe de l'Enfer,
Ou discernait, par un sens intérieur qui ne trompe jamais,
Dans l'apparence d'une forme digne et virile
Un démon, un lutin, un vampire.

Il y régnait l'insolence d'une force au coeur de pierre,
Puissante, impérative, sanctionnée par la loi du Titan,
Le rire immense d'une gigantesque cruauté,
Les réjouissances féroces d'une violence d'ogre.

-----------------------------------------------------------

..... That's all Folks........, for today, indeed................

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
V

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 10:12

Shakti bonjour,

J'ai une série de questions qui me viennent à la lecture de tes messages... La 3D qu'est ce exactement ? Un monde créé par S et L pour leur plaisir et leur survie ou un monde créé à l'origine par Dieu et vampirisé par S et L?

Pq les choses les plus importantes ont l'air d'avoir lieu en 3D ? (dans le sens d'enjeux) et quel est son rôle dans la matrice à 15 dimensions ?

Et enfin qu'est notre matrice exactement ? Je dirais plus concretement c'est quoi ce bordel integral que tu décris ??? Les enjeux cachés sont énormes !!!! Tu dis que simplement envoyer de l'amour suffit .. mais j'ai une question , cmt cette réalité est venue à toi au départ ? Ce n'était pas lors d'un processus de travail personnel d'introspection (méditation,..)? C'est extérieur à toi (intervention d'ET)?


Sorry pour le caractère profane et de mes questions ...

Merci

V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La fin de la prison   Mer 12 Mar - 12:54

Shakti a écrit:
V,

Ne connaissant pas ta démarche, je ne peux me prononcer sur les raisons qui font que tu effectues des méditations. Pour ma part, je déconseille les méditations quelles qu'elles soient, pour les raisons qui viennent d'être évoquées ci-dessus par Marcaz et moi-même. Débuter par l'envoi d'amour sur les problèmes environnants, voilà un bon travail qui ne peut qu'accélérer les prises de conscience et l'évolution. Pour les raisons décrites, il est dangereux de rechercher des "drogues" spirituelles.

Je pense que le fait de t'y être entraîné pourra t'aider au besoin pour t'y rendre, mais la visite en 1D n'est pas nécessaire si aucune raison existentielle ne nous y pousse. Voilà ce qui me vient au sujet de ton commentaire.

Du coup je rejoins V dans ses dernières questions en manifestant cependant une triste constatation dont je voulais faire part ce matin (mais fallait que je file au taf).

Si la pratique des méditations est dangereuse... et peut emmener dans un processus de drogues spirituelles. (chose que je ne savais pas d'autant plus que je m'y suis remise, à méditer, après avoir fermé bien des portes durant des années).

Si les religions officielles contiennent dans leurs pratiques et concepts des dérives qui entrainent des "involution" plutôt que le but escompté (chose que j'ai pu constater par moi-même... et même ce bouddhisme si attirant, d'autant plus suspect à mon avis qu'il sait si bien s'entourer d'une aura de paix et respectabilité que dés qu'on ose remettre en questions certains points on se fait suspecter de mauvaises intentions)

Si les channels tels que Kreyon, Uranthia, Ashtar et Sananda et Anthon et Mickael qui diffusent à profusion des messages d'invitation à l'amour (en cachant un élitisme voire un eugénisme qui n'a rien à voir avec l'amour) ont tant de succès aujourd'hui et trouvent tant d'adhésions ( à tel point que si on ose aussi emetre des appels à la vigilance sur des forums spirituels, on se fait envoyer sur le bûcher, j'exagère un peu Very Happy)

Et si le temps presse et qu'on a pas de temps à perdre.

S'il est nécessaire voire incontournable et même chaque jour d'actualité de nettoyer des plans 1 et 2 avant de passer aux autres plans, voire d'y revenir, de se protéger, et de le faire par le biais de l'Amour sans aucune autre pratique qui risquerait de nous faire dériver.

Et si l'orientation vers l'amour, celui avec un grand A, celui qui se dirige et provient d'une source Divine, la seule et unique source divine, est la seule orientation à prendre (tout en restant vigilant et sur ses gardes à propos de tout ce qui peut faire dévier, tout en sachant aussi que cela peut être formateur donc sans rejet, d'autant que l'Amour ne rejette pas).

...

>> question :
Comment se fait-il qu'on parle si peu de ces bases, de ces nettoyages primordiaux, de ses ancrages, de ces méthodes de protections, de manière claire et repérable ne serait-ce que part des titres de sujets qui permettraient d'aller de prime abord dans cette direction ?
Comment se fait-il qu'on trouve plus facilement des tas de sujets qui traitent des illuminés &co, des channelisés et co, qui foisonnent partout dans les forums, et si peu de sujets bien concrets qui rappellent cette nécessité de s'enraciner dans la bonne direction. Avec un espace propre au développement et aux partages de ce processus d'ancrage et de nettoyage intérieur. Sans toutes les fioritures qui nous font gambader dans des sphères dérivantes.

Bon je m'expriime peut-être mal, c'est une question qui me taraude depuis hier, mais qui était déjà quelque part en moi, elle ne vise personne ici, c'est dans un sens général de ce que je vois au fil de mes recherches.
Alors je ne veux agresser personne et espère que ce ne sera pas mal pris, si ça l'est, j'en serais désolée.


En tous les cas cet état de faits est bien dommage, même pour ceux qui détectent instinctivement les dérives et par conséquences deviennent hermétiques à toute forme de contact avec le Divin.
(Et peut-être que cet Amour devrait être mieux défini, et ce qu'il n'est pas mais ce qui y ressemble, aussi, de manière à faire le tri).

*********************************
Shakti a écrit:
Le rouge et le noir s'associent souvent et ce qui s'est passé, il y a à peine plus d'un demi siècle d'ici, ce sont de grandes offrandes à des trous noirs (en 1D), sous l'égide de croix rouges, où des millions d'âmes ont été droguées par des gaz en mourrant, pour aller nourrir les plans "planants" en passant par les trous en 1D. Ces trous quant à eux étaient "obtenus" grâce à un symbole-étoile bien connu appartenant à ces sacrifiés, travaillé à leur façon, au moyen de la rotation inverse de la croix rouge, ce qui crée un soleil noir, càd une entrée dans un plan parallèle via un trou pratiqué en 1D.
C'est fort intéressant ça me fait percuter sur les pratiques sacrificielles d'un certain Vlad Tepes, allias Dracula, de l'Ordre du Dragon inversé (en étudiant ce sujet on y avait trouvé des bannières rouges et noires).
Va falloir que j'aille revoir mes études sur les légendes de Vampires (par le biais d'un jeu video, qui est aussi une source de dérives je l'admets tout à fait, il peut y avoir imprégnation, mais tant que je n'aurais pas tout compris... je chercherai, même dans les coins les plus sombres, sans peur et sans fascination).
D'ailleurs à propos du vampirisme psychique, souffrant moi-même par exemple de me retrouver si facilement vidée en contact des foules et autres, et si aisément remplie dans la solitude, j'en étais arrivée à la conclusion qu'il fallait apprendre à fermer ses portes, mais je m'interroge encore sur le pourquoi du comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de la prison   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de la prison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» La prison pour femmes de St-Lazare
» Quand un vol virtuel envoie dans une prison bien réelle
» Nathalie Gettliffe est sortie de prison pour la fête de Noël
» haïkus de prison, de Lutz Bassmann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: