WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Dim 18 Nov - 20:02

Merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 19 Nov - 1:47

Bonsoir à tous et à toutes !

Il fait tard, mais j'aimerais ajouter ces lignes ....


Il y a 6 fonctions d’onde atomiques à combiner et nous obtiendrons 6 fonctions d'onde moléculaires. Pour la première ligne du déterminant, nous aurons donc : car l’atome est voisin de .

u Le déterminant total est donc :



dont le développement donne : . Les solutions en E de cette équation sont au nombre de 6 :



Il y a donc deux niveaux d’énergie dégénérés. L’énergie totale des 6 électrons est donc égale à . L’étude classique (3 doubles liaisons) donne . L’énergie de conjugaison vaut donc 2b .

u Détermination des fonctions d’onde.

F E = E1 : La seule solution à ce système d’équations est : . La normalisation de la fonction correspondante donne

F E = E2 : La simplification du système des 6 équations obtenues donne le résultat suivant :

Il nous faut donc encore d’autres équations pour résoudre le problème. Nous utiliserons l’équation de normalisation de : (II) . Nous constatons que la première équation a un nombre infini de solutions. Nous allons choisir une valeur simple pour , par exemple , ce qui donne , donc .

donc .

Comme E = E2 est une racine double, il existe une autre fonction d’onde qui a pour énergie propre E2 . Ses coefficients sont régis par les 5 mêmes équations que . L’équation manquante peut être déterminée par le fait que la densité de charge doit être identique sur chaque atome de carbone et égale à 1. Soit les coefficients à rechercher. Nous devons avoir :

u sur :

u sur :

u comme , . On vérifie aisément que la charge de vaut également 1 et que l’équation (II) est vérifiée :



u Par des raisonnements semblables, on montre que les trois autres fonctions d’onde s’expriment de la manière suivante :



u Le calcul de l’indice de liaison donne 0,67 pour chacune d’entre elles.

u Représentation des fonctions :





0,000 000 0001 mètre

L'atome de carbone, ingrédient essentiel à la vie, n’est presque composé que de vide. Un nuage de six électrons chargés négativement tourne en orbite autour du noyau chargé positivement.




study Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirei

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 19 Nov - 7:43

Bonjour à tous,

Je crois mirka que vous avez oublié les résultats dans votre explication sur la constitution atomique.

Deja que je n'arrivais pas à comprendre Marcaz lol....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ION

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 19 Nov - 9:59

Idem!

Je n'ai rien compris mais ça a l'air très intéressant en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yima

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 19 Nov - 14:51

Tous les voyages toutes les expériences et connaissances sont basé sur les mathématiques des cycles,

Cet approche est né avant même que des habitants soit placé sur cette planète et il a eu des tentatives a des époques dans les premières civilisations sur terre afin de et pour tenter d'expliquer au genre humain ces notions on retrouve des traces de ces connaissances dans les étoiles et dans l'ancienne Grèc,

Alpha, oméga, beta, epsilon, etc

Le principe est basé sur la première équation du voyage dans les étoiles loi simplifier par le triade de base soit 3 plus une unité, donc 3 Plus 1

Comme tout tends vers l'unité totale et individuelle cette loi de base ce retrouve dans toutes les sphères d'apprentissage, donc relier au taux vibratoire défini par un cycle occupé a vibrer dans un état x, y, et z etc.

Nous observons ce phénomène scientifiquement mais aussi dans les univers du plan physique jusqu'au bout du bout de l'unité originelle ou pour atteindre cette unité il faut effectivement dépassé les premières équations

Donc il semble avoir un multiple commun

3 plus 1 si tu additionne 3 + 3 tu obtiens 6 plus un ainsi de suite pour tendre vers l'infinie ou l'unité originelle.

Le plan qui est décrit dans votre charte au 12 niveau serait 6144 cycle plus 1 sous la règle du cyclique

Sous la règle triade ce niveau serais de type 60 cycle plus un du au dominateur expodentiel.

Car le prochain cycle dépassant le plan du niveau antérieure soit le deuxième triade cyclique il serais de 120 cycle plus un le prochain de 240 cycle plus un etc

Ce qui explique la capacité du ou des voyageurs en regard avec la Grande Vie un moyen de déplacé ces propres particules ou atomes ou énergie etc.

Plus le cycle est bas plus il est matière l'homme cherche a voyager avec des engins spatiaux,

Le système est basé sur la fréquence sonore ( le bani ) dans certains textes antérieure a la naissance des religions le SON, le son sert de transfert des informations en provenance de la source que vous nommé Dieu , pour ma par nommé Unité de Vie Originelle, qui dépasse le cadre physique du au taux vibratoires etc.

A ceci il a le gyroscope des voyageur relier a la vision ou perception basé sur le triade les trois ( éclairs ) comme pour les GPS moderne qui sont activé par le son reçu et les sauts ou bond ou perception directe les éclairs selon leur cycle apporte au voyageur le moyen de ce localisé dans son propre cheminement mais aussi par rapport a son bagage comme voyageur, dans toutes les manifestations.

Les trois éclairs deviennent six a une période ultérieure dans le cheminement, etc ele sont releir a la structure des ADN a multiple palier.

L'homme par la pensée a toujours tenter d'expliquer les mondes et les voyages de conscience.

Pour ma par a vivre des voyages éveillé et depuis longtemps une tentative de rendre plus simple les principes de base qui en fait son trop simple même,.

Si on veut trop expliquer en définissant le décor il faut naturellement simplifier la seul réponse pour bien comprendre. Pas évident je vous le confirme.

Le tout afin de voyager ce qui doit permettre un déplacement de la particule ( pour certain divine ) ou tous autres appellation ....

Il reste a traiter de la lumière l'emprunte, la marque, la lumière donne les révélations, informations, apprentissages etc, aux voyageurs, mais souvent de ramener, l' information a un dimension moin vibratoire cause des problèmes d'ordre de traduction, nul doute le mental ne sera au grand jamais un bon outil de communication, car au lieu de simplifier, il organise de telle sorte que personne ne peut saisir le raisonnement dans la finalité.

Par expérience touché par la lumière un être ne peut transmettre qu'une pâle expression du voyage du au taux vibratoire, ce n'est pas pour rien que certains êtres humain sur terre ont fait l'ascension, ceci aurait du être acquis naturellement .

Sur notre planète dans notre galaxie et ou dans tous les mondes dit physique....il en ainssi dans chaque plan..

Mais pour maintes raisons on nous a mener sur une autre voie, par contre plus de gens déciderons d'ascension plus la terre désirera cette équation , les planètes ont aussi ce droit, tout tends vers cette équation du plus complexe au simple plus .

Il existe un autre règle fort simple par le principe de l'ascension ou peut contrôler le principe de tel sorte que tu peut déplacer d'un point a un autre point donc partir de la terre et prendre pied sur une autre planète habitable .. Les érudits appellent ce principe la bilocation spontanée. Déplacement global de l'être dans son entier.

J'espère que vous vous torturerais pas trop le mental mais pour ceux qui voyage déjà ou en devenir une façon d'être plus vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 3:46

Bonsoir à toutes et à tous !

Je reviens avec mes créations "Fleur de vie" en couleur. Beaucoup de travail et je ne suis pas satisfaite !










flower A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirei

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 7:40

Bravo pour ce fabuleux travail mirka. Je me demande si il existe une image en mouvement de ce symbole..je vais chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 8:44

Merci mille fois, Mirka d'accomplir un superbe travail avec la Fleur de vie dynamique. Je vais m'en servir. cheers

Merci Mirka car sans toi, mon message sur la construction et les images de la fleur de vie dynamique serait passé quasiment inaperçu.
Très peu de réactions à tes merveilleuses réalisations aussi. Vraiment dommage !

Tu as saisi que c'était un symbole de base de la Vie.

Mais tu peux aussi mélanger les couleurs froides et chaudes aussi.

Seirei, je crois que vous ne trouverez que la fleur de vie de Drunvalo sur le net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ION

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 11:30

Encore bravo Mirka! Superbes réalisations!
Tu n'es pas satisfaite? Par les couleurs peut-être? Parcequ'au niveau des formes c'est magnifique! La fleur de vie de Drunvalo fait pâle figure à côté! D'ailleurs on peut se demander si la fleur de vie qui lui a été transmise initialement par les deux anges n'était pas celle transmise ici par Marcaz justement... avant que Thot ne lui suggère certaines modifications...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 16:12

Bonsoir,

Merci à vous et plus particulièrement à Marcaz40 pour ses instructions.

[b]deux anges n'était pas celle transmise ici par Marcaz justement... avant que Thot ne lui suggère certaines modifications...

Ah, mais j'ai un ANGE !
AVE MARIA pour les couleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
prema



Nombre de messages : 17
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Jeu 22 Nov - 19:03

Mirka, très beau ton travail sur la Fleur!!
Quel logiciel utilises-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sathyadas.blogspot.com
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Ven 23 Nov - 12:00

Avant de développer les merkabas (au niveau de l'Humain), voici deux messages à propos de vision subtile.
Il ne s'agit pas de sens supérieurs, juste une extension des facultés de perception du sens de la vision (mais qui concerne d'autres organes que les yeux physiques), de même que les 4 sens "communs" qui peuvent aussi être affinés et percevoir un spectre fréquentiel beaucoup plus étendu que ce qui est communément admis.
Puisqu'il s'agit de structure "subtile", d'abord un peu de développement sur ce qui est appelé communément "troisième oeil".

Cette vision subtile s'active en stimulant la liaison (et le fonctionnement) de trois "organes", la "triangulation glande pinéale - chiasme optique - hypothalamus".

Cette activation peut se faire de différentes manières, même sans forcément chercher directement à l'activer ou à en connaître même l'existence !

Cependant, il existe évidemment des méthodes, par le biais d'induction pinéale de symboles précis, et la circulation consciente d'énergies de certaines fréquences (et donc couleurs, ici bleu argenté scintillant) entre ces trois centres qui permettent d'accélèrer cette activation.

Mais le but n'est pas de forcer l'acquisition de facultés qui sortent de l'ordinaire, ça n'a aucun intérêt évolutionnaire si ça ne s'inscrit pas dans une démarche holistique de développement, de purification intérieure et d'expression de nos capacités latentes.

Il ne s'agit pas ici de rechercher le sensationnel !

Je reviendrai sur la glande pinéale ultérieurement.

Quant à l'hypothalamus, il représente le contrôle de l'activation de cette faculté et le chiasme optique permet l'expression de cette faculté, appelée "troisième oeil".

La glande pinéale est, quant à elle, comme vous le savez sûrement, liée et réceptrice des énergies du 7° chakra de la couronne.

-----------------------

Mais il existe aussi une faculté de perception encore plus subtile, quasiment inconnue, appelée "yeux de Ra". Elle permet de déceler des fréquences encore plus hautes et donc des organes subtils indétectables, même par le 3° oeil.

Je la décrirai une autre fois.

Mais déjà, vous savez peut-être que Ra est lié au lynx.

On retrouve le lynx aussi chez les Grecs en tant que symbole du soleil (cf. interprétation cabalistique de ce nom dans le topic sur l'Alchimie : le soleil, le sol-eil, le seul-oeil, l'oeil illuminé et perçant, pénétrant tout mystère, le scrutant et l'analysant pour en faire ressortir la quintessence).

En Egypte antique, le lynx est associé à Ra, ce qui est la même chose que chez les Grecs, ce qui est logique puisque les Mystères grecs descendent de l'Initiation égyptienne.

Tout ceci est évidemment à mettre en rapport avec la vue extrèmement perçante et fine du lynx...

Bonne journée. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Ven 23 Nov - 17:02

Bonsoir,

Prema, pour l'animation j'ai téléchargé un petit logiciel gratuit pendant 30 jours

http://www.vivre-au-quotidien.com/le-monde-du-t
-l-chargement/animation-2d-et-3d/gifmoviegear4.htm

GIF Movie Gear est un logiciel d'animation GIF extrêmement intuitif, simple et facile d'utilisation, grâce à ses puissantes fonctions. L'optimisation des palettes et la réduction impressionnante de la taille des animations, les rendront encore plus efficaces.






-------------------------------------------
Merci Marcaz40/ Il faut pénétrer dans le coeur 'vide' d'un atome !

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Ven 23 Nov - 17:45

Avec VP-EYE on peut obtenir les effets sur l'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Ven 23 Nov - 23:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ION

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Sam 24 Nov - 17:42

Sympa ces videos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ION

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Sam 24 Nov - 17:52

Bonsoir Marcaz,

Quels sont ces symboles qui permettent de réactiver ces 3 centres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirei

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Mar 27 Nov - 9:18

bonjour à tous,

Je met ici mes investigations sur la triangulation dont parle marcaz :

la glande pinéale :

C'est un petit organe situé au milieu du cerveau qui secrète la mélatonine (la mélatonine appelé l'hormone du sommeil sert à réguler le rythme chronobiologique).

Chez les oiseaux, la glande pinéale est située juste sous la surface du crâne d'où elle capte l'intensité lumineuse extérieure et permet ainsi d'ajuster le rythme circadien
Avec une approche plus générale, l'embryologie et l'anatomie comparée vont jusqu'à la dénoncer comme le troisième œil avorté des vertébrés, qui est d'ailleurs un œil véritable chez certains lézards et chez le sphénodon.

On apprend donc que celui-ci est une sorte d'oeil. La glande pinéale est très connu car Descartes en a fait l'hypothèse du siège de l'ame par des théories qui sont a peu près obsolète ( celui-ci pensait que cette glande n'était pas conjugué, alors qu'elle l'est.)

Certains parlent donc de troisième œil ou œil pinéal qui est chez les animaux un organe photosensible situé sur le haut du crâne (comme dit plus haut)

L'hindouisme représente Shiva avec un tel attribut et certaines croyances actuelles avancent que les humains auraient aussi un tel organe sous forme de vestige.

Une secte appelé le "Discordianisme" (religion américaine basé sur les croyances du bien fait du chaos et de la "discorde") pense que cette glande secrète aussi du DMT (Diméthyltryptamine, psychotrope qu'on retrouve dans certaines plantes hallucinogènes) et serait responsable des rêves et permettrait même de communiquer avec la déesse Eris (déesse grec de la discorde)

Voici quelques mythes trouvé sur internet :

Certains cultes initiatiques, tels que le Tantrisme, le Kundalini et le Gnosticisme, reconnaissent le rôle de la glande pinéale dans l'évolution spirituelle. La force vitale spirituelle/instinctive était vue comme un serpent, à cause de sa structure physique s'étendant des organes génitaux, à travers la colonne vertébrale jusqu'à son unique œil "qui voit tout" dans la glande pinéale.

Ces systèmes spirituels focalisant autour de l'augmentation de cette primordiale énergie serpentine, basée dans les organes génitaux et au centre du procédé procréatif. A travers certaines pratiques Yogiques cette énergie peut être renversée et forcée à monter la colonne vertébrale jusqu'au cerveau, où elle est réputée causer "l'illumination".

Dans le système du Kundalini, qui possède sept centres énergétiques distincts, la glande pinéale a été variablement identifiée avec le "Chakra Ajnes" et alternativement le "Chakra Sahasrara". À la fois les textes mithraiques pré-Chrétiens et Gnostiques du deuxième siècle font aussi distinctement référence à la glande pinéale en relation avec sept centres énergétiques distincts et cette énergie serpentine.

De façon non surprenante, une expérience commune de ceux qui ont élevé leur Kundalini est la vision d'une toute consumante flamme blanche. Plus important encore, le dévoué qui élève avec succès le Kundalini expérience un radical changement de conscience, oblitérant le sens de l'individualisme, et entre dans le Nirvana.

Une autre référence potentielle à cette curieuse petite glande peut se trouver à la fin du Livre des Révélations du Nouveau Testament, où il est dit que l'élu connaîtra Dieu intimement, "son nom sera dans leurs front", qui est exactement où la pinéale se situe profondément. En notant la forte connexion de la glande avec la lumière, le reste du passage est intéressant : " Il n'y aura plus de nuit, ils n'auront pas besoin de la lumière d'une lampe ou de la lumière du soleil, puisque le Seigneur Dieu leur donnera la lumière".

De la même façon dans la tradition cabalistique, l'homme archétype primordial, Adam Kadmon, rayonne d'une lumière provenant de son front qui était riche en dessins complexes et en symboles linguistiques. Une imagerie similaire est présente dans la tradition Persienne du fluide sacré ayant l'apparence de lumière, la "vivifiante et spermatique" xvarenah. "Ahura Mazda est proéminament le possesseur de xvarenah, mais cette "flamme" jaillit aussi du front de Mithra et comme une lumière solaire émane du front des souverains."




Le chiasme optique :

Il permet de "rassembler" les informations croisées de chaque rétine pour former une image "correcte" pour le cerveau (interprétation de l'image)

Hypothalamus :

Structure située au dos du thalamus ( bas du cerveau, voir image) qui régularise le sommeil, l'activité sexuelle, la faim, la soif et les émotions.

Il orchestre le lien entre système nerveux et système hormonal en sécrètant des hormones destinées à agir sur d'autres glandes (notamment l'hypophyse) qui à leur tour sécréteront d'autres hormones qui agiront sur certains organes (ovaires, thyroïde...).




Marcaz, vous dites "Tout ceci est évidemment à mettre en rapport avec la vue extrèmement perçante et fine du lynx..."

D'après Wikipedia, le lynx a certes la faculté de voir dans le noir aussi bien que le chat mais pas mieux( ce qui explique déjà l'association de cet animal avec une divinité qui voit "tout") cepandant il n'aurait pas une vue diurne exceptionel.
Il y a par contre cette légende que j'ai noté et que peut être vous pourriez en préciser l'origine : "On croyait que ses yeux étincelants voyaient à travers les murs; et l'on attribuait à cet animal des pouvoirs extraordinaires, comme celui qui aurait eu son urine de se changer en une pierre précieuse appelée lyncurium."

Voici une légende grec sur le lynx : Le lynx tire son nom de celui d'un héros grec : Lyncée, pilote des Argonautes partis à la recherche de la Toison d'Or ; et, doté, d'après la légende, d'une vue perçante.
Quant a la profondeur de son regard, elle semble due aux bandes noires et blanches qui cerclent ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Mar 27 Nov - 11:40

Merci Seirei pour ces précisions vraiment très intéressantes.

Le lynx, c'est par rapport à l'autre vision utilisant ce qui est appelé "yeux de Ra" dans le message à suivre.

La toison d'or, c'est le corps d'immortalité, appelé par certains "corps de gloire" ou "corps solaire".
C'est le corps transfiguré, c'est l'aboutissement ultime de la démarche alchimique.

Le lynx est lié à Ra.
Voyez toutes les correspondances ici (lynx, Ra, soleil, toison d'or).

-------------------

Pour le symbole, je le posterai quand mon scanner sera en ordre de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AMBRE/Ankh

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 55
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Mar 27 Nov - 14:38

super dossier ici aussi,toutes mes recherches de ces dernères années!

http://antahkarana.forumzen.com/l-eveil-de-la-kundalini-f5/

- La Voix et les chakras -

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antahkarana.forumzen.com/
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Sam 1 Déc - 8:49

Bonjour à toutes et à tous !

Je viens de trouver cet article


La Pinéale, la Mélatonine et les Rythmes Biologiques.

--------------------------------------------------------------------------------



Paul Pévet


Neurobiologie des Rythmes, UMR 7518 CNRS-Université L. Pasteur, Strasbourg, France.


C'est en 1935 que Jacques Benoît démontra que la lumière était capable de stimuler le développement testiculaire du canard et qu'il développa le concept d'un axe photoneuroendocrine. Nous savons maintenant que la glande pinéale, du moins chez les mammifères, est un des éléments clefs de ce système photoneuroendocrine.


L'existence de la glande pinéale (ou épiphyse) est connue chez l'homme depuis l'antiquité et diverses fonctions lui ont été assignées au cours des siècles dont la plus fameuse est, selon Descartes, d'être le siège de l'âme. Ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle, suite à plusieurs observations cliniques, qu'une action endocrine fut suggérée. En 1898, Heubner décrivit le cas de jeunes enfants présentant une puberté précoce, trouble qu'il associa à un hypopinéalisme résultant d'une tumeur épiphysaire. Dès lors, la pinéale fut perçue comme une glande endocrine exerçant un effet inhibiteur sur l'axe reproducteur via la sécrétion d'une hormone antigonadotrope. Par la suite, l'existence de relations pinéale-activité sexuelle fut confirmée et jusque dans les années 1970-1980, de nombreuses équipes cherchèrent à identifier l'hormone antigonadotrope. Il faut rendre ici un hommage particulier à Mme A. Mozskowska, du laboratoire de J. Benoît, qui y consacra sa vie scientifique.

Des fractions peptidiques ou protéiques actives sur l'axe sexuel furent isolées de divers extraits épiphysaires. Dans les années 1970-1980 une série de publications présenta la vasotocine comme l'hormone antigonadotrope de la glande pinéale. J'ai pu infirmer ce résultat en démontrant que les activités biologiques décrites s'expliquaient en fait par la présence de vasopressine et d'oxytocine dans des fibres nerveuses originaires de l'hypothalamus. Ce résultat est à la base des travaux actuels sur le rôle des innervations peptidergiques dans la glande pinéale, un axe de recherche important du laboratoire.

Au cours des années 60 il s'est avéré que des corrélations épiphyso-gonadiques nettes ne pouvaient être mises en évidence que dans des situations physiologiques particulières, notamment celles induites par des manipulations de l'environnement. L'expérience princeps qui a permis la compréhension du rôle exact de la pinéale (18 ans plus tard) date des années 1964 (Czyba et Girod en France) et 1965 (Reiter, USA). Chez le hamster doré, l'inhibition sexuelle consécutive à l'exposition à l'obscurité n'est plus observée après l'ablation de la pinéale. Le résultat fut interprété en utilisant le concept de l'époque : l'obscurité stimulerait la synthèse par la pinéale d'une hormone antigonadotrope. Après pinéalectomie l'inhibition sexuelle n'est pas observée car la source de l'hormone antigonadotrope est tarie.

La mélatonine avait été isolée et caractérisée en 1958. L'observation que la quantité de cette hormone était plus importante la nuit que le jour permis de penser qu'à côté d'hormones peptidiques, la mélatonine pouvait aussi être une hormone antigonadotrope. Effectivement, une vingtaine d'années plus tard (1976), un effet "antigonadotrope " de la mélatonine a pu être mis en évidence, mais dans des conditions si particulières, que le concept même d'hormone antigonadotrope a progressivement été remis en question. En effet, d'une part la pinéalectomie n'entraînait des effets observables que par rapport à des réponses photopériodiques, et d'autre part, si la mélatonine pouvait effectivement agir sur l'activité des gonades, ce n'était que chez des espèces photopériodiques. Nous savons aujourd'hui que le rôle de la pinéale est de permettre l'intégration du message photopériodique, ce qui a été expérimentalement démontré dans les années 1980-1983. La glande pinéale est donc un des éléments de l'axe photoneuroendocrine qui, avec une ou des horloges biologiques, divers noyaux hypothalamiques, la pars tuberalis de l'adénohypophyse et probablement d'autres structures, permet l'anticipation et l'adaptation des êtres vivants aux variations journalières et saisonnières de l'environnement.

Les horloges biologiques sont le siège de manifestations rythmiques qui persistent en situation d'isolement (prouvant ainsi leur nature endogène) avec une période proche de 24 heures (horloge circadienne). Elles sont entraînées à 24 heures précises par divers synchroniseurs externes, en particulier le cycle jour-nuit. Les mécanismes moléculaires impliqués dans la genèse des rythmes commencent à être compris. Plusieurs gènes " horloge " ont été identifiés (Clock, Per1, Pe2r, Per3, Tim, Bma1l, Cry1, Cry2, etc.) que l'on retrouve d'ailleurs dans tous les ordres du vivant). Ces gènes codent pour des protéines facteurs de transcription formant deux boucles d'autorégulation, l'une négative et l'autre positive, qui sont à la base de l'oscillation circadienne. A partir de là, il nous faut savoir et comprendre comment les mécanismes moléculaires peuvent engendrer au sein d'une horloge multicellulaire un signal circadien unique, comment les horloges distribuent ce signal circadien et comment celui-ci est intégré et interprété aux divers niveaux d'organisation de l'organisme. Il nous faut également déterminer comment les horloges elles-mêmes sont synchronisées par les divers facteurs de l'environnement et comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués. Reste aussi à déterminer comment, à partir du système circadien, est construit et distribué le message photopériodique impliqué dans le contrôle des fonctions saisonnières.

Chez les Mammifères, l'horloge circadienne est localisée dans les noyaux suprachiasmatiques de l'hypothalamus. Le rôle des fibres afférentes glutamatergiques, NPYergiques et 5-HTergiques ainsi que les mécanismes moléculaires impliqués dans les mécanismes d'entraînement par les facteurs photiques et non-photiques sont activement étudiés. Une fois construit, le signal circadien est transmis à d'autres structures du cerveau par la libération rythmique de différents neurotransmetteurs (en particulier GABA et Vasopressine) au niveau des terminaisons nerveuses efférentes. En ce qui concerne la pinéale, à partir des noyaux suprachiasmatiques, les informations photiques sont transférées par une voie polyneuronale se terminant par des fibres noradrénergiques originaires des ganglions cervicaux supérieurs. Dans la glande pinéale, le message nerveux se traduit en un message hormonal, la sécrétion rythmique de mélatonine. La régulation de cette sécrétion est très complexe tant au niveau moléculaire que cellulaire. L'expression du rythme de mélatonine dépend des noyaux suprachiasmatiques, mais la durée de cette sécrétion nocturne est proportionnelle à la longueur de la nuit. Ce sont les changements de la durée et de l'amplitude de cette sécrétion qui permettent à l'organisme de mesurer la photopériode. Ces variations saisonnières du rythme de sécrétion nocturne de mélatonine dépendent, pour partie, d'une régulation particulière par les neuropeptides de l'enzyme finale de la synthèse de mélatonine, l'hydroxy-indole-O-methyltransférase. La question du lieu de construction du message photopériodique reste ouverte. L'horloge circadienne, dont l'activité elle-même dépend de la photopériode, semble être impliquée mais d'autres structures, comme les feuillets intergéniculés latéraux du thalamus ou la pinéale elle-même, jouent un rôle plus ou moins important selon les espèces. La façon dont l'organisme interprète les variations du pic nocturne de mélatonine fait toujours l'objet d'une recherche intense. L'hormone agit par l'intermédiaire de récepteurs membranaires couplés à des protéines G (mt1 et MT2 clonés à ce jour chez les Mammifères ; un autre type de récepteur MT3 a également été cloné) et des récepteurs de la mélatonine sont présents dans de nombreuses structures cérébrales et périphériques. Il est à noter, qu'en fonction des espèces, il existe une très grande variabilité dans le nombre et la nature des structures cérébrales concernées. La pars tuberalis de l'adénohypophyse, qui contient une forte densité de récepteurs, est impliquée dans la régulation saisonnière de la sécrétion de prolactine, alors que l'hypothalamus médio-basal serait impliqué dans le contrôle saisonnier de la LH. En fait, il apparaît que, pour assurer le contrôle photopériodique d'une fonction saisonnière donnée, la mélatonine doit agir simultanément sur plusieurs structures cérébrales.

Des récepteurs de la mélatonine sont aussi présents dans les noyaux suprachiasmatiques de la plupart des espèces. Ceci suggère un effet de rétrocontrôle de la mélatonine et permet de penser que la mélatonine exogène est capable d'agir sur le fonctionnement de l'horloge (propriété chronobiotique). Expérimentalement, nous avons effectivement pu montrer que cette hormone est capable d'entraîner l'activité locomotrice circadienne de différents rongeurs et que cet effet est aussi dépendant de la durée d'administration de l'hormone. La synthèse de mélatonine est sous le contrôle des noyaux suprachiasmatiques. Le rythme de sécrétion de mélatonine peut donc être utilisé par l'horloge pour distribuer, par voie endocrine, son message circadien. Toutes les structures qui contiennent des récepteurs de la mélatonine, dans le système nerveux central et à la périphérie, sont donc potentiellement des structures cibles, nécessaires à l'organisation circadienne de diverses fonctions. La sécrétion nocturne de mélatonine, de par son expression rythmique, apporte donc un message à la fois saisonnier et circadien qui permet à l'organisme de s'organiser temporellement.




Paul Pevet - 2001


http://wcentre.tours.inra.fr/societeneuroendocrino/jb_2001.htm








Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Dim 2 Déc - 5:17

Bonjour à toutes et à tous !

Ce vidéo montre les YEUX DE RA

http://www.dailymotion.com/group/euphoria4ever/featured/
video/x3kjr2_chakra-kundalini_creation

Bonne journée flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirka

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : France Centre
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 3 Déc - 6:33

Bonjour,

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/
homme/d/crop-circles-les-extraterrestres-sont-ils-artistes_12334/

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirei

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Lun 3 Déc - 10:27

Bonjour Mirka,

Cette remarque n'est surtout pas à prendre méchament mais serait-il possible d'agencé vos réponses de manière plus clair et ordonnées ? C'est uniquement dans un soucis de lisibilité du topic. Je pense par exemple qu'il est inutile de copier coller un article en entier si il y a un lien directe sur celui-ci.
Et l'une de vos réponses avec des calculs très complexe n'a pas eu d'explication clair.

Je ne cherche pas à vous blesser mais je pense aux futurs lecteurs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
prema



Nombre de messages : 17
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   Mar 4 Déc - 8:12

L'article sur la glande pinéale me fait penser à cette technique utilisée par Mantak Chia, maitre de Chi Cong, qui consiste à s'enfermer plusieurs jours et nuits dans une pièce complètement obscure et ainsi provoquer des réactions d'"illuminations" dues à la glande pinéale.
Vous pouvez trouver plus de détails sur un moteur de recherche en tapant "dark room".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sathyadas.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Structure et multi-dimensionnalité des mondes et de l'Humain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» renseignement sur la structure grammaticale d'une phrase interrogative
» Multi injection de tension dans un alim de commande
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» Structure minimaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: