WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mar 29 Avr - 8:19

Bonjour Marcaz,

Heureuse de te lire à nouveau et merci à toi !

Citation :
Il faut inclure aussi dans le travail spirituel quotidien (pour ceux qui en ont un) les Animaux et penser à eux en les bénissant au long de la journée.

Ce matin lors de la méditation matinale en pleine nature, j'y associais l'aide au règne animal. Spontanément un chien ami est venu me retrouvé. Bel apport d'âme puisqu'il fût un chien abandonné recueilli alors qu'il errait au bord de la route depuis plusieurs jours, il m'a accompagné pour la suite de la méditation.

------

Belle poursuite de ton oeuvre de gardien, à bientôt sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mar 29 Avr - 11:04

Bonjour Brena,
cette rencontre montre l'authenticité, la spontanéité et l'honnêteté de ta démarche.
Ca me rappelle aussi Deepfield et ses témoignages de contact et de synchronicité avec les Animaux.

Les animaux réagissent à des choses simples mais ô combien importantes qui ont trait à la profondeur d'un être vis-à-vis d'eux.
Ils ne se trompent pas quant à la nature intérieure et aux intentions véritables.
Ils sont dans le présent, ils communiquent (communient plutôt...) en permanence avec tout ce qui les entoure (environnement : autres animaux ; végétaux ; minéraux ; élémentaux ; empreintes éthériques d'autres animaux ou autres ; forces telluriques ; communication journalière avec le Déva pendant le sommeil ; familiarité consciente [à leur niveau] avec "l'au-delà" ; grande mémoire se rapportant aux lieux, aux personnes ; Intuition [et non pas ici Instinct seulement] très développée pour les plus évolués, qui se sont déjà bien individualisés, etc...) , ils ne sont jamais isolés dans une carapace d'illusion égotique et enfermés sur eux-mêmes comme beaucoup d'Humains à présent.
Que le temps de l'ouverture et de la libération de l'Humain sera belle à voir ! Les Animaux ne le craindront plus alors, comme c'était le cas avant, il y a bien longtemps, où l'Humain, à la suite de certaines intrusions, a commencé à devenir prédateur et à goûter à la viande !

Je pense que j'en parlerai dans un autre sujet. C'est un sujet très riche que la vie intérieure des Animaux, leurs attentes par rapport à l'Humain, pour certains, car c'est à la fois un tremplin formidable pour eux, qui exerce sur eux un magnétisme irrésistible mais qui en même temps est très déroutant pour eux car souvent faisant preuve de contradiction, de cruauté, de non-amour et de superficialité.

Saviez-vous qu'il existe des Animaux dont l'état de conscience est déjà très avancé qui ont décidé de ne plus cotoyer l'Humanité, de s'en préserver au maximum car la considérant comme polluante et déstructurante ?

Enfin bon, ce n'est pas le sujet de ce topic...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mar 29 Avr - 11:38

Citation :
ce n'est pas le sujet de ce topic...
mais c'est ton topic, Very Happy
puis tu peux en ouvrir un autre Wink

Ce contact simple est vrai avec les animaux nous permet de retrouver notre innocence d'âme et communier simplement avec la nature, dans un présent pur, sans dispersion mental.
Alors la méditation nous permet d'unir plus justement tous les mondes.

Merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mar 29 Avr - 16:55

Tenez,
voici ce que devraient être tous les rapports entre Humains et Animaux.

Ca viendra et plus vite que l'on peut le croire maintenant...

Appréciez !! C'est juste ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic605

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mer 30 Avr - 9:53

Merci Marc pour la video, je l'avais deja vu, quelle belle communion entre l'homme et l'animal, qui plus est avec un lion sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Jeu 1 Mai - 14:58

Merci Marcaz pour les précisions sur les Dragons, cela m'a bien surprise.
Je reste sur ma faim à propos des dragons cornus... scratch
Et de ces symboles bicéphales (oiseaux à deux têtes), il paraitrait que le Sphinx avait aussi deux têtes dans sa version originelle. (?)

Pour ce qui est des animaux, vu que j'ai été élevée avec les chiens, et que j'en ai toujours eu (je ne peux imaginer une vie sans animaux), je me suis demandée s'ils ne pompaient pas certaines de nos énergies (malheureusement pour eux, pas les "meilleures", je pense à celle d'angoisse par exemple) et ne nous en communiquaient pas d'autres à la place...
Actuellement une horrible période de chasse aux phoques a repris (depuis un mois je crois)...
No
Ah et puis, je ne vois pas trop pourquoi l'état de conscience humain serait plus avancé que celui des animaux, je ne comprends pas trop pourquoi cela est parfois divulgué dans des livres dit de "sagesse".
Pour ce qui est de la video du lion qui fait un gros câlin, curieuse synchro : un intervenant l'a postée sur OVDT le soir même où tu l'as posté ici. Very Happy

En tous les cas un sujet de ta part sur les animaux serait passionnant, il me tarde que tu le crées. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic605

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Jeu 1 Mai - 20:13

Satyneh a écrit:

Actuellement une horrible période de chasse aux phoques a repris (depuis un mois je crois)...
No

J'ai recu un email pour une petition contre cela. J'ai vu des photos horribles de bebes phoques ayant succombés aux coups des hommes (peut-on les appeler Homme ?), j'en avais froid dans le dos. Je me permets de donner l'adresse de la petition pour lutter contre ce massacre : http://www.stoppezlachasseauphoque.ca/site/apps/ka/ct/contactcustom.asp?c=gkIVLaMVJxE&b=453649
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 7:09

Je viens de signer, Loic.

Avant de parler des "droits de l'homme", Rolling Eyes (ce qui en plus est une connotation masculine... ça serait mieux "droits de l'Humain"), que l'humain devienne Humain d'abord et là, on pourra parler de "Droits de l'Humain".
Et il serait bien d'y inclure "Droits, Devoirs et Responsabilités de l'Humain" qui en feraient alors toute la beauté et la noblesse.

Mais ceci n'aurait pas même pas besoin d'être écrit normalement...

Il n'y aura pas respect des "droits de l'homme" tel que c'est intitulé dans l'Humanité tant qu'elle s'arrogera le droit de ne pas considérer les droits des animaux, par exemple et le respect que mérite les autres créatures. C'est incontournable !

Cest une loi de causalité et en plus, c'est une "justification" que donne certaines entités déchues comme les Zétas pour dire que les Humains agissent de façon intrusive et destructive eux aussi, qu'ils montrent l'exemple.
Ils n'ont pas tort, sur le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 10:09

Je n'ai pas compris Marcaz, ta remarque sur la manipe des Zétas par le biais des Droits de l'Homme.

J'ai pétitionné aussi... dans l'émission il était dit par les chasseurs que les "pressions internet" leur causait du tort (si j'ai bien capté), alors j'espère que cela aura du poids.

Concernant les possibilités de l'humain d'être sensibilisé aux souffrances qu'ils causent aux animaux, j'ai lu un article il y a qq semaines, en cherchant autre chose) qui dénonçait essentiellement un problème de domination, avec la proposition d'agir dés à présent afin de plus continuer dans cette optique, en voici des extraits (il fait surtout référence aux mythes de la "nature" qui prétextent de tels agissements... racistes en fin de compte : l'élitisme humain aboutirait à ne pas prendre en compte des droits des animaux)

Citation :
Jeremy Bentham formulait en ces termes les objections que soulève une telle attitude :
« Les Français ont déjà découvert que la noirceur de la peau n’est en rien une raison pour qu’un être humain soit abandonné sans recours au caprice d’un bourreau. On reconnaîtra peut être un jour que le nombre de pattes, la pilosité de la peau, ou la façon dont se termine le sacrum sont des raisons tout aussi insuffisantes pour abandonner un être sensible au même sort. Et quel autre critère devrait tracer la ligne infranchissable ? Est-ce la faculté de raisonner, ou peut-être celle de discourir ? Mais un cheval ou un chien adulte sont des animaux incomparablement plus rationnels et aussi plus causants qu’un enfant d’un jour, d’une semaine, ou même d’un mois. Mais s’ils ne l’étaient pas, qu’est-ce que cela changerait? La question n’est pas : peuvent-il raisonner ? ni : peuvent-ils parler ? mais : peuvent-ils souffrir ? »
(...)Nous préférons hélas soupirer mythiquement après un « âge d’or » ou des « modes de vie traditionnels harmonieux » qui n’ont jamais existé, plutôt que nous battre aujourd’hui et maintenant contre les divers (et nombreux) rapports sociaux de domination, pour l’avènement enfin de mondes qui se soucient des autres mondes, de tous les autres. Eh bien, pourtant, ce n’est pas une fatalité, ce n’est pas dans notre « nature » de persévérer dans des niaiseries dangereuses !!!
Yves Bonnardel, Lyon, janvier 2005
Ceci dans un site de psycho (je ne sais même plus ce que j'y étais allée farfouiller) :
http://www.psyvig.com/default_page.php?menu=1040&page=1

Ensuite, je me demande si des Droits des Etres n'ont jamais tenté de voir le jour ?
J'ai fait une recherche et je n'ai trouvé que ça
Aperçu du Livre : L'Homme et l'Animal, un débat de société.
Je me rends compte que l'auteur (Arouna) remet en question la position de Bentham en citant le même passage cité plus haut par Bonnardel, car cela pourrait être interprété comme une seule lutte contre la douleur, en esquivant les autres droits concernant humains/animaux/environnement.
Il en arrive à proposer un champ plus large : Droit de l'environnement, et le titre du chapitre suivant s'appelle :
Citation :
"Le Contrat Naturel" :
On peut au contraire, tout en maintenant la spécificité des droits de l'homme comme celle des droits de l'animal, étendre le propos à un projet de droits de l'environnement. Une telle expansion ne vise aucunement à nier la spécificité et les droits particuliers aux animaux en tant
... mais plus d'accès au livre à partir de là.
- Un autre site où il en est question (je vois d'ailleurs pour thèmes essentiels : Dieu et révolution) >>> édit : à lire à titre informatif (méfiance) et à prendre avec pincettes, masque gants et lunettes Wink
- ici la déclaration universelle des droits de l'homme.
D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi c'est appelé "universel" si ça ne concerne que la communauté humaine.
Pourquoi ne pas tenter de monter une Déclaration des Droits des Etres, et la proposer aux gouvernements mondiaux ?
Ca pourrait être accepté, j'ai entendu des gens de 60 ans déplorer entre eux que les corridas se "perdaient" car elles n'intéressaient plus les jeunes, qui étaient trop sensibles à la souffrance des taureaux. Les consciences changent, donc... mais ça n'aide pas si les textes de lois d'une société cruelle restent d'actualité alors qu'ils deviennent de plus en plus obsolète par rapport aux mentalités de plus en plus sensibilisées et en plein changement. Wink


Dernière édition par Satyneh le Ven 2 Mai - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 10:21

Bonjour Satyneh,
merci comme d'habitude pour proposer de la documentation et des liens intéressants.

Oui, la réaction contre la corrida, c'est bien mais c'est un phénomène qui reste marginal.

Beaucoup "d'anti-corrida" mangent 2 fois de la viande par jour et ne se rendent pas compte de tout ce que ça engendre comme souffrance et ténèbres...
Ce sont des milliards d'animaux qui sont exploités et abattus par an... ppur satisfaire le goût et le conditionnement pour la viande des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 11:06

J'ai oublié ta question sur les Zétas...

Ce que je veux dire, c'est que ces entités ne sont pas comme d'autres qui veulent asservir pour asservir.

Ce sont plutôt des victimes d'une de leurs expériences personnelles (il y a un thème détaillé sur le topic d'ONCT, vers la fin sur les Zétas [les Zétas intrusifs] au 20°siècle et sur le phénomène des abductions).

Depuis, ils ont connu une sévère dégénérescence génétique et essayent de trouver des moyens pour corriger ça, mais au détriment d'autres êtres.
Ceci est uniquement motivé par ce problème.

Ce que je voulais dire, c'est que l'Humanité leur montre qu'elle pratique l'exploitation égoïste et irrespecteuse d'autres créatures comme si c'était normal et naturel. C'est un mauvais exemple donné par l'Humanité et une justification pour eux de leur comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 11:10

(édit : je répondais au post avant, n'ayant pas lu l'autre qui vient d'arriver Wink )
Oui je sais bien... et pour cause !
Je suis passée par un état végétarien (enfant malgré les punitions et forçages, et jeune adulte), puis à manger de nouveau de la viande en accompagnant mon fils (car le but était de ne pas faire comme on m'a fait : m'obliger à manger de la viande... donc je lui proposais les ingrédients les plus variés qui soient pour qu'il ait droit à ses choix, viande y compris) mais les plats de viandes n'étaient pas aussi fréquents que 2 fois par jour, puis comme il est devenu sensible lui aussi aux conditions d'abattage (et par lui-même, c'est pas moi qui lui ait présenté les choses, je voulais qu'il les découvrent par lui-même) on a tellement réduit qu'un plat de viande est devenu rare.
(J'ai des recettes qui compensent en protéine, faut que je remette la main dessus pour varier au max).

En effet ce n'est pas qu'une question de gout, (rien que de passer devant un abattoir donne le dégout), mais de conditionnement comme tu le pointes.
C'est donc aussi dû (j'en presque sûre surtout après des recherches sur Dracula) à une croyance très ancienne : absorber les ressources vitales d'un "ennemi" d'un "autre", d'un "étranger" ( donc supposé avoir des pouvoirs particuliers) permettrait d'en obtenir les "forces". Et je suppose que les rites sacrificiels qui sont encore d'actualité (que ce soit via l'abattage de masse des animaux ou via l'utilisation d'enfants) sont surtout motivés par ces croyances : c'est basé sur un principe de domination : "je te prends ce que je n'ai pas pour mieux dominer".
Il y avait un article à ce sujet sur les chinois et les Dragons, que j'avais mis dans ce topic, où l'homme, il y a des milliers d'années, au lieu de "prendre" les forces de l'animal pour lui, les vénéraient... j'ai de gros doutes sur le fait qu'on en revienne à une vénération quand-même.

Et je pense que, (au moment même où je tape ce texte) que si les gens sont de plus en plus avertis et sensibilisés, ils accepteront un nouveau texte de loi sur les Droits Universels, et que si un texte de Droits Universels qui englobe les créatures de la terre est appliqué, de plus en plus de gens seraient sensibilisés (effet boule de neige).
Pour ne pas dévier ce sujet (suis douée pour ça), je vais élaborer un embryon de projet sur OVDT, je verrai bien comment présenter, où se renseigner, comment mettre en place etc...

édit : Ok merci pour l'explication sur le comportement des Zétas, qui utilisent les c***ries des autres pour justifier les leurs Wink
édit 2 : je me demande si c'est pas ce que j'ai fait avec le coup de la viande d'ailleurs.. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic605

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 12:32

marcaz40 a écrit:


Ce que je voulais dire, c'est que l'Humanité leur montre qu'elle pratique l'exploitation égoïste et irrespecteuse d'autres créatures comme si c'était normal et naturel. C'est un mauvais exemple donné par l'Humanité et une justification pour eux de leur comportement.

C'est vrai, mais d'un autre coté si l'humain se comportent comme çelà c'est aussi a cause de toutes les deviations qu'il a subit par ces entités dechues et leurs intrusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 14:09

Certes,
mais l'Humain a la force en lui de prendre conscience de la souffrance qu'il inflige et de répandre la lumière, de devenir Gardien de la Terre et de toutes les formes vivantes sur elles.

C'est son inconscience et sa superficialité qui permettent ceci, tout comme un plus grand contrôle de l'Humanité.

C'est plus difficile mais c'est loin d'être impossible, loin, très loin de là.

Il ne faut pas exonérer la part de responsabilité de l'Humanité ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Ven 2 Mai - 15:55

Toutes mes excuses pour le site que j'ai cité plus haut (celui où il est question de Dieu et Révolution)
Je viens de le regarder 1 peu + plus en profondeur, et je crois que c'est le type même de l'exemple à ne pas suivre (même si certaines idées paraissent valables et que tout n'est pas à jeter) :
- il y a un aspect radicaliste et des termes d'une violence qui me choquent (même moi qui pourtant aime le gratiné)
- des appels à la destruction de l'Etat, société et famille (ça ne m'étonne pas que les RG les aient repérés et classés en "secte", ils parlent ouvertement de leurs démêlées avec eux).
- des propositions de manipulations génétiques sur les animaux prédateurs :
http://www.mutations-radicales.org/Pour-la-liberation-animale-et-la.html#sommaire_1
Dans ce paragraphe :
La prédation - L’entredévoration n’est pas une fatalité écologique
Citation :
Des campagnes de stérilisation sont donc envisageables pour éradiquer progressivement les prédateurs, à moins de pratiquer sur eux des manipulations génétiques visant à leur donner d’autres habitudes alimentaires. Certains vont tout de suite crier à l’eugénisme, mais est-ce qu’ils se soucient de l’eugénisme et de la sélection impitoyable menés par les éleveurs pour fabriquer des races monstrueuses pour le profit ? Il y aurait donc deux sortes d’eugénisme : un bon eugénisme, celui qui manipule et instrumentalise dans l’intérêt des humains, et un mauvais eugénisme, celui qui transforme les prédateurs dans l’intérêt des animaux chassés ?
Manipuler un corps d’animal carnivore pour qu’il devienne végétarien serait immoral, tandis que manipuler des cochons pour qu’ils grossissent plus vite et avec plus de chair consommable serait moral ? Ce n’est pas sérieux.
Mais ça ne veut pas dire que l’eugénisme pratiqué sur les prédateurs soit une bonne solution, je n’en sais en fait rien, je dis qu’il ne faut pas l’exclure a priori.
Avec pour conclusion :
Citation :
La libération animale ne doit pas viser à rendre l’homme animal, mais à « humaniser » les animaux. En prenant le mot humain au sens noble, pas dans l’aspect qu’ont pris les prédateurs actuels, qui ne méritent guère le qualificatif d’humain.
Il me semble (je ne sais pas ce que vous en pensez), vraiment, qu'il y a dans ce site une grande erreur de considérer que certains humains auraient des droits d'intervention radicale sur l'espèce humaine et animale, alors que paradoxalement ils déplorent le "spécisme." (= racisme des espèces).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Sam 3 Mai - 8:12

Revenir en haut Aller en bas
Amédée

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 64
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Sam 3 Mai - 21:07

Plus j'ai réfléchi à ces "droits de l'homme" en les confrontant à la réalité qui nous entoure, plus j'en viens à considérer qu'ils ne peuvent venir qu'après des "devoirs de l'humanité"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amedee.over-blog.net/
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 8:28

Bonjour à Tous,
par rapport au lien qu'a donné Satyneh et à ses commentaires, je la rejoins sur le fait qu'il ne faut jamais imposer quoi que ce soit, même au nom de ce qui peut être considéré comme une ouverture à l'autre, ici la souffrance animale.
Car on aboutit vite à la haine et au rejet de tous ceux qui contribuent, même inconsciemment, à la souffrance et à l'exploitation animale du seul fait par exemple de manger de la viande.
Et en entretenant la haine et la dualité, on agit à l'inverse de ce que pour quoi on croit agir, c'est-à-dire moins de souffrance sur Terre.

C'est toujours la voie de l'Amour, de l'Unité, de l'Intégration et de la Compassion qui doit prévaloir.

Toutefois, sans soutenir les moyens radicaux intolérants qu'ils proposent, contrairement à d'autres personnes qui sont majoritaires sur Terre, ils ont un engagement désintéressé dans leur existence et c'est tout de même assez rare.

Egalement, et ça a été développé ailleurs aussi, dans d'autres forums, il ne faut surtout pas prendre pour argent comptant l'ADFI et toute cette loi anti-secte, qui, sous le couvert de protection et effectivement de dénonciation de sectes qu'il vaut mieux éviter - à assise importante et déjà connues -, en profite pour ranger sans enquête digne de ce nom, approfondie et contradictoire, tout mouvement spirituel qui sort des sentiers battus.

Il faut aussi savoir qui se cache derrière de telles lois liberticides et quels sont les objectifs sous-jacents recherchés, à savoir garder le contrôle sur l'Humanité et dans quelles conditions cette loi a été votée au parlement.

L'ADFI prétendant dénoncer les dérives sectaires est une organisation qui fait partie des groupements les plus intolérants, inquisiteurs et sectaires qui existent en France.

C'est un déni de démocratie et une pure inquisition.

----------------------------------

Par rapport à l'Humanité, au départ, il suffisait à un Humain une incarnation de 40 ans pour intégrer en lui les 12 dimensions.

Ceci évidemment dans un monde sans distorsions...

Toute entité à potentiel christique est respirien de nature, c'est-à-dire qu'il vit au rythme de l'Inspir et de l'Expir microcosmiques (voir rythme de pulsation interne déjà développé dans le topic sur la multi-dimensionnalité).
Autrement dit, il ne vit que de sa respiration, il absorbe la substance de vie primordiale (certains l'appellent prana) et ne transforme ni ne détruit rien pour soutenir la vie en lui.

C'est là que l'on voit que la Terre et toutes les formes de vie sur Terre ont été profondément modifiées et sont porteuses de distorsions !!

Car l'Humain et les Animaux absorbent d'autres êtres pour les transformer en eux en énergie vitale.
C'est la même chose pour les végétariens aussi.
Cela montre que sans être déchus et sans être coupés de la Source, le lien n'est toutefois plus direct et l'énergie captée indirectement par la destruction et la transformation d'autres formes de vie.

Il faut se rendre compte que ce que l'on appelle improprement "lois naturelles de la vie" n'est que l'expression de distorsions et n'est qu'un massacre perpétuel, quand on regarde la vie sur Terre.

Evidemment, parmi les différentes façons de se nourrir, il y a des gradations par rapport aux conséquences que ça engendre.

Tout dépend du niveau de conscience de l'être qui est tué pour se nourrir.

Ainsi, se nourrir d'animaux terrestres dotés d'un niveau d'évolution déjà avancé, dotés d'une grande sensibilité et d'un plus ou moins degré d'individualisation (bovins, ovins, caprins, équidés tués de plus dans des conditions inadmissibles, chiens en Chine ébouillantés vivants ou tués à coups de marteaux sur la tête [personne ne soulève ce problème à l'aube des jeux olympiques, à part quelques organisations de défense des Animaux...], etc...) engendrent de façon évidente plus de conséquences désastreuses pour ceux qui en mangent et pour l'Humanité que de se nourrir par exemple de poissons...
Tout ceci a trait au niveau de conscience.

Ensuite, mais là, il n'y a quasiment pas de retombées karmiques (sauf le fait d'exploiter indûment, industriellement et sans respect), le fait par exemple de manger une salade n'équivaut pas à se nourrir de fruits ou d'herbes (pour les Animaux... Very Happy ), car dans un cas, on met fin à l'existence d'un végétal et dans l'autres cas, non.

Mais ce que l'on peut voir, c'est que tout sur Terre a besoin de tirer indirectement sa substance d'autres êtres, et non plus directement de la Source.

Evidemment, ceci n'est pas un discours extrémiste et il faut tolérer, aimer et accepter toute personne ou animal, quel que soit son régime alimentaire... Very Happy
Ce n'est pas un procès, loin de là, il n'y a personne à juger et personne n'a le droit de juger quiconque mais c'est pour montrer une des expressions les plus évidentes sur Terre des distorsions qui y sont présentes.

Car c'est un problème compliqué qui est le résultat d'une très longue histoire sur Terre, marqué par des distorsions et intrusions, modifications génétiques multiples et aucune entité sur Terre, à part évidemment certains rares Humains, ne peut faire autrement que de se nourrir indirectement, par l'intermédiaire de l'absorption d'autres êtres.

Ce qui est faisable, par contre, c'est de prendre conscience qu'on peut parfaitement vivre sans se nourrir du sang et de la souffrance des êtres les plus évolués, à savoir les Animaux terrestres exploités pour leur viande actuellement.
Ca ne demande pas d'effort particulier, juste la volonté de changer ses habitudes alimentaires.
Mais c'est à chacun de voir. Chacun est Libre mais Liberté implique Responsabilité, c'est-à-dire assumer les conséquences de sa façon de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delz



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 10:18

Salut Marcaz. L'important aussi comme tu le soulignais dans un autre topic c'est de manger en conscience (ce que je ne fait pas assez j'avoue).

Pour la "gradation", c'est moyennement clair dans mon esprit par contre. Perso je ne mange ni viande ni poisson mais des oeufs par exemple. Hors, si je cherche un peu, un peuple Initié comme les Cathares ne mangaient ni oeufs ni fromage mais des poissons par exemple (c'est en tout cas la version "officielle").

Difficile donc au vu de ces éléments de se faire une gradation "naturelle" (même si pour moi le vivant est "prioritaire") ou de "retombées karmiques".

Bizoux à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcaz40

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 19:59

Il y a tant de choses à dire sur la nutrition qu'il faudrait un livre...

Pour ne pas trop longtemps déborder du sujet, du titre du topic, voici un dernier message me concernant sur ce thème, dans ce topic.

La chute des Animaux est dû au comportement des Humains, eux-mêmes infiltrés.

Car l'Humain entraîne toutes les formes de vie sur Terre dans son sillage, par son potentiel christique et sa destination initiale de Gardien.

J'avais précisé déjà sur ce forum les nuances qu'il peut y avoir entre le comportement par exemple des Indiens d'Amérique vis-à-vis du Bison, leur attitude respectueuse et la communion spirituelle entre Eux et comment cela débouche sur des rapports harmonieux, non karmiques et évolutifs pour les Indiens et les Bisons.

Tout ça est très subtil et nécessite de ne pas faire de catégories grossières par rapport à ce que l'on mange.

Néanmoins, les énergies devenant de plus en plus subtiles, les Animaux n'étant pas du tout respectés et littéralement massacrés en masse pour satisfaire le désir e viande de l'Humain, il est évident que nous ne sommes pas du tout dans le cas des Indiens autrefois, très loin même...

L'habitude humaine d'absorber de la nourriture carnée a conduit à développer une sorte de bestialité et a contribué à l'alourdir (je parle d'un point de vue spirituel), c'est-à-dire à abaisser de façon sensible son rythme vibratoire d'où un cercle vicieux auto-entretenu d'enfoncement de plus en plus souligné dans la matière, ceci renforcé par d'autres facteurs déjà largement abordés dans les topics.

De plus, ceci favorise le développement de maladies et de faiblesses dont l'industrie de la viande (sic !) se garde bien de faire la publicité.

Par exemple, les cancers des voies digestives sont largement dus à l'absorption de viandes.
Cela provoque aussi des affections dentaires, la chute des cheveux et le rétrécissement de la poitrine, entravant par là-même une bonne respiration ample, etc... etc...

Il y a aussi entrave à un envol et à un développement spirituel, le rendant plus difficile.

Les animaux tués pour leur chair sont, je l'ai déjà souligné, doués d'un niveau d'évolution et de sensibilité très développé.
Ils ont de plus certains sens que l'Humain ne connaît et qui les fait pressentir intensément leur mort et surtout leur souffrance à venir et ils se battent de toute leur force.
Ils développent alors de la terreur, de la haine, qui engendrent beaucoup de toxines à plusieurs niveaux, c'est-à-dire au niveau matériel mais également à des niveaux plus subtils.
Ensuite, l'Humain qui mange de la viande absorbe toutes ses toxines, ce qui a donc des retombées au niveau physique mais aussi à d'autres niveaux de la personnalité.


Historiquement, de nombreuses civilisations ont connu des déchéances et même des disparitions à cause d'une prépondérance du régime carné.





Concernant le Poisson, c'est différent car le Poisson est beaucoup moins évolué que les Animaux terrestres, quasiment pas individualisé et avec une conscience peu développée.
Ceci est dû en grande partie au fait qu'il vit dans l'eau. Cela n'empêche pas l'existence d'Animaux très évolués dans l'eau, mais ce sont des Mammifères...

Il y a vraiment trop de choses pour expliquer pourquoi, je le ferai peut-être si j'ouvre un topic spécifique sur les Animaux (le fait d'être dans l'eau de mer ou l'eau douce a un impact aussi sur le développement de la conscience...).

Quand il est péché, quand il est à l'air, c'est comme le fait de tomber dans un sommeil progressif.

De plus, le corps humain est assez naturellement attiré par les Poissons à cause d'une force magnétique qui est en lui, qui est davantage présente encore dans les végétaux.

De plus, l'Humain aide le Poisson à évoluer en l'absorbant et ça n'a pas les conséquences désastreuses de la viande.
C'est un agrément mutuel, un pacte à un certain niveau entre l'Humain et les Poissons.

Encore faut-il que ce soit fait (l'acte d'en manger) avec reconnaissance et conscience...

Il en est autrement pour le Thon, par exemple, un peu plus évolué, quand il est tué au harpon où beaucoup de violence se produit assimilable aux abattages des Animaux terrestres.




En fin de compte, pour résumer à très très gros traits, l'important, c'est la quantité de lumière (d'un point de vue subtil) contenue dans la nourriture.

La viande, à cet égard, c'est très peu lumineux et c'est un euphémisme !!

Et même les Végétaux, cultivés et stockés dans des conditions industrielles, avec une foule de produits chimiques, en comparaison d'un fruit que l'on cueille sur un Arbre cultivé de façon biologique, ont des gradations. C'est le jour et la nuit entre ces deux exemples.

La nourriture industrielle contribue à alourdir et à matérialiser encore plus l'Humain.




Ce qui est important aussi, essentiel même, c'est la façon dont on mange.

Il faut s'efforcer de manger consciemment (en ayant au préalable béni la nourriture, ce qui est un acte alchimique déjà plus ou moins efficace selon l'intensité de cette bénédiction et la "foi" qui y est mise), avec des sentiments de reconnaissance, calmement et sans énervement, en ayant des pensées et sentiments harmonieux.

C'est loin d'être le cas souvent... et ça influe alors de façon pas très positive sur la santé de l'être à beaucoup de niveaux.

Je vais arrêter là, conscient que beaucoup de thèmes sont à développer encore, en particulier les vertus de certains Végétaux qui sont consommés ; conscient aussi du fait que les thèmes abordés dans ce message ne l'ont été que de façon très succinte et qu'ils mériteraient encore plus de détails et de nuances.

Ce sera peut-être pour le topic sur les Animaux, si je décide de l'ouvrir...

Tout le meilleur. sunny sunny sunny


Dernière édition par marcaz40 le Lun 5 Mai - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-pierre



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 20:47

bonsoir

hier j'avais trouvé sur le net ce texte qui est assez parlant

La source spirituelle du légume

par Laibl Wolf

De plus en plus, nous prenons conscience de la nature éphémère de la matière. Les particules ne sont que des ondes en habits de cérémonie et les ondes sont des particules dénudées. L’univers est plein à craquer de phénomènes où la réalité et la non-réalité, le tangible et l’illusion jouent à quatre mains. La conscience humaine se fraye un chemin dans une galerie cosmique de miroirs déformants, trébuchant sur les pièges moraux que sont la justice et l’iniquité, le bien et le mal.

Le monde que voient nos yeux et que perçoivent nos autres sens est une façade élaborée derrière laquelle s’agitent les ficelles spirituelles qui gardent intact le monde de la matière et de l’énergie. Considérez la nourriture, par exemple. Qu’est-ce qui fait pousser la plante ? L’eau ne fait que faciliter le processus biologique qui est programmé « en usine ». La terre n’est que le vecteur de la nutrition et la base sur laquelle la plante est plantée. La Kabbalah enseigne que les végétaux proviennent d’un royaume spirituel si élevé que l’âme humaine elle-même ne peut en percevoir qu’un vague reflet. Ce monde porte le nom de Olam HaTohou (le « royaume de la forme chaotique »). Le monde d’où les âmes humaines sont originaires est appelé, lui, Olam HaTikoun (le « royaume de la réparation »). Or, le premier est plus élevé dans « l’enchaînement des mondes » que le second. La source spirituelle du règne végétal est ainsi fondamentalement supérieure à celle de l’âme humaine.

Cependant, lorsque l’on considère une plante quelconque, nonobstant sa beauté et sa complexité, celle-ci ne paraît pas approcher la complexité et la profondeur que recèle l’être humain. Et pourtant, malgré cette apparente infériorité, ce sont les végétaux comme les animaux qui nous sustentent et, sans nourriture, nous ne pouvons pas vivre. En termes kabbalistiques, cela met en évidence la dépendance de l’âme humaine envers la spiritualité contenue dans la nourriture.

La ‘Hassidout enseigne que, plus une force spirituelle est élevée, plus bas elle descend se révéler. Depuis le monde de Tohou, les étincelles spirituelles descendent particulièrement bas, à tel point que la force vitale qu’elles apportent est dissimulée dans la matérialité brute de ce monde. Les végétaux et les matières inanimées sont ainsi originaires des sommets de la création au niveau du plan divin, ce qui induit leur apparente bassesse « ici-bas ».

S’il en est ainsi, comment se fait-il que l’être humain apparaissent doté de tellement plus de qualités, d’une conscience et d’une complexité tellement plus développées que celles des végétaux et autres minéraux ? Provenant du monde de Tikoun (la « réparation »), l’être humain a la capacité de raffiner l’énergie spirituelle brute de la plante pour produire les aliments comestibles. Ce n’est que dans ce cadre que la force spirituelle supérieure des végétaux et des animaux peut renforcer l’énergie vitale qui circule à l’intérieur de l’homme, satisfaisant ainsi son instinct de survie.

C’est pour cette raison qu’un nourrisson ne reconnaît ses parents et le lien qui l’unit à eux qu’à partir du moment où il a consommé de la nourriture. Il lui faut, en effet, la haute énergie spirituelle contenue dans la plante pour que le niveau de conscience de son esprit lui permette de se rendre compte de sa capacité à reconnaître, à discerner et à s’exprimer.

Le respect et l’honneur de la nourriture sont profondément ancrés dans la tradition juive. En outre, quiconque est familier avec les enseignement profonds de la ‘Hassidout et de la Kabbalah ne peut que s’émerveiller du système complexe de Berakhot et de Mitsvot qui encadrent l’alimentation dans le Judaïsme et permettent une pleine conscience de la nature spirituelle de la nourriture que nous consommons.

CONSEILS PRATIQUES : En mangeant, pensez à la force spirituelle qui unit vos aliments aux sphères spirituelles les plus élevées. Consommez cette nourriture en ayant conscience qu’il s’agit d’un don de D-ieu qui permet à l’âme de se revivifier en « empruntant » de l’énergie vitale à la plante ou l’animal concerné afin que nous puissions fonctionner correctement en tant que co-créateurs d’un monde encore inachevé.

MEDITATION : Imaginez une cascade spirituelle dont la source est située au-delà de ce que l’œil peut percevoir. Ses eaux coulent vers un monde inférieur, le monde d’ici et de maintenant, lui prodiguant le nécessaire à sa survie. Étendez cette vision à chaque cuillérée que vous mangez et ressentez le pouvoir étonnant de la nourriture de revigorer l’esprit et de nourrir le corps. Honorez la nourriture en faisant une déclaration (« Berakha ») avant toute consommation alimentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-pierre



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 21:31

Citation :
Dans le dossier d\'ouverture du tome I des \"Chroniques du Girku\" (id est \"Le Secret des Etoiles Sombres\" Very Happy ), Anton Parks discute du phénomène des religions et analyse le mot religion.

-- religio : pour la plupart des linguistes (chrétiens ), le mot religion (= religio) viendrait du verbe latin \"ligare\", qui signifie \"lier\". En effet, la religion serait ce qui relie les hommes entre eux.

C 'est en tout cas la version que nous avons tous en tête.

ce sont également les liants (ou ligands) dans le cerveau et également le phallus
s 'est en quelque sorte la clé que l\'on doit travailler pour rentrer dans le recepteur

Citation :
Le ligand et le récepteur combinent leurs fréquences identiques -— disons qu’ils frappent la même note – ce qui produit une vibration assez forte qui fait, disons, résonner la sonnette de la porte d’entrée, ce qui provoque l’ouverture de la porte de la cellule, et il y a ensuite une espèce d’échange de potentiels atomiques, qui constitue l”information qui est envoyée vers la cellule.. Ce qui se produit ensuite est absolument surprenant. Le récepteur qui a reçu un message, transmet celui-ci de la surface de la cellule vers l’intérieur de celle-ci, où le message peut changer spectaculairement l’état de cette même cellule. Une réaction en chaîne d’événements biochimiques est enclenchée: de minuscules appareils cellulaires entrent en action et, selon le message transmis par le ligand, déclenchent toutes sortes d’activités: fabrication de nouvelles protéines, prise de décision concernant une division cellulaire, ouverture ou fermeture de canaux pour les ions, ajout ou élimination de groupes de produits énergétiques comme les phosphates, pour n’en nommer que quelques unes. En résumé, tout ce que fait une cellule déterminée à un moment donné dépend des récepteurs qui se trouvent à sa surface, et de l’occupation ou non de ces récepteurs par des ligands. Sur une plus grande échelle, ces tout petits phénomènes physiologiques qui se passent au niveau de la cellule peuvent se traduire par des changements majeurs dans le comportement, l’activité physique, l’humeur et les FACULTES.

pour l 'allusion au phallus on peut songer que certaines fleurs se laissent polliniser par certains insectes et pas d 'autres
par exemple avec des mécanismes dans la fleur qui s\'adapte et
s 'enclenche a la taille ou au poids de l 'insecte
ce cas de figure est très beau sur le plan évolutif car il relie un insecte bien défini d 'avec un végétal qui l 'est également
qui renvoit bien a l adaptation de deux règne


oui satyney
jean-pierre s'est ausi pop corn Very Happy


Dernière édition par jean-pierre le Dim 4 Mai - 21:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyneh

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 21:34

Marcaz a écrit:
Pour ne pas trop longtemps déborder du sujet, du titre du topic, voici un dernier message me concernant sur ce thème, dans ce topic.
J'aimerais bien alors que ce soit plus développé ailleurs (si c'est possible Very Happy) car quand-même, vu toutes les implications sur plein de plans (de l'humain, des autres créatures, du monde), c'est Hyper important en fait !
De plus ça concerne une pratique bien concrète avec des bases bien précises, on peut ainsi agir quotidiennement sans trop se perdre dans des considérations vaseuses et spiritualo-illusionnistes.
Quand je pense que lorsque je mange, je le fais en pensant à diverses choses sauf la nourriture que j'avale. Shocked


Le message de Jean-Pierre me fait aussi penser que même le moment de préparation d'un repas devrait aussi se faire avec des sentiments harmonieux (et non en expédiant ça au plus vite comme je le fais).
Pour ce qui est des poissons, à partir de quels critères est-il déterminé qu'ils sont moins évolués que les autres espèces terriennes (les raisons par rapport à l'eau ?).
Pourquoi D-ieu et pas Dieu ? (ce n'est pas la première fois que je vois ça).

Citation :
C’est pour cette raison qu’un nourrisson ne reconnaît ses parents et le lien qui l’unit à eux qu’à partir du moment où il a consommé de la nourriture. Il lui faut, en effet, la haute énergie spirituelle contenue dans la plante pour que le niveau de conscience de son esprit lui permette de se rendre compte de sa capacité à reconnaître, à discerner et à s’exprimer.
Est-ce à dire que c'est la matière brute de la plante la plus spirituelle qui soit (la plus lumineuse) car "originaires des sommets de la création au niveau du plan divin", et d'ailleurs, la moins déviée (à partir du moment où elle n'a pas été trop trafiquée par l'homme comme le précisait Marcaz) qui permet à l'humain une évolution de son champ de conscience ?
Mais on peut être végétarien en n'étant pas conscient de la souffrance qu'on implique à autrui ni de nos inclinaisons néfastes à l'eugénisme et l'élitisme, par exemple...
Bon je vais réfléchir à tout ça car là j'ai l'impression d'avoir le cerveau qi fume.


pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-pierre



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Dim 4 Mai - 22:00

dans le cas de figure plus haut la plante est le sein maternel , qui nous renvoie aussi a relier et communion entre mère et enfant

alors que juste avant la tétée l'enfant était encore relier par la corde ou le cordon

pour le D-ieu voir si le texte n'est pas casher a l'avenir
ou alors certains insistent pour la particule D
par respect du texte je l'ai laissé tel quel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delz



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   Mar 6 Mai - 11:28

Merci Marcaz, j'y vois plus clair!

Bizoux à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques éléments d'Histoire de l'Humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire de l'humanité
» Chronologie de l'Histoire de l'Humanité et des Grandes Découvertes Archéologiques étranges
» Ougarit, Une Empreinte Dans L'histoire De L'humanité
» Éléments d'histoire pour une introduction à la philosophie médiévale.
» La Plus Grosse Conspiration de l'Histoire de l'Humanité?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: