WingMakers

La question de l'Âme, dans toutes ses déclinaisons.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques du Girku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 10 Aoû - 8:31

--- Hybris démiurgique ---

"The Merkaba is constituted of a field of counter-rotating light that links forms to the different levels of reality. By this means, it sometimes happens that certain objects find themselves in several dimensions simultaneously. In awakening their Merkaba, the Namlú'u transform themselves into super-luminous beings to whom the notions of past, present, and future do not exist in the way they do for us." (Anton Parks)

1. De fait, nous avons dans ce récit, extraordinaire et très impressionnant au demeurant, la mise en scène et en perspective de ce que nous appelons notre mythologie, laquelle est en fait le récit peinturluré aux différentes couleurs des civilisations (la Grèce Antique, l'Inde des Védas et du Mahabharata, les civilisations Incas, etc....) d'une histoire et de faits réels : les heurs et malheurs de nos "amis" Anunnakis et autres entités du bestaire céleste.

En cela, et au passage, s'il y en a un qui doit se retourner dans sa tombe, c'est bien Dumézil, le grand "philologue", qui a passé sa vie à discourir savamment à propos des mythes et de la symbolique des peuples du monde entier. Il a sans doute énoncé beaucoup de vérités valables dans le champ du seul imaginaire et de la seule psychologie humaine, mais il est passé à côté de cette réalité bien plus triviale qui consiste à reconnaître que les chars de feu et les voix tonitruantes perçant les nuages et capables de dévaster des Sodome et Gomorrhe entiers, sont en dernière analyse des êtres de "chair et de sang" livrés à leur propre hybris destructrice et démiurgique.

(On notera que ces comportements sont reproduits actuellement, sans complexes et ouvertement, par ces mêmes dieux et leurs serviteurs et marionnettes humaines, dans les mêmes lieux, et avec toujours les mêmes motivations : soif de pouvoir, hybris destructrice, goût pour le sang et le chaos, agitation frénétique, et attrait et resserrement sur les plus basses fréquences dimensionnelles possibles.)

Des êtres qui n'hésitent pas à utiliser des armes de destruction massive (armes atomiques en pays de Sumer) sur les champs de bataille de ce que nous appelons maintenant le Moyen-Orient.

2. Ainsi, ces dieux qui forgent des mondes à leur image, en transformant la planète Uras (Terre) en une sorte de planète prison, avec son cercle de fréquences électromagnétiques installées au pourtour pour encager un morceau du corps de la Source Première, ces dieux, ces démiurges hystériques sont également capables, et dans la même logique, de détruire d'autres mondes comme Mulge, entraînant de graves perturbations dans le système solaire, inversant la polarité de la Terre (etc....), avec des conséquences également dans l'équilibre de l'univers local, au-delà de "notre" système solaire.

3. Namlu'u : Il est vrai que Parks donne en fait tous les détails, de façon extrêmement fouillée, ce qui fait de son travail un exposé très rigoureux et d'une logique foudroyante.

Dans cette hybris démiurgique, nos dieux transforment les êtres humains en pantins désarticulés. Des êtres handicapés qui sont condamnés à ne se déplacer qu'en s'appuyant sur les deux seules béquilles de leurs deux brins d'ADN.

Le troupeau humain doit être contrôlé et toujours vivant, aussi garde-t-il comme seules fonctions l'instinct de survie (maintenir son intégrité physique), et la duplication en miroir de chaque esclave par le biais de la reproduction.

Il suffit que l'esclave soit docile et vivace, et pour cela, il faut empêcher que des ailes ne lui poussent un jour dans le dos, car il risquerait de s'envoler (justement) dans toutes ces autres dimensions (de la 4D à la 7D), inaccessibles aux dieux sanguinaires et hystériques, mais royaume étagé des Namlu'u. Namlu'u qui sont ce que nous aurions pu être (peut-être), ceux que nous fûmes, et ceux que nous serons. Very Happy

Voici un copier-coller (texte anglais) de ce que dit Parks dans le deuxième tome (Adam Genisis), passage trouvé sur le site de Gerry Zeitlin, qui rappelle bien que les Namlu'u sont capables de parcourir les dimensions 3 à 7 grâce à la maîtrise de leur "corps de lumière".

(I. Au passage, il s'agit là d'un bel exposé qui me semble en phase avec la thématique actuellement développée par les WingMakers : corps de lumière, portail/merkaba des six vertus du coeur déployé comme une fleur dans le soleil levant.

II. On retrouve une description d'êtres de lumière de grande taille dans le récit "Ancient Arrow", comme cela est certes habituel dès que l'on a affaire à ce que nous appelons des "Anges".
Very Happy )

Ici :

--------------------------------------------------------

Guardians of Uraš

The following is quoted directly from Ádam Genisiš.

The guardians of Uraš are not solitary; they usually travel in groups of two or three individuals minimum. From their height of 1-1/2 GI (4.5 meters), we must have resembled so many Ukubi (monkeys) to them.

The combined sciences of the Kadištu has provided them with a semi-etheric body without compare. This, aided by an interaction that was to me completely unknown, permitted them to change tonality and to evolve from the 7th to the 3rd dimension with no difficulty. This etheric envelope of a pearly violet-rose tint seemed to reflect the divine essence of the Original Source.

The Namlú'u never opened their mouth to speak; they systematically used the Kinsag (telepathy). They are highly cultivated and know numerous dialects, among them the Emešà of our priestesses.

From the beginning, I was able to observe that, to displace themselves interdimensionally, the Namlú'u seemed to use the field of Turzalag (tachyons) that forms the principal structure of the matter of the timeless vortices. We ourselves use the Turzalag field, but only for point-to-point superluminal travel.

When they descended into the KI, each Namlú'u group functioned to guard a specific terrain. Once their mission was accomplished, the Namlú'u sometimes came to meet us.

Mam and I had noticed that our Anunna had problems tolerating their presence. The guardians of Uraš were reputed to be able to detect the thoughts of others. When they sensed trouble or danger, the Namlú'u took on a reddish tint. How many times had they changed color in the company of certain of us!

The etheric body of the Namlú'u is stupefying. It shines constantly and through its transparency one sees the entire energetic system that irrigates it with light, that which we call the Nadi [Decoder]. Every living being possesses this system that connects us to the Source.

One day, my mother carefully related to me the details of the doctrine of the Abgal of Gagsisá (Sirius). She explained to me that the system of Nadis allows the Pàranna [Decoder] to flow back and forth harmoniously. She was referring to the vital energy that the Gina'abul prefer to call Niama.

The energy of Pàranna is unknown to my Kuku (ancestors); only certain of our priestesses know of its existence and mechanism. It seems to be a sort of opposite face of the Niama. According to the force of will exercised and the speed with which it is passed through the Šagra (chakras), the Pàranna can open perceptions beyond our conventional notions.

Mam revealed to me that the semi-etheric body of the Namlú'u is not the only element that they possess for adjusting their tonality; their great secret is their use of the Pàranna. The Namlú'u are veritable energy centers for directing molecular expansion -- an expansion realized through the perfect interaction of the Pàranna, the Šagra, and the Kundalini, which permits them to place in action their individual field of light.

This field of light, issuing directly from the chain reaction effected on the atomic particles of the body, permits any organic form to transform itself into a vehicle of ascension. My mother calls this expansive action the Merkaba.

Nammu indicated to me that every living thing that possesses a physical body is surrounded by this invisible force. "Each living organic body is attuned to different realities; only those beings chained to the KIGAL density are unable to render an account of it," she stated emphatically.

The Merkaba is constituted of a field of counter-rotating light that links forms to the different levels of reality. By this means, it sometimes happens that certain objects find themselves in several dimensions simultaneously. In awakening their Merkaba, the Namlú'u transform themselves into super-luminous beings to whom the notions of past, present, and future do not exist in the way they do for us. I still think today that the KI density of this planet is no stranger to that, since it is so unusual in relation to others in which I have evolved up to the present.

The Namlú'u possess an absolute mastery of their Šagra (chakras), which permits them to communicate together instantaneously. They can dialogue with forms of life other than their own. This was in any event that which Nammu had revealed to me, but I have never yet, even for one instant, succeeded in communicating with them other that by simple gestures.

The Namlú'u have no leader. They form a collective community of the first order; a social unity -- a single essence!

Parks provides more discussion concerning the Namlú'u in his book, Ádam Genisiš.

----------------------------------------------------------

4. Le site de Gerry Zeitlin :

Zeitlin ajoute en permanence des informations et des représentations sur son site. Je n'y étais pas allé depuis plus d'un an maintenant, mais la quantité des données mises en ligne commence à être impressionnante.

Simplement, un petit "truc" qui pourra faciliter la lecture.

La page d'entrée du site comporte deux fenêtres : à gauche pour le sommaire, et à droite pour le texte lui-même.

Ici :

http://www.zeitlin.net/EndEnchantment/Secrets.html

Si vous voulez afficher le site en pleine page, il vous suffit de faire un clic-droit sur la page principale, et de sélectionner "Ce cadre" > "Ouvrir le cadre dans un nouvel onglet", "ou une nouvelle fenêtre".

Vous obtiendrez une pleine page, plus agréable pour la lecture, ici :

http://www.zeitlin.net/EndEnchantment/Secret1.html

Bien que ce soit de l'anglais, on trouve de nouveaux diagrammes et des représentations des bâtiments.

En cliquant sur la page "Personages", on peut voir des représentations des sites, ici :

http://www.zeitlin.net/EndEnchantment/Secret3.html#Personages

Post-Scriptum : Pour ce qui est de cette hybris démiurgique des dieux, une ivresse de puissance apportée sans doute par l'absence de limites réelles dans le cercle tout de même bien vaste des 1, 2, 3 et partie de 4 D, il apparaît, comme tu le remarquais Shakti, que cette "immortalité" "relative" des petits dieux est en même temps leur prison.

Vaste prison, mais prison tout de même.

Simplement, l'échelle du temps n'est pas celle que nous connaissons, nous les esclaves en cours d'émancipation.

C'est un peu comme tous ces êtres humains puissants, très très riches, qui se perdent en divertissements de pouvoir, occupés à construire des palais dorés un peu partout sur le globe, se gobergeant et se vautrant dans la bonne chère et la bonne chair.

Sans limites, ils n'ont plus le temps d'explorer le trésor de leur coeur.

De l'autre côté, "nous les pauvres", comme nous n'avons pas la possibilité de nous "goberger" et de nous vautrer dans toutes sortes de divertissements pascaliens Very Happy , nous sommes comme contraints et forcés d'aller chercher un autre trésor, dans le Coeur du Coeur.

En quête d'un corps de lumière, inépuisable et vivant celui-là.

Se sortir de là,
Mais par le haut.

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 10 Aoû - 13:44

--- Portait des Anunna (Anton Parks) ---

Je me permets de faire un copier-coller d'un message d'Anton Parks mis en ligne sur "son" forum.

Une façon de relayer et de mettre en avant cette intervention qui vous propose de découvrir la physionomie des Anunnaki.

-------------------------------------------------------------------------

Chers lectrices et lecteurs,

Vous êtes nombreux, très nombreux à vous poser la question suivante :
Quelle physionomie possèdent les Gina'abul (lézards) dans les Chroniques ? J'ai bien tenté de répondre à cette question dans la réédition du tome 1 (édition Nouvelle Terre) pour laquelle j'ai dessiné Nammu et Sa'am-Enki, mais tout le monde ne possède pas cette nouvelle édition et les dessins étaient en noir et blanc.

Beaucoup de lecteurs ont vraiment du mal à s'imaginer l'aspect de ces êtres galactiques (Usumgal, Anunna, Amasutum) échoués sur notre Terre à l'époque de la Grande Guerre, il y a près de 300.000 ans. Nous avons remarqué que certains lecteurs avaient tendance à imaginer un aspect pratiquement identique aux humains, ce qui n'est pas tout à fait le cas. Ils possèdent, certes, une apparence humanoïde, mais ce ne sont pas des terriens… Certaines ethnies africaines détiennent ces yeux en amande et le crâne allongé. Ce qui diffère surtout ce sont les yeux reptiliens (rouges dans certains cas), la peau verdâtre et les écailles.

Dans le but de répondre à cette question importante, mon ami Antas et moi, avons réalisé deux nouvelles images (fonds d'écran) disponibles dans la partie téléchargement. Nous sommes partis d'une statue réalisée par un ami (exécutée à partir de mes dessins pour la réédition du tome 1).

C'est ici :
http://www.anunna.net/antonparks/telechargement2.htm

Je vous rappelle qu'il y a une grande diversité de physionomie chez les Gina'abul. Le type réalisé ici est plutôt Anunna. Nous placerons sans doute un petit dossier dans le tome 3 qui détaillera les différentes physionomies au sein de la magnifique race Gina'abul.

J'espère que ces images ne vous effraieront pas. N'oubliez pas qu'il s'agit d'une race très ancienne qui a fait la loi ici-bas, mais au sein de laquelle il se trouve autant d'éléments exceptionnels et bienveillants que de dictateurs.

amicalement,
Anton Parks

--------------------------------------------------------------------------

Source : le forum d'Anton Parks, ici :

http://www.antonparks.com/forum

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 17 Aoû - 19:17

--- Eden et ADN vus par les Cassiopéens (Laura Knight-Jadczyk) ---

Extrait :

---------------------------------------------------------------------------

"R: Le coeur de l'ADN est une enzyme encore inconnue, en rapport avec le carbone. Des ondes lumineuses ont été utilisées pour supprimer les dix premiers facteurs de l' ADN ; ils ont été brûlés. Alors, un certain nombre de changements physiques se sont produits, y compris la bosse au sommet de l'épine dorsale Chacun de ces changements est reflété aussi dans l'éthérique.

Q: (L) Bon. Ma question est: combien de gens y avait-il sur la planète et ont-ils dû prendre chaque personne séparément ou l'ont-ils fait globalement? Comment ont-ils fait ce changement chez tous?

R: Altération par ondes lumineuses.

Q: (L) Et des ondes lumineuses, de vraies ondes lumineuses affectent l'ADN?

R Oui.

Q: (T) Quelle était l'origine des ondes lumineuses?

R: Notre centre. Notre monde. SDA. Les Reptiliens ont utilisé des technologies sophistiquées pour interrompre les ondes de la fréquence de la lumière.

Q: (L) Alors, ce que je déduis de ce que vous dites, de ce que vous ne dites pas, c'est qu'il y a eu comme, dirait-on ...., eh bien, y aurait-il eu une bataille et l'auriez-vous perdue?

R: Oui. A présent comprenez bien ceci: tout cela fait partie d'un grand cycle naturel.

Q: (L) Est-ce que le grand cycle naturel fait partie des interactions entre la lumière et les ténèbres, qui doivent simplement être?

R: Oui. Nous sommes sur le "front" du système naturel d'équilibre de l'univers. 6e densité. C'est là que l'on monte avant d'atteindre l'union totale avec l' "Un"."

-------------------------------------------------------------------

Voici ce que disaient les "Cassiopéens" à Laura Knight-Jadczyk, en 1994.....

On retrouve ici la plupart des éléments développés par Anton Parks.

Mais il faut lire la totalité du texte, et notamment ici, le chapitre 3 du compte-rendu l'Onde :

http://quantumfuture.net/fr/wave3_fr.htm

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Lun 18 Aoû - 4:35

Les textes de LKJ sont en effet très instructifs. J'ai lu toute la partie de l'onde il y a des années déjà et je la recommande aussi à tous, même si certains chapitres ont été plus que baclés au niveau de la traduction, cela vaut la peine.

Je me pose quand même la question concernant ta remarque, Cristobal, disant qu'on y retrouve la plupart des éléments donnés par AP. Je ne me souviens pas d'avoir lu qu'ils avaient travaillé avec la lumière. Mais peut-être ai-je oublié ce passage. Merci de me dire où cela se situe dans les écrits d'AP.

Je me suis intéressée à ce phénomène de changement lumineux, car ayant revu une de mes vies égyptiennes, la lumière et les couleurs semblaient tellement différentes que j'en ai déduit qu'ils avaient comme "assombri" la lumière. J'ai vu à l'époque que les pyramides avaient été utilisées en partie à cet effet. Elles permettaient notamment aux musgirs de sortir de la 1D et se répandre de façon invisible dans notre 3D, afin d'y déguster notre énergie.

La fermeture de ces trous occasionnés via les pyramides a eu lieu en 2005-2006. Inutile de dire que celles du Louvre et les obélisques s'associaient activement pour amplifier ce phénomène. Ca me donnait l'impression que la 1D parvenait à s'infiltrer en 3D. Après cette fermeture, la lumière a commencé à changer graduellement et à présent, pour ma part, je sens des flots d'énergie se déverser via la lumière, comme jamais auparavant.
Merci à "l'onde" qui se manifeste sans doute sous forme de "feu stellaire" selon les termes de Marcaz. J'aurais envie de l'appeler un "feu d'amour" qui balaie toute noirceur...

Je ne sais pas si d'autres ont senti un gros changement à la suite des deux éclipses qui viennent d'avoir lieu. Chaque phénomène cosmique semble de plus en plus agissant et marquant.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Lun 18 Aoû - 5:50

--- Lumière et ADN ---

1. Effectivement, il n'est pas question vraiment, chez Anton Parks, du rôle central de la "lumière" dans la modification de l'ADN.

De même, Parks ne donne pas d'explications ni de descriptions quant à la nature des modifications de l'ADN.

Ceci dit, il n'est sans doute pas omniscient. Very Happy

Ici, les Cassiopéens apportent des éléments intéressants et nouveaux (lumière, modifications dans la structure de l'ADN, avec les changements générés dans l'anatomie du corps physique et du corps éthérique), et qui ne sont pas développés par Parks.

Et, ce qui pouvait sembler incompréhensible et farfelu en 1994, au travers de ces quelques éléments disparates exposés par Laura Knight-Jadczyk, devient plus facile à intégrer, grâce justement au travail complet et rigoureux de Parks, dans la lignée aussi des écrits pléiadiens de Marciniak, sans oublier ceux, tout récents de Soria. (ce sont du moins mes points de repère et d'ancrage.... Very Happy )

2. Pour les éclipses récentes, je n'ai pas de perception consciente de changements profonds, mais je ne suis pas, en la matière, une référence. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Je me souviens du choc et de l'émotion profonde de l'éclipse d'un certain mois d'août, il y a de cela quelques années, lorsqu'une éclipse était visible en France.

Tout ceci est lié à des changements dans les grilles de lumière planétaire et du système solaire, je crois.

Mais là s'ouvre en grand le champ de mon ignorance. rendeer

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Sam 30 Aoû - 21:48

--- Une remarque en passant ---

C'est plutôt drôle, et même "marrant", de considérer que "Les Tables de la Loi" tansmises à Moïse par le Très-Haut qui se faisait appeller Jehovah/Yahweh, lui ont été dictées en fait par un/des Extraterrestre(s) du type Lézard.

Cette succession de lois ("Tu ne tueras point, etc.......") se retrouve à l'identique dans le bouddhisme tibétain, en Inde aussi, et certainement dans toutes les cultures et religions du monde.

Comme le décrit en détails Anton Parks, ce règlement intérieur pour une planète donnée, et/ou un groupe d'êtres conscients donnés, et dominés "à l'insu de leur plein gré" Very Happy , relève somme toute d'une démarche simple et logique.

Il s'agit pour les "petits dieux" (ici les lézards) de former et de trouver quelques individus "exceptionnels" (comme Moïse, Gilgamesh), souvent des hybrides "petits dieux/humains", grâce auxquels peut s'instaurer une "chaîne de commandement", une structure hiérarchique et pyramidale.

Echelle de commandement le long de laquelle on va faire circuler de l'information pour réglementer et régenter le troupeau humain.

Et, comme toujours, avec cet art suprême qui consiste, pour les "petits dieux", à voir sans être vu, à tonner et parler depuis la nuée ou depuis la crête sommitale d'une pyramide ou d'une ziggourat.

Et si, en plus, on détricote consciencieusement l'ADN multidimensionnel natif des indigènes (ce qui transforme les indigènes en des sortes de zombies, ou du moins, fait d'eux de parfaits amnésiques, amputés et gommés en de nombreux endroits de leur être), la tâche devient relativement sûre et gérable, et ce, pour des dizaines et des dizaines de milliers d'années (en temps indigène s'entend Very Happy ).

Mais "heureusement" que la Source Première est là Very Happy .

Comme le dit le dicton :

"Tout vient à point à qui sait attendre (longtemps Very Happy )."

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 23 Nov - 8:19

--- Le Réveil du Phénix (tome III) : la couverture ---

On peut voir la couverture du futur tome III des Chroniques du Girku, en allant sur le site de Parks, et notamment dans le topic "Le Réveil du Phénix" du forum ad hoc.

Parks répond même aux questions que l'on se pose spontanément en découvrant ces représentations : pourquoi avoir représenté les reptiliens avec des visages humains ?

J'avoue ne pas être convaincu par la réponse d'Anton Parks, qui évoque des variations lors de manipulations génétiques (Kingu....).

Selon moi, il s'agit plutôt de séduire de nouveaux lecteurs, en ajoutant au passage une sorte de sabre laser façon "Guerre des Etoiles".

Une façon, j'imagine, de coller au plus près de l'univers des jeux vidéo très en vogue et très prisé par les jeunes générations (et moins jeunes aussi, je crois).

Mais peut-être avez-vous un avis sur la question ?

Peut-on ici parler de "dérive" commerciale ?

Est-ce un indice d'autre chose ?

Peut-être Shakti a-t-elle un avis, à supposé que le temps et le moment soient appropriés et "favorables" pour une éventuelle analyse en profondeur.

Source : je rappelle le forum du site "Anton Parks", ici :

http://www.antonparks.com/forum

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 23 Nov - 12:56

--- Bizarre, bizarre, autant qu'étrange : Propagande ? Very Happy ---

Je colle ici une copie des quelques remarques que je viens de poster sur le forum d'Anton Parks.

---------------

Je trouve cela plutôt étrange, voire même pas vraiment juste, de représenter les Reptiliens en faisant croire, en première de couverture, que ce sont en fait de magnifiques êtres humains.

D'autant que nous disposons maintenant de dessins explicites dans les tomes précédents.

C'est peut-être une façon de séduire et de faire venir à cette oeuvre impressionnante un auditoire plus vaste, cependant je trouve cela fortement dommage vis-à-vis de la teneur révolutionnaire du message transmis par Anton Parks.

Le récit et l'exposé des faits est en soi déjà suffisamment complexe et bouleversant, sans qu'il faille rajouter cette couche de confusion.

Les reptiliens :

-- des reptiliens ?
-- des êtres capables de transformer à volonté leurs apparences, et de façon durable ? (.... mais alors, pourquoi parle-t-on des masques qu'ils portaient pour ne pas effrayer les humains des générations suivantes, je veux parler des dirigeants humains (rois, pharaons....) qui faisaient l'interface entre la caste dirigeante des (petits) dieux et les troupeaux humains qu'ils étaient amené à gérer.....)
-- des êtres qui se sont finalement transformés (???!!!????) au point de devenir humains....., par amour pour leur bétail qu'ils auraient appris à aimer ? (!!!??!!)

Je sais bien que mes propos ne sont pas du tout "politiquement corrects" dans ce forum (celui d'Anton Parks), mais je tenais à dire ce qui me vient à l'esprit, tellement le travail de Parks me paraît important et fondamental.

Risquer de brouiller et de dénaturer cette oeuvre avec de simples images, sans proclamer clairement de quoi il retourne, c'est semer la confusion, d'autant que ces Reptiliens qui auraient manipulé et débranché notre ADN natif n'ont rien d'enviable ni d'aimable.

Mieux valait, comme dans les deux volumes précédents, ne rien afficher de particulier, dans un sens (le côté possiblement "choquant" des Reptiliens, avec le risque prévisible de rejet du lecteur curieux mais souvent apeuré Very Happy ), comme dans l'autre (faire croire que les Reptiliens sont en fait des "top models" dignes de représenter certains canons de beauté à la sauce occidentale).

Voilà.

C'est dit. Very Happy

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul


Dernière édition par Cristobal le Dim 23 Nov - 13:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 23 Nov - 12:58

Bonjour Cristobal,

On pourrait discuter de ceci à plusieurs niveaux... car vastes questions que tu soulèves, l'air de rien.

Même si à l'heure actuelle j'ai bien quelques idées, ton intuition est bonne en disant que ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour s'exprimer à ce sujet en détails. Laissons d'abord cet auteur développer ses arguments dans le livre qu'il n'a pas encore terminé d'écrire.

Entre ce qui peut être dit, ce qui doit être dit et le niveau de compréhension des lecteurs présumés, il ne doit pas être aisé pour lui de s'expliquer. Malgré tout, je déplore qu'il n'approfondisse pas le domaine de la génétique, car il pourrait rendre plus crédible son personnage de généticien. Surtout que son argument disant qu'il ne fournit pas ces données de peur qu'on s'en serve pour la génétique, ne tient pas la route. On sait en effet que les gris (ou miminu) ainsi que les généticiens humains à l'heure actuelle, sont déjà bien informés quant à eux.

Je suis donc d'accord sur un point, c'est que son argumentation est extrèmenent vague et qu'elle risque de rebuter les chercheurs sérieux, par manque d'informations. Ses explications pourront peut-être suffir à des lecteurs ignorants de ces domaines, mais ceux qui devraient être informés de la suprecherie millénaire que nous subissons et qui sont à la tête des services de recherches scientifiques entre autres, risquent de ne pas être convaincus. Ce serait bien dommage pour le futur de l'humanité.

Si sa mission consiste à réparer les dégats et à mener un combat de vrai guerrier spirituel, comme il le prétend, nous sommes en droit d'attendre des arguments bien plus détaillés et fouillés. En ce compris, sa compréhension des réalités des autres dimensions.

Comme tu dis Cristobal, la couverture pourrait laisser penser qu'il tenterait de porter son information à un niveau plus "grand public". Ce qui laisserait les chercheurs spirituels avertis sur une impression douteuse, quant au contenu des révélations et à la sincérité de l'auteur.

Si je devais exprimer mon impression la plus sincère, je dirais que Parks n'est pas bien conseillé. Je pense qu'il est bien intentionné, mais qu'il se laisse influencer par un entourage qui n'est pas à la hauteur de ses révélations.



sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 23 Nov - 13:05

--- Bingo ---

Shakti a dit :

"Si je devais exprimer mon impression la plus sincère, je dirais que Parks n'est pas bien conseillé. Je pense qu'il est bien intentionné, mais qu'il se laisse influencer par un entourage qui n'est pas à la hauteur de ses révélations."

Je crois que tu touches là le coeur même du "problème", ses tenants et aboutissants.

Comme souvent dans les affaires humaines,
Les raisons cachées sont bien souvent triviales. Very Happy

Bravo. Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
TheDoctor

avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Dans la Prison
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Jeu 15 Jan - 13:41

Je viens de finir le tome 2 et un truc m'a interpellé.

(Bon ok, j'avoue, y'en a 1582 des trucs qui m'ont interpellé, mais on va se concentrer sur un seul pour l'instant ! lol! )


Dans son analyse à la fin, Parks parle plusieurs fois du Enki sumérien comme un dieu souvent... léthargique, à moitié endormi, un peu ailleurs.

Hors ça m'a tout de suite évoqué une image du film Apocalypto de Mel Gibson que j'ai trouvée assez étrange à l'époque...
Au plus fort de l'horreur de ce film, pendant les grands passages de sacrifices à la chaine sur une pyramide, on peut voir ce qu'on suppose être le roi. Il ne dit rien, il parait complètement détaché, shooté, ailleurs... Il a quelque chose de totalement inhumain, aucune réaction vis à vis du carnage qui a lieu sous ses yeux.

J'ai un peu cherché à approfondir cette idée de léthargie et pourquoi on la retrouve curieusement dans le film de Gibson sur un personnage aussi important... Mais pas trouvé grand chose. Quelqu'un à des infos ? Y'a-t-il d'autres histoires de "dieux" ou "rois" léthargiques qui trainent dans des mythologies ? Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Ven 16 Jan - 2:34

Le fait qu'un "dieu" semble léthargique ou endormi peut symboliser plusieurs choses. L'une d'elles c'est qu'ils sont tellement repus de l'énergie pompée dont ils alimentent leurs plans "paradisiaques", qu'ils plânent littéralement.

Une deuxième idée qui me vient serait que le dieu lui-même s'ennuye, après avoir réussi son coup magistral et s'en être longuement réjoui.

Une troisième idée dans le cas de Enki c'est qu'on l'aurait drogué pour qui'il soit présent aux cérémonies, malgré son désaccord...

Et quoi qu'il en soit, cela démontre ce que Gibson voulait sans doute faire passer, à savoir que les "dieux" et les rois, se fichent de votre sort, tant l'ouverture du coeur leur fait défaut.

Ceci dit, je ne connais pas suffisamment la mythologie pour pouvoir te donner des références. Il y a bien une déesse du sommeil, et d'autres qui tissent les toiles du sommeil, si mes souvenirs sont bons. Autant de symbolisation des diverses manipulations qui sont organisées pas les "dieux".

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapsody.unblog.fr/
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Ven 16 Jan - 7:51

--- Masque impassible Very Happy ---

Il y a une autre possibilité aussi : ce serait que les "petits dieux" reptiliens se soient invités par moments à la table du festin.

Déguisés et portant un masque pour ne pas être reconnus ni effrayer le bétail humain, ils assistent et se portent aux avant-postes du repas.

Dans la pose impassible que leur confère le masque, se tenant au sommet de la pyramide du pouvoir et de la manipulation, placés à côté des grands prêtres qui étaient pour la plupart (dixit même James dans l'interview) des hybrides d'humains et de Reptiliens, les "petits dieux" jouissent au plus près du spectacle, en se gavant et se gobergeant des émotions négatives qu'ils absorbent goulûment.

La peur, le désespoir des victimes terrorrisées, l'hystérie carnassière et subjuguée des foules humaines, la haine, le sadisme et le masochisme, le bouillonnement de toutes ces énergies, confinées et rabaissées au niveau des premier et deuxième chakras, font une coupe débordante, une sorte de "nectar des dieux", perversion ultime, déviation involutive de l'énergie vitale, dont se repaissent nos "petits dieux".

Impassibles Reptiliens.

Salopards de Reptiliens.

Remarque : Pour en revenir aux grands prêtres et chamans qui étaient pour certains, du moins chez les Mayas et les Incas (c'est en tout cas à ce moment de l'interview que James en parle), des hybrides d'humains et de reptiliens : cette hybridation donnait aux grands prêtres des facultés supérieures, reptiliennes, en leur permettant d'accéder aux prophéties par le biais d'une perception plus claire et plus consciente des lignes de codes, des équations qui régissent le Système Mental Humain.

Post-Scriptum :Hommage à Patrick Mac Goohan, qui fut le Numéro 6 de la série "Le Prisonnier", et qui, en ce moment, après avoir quitté son corps de chair, une des composantes de l'Instrument Humain, se retrouve peut-être dans l'astral, dans les bardos tissés et façonnés par Anu le Roi, là encore toujours "Prisonnier" du Système Mental Humain.

En cela, nous sommes tous, pour quelques temps encore, des "Prisonniers".

Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
TheDoctor

avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Dans la Prison
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Ven 16 Jan - 9:59

Je viens de revoir la scène...

http://www.youtube.com/watch?v=b5FXrY5MCi4 (warning, c'est hardcore...)

Le personnage dont je parle est celui en arrière plan, assis, qui ne dit rien, avec un bijou sur le nez.

Clairement il ne "s'ennuie" pas, contrairement à sa compagne qui a une réaction de lassitude à un moment... (Forcément, si lui est un hybride ou un initié qui se gave pendant les sacrifices et elle juste une simple humaine, elle ne perçoit pas les choses pareillement...)

On a des personnages portant des masques et avec le corps peint (ou à la base d'une autre couleur de peau... Ou peints pour camoufler leur couleur...)

Pas mal de choses autour des couleurs... Pyramides rouges, sacrifiés bleus... Noter que l'escalier de la pyramide n'est pas utilisé pour grimper dessus (réservé aux prêtres ? ou escalier symbolique seulement pour descendre ?)

Noter quand le prêtre harangue la foule, le roi semble effectivement absorber l'énergie qu'ils projettent... J'ai l'impression que la foule lève la main droite et les gars en haut de la pyramide plutôt la gauche, en absorption.

De plus, tout semble être fait pour maximiser la peur des sacrifiés, afin de récupérer un max d'énergie...

Le seul qui s'amuse semble être le gamin obèse, mort de rire tout du long.
Il y un côté bouddha rieur, mais je ne vois pas trop ce que ça viendrait faire ici... Suspect

Vraiment charmant tout ça... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Mar 3 Fév - 10:58

--- "Les Serpents et les Dragons Volants" (Boulay) ---

En arpentant de nouveau mon lecteur Bookeen, je retrouve une traduction française du livre de Boulay : il s'agissait d'un matériau qui donnait les données brutes du livre de Boulay, sorte de travail préparatoire, et assez mal traduit.

Mais on trouve aussi sur le net une bonne traduction française du livre de Boulay : il s'agit-là d'une version finale, un bon reflet du livre définitif.

Certes, Boulay, comme le dit Parks d'ailleurs, ne présentait là qu'une première approche, constellée et truffée d'erreurs et d'approximations.

Mais il s'agissait là d'un travail de pionnier, au même titre que celui de Sitchin, avec une analyse synthétique et un décryptage des tablettes sumériennes, porte d'entrée dans l'univers des "petits dieux créateurs" que furent les Anunnaki, reconfigurant l'être humain pour en faire, dans un premier temps, un bétail corvéable, apte à servir Anu, le Dieu Courroucé de l'Ancien Testament.

Avec cette version française, nous avons là une masse de données qui nous permettront, outre un bénéfique divertissement ainsi qu'une étude décoiffante, d'exercer aussi notre discernement. Very Happy

Source :

La page internet de la traduction, ici :

http://www.apollonius.net/boulay-index-fr.html

Par ailleurs......., Very Happy , j'ai compilé le texte, et je tiens à la disposition de qui le souhaitera la version pdf (191 pages) de cette traduction du livre de Boulay, dont le titre original est :"Flying Serpents and Dragons: The Story of Mankind's Reptilian Past ".

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Mer 4 Fév - 9:33

--- Gilgamesh (Boulay) ---

Le livre de Boulay est en fait une bonne introduction et présentation des origines sumériennes de l'humanité, claire et facile à suivre, avec la peinture détaillée des grandes lignes de force de l'univers Anunnaki.

Beaucoup d'éléments, comme notamment cette évocation de Gilgamesh, qui était en fait un hybride homme/reptilien, un demi-dieu, accompagné d'Enkidou, sans doute homme de Néanderthal.

Gilgamesh qui affronte certains Dieux Anunnaki, et qui voyage en navette spatiale.....

Pour une personne découvrant cet éventail de données bouleversantes et stupéfiantes, il s'agit là d'une bonne entrée en matière.

Nunti-Sunya.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Mer 4 Fév - 10:15

--- Gilgamesh et Enkidou ---

Extraits du chapitre 5 du livre de Boulay :

----------------------------------------------------

L'homme primitif ou Adam fut créé ainsi, une combinaison mammifère-reptile hybride. La procédure utilisée par les Sumériens est décrite dans la Genèse lorsqu'elle affirme que l'image de Dieu fut imposée dans « l'argile », la matière génétique de base telle que dans les tablettes sumériennes. L'essence de Dieu est mélangée avec l' argile malléable de la terre--l'homme singe. Dans les contes cunéiformes, l'argile est mélangée à l'essence des dieux et avec cette création, ils « introduisent l'image des dieux ». Dans les deux cas, il devrait être observé que l'homme est créé à l'image de son dieu.

Par conséquent, la question suivante se pose : Quelle fut la provenance de la matière génétique qui produisit les caractéristiques mammifères de l'hybride ?

L'homme de Neandertal avait été sur la scène depuis des centaines de milliers d'années, étant le résultat d'un lent processus d'évolution. Ce fut vraisemblablement cet homme singe qui fut utilisé dans les expériences des Anounnaki. Cet homme singe est décrit dans l'Épique de Gilgamesh comme l'homme sauvage qui est précisément « converti » en être civilisé pour enfin devenir le compagnon de Gilgamesh dans ses nombreuses d'aventures.

Appelé Enkidou, il est une créature sauvage qui se nourrit d'herbe et vit parmi les animaux. Dans le conte, un chasseur malheureux se plaint alors à Gilgamesh qui est roi de la ville d'Ourouk. Gilgamesh se fait dire que cette créature ne porte pas de vêtements et qu'elle est couverte de poils. Il est assez intelligent pour remplir les fosses que le chasseur avait creusées pour attraper des animaux sauvages. Cet homme sauvage libère aussi le gibier de leurs pièges. Il vit avec les animaux, court avec les gazelles et partage l'endroit où ils s' abreuvent.

Cette créature sauvage est sans doute le Neandertal qui est mêlé avec les Anounnaki reptiliens. De cette combinaison, on espérait produire un hybride qui pouvait s'adapter à l'environnement changeant. L' assèchement de la Terre et les changements apportés à la flore et à la faune rendirent cela nécessaire de produire un ouvrier primitif.

L'Adam de la Bible ne fut pas l'Homo sapiens d'aujourd'hui. Il fut ce qu'on peut appeler « Homo saurien », une créature hybride mammifère-saurienne qui allait devenir notre ancêtre et le premier pas dans la création de l'homme moderne. En quelques années seulement, l' homme avait fait un saut géant dans l'évolution. Il avait soudainement évolué de l'homme singe sauvage à un hybride qui deviendrait une nouvelle espèce connue comme l'homme de Cro-Magnon.

L'hybride qui fut créé ressemblait probablement aux reptiles puisqu'il fut créé à l'image de ses dieux. La Genèse est très spécifique à ce sujet, car elle affirme, « . Faisons l'homme à notre image, comme notre ressemblance, . » Adam fut donc créé à la fois à l'image ou « selem » et la ressemblance ou « dmut » de son créateur. L'usage des deux termes dans le texte biblique ne voulait laisser aucun doute que l'homme fut semblable en apparence aux dieux. C'est cette ressemblance, ou son absence comme nous verrons, qui est à la base de plusieurs des réprimandes de la Bible et de la littérature sumérienne.

-------------------------------------------------------------

Source :

Ici :

http://www.apollonius.net/boulay05f.html

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 31 Mai - 6:27

--- "Le Testament de la Vierge" (Anton Parks) ---

Le troisième opus d'Anton Parks vient de paraître.

Il semble même qu'il soit disponible déjà dans certaines Fnac.

Voici en tout cas la page de présentation que l'on trouve sur le site d'Anton Parks, ici :

http://www.antonparks.com/testament.php

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Jeu 4 Juin - 4:57

--- Tout est Possible ---

Je constate que le topic que j'avais ouvert, "Alignements et Résonances", sur le forum Anton Parks, a été tout bonnement verrouillé à la suite d'un différend des administrateurs avec Curtis, lequel a, semble-t-il, osé discuter et remettre en cause les thèses officielles défendues par les ouvrages d'Anton Parks quant à l'inexistence supposée de la planète Nibiru, effacée et occultée, après analyse "sémantique", sous les traits de la planète Vénus dans le tome II des "Chroniques du Girku".

Par-delà la question de l'existence ou non de cette planète Nibiru, on retiendra surtout ici le manque d'ouverture et l'attitude pour le moins frileuse, voire même sectaire, des administrateurs du forum Anton Parks, qui n'hésitent pas à censurer toutes opinions contraires aux thèses officielles soutenues par Anton Parks, même si pour cela il leur faut invoquer une nécessaire et hygiénique police de la pensée visant à préserver les internautes de toutes les sectes apocalyptiques qui pullulent sur le net.

Dès lors qu'un espace de discussion se ferme à l'éventail des possibles, sous prétexte de se porter garant du bon sens et de la "vérité admissible", on peut craindre que cet espace, bridé, limité et censuré, n'ait pas de longs ni très radieux jours de vie devant lui.

L'essentiel cependant demeure dans l'existence, encore et toujours, d'autres espaces, d'autres forums, d'autres blogs, où il reste possible et admissible de mettre en ligne des opinions diverses et variées, même si pour cela il faut s'aventurer sur des chemins de traverse, même si en cela les risques d'erreurs sont toujours bien là.

Mais c'est le lot de toute recherche, le fardeau de notre Ignorance essentielle et intrinsèque de créatures plus ou moins fortement coincées en 3D, cette progression par essais et erreurs, qui fait de nous les cartographes et les pèlerins de labyrinthes plus ou moins contournés et torturés.

Comme le dit James, nous sommes des Êtres Souverain en devenir, aussi, c'est notre essentielle et souveraine liberté de conjuguer l'éventail des possibles, et d'exercer, toujours mieux, notre discernement.

Finalement, et c'est une hypothèse de travail intéressante et peut-être même fructueuse, outre le fait que, comme le dit James, la question de Nibiru ne soit plus d'actualité, ne fasse plus partie de l'équation, et soit donc devenue une variable négligeable car dépassée, le fait même qu'Anton Parks ait pu se tromper sur cette question, en disant que Nibiru n'existe pas en tant que telle, étayant son exposé sur une analyse sémantique "rigoureuse", ouvre un champ nouveau des "possibles" : même Anton Parks peut se tromper.

Peut-être s'agit-il d'une erreur d'interprétation ?

Peut-être s'agit-il de passer sous silence certaines données ?

Peut-être s'agit-il d'évacuer la question de Nibiru, laquelle fait peut-être encore partie des données "sensibles" pour nos amis "Anunnakis" ?

On le voit, si le travail de Parks est en lui-même extraordinaire et révolutionnaire, et si la complexité des données qu'il met en scène explique largement que nous ne puissions pas facilement faire la part des choses, nous les simples mortels encore esclaves, largement et outrageusement manipulés et génétiquement altérés au fil des millénaires par les Reptiliens, il n'en reste pas moins utile de souligner ici qu'une libre discussion de la vision d'Anton Parks sera toujours la bienvenue, sans censures ni censeurs.

Cet espace reste ouvert,
Et ne craint en rien que ne se lève entre ses lignes,
Le spectre terrifiant de la liberté de pensée. Very Happy

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
TheDoctor

avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Dans la Prison
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Jeu 4 Juin - 10:23

Décidément... diviser pour mieux régner semble le mot d'ordre du moment...

Bon, de base les forums sont réputés pour être des "lieux" qui finissent toujours par partir en cacahuette. Cela a même permis d'établir la fameuse règle du point Godwin qui se vérifie hélas toujours aussi souvent.

(pour ceux qui ne connaissent pas : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin )

Mais voir des forums de spiritualité souffrir de problèmes similaires, c'est toujours un peu perturbant...

Sur un forum standard, la plupart du temps, les modérateurs se contentent de faire appliquer une charte "générique" pour éviter les comportements insultants, la pollution par des pubs, ou pour faire respecter des règles facilitant la lisibilité (éviter de citer un message entier quand on écrit une réponse à quelqu'un...). Mais dans le cas de forums d'éveil, on est forcément plus exposé à des interventions "farfelues" ou insidieusement perturbatrices, qui s'appliquent à mettre le doigt sur les points faibles pour faire péter la cohérence d'une communauté qui risquerait de devenir trop "efficace"...

On se retrouve dans une situation où certains exposent leurs convictions, et ou d'autres sont en recherche de convictions. Et quelque part, les "exposants" se servent souvent de la réponse des chercheurs pour renforcer leurs propres convictions, et parfois se convaincre eux-même plus efficacement (syndrome d'Ourobouros Razz ) . Et pour ce qui est du forum de Parks, il me donne un peu l'impression d'avoir été mis en place juste pour ça, en temps qu'outil de concentration autour d'un noyau de convictions, plus qu'en temps qu'espace de discussion ouvert et de recherche...

Le forum WM me semble plus ouvert dans ses thématiques d'accès et d'expression que celui de Parks, c'est clair...

Bref, comme pour beaucoup de choses, il est crucial de savoir garder un certain recul pour analyser ce qui se passe, pour repérer les principaux courants d'influence qui s'expriment, sans perdre de vue ce qui nous réunit dans un même lieu de discussion...
...à savoir dans notre cas, l'amour de la pétanque !

Hein quoi ? Je me suis trompé de forum ?
Oups, au temps pour moi !
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Ven 5 Juin - 5:41

--- Antas/Satan en 66 ---

Juste une dernière remarque à propos de la fermeture du topic "Alignements et Résonances", sur le forum Anton Parks, histoire de rigoler un peu, d'autant qu'il s'agit ici de signes, de syllabes, de sémantique.

Je constate que l'administrateur Antas/Satan, fermant le seul topic qui présente des données et des liens vers les WingMakers (..... des données directement "branchées" sur la Source Première, pour faire simple et lapidaire....), et qui verrouille et n'en finit pas de se justifier, dans la crispation de son ego solitaire, rédige son dernier post en scellant le tout avec le chiffre 66 (c'est en effet le 66° message du topic "Alignements et Résonances").

Cela ne s'invente pas.......

Nous sommes bien là chez les Anunnaki/Reptiliens,
Du moins dans leur orbe,
Leur sphère d'influence.

Etonnant, non ?

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Post-Scriptum : Ceci dit, j'attends avec impatience le troisième opus d'Anton Parks, livre majeur et révolutionnaire, certainement.

sunny

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
TheDoctor

avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Dans la Prison
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Ven 5 Juin - 9:07

lol!

Bon, en même temps, personnellement en tout cas, j'ai toujours pris les bouquins d'AP avec du recul... Bourrés d'infos certes, mais aussi de bidouillages et d'éléments assez grossièrement passés sous silence, surtout dans le tome 2...

Toute cette histoire viens finalement confirmer une chose... la rédemption pour les lézards, c'est pas encore gagné... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Sam 6 Juin - 19:03

--- "Le Testament de la Vierge" (Anton Parks) ---

Reçu ce jour le troisième livre de Parks.

Premières impressions sur ce livre, dont je n'ai parcouru que quelques pages éparses :

-- Apparemment intéressant et innovant pour tout ce qui touche à la genèse et à l'écriture de la Bible, pour laquelle Parks explique et montre clairement qu'elle tire ses racines des mondes Egyptiens et Sumériens (Babylone).

-- Gros travail sur la structure et la fonction de la Grande Pyramide : le coeur du sujet et du livre.

-- Avec, en corollaire, un sérieux doute émis par Parks sur la réalité et vérité de l'existence du Christ, puisqu'il ne voit là qu'un "copier-coller" du "mythe" égyptien, c'est-à-dire en fait Anunnaki, du Triangle fondateur Isis-Osiris-Horus.

Encore une fois, je n'ai pour ainsi dire pas lu le livre, mais il me semble qu'il n'y a là rien de véritablement révolutionnaire.

Même un certain "simplisme" de sa part, puisque nier et dénier toute existence aux énergies Christiques, et ramener le tout à la sphère des "Dieux Anunnaki", sous prétexte de leur antériorité historique, en étayant le tout sur des analyses architecturale (Pyramide), linguistique et archéologique, c'est ignorer la plurialité des dimensions et des plans d'existence, et ne pas considérer sérieusement une autre possibilité/vérité : la transmutation et élévation des mythes anciens, égyptiens et sumériens, sublimés, incarnés et transmutés en et par la personne de Jésus le Christ.

...... Avec cette équation :
Energies Reptiliennes/Anunnaki, avec Isis, Osiris et Horus (1) --->> Transformation et Intégration dans le Corps Humain de Jésus (2) --->> Transmutation dans le creuset des Energies Christiques avec le corps mystique et rayonnant de l'Etoile/Source du Christ révélé (3).

Encore une fois, il ne s'agit que de premières impressions et intuitions, après une lecture, au hasard, de quelques pages seulement.

Une lecture très attentive et suivie de l'ouvrage s'impose évidemment, avant de poursuivre l'exposé des impressions et autres réflexions suscitées par cet ouvrage.

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
curtis

avatar

Nombre de messages : 41
Age : 40
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Dim 7 Juin - 21:58

Salut Cristobal,

Je pense qu'Antas du forum d'Anton Parks a bien fait de me bannir. Je m'y étais emprisonné moi-même, et finallement, il m'a libéré... Avec le recul je trouve que j'ai été ridicule d'insister. Le forum d'AP n'était pas forcément adapté pour mes interventions, trop "anarchistes". En effet, le thème du forum est implicitement bien délimité : il s'agit de discourir dans l'enclos des thèses antonparksiennes, pas d'inviter à sauter les clôtures pour paître dans les champs d'à côté.
Aussi l'expression textuelle part-elle souvent d'une volonté de reconnaissance non avouée, une volonté de briller et de faire connaître sa "lumière", qui en définitive ne pourra jamais être appréhendée par l'intermédiaire des mots.
Les mots nous consolent de nos maux, nous soulagent de nos poids, nous délestent d'un amour que l'on ne sait exprimer, peut-être, avec les autres, dans la réalité. Les forums deviennent les défouloirs de certaines frustrations. Ils sont les nouveaux lieux de thérapies pour les groupes des internautes anonymes, drogués à l'onde électronique. L'écran d'ordinateur étant l'instrument d'une véritable scéance d'auto-cyber-hypnose.
De plus en plus, je vois Internet comme un outil à double tranchant. Il permet de partager rapidement l'information, certes, mais celle-ci se fait de plus en plus parasitante. Elle engendre, comme les drogues, une effet de dépendance. La toile nous piège comme des mouches. Elle se fait même l'instrument d'une véritable dépendance spirituelle. N'est-ce pas l'ultime piège que nous nous tendons ?
Pour la plupart, nous n'avons plus besoin d'informations, plus besoin de s'éparpiller comme des papillons de nuit avides de lumière. Lumière artificielle dans laquelle je me laisse piéger d'ailleurs en écrivant ces mots, reflets des maux que je dévoile pour me guérir égoïstement d'une plaie qui me colle à la peau. Ces mots peuvent-ils être entendus alors qu'ils ne sont pas prononcés ? Il ne le seront jamais que par celui qui sait entendre le silence au delà du bruit des mots, véhiculant une lumière artificielle, ou chacun pourtant y voit sa propre lumière. Peut-être est-ce bien lorsqu'il en est ainsi car alors nous nous guérissons. Nous voyons nos maux à travers les mots de l'autre. Des mots et des maux qui n'osent pas encore beaucoup se dévoiler hors des sentiers électroniques. Le piège de la toile se fait aussi alors l'instrument d'une libération. Il permet de recueillir se qui entrave notre ouverture de coeur. Il recueille le fruit de nos émotions et de nos pensées. Il les absorbe dans la froideur du immense machine psychanalytique. Il est le réceptable des interrogations humaines et chacun s'y abreuve comme à une source. Mais ne s'agit-il pas d'une source polluée par nos "maladies mentales" ? Est-ce que nous nous empoisonnons plus que nous nous guérissons ? Tout dépend sans doute de la dose... Internet je crois est à prendre à dose homéopathique. C'est ce que m'a appris ma dernière chute de surf sur le forum d'AP. Une leçon de plus pour se tenir droit dans la réalité. Heureusement le virtuel rejoint le réel à travers nos émotions. Le système internet ne fait pas qu'absorber, il restitue aussi se qu'on lui envoi, même si ce n'est pas toujours agréable à voir.

Cristobal, concernant ton commentaire sur le Testament de la Vierge, j'ai un peu la même impression que toi. Les raccourcis sont tentant mais il y a je crois un mystère qui dépasse toute disséquation intellectuelle. Notre approche humaine ne nous permet pas de cerner toute l'histoire des anciens "dieux" (nous sommes peut-être les nouveaux en devenir).
Pour vraiment comprendre leur histoire il faudrait sans doute se placer hors du temps, avec un point de vue multidimensionnel (monde des "dieux"). Par exemple si l'on adopte un point de vue où tous les temps se déroulent en parallèle simultané, on peut imaginer qu'il y ait un "copier-coller" lorsque les acteurs du jeu sur les différents plans (Osiris, Isis, Nephtys, Jésus, Marie, Marie Madeleine,...) s'ouvrent à l'intégralité de leur Etre. C'est à dire qu'ils agissent et influent depuis et vers un plan multidimensionnel : "ils" écrivent alors aussi bien sur la bande "passé" que la bande "futur" puisqu'ils sont conscient de leur Etre divin, se conjugant à tous les temps (multidimensionnel). Une sorte d'interférence dimensionnelle en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unotristoire.blog4ever.com
Cristobal
Admin
avatar

Nombre de messages : 2669
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   Lun 8 Juin - 6:39

--- Miroir, mon beau miroir ---

"L'effet miroitant de l'écriture et du Verbe."

Je crois que tout est là, résumé dans cet énoncé, juste au-dessus. Very Happy

L'internet et l'écriture, certes comme exutoire où peuvent se déverser les frustrations et autres remous affectifs, mais aussi l'écriture comme chemin d'exploration et de découverte de soi et du monde.

C'est la fonction miroitante du Verbe, dans lequel nous contemplons celui que nous croyons être, mais aussi, et c'est là que tout le fantastique du "procédé", c'est le lieu possible où apparaissent des reflets jusqu'alors insoupçonnés, et qui émergent au fil de la plume, se déployant de façon quasiment autonome, comme s'ils naissaient à la vie par la magie de l'écriture.

Enfin, et Aurobindo et bien d'autres nous montrent la voie, cette fonction miroitante de l'écriture peut aussi s'ouvrir et dégager des perspectives nouvelles : le miroir se fait portail transparent et translucide, et nous n'y découvrons plus seulement notre propre conscience se réfléchissant, mais bien d'autres contrées, d'autres perspectives, d'autres horizons, d'autres dimensions, d'autres mondes.

En somme, l'écriture devient un halo de vibrations, une des manifestations des fréquences du coeur, et le Verbe créateur fait alors fonction de clé pour rejoindre et ouvrir et enclencher et initialiser le portique qui se trouve au coeur du coeur de chacun d'entre nous.

Le Verbe comme représentation du Monde aussi, et nous en avons un exemple magnifique avec le dernier ouvrage de Parks, étayé sur une analyse sémantique tout bonnement brillante et cohérente, authentique et juste en elle-même, et qui propose et génère de facto une perception du réel, une peinture de Vérités possibles.

La fonction miroitante de l'écriture, qui nous amène à créer, selon nos humeurs, selon nos Ignorances en devenir, selon le point d'espace-temps que nous occupons, selon nos incarnations, tout aussi bien des labyrinthes aux mille reflets plus ou moins trompeurs dans lesquels nous pouvons tourner en rond, que des avancées et des avenues grandes ouvertes, lorsque nous traversons tel ou tel miroir, pour d'autres cieux, d'autres mondes, ..... parfois labyrinthiques eux aussi.

C'est toute la problématique de la Matrice/Prison développée par James dans la dernière interview, et l'usage que nous pouvons faire des reflets rayonnés par les parois de cette Matrice, que ce soit, comme ici, le dégoulinement du Verbe, mais qui reste tout aussi vrai et agissant avec les scintillements de couleurs des images, les rumeurs des sons, les fragrances diverses et variées, etc, etc, etc.......

Nunti-Sunya,
Et,
Bonjour chez vous.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Post-Scriptum :

Magies de l'écriture et du "Verbe",
Qui m'ont amené à découvrir ces quelques lignes,
Que vous avez peut-être eu la patience de découvrir et de parcourir,
Un peu après moi.

sunny

_________________
Vers l'Infini et au-delà... https://twitter.com/WhatAboutSoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=395&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques du Girku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques du Girku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anton Parks - Les chroniques du Girku
» LES CHRONIQUES DU GIRKU - LE SECRET DES ETOILES SOMBRES (pdf)
» Les chroniques du Girku - le reveil du phenix - Tome 3 - ANTON PARK
» [résumé] Les chroniques du Girku - Tome 2 Adam Genisis - ANTON PARK
» Les Chroniques de Girku - Adam Genisis - part 2 ANTON PARKS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WingMakers :: WingMakers :: Portail-
Sauter vers: